75%.png

Le Koran (Traduction de Kazimirski)/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie Charpentier (p. 375-381).

CHAPITRE XXXIX.

TROUPES[1].


Donné à la Mecque. — 75 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. La révélation du Livre vient du Dieu puissant et sage.
  2. Nous t’avons envoyé le Livre en toute vérité. Adore donc Dieu, et sois sincère dans ton culte.
  3. Un culte sincère n’est-il pas dû à Dieu ?
  4. Quant à ceux qui prennent d’autres patrons que Dieu, en disant : Nous ne les adorons qu’afin qu’ils nous rapprochent de Dieu, Dieu prononcera sur l’objet de leurs disputes.
  5. Dieu ne dirige point le menteur ni l’incrédule.
  6. Si Dieu avait voulu avoir un fils, il l’aurait choisi parmi les êtres qu’il a voulu créer. Mais sa gloire est bien au-dessus de cela. Il est unique et puissant.
  7. Il a créé les cieux et la terre pour la vérité[2]. Il roule la nuit sur le jour et le jour sur la nuit ; il a soumis le soleil et la lune : l’un et l’autre poursuivent leur course jusqu’au terme marquét N’est-il pas le Fort, l’Indulgent ?
  8. Il vous créa tous d’un seul individu dont il tira ensuite sa compagne. Il vous a donné en bestiaux huit[3] couples. Il vous crée dans les entrailles de vos mères, en vous faisant passer d’une forme à une autre, dans les ténèbres d’une triple enveloppe[4]. C’est lui qui est Dieu votre Seigneur ; c’est à lui qu’appartient l’empire. Il n’y a point d’autre dieu que lui ; pourquoi donc vous détournez-vous de lui ?
  9. Si vous êtes ingrats, il est assez riche pour se passer de vous. Mais l’ingratitude de ses serviteurs lui déplaît[5] ; il lui plairait de vous voir reconnaissants. L’âme chargée du fardeau de ses œuvres ne portera pas celui d’aucune autre. Vous reviendrez tous à votre Seigneur, et il vous montrera vos œuvres.
  10. Car il connaît ce que vos cœurs recèlent.
  11. Lorsque quelque mal atteint l’homme, il crie vers son Seigneur et revient à lui ; à peine Dieu lui a-t-il accordé une faveur, qu’il oublie celui qu’il invoquait naguère ; il lui donne des égaux pour égarer les autres. Dis à un tel homme : Jouis quelques instants de ton ingratitude, tu seras un jour livré au feu.
  12. L’homme pieux qui passe la nuit à adorer Dieu, prosterné ou debout, qui appréhende la vie future, et espère dans la miséricorde de Dieu, serait-il traité comme l’impie ? Dis : Ceux qui savent et ceux qui ignorent seront-ils traités de la même manière ? Que les hommes doués de sens réfléchissent.
  13. Dis : O mes serviteurs qui croyez ! craignez votre Seigneur ! Ceux qui font le bien dans ce monde obtiendront une belle récompense. La terre du Seigneur est vaste ; les persévérants recevront leur récompense ; on ne comptera point avec eux.
  14. Dis : J’ai reçu l’ordre d’adorer Dieu d’un culte sincère ; j’ai reçu l’ordre d’être le premier de ceux qui se résignent à sa volonté (musulmans).
  15. Dis : Si je désobéis au Seigneur, je crains d’éprouver le châtiment du grand jour.
  16. Dis : J’adorerai Dieu d’un culte sincère.
  17. Et vous, adorez les divinités que vous voulez, à côté de Dieu. Dis-leur encore : Ceux-là seront vraiment malheureux au jour de la résurrection, qui se perdent eux-mêmes et les leurs. N’est-ce pas une ruine évidente ?
  18. Au-dessus de leur tête s’étendra une couche de feu, et une couche de feu sous leurs pieds. Voilà de quoi Dieu menace ses serviteurs. Craignez-moi donc, ô mes serviteurs !
  19. Bonnes nouvelles à ceux qui fuient le culte de Thaghout pour revenir à Dieu. Annonce le bonheur à ceux de mes serviteurs qui écoutent avidement mes paroles, et suivent ce qu’elles contiennent de plus beau. Ce sont eux que Dieu dirigera ; ce sont les hommes doués de sens.
  20. Sauveras-tu celui sur qui la sentence du châtiment aura été prononcée ? sauveras-tu celui qui sera une fois livré au feu ?
