100%.png

Le Géranium ovipare/Le nouvel Origène ou le rut vaincu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


UNE DEMI-DOUZAINE DE
PSEUDO-SONNETS
TRUCULENTS OU FAMILIERS


LE NOUVEL ORIGÈNE
ou
LE RUT VAINCU


Les effets de la castration sur les animaux sont connus ; ils ne sont pas autres chez l’homme.
Th. Ribot (Les maladies de la personnalité.)


Il avait ce jour-là défloré mille vierges
de diverses couleurs et, suivant les leçons
des Pentapolitains huit cents jeunes garçons
parmi lesquels le fils — horreur ! — de ses concierges !

Mais il ardait toujours, ahanant, frénétique
il investit des ours et des rhinocéros,
des lynx, des sphinx, le dieu-serpent d’Abonotique,
mais toujours il flambait sur le brasier d’Éros

et toujours le désir mordait sa génitoire
et vers le firmament l’orgueil ostentatoire
de son membre viril se dressait. « Par Mithra ! »

s’écria-t-il, « ô rut générateur du monde,
« bâtard du vouloir vivre, à nous deux, rut immonde ! »
Il dit, s’arma d’un bon rasoir et se châtra.