Le Livre des oraisons/XI

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Alphonse Picard et Fils (p. 13-14).
◄  X
XII  ►

XI

Je te cry mercy doulx Diex omnipotent ; selon ta grant miséricorde et selon tes grantz miserations vueilles oster mes iniquités. Mon doult père et mespérance plaise toy moy conseillier commen ie puisse recouvrer mon salut ; car depuis que ie sceu que pechie fut, ye nay cesse de péchier ; pechiez sur pechiez tousiours ay amassez et les pechiez que de fait ne povoye faire, de mauvaises cogitations ie les faisoye. Et donc de tauz maulx et delectations envelopé et de tauz crismes et pechiez environné, que puis ie attendre fors perpétuelle perdicion, et si aucune foys par aucune misericorde de toy de mes pechiez iay confessé et penance promis à faire au chappellain, tantost ne demeura gaires que ceulz meismes ou pires ie ne feisse, ie iuray et vouay trop de foys que iamais ne feroye tielx pechiez ; mais ne demoura gaires que por iurer ne par paour de toy ne demoura que ie retournasse a mes pechiez et mauvestiez. Or sires que pourray ie dire. Se meschant homme qui ay de toy le dos tourné et geté horz de moy qui senz toy ne puis nul bien avoir. Sires e ie espoire en toy non pas pour moy mais pour toy. Bon Dieux met dedans marme ta tremour et oste de mon cuer misérable paour ; garde et illumine mon cuer avogle afin que ie voye la grant multitude de ta doulceur, sires, la quele tu as crée aux désespérés de toy, ne te plaise sires que ye soye noyé en la tempeste des yanes ne mon pechie ne me puisse encloire. Car ie croy sires très piteux créateur des hommes diex que tu es omnipotent et toutes choses qui te plaisent sont faites, et ie scay certainement que tu ne veulx ma mort, maiz que ie me convertisse et vive. Si donc sires tu es omnipotent ainsi que vrayement ie le scay de ta tres grant miséricorde ne me laisses desespérer mais seurement et ferme avoir espérance. Vérité est sires, que en toutes guises sont très grans et très horribles mes péchiez, maiz trop es plus grant ta misericorde. Diex omnipotent et misericors ie say que tu es souverain esperit et ta vie est vivant, et si scay sires que par ta grant misericorde ie soy ta créature. Mercy sire donc te plaise de moy avoir mercy sires selon ta grant misericorde, plaise toy sires doulx sires de moy ressusciter de mort à vie. Ce est de pechié a vraye contriction, car par moy se tu ne le fais doulz diex ne seray retourné. Si te plaise sires que puis tant de bien as mis en moy, ne me vueilles perdre par mes iniquités. Aincoys me deslie des loyens de lennemy et mé vueilles retourner en ta grace.