  21. Quant à ceux qui craignent leur Seigneur, ils auront dans le paradis des galeries au-dessus desquelles seront construites d’autres galeries au bas desquelles couleront des eaux. C’est une promesse de Dieu ; or Dieu ne manque pas à ses promesses.
  22. N’as-tu pas vu comment Dieu fait tomber du ciel l’eau, et la conduit aux sources cachées dans les entrailles de la terre ; comment il fait germer les plantes de diverses espèces ; comment il les fait faner et jaunir ; comment epfin il les réduit en brins desséchés ? Certes, il y a dans ceci un avertissement pour les hommes doués de sens.
  23. Celui dont Dieu a dilaté le cœur pour recevoir l’islam, en sorte qu’il suit la lumière venant de son Seigneur, sera-t-il comme celui dont le cœur est endurci ? Malheur à ceux dont les cœurs sont endurcis et fermés au souvenir de Dieu ! ils sont dans un égarement manifeste.
  24. Dieu a fait descendre d’en haut la plus belle parole qui fut jamais donnée ; il en a fait un livre dont les parties se ressemblent et se répètent ; ceux qui craignent Dieu sentent à sa lecture leur peau se roidir et se contracter sur leurs corps ; peu à peu, leurs peaux et leurs cœurs s’adoucissent au souvenir et à la parole de Dieu. Telle est la direction de Dieu : par elle il dirige ceux qu’il veut ; mais celui que Dieu égaré, où trouvera-t-il un guide ?
  25. Celui qui, avec son visage seul, cherchera à se prémunir contre les souffrances du châtiment[6] au jour de la résurrection, sera-t-il comme celui qui n’aura rien à craindre[7] ? On dira aux méchants : Goûtez ce que vous avez gagné.
  26. Leurs devanciers ont aussi traité nos signes de mensonges. Le châtiment fondit sur eux d’où ils ne s’attendaient pas.
  27. Dieu leur a fait goûter l’avilissement de la vie de ce monde ; mais le supplice de l’autre est encore plus dur. Ah ! s’ils le savaient !
  28. Nous avons déjà proposé aux hommes dans ce Koran toute sorte de paraboles, afin qu’ils réfléchissent.
  29. Ce livre est un livre arabe dont la parole n’est pas tortueuse, afin que les hommes craignent Dieu.
  30. Dieu vous offre pour exemple d’abord un homme sur lequel plusieurs associés ont droit et qu’ils s’arrachent, e( puis un homme appartenant exclusivement à un seul maître. Ces deux hommes vont-ils de pair ? Non, Dieu merci 1 Mais la plupart des hommes ne savent rien.
  31. Tu mourras, â Mohammed ! et ils mourront aussi.
  32. Ensuite vous disputerez devant Dieu au jour de la résurrection,
  33. Et qui est plus méchant que celui oui invente un mensonge sur le compte de Dieu, et qui a traité d’imposture la vérité lorsqu’elle lui apparut ! N’est-ce pas la géhenne qui est la demeure réservée aux infidèles ?
  34. Celui qui apporte la vérité, et celui qui y croit, tous deux sont pieux ;
  35. Ils trouveront auprès de Dieu tout ce qu’ils désireront. Telle sera la récompense de ceux qui font le bien.
  36. Dieu effacera leurs plus mauvaises œuvres, et les récompensera pour les meilleures de leurs actions.
  37. Dieu seul ne suffit-il pas à protéger son serviteur ? Les in fidèles chercheront à t’effrayer au nom de leurs idoles ; mais celui que Dieu égare ne trouvera plus de guide.
  38. Celui mie Dieu dirige, qui peut l’égarer ? Pieu n’est-il pas puissant et vindicatif ?
  39. Si tu leur demandes qui a créé les cieux et la terre, ils répondront : C’est Dieu. Dis-leur : Si Dieu voulait m’atteindre d’un mal, pensez-vous que les divinités que vous invoquez à côté de lui sauraient m’en délivrer ? et si Dieu voulait qu’accorder quelque bienfait, pourraient-elles l’arrêter ? Dis : Dieu me suffit ; que les hommes ne placent donc leur confiance qu’en Dieu.
