Le Livre des oraisons/IX

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Alphonse Picard et Fils (p. 11-12).
◄  VIII
X  ►

IX

Ie te suppli mon angel et esperit auquel ie suis proveu par Dieu et commis que tu me gardes sens deffaillement et m’ayde et me visite et me deffens de toute violence du diable veillant et donnant nuyt et iour et continuelement heures et momens, nourris moy, où que ie aille vien avecques moy ; oste de moy toutes temptations de Sathan ; et ie qui ne suis dignes par mes mérites, par tes prières obten envers le très-misericors iuge et seigneur qui ta a moy assigné pour deffenseur et recommandé ma a toy par quoy en moy ne puisse avoir nulle vilte, et quant en moy tu verras traversier es pechiez et desvoyer, par les sentiers de ta droiture me vueilles a mon redempteur retourner et en queconque angoisse tu me veoyes par ta intercession ie sente laide de toy du vray Dieu omnipotent ie te pri, sil puet estre, que me faces manifeste ma fin. Et quant larme me istra du corps ne me laisses espoventer aux diables ni escharnir, ne ne me laisses geter à la fosse de desesperation, et ne me deguerpis iusques a tant que tu me meines en la mayson de mon créateur, ou perdurablement avec tous les sains ie puisse ecleescier.