  40. Dis-leur : O mon peuple À agis comme tu peux ; moi j’agirai aussi, et nous verrons.
  41. Qui de nous éprouvera un supplice ignominieux, sur qui d’entre nous descendra le supplice permanent ?
  42. Nous t’avons envoyé, ô Mohammed ! le Livre pour le salut des hommes et dans un but sérieux. Celui qui suit le chemin droit le fait pour son avantage ; quiconque s’égare, s’égare à son détriment. Tu n’es point chargé de leur cause.
  43. Dieu reçoit les âmes au moment de la mort, il reçoit aussi celles qui sont en sonimejl sans mourir[8] ; il garde celles, dont il a décrété la mort, et renvoie les autres jusqu’au terme fixe. Dans ceci il y a certes des signes pour ceux qui méditent.
  44. Les infidèles vont-ils prendre pour intercesseur quelqu’un à côté de Dieu ? Dis : Est-ce quoique ces divinités ne possèdent rien et ne comprennent rien ?
  45. Dis-leur : L’intercession appartient exclusivement à Dieu[9] ; l’empire des cieux et de la terre est à lui ; vous serez tous ramenés devant lui.
  46. Quand le nom du Dieu unique est prononcé, les cœurs des hommes qui ne croient pas à la vie future se contractent de dépit. Mais qu’on fasse mention de ceux qu’ils adorent à côté de Dieu, les voilà qui s’épanouissent de joie.
  47. Dis : O mon Dieu ! créateur des cieux et de la terre, toi qui connais les choses visibles et invisibles, tu prononceras entre tes serviteurs dans leurs différends.
  48. Si les méchants possédaient tout ce que la terre contient, et une fois autant que cela, ils le donneraient, au jour de la résurrection, pour se racheter des souffrances du supplice. Alors ils verront venir de la part de Dieu des choses qu’ils ne s’imaginaient pas.
  49. Leurs mauvaises actions leur apparaîtront clairement, et le supplice dont ils se riaient les enveloppera de tous côtés.
  50. Si quelque mal atteint l’homme, il nous appelle ; la changeons-nous contre quelque faveur, il dit : Je savais bien que cela devait m’échoir. C’est plutôt une épreuve de la part de Dieu ; mais la plupart des hommes ne le savent pas.
  51. Ainsi parlaient leurs devanciers : mais à quoi leur ont servi leurs œuvres ?
  52. Les crimes qu’ils avaient commis retombèrent sur eux ; les crimes de ceux-là (les Mecquois) aussi retomberont sur eux ; ils ne sauront prévaloir contre Dieu.
  53. Ne savent-ils pas que Dieu donne à pleines mains la nourriture à qui il veut, ou la départit dans une certaine mesure. Il y a dans ceci des signes pour ceux qui croient.
  54. Dis : O mes serviteurs À vous qui avez agi iniquement envers vous-mêmes, ne désespérez point de la miséricorde divine, car Dieu pardonne tous les péchés ; il est l’Indulgent, le Miséricordieux.
  55. Retournez donc à Dieu, et livrez-vous entièrement à lui avant que le châtiment vous atteigne là où vous ne trouverez aucun secours.
  56. Suivez ces beaux commandements que Dieu vous a révélés, avant que le châtiment vous saisisse subitement et quand vous ne vous y attendrez pas ;
  57. Et avant que l’âme s’écrie : Malheur à moi, qui me suis rendue coupable envers Dieu, et qui me riais de la vérité !
  58. Avant qu’elle s’écrie : Si Dieu m’avait dirigée, j’aurais été au nombre de ceux qui craignent ;
  59. Avant qu’elle s’écrie, à la vue du supplice : Ah ! s’il m’était donné de retourner sur la terre, certes je ferais le bien.
  60. Oui ; — mes signes t’apparurent cependant, et tu lésas traités de mensonges, tu as été orgueilleuse et ingrate.
  61. Au jour de la résurrection, ceux qui ont menti contre Dieu auront le visage noir. La géhenne n’est-elle pas une demeure destinée aux orgueilleux ?
  62. Dieu sauvera ceux qui l’ont craint, et les introduira dans un lieu sûr ; aucun mal ne les atteindra, et ils ne seront point affligés.
  63. Dieu est le créateur de toutes choses ; il a soin de toutes choses ; il a les clefs des cieux et de la terre. Ceux qui n’ont point cru à ses signes, ceux-là sont réellement malheureux.
  64. Dis : M’ordonnerez-vous d’adorer un autre que Dieu, ô ignorants !
  65. Il a été déjà révélé, à toi et à tes prédécesseurs, que vos œuvres seront vaines si vous êtes idolâtres, et que vous sera malheureux.
  66. Adore plutôt Dieu, et sois reconnaissant.
  67. Mais ils ne savent point apprécier Dieu comme il doit l’être. Au jour de la résurrection, toute la terre ne sera qu’une poignée de poussière entre ses mains , et les cieux seront ployés comme un rouleau dans sa droite. Louange à lui ! il est trop élevé au-dessus des divinités qu’on lui associe.
  68. Et l’on sonnera la trompette, et tout ce qui est dans les cieux et sur la terre expirera, excepté ceux que Dieu voudra laisser vivre[10] ; puis on sonnera une seconde fois, et voilà que tous les êtres se dresseront et attendront.
  69. Et la terre brillera de la lumière de son Seigneur, et voilà que le Livre est déposé, et que les prophètes et les témoins sont mandés, et que la sentence sera prononcée avec justice, et que nul ne sera lésé.
  70. Et toute âme sera payée de ses œuvres. Or, Dieu sait le mieux ce que les hommes font.
  71. Les infidèles seront poussés par TROUPES vers la géhenne, et, lorsqu’ils y arriveront, ses portes s’ouvriront devant eux, et leurs gardiens leur crieront : Des apôtres choisis parmi vous ne sont-ils pas venus vous réciter les miracles de votre Seigneur, et vous avertir que vous comparaîtrez devant lui dans ce jour ? — Oui, répondront-ils. Mais déjà l’arrêt du supplice enveloppera les infidèles.
  72. Entrez, leur dira-t-on, dans ces portes de la géhenne, vous y resterez éternellement. Qu’elle est affreuse la demeure des orgueilleux !
  73. On fera marcher les croyants par troupes vers le paradis, et, lorsqu’ils y arriveront, ses portes s’ouvriront devant eux, et leurs gardiens leur diront : Que la paix soit avec vous ! Vous avez été vertueux, entrez dans le paradis pour y demeurer éternellement.
  74. Louange à Dieu ! diront-ils ; il a accompli ses promesses, et il nous avait accordé l’héritage de la terre, afin que nous pussions ensuite habiter le paradis partout où nous voudrions. Qu’elle : est belle la récompense de ceux qui ont fait le bien !
  75. Tu verras les anges faisant cercle autour du trône ; ils célébreront les louanges du Seigneur. L’arrêt sera prononcé avec équité, et l’on dira : Gloire à Dieu, maître de l’univers !
  1. Le titra de cette sourate est le mot : par troupes, qu’on lit dans le verset 71.
  2. C’est-à-dire, pour un but sérieux, et non pour s’en faire un jeu.
  3. Mot à mot : il a fait descendra pour vous, en fait de troupeaux, huit couples.
  4. Les entrailles, l’estomac, et la membrane qui enveloppe le fœtus. Les différentes formes ou phases de l’homme sont : goutte de sperme, grumeau de sang, morceau de chair, etc.
  5. Les mots ingrat et ingratitude, veulent dire aussi infidèle et infidélité.
  6. Cela signifie que les réprouvés, ayant les mains liées au cou, ne pourront en couvrir leurs visages, et les présenteront sans défense au feu.
  7. La seconde partie de la phrase, dans ce passage comme dans beaucoup d’autres analogues, n’est pas exprimée dans le texte, elle est sous-entendue.
  8. D’après ce passage, les âmes des hommes qui dorment sont auprès de Dieu ; Dieu les reçoit, et tantôt les garde, tantôt les renvoie, selon que le terme de la vie est expiré ou non. L’emploi du mot toveffa, dans ce passage, vient à l’appui de ce que nous avons dit, chap. III, vers. 48, note. Nous ferons observer à cette occasion que le mot enfous, pluriel de nafs âme, signifie personne, individu, et doit être distingué de rouh, âme, esprit, bien que les rouh, pluriel erwah, meurent aussi, et que les anges doivent mourir également peur être ensuite ressuscités.
  9. C’est-à-dire que personne ne pourra intercéder sans la permission de Dieu.
  10. On pense que les anges Gabriel, Michel et Izrafil, ainsi que lsraïl, l’ange de la mort, ne mourront pas à ce moment même, mais qu’ils mourront plus tard » afin que la parole de Dieu qui annonce la mort de tout être soit réalisée. Tous, du reste, seront ressuscités ensuite.