Le Parler populaire des Canadiens français/V

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  U
W  ►
V
Va, impér. du verbe aller.
Va-t-en voir s’ils viennent, Jean ! n’y comptez pas.
Va-t-et vient, va et vient.
Vavite. — V. ce mot.
Vacabond, n. m.
Vagabond. Vacabond est la plus ancienne forme française.
Vacabonder, v. n.
Vagabonder.


Vacance, n. f. s.

Vacances, n. f. pl. Ex. Les écoliers vont avoir une vacance au jour de l’an. Vacances, Q. f. pl.

Vacance, n. f. s. Ex. Les tribunaux ne siégeront pas durant deux mois, c’est, pour eux, le temps des vacances.

Vache, n. f.

Personne sans courage, lente au travail. Ex. Travaille donc, vache que tu es !

Le saut Montmorency, à six milles de Québec. Bette à vache, betterave champêtre.

C’est trop fort pour ma vache, c’est trop fort pour moi qui suis un peu lâche.

— Le diable est aux vaches. — V. Diable.

Vache à lait, n. f.

Personne à exploiter, dont on peut longtemps tirer du profit.

Vache enragée, n. f. — Mauvaise viande, coriace.

Vache espagnole, n. f.

Basque espagnol. Ex. Tu parles français comme une vache espagnole.

Vache marine, n. f. — Morse de l’Atlantique.

Vache morte, n. f.

Tirer quelqu’un à soi comme une vache morte, tirer très fort et sans précaution.

Vacher, v. n.

Paresser, flâner. Ex. Pierre n’est bon qu’à vacher.

Vacherie, n. f.

Seigneurie appartenant aux Jésuites, et qui comprend une partie du faubourg de Saint-Roch de Québec, près de la rivière Saint-Charles.

En Normandie, une vacherie est la réunion de vaches se trouvant sur une ferme.

Vagnolle, n. f.

Chose de nulle valeur. Ex. Quel tabac fumes-tu ? — C’est du canayen. — Oh ! de la vagnolle ! Personne lâche. Ex. Cet ouvrier-là, c’est une vagnolle, je le connais.

Vague, n. f. — Vague froide, couche d’eau froide.

Vaillant, e, adj.

Travaillant. Ex. Sur cette terre du Canada, il y a des paresseux et des vaillants, comme partout ailleurs.

Vaillantise, n. f.

Ostentation de force, de souplesse. Ex. Ne fais donc pas de vaillantises, tu es incapable de traverser la rivière à la nage.

Vaille qui vaille, loc. — Vaille que vaille. Vaisselle, n. f.

Tourner en eau de vaisselle, venir à rien. Vaissellerie, n. f.

L’ensemble de la vaisselle. Ex. J’ai acheté à l’encan toute la vaissellerie du curé.

Valant, part. prés. — Vaillant. Ex. Je n’ai pas un sou valant.

Valentin, n. m.

Lettre ou image en caricature envoyée le jour de la Saint— Valentin à des personnes dont on recherche l’amitié ou que l’on veut mystifier. Le vieux français Valentin, signifiait amoureux, futur époux.

Valeur (de), loc.

Dommage. Ex. C’est bien de valeur, de voir que tu as perdu tant d’argent. La grêle a ruiné toute la récolte, c’est de valeur.

Valganiser, v. a. — Galvaniser. Ex. De la tôle valganisée.

Valise, n. f.

Malle. La valise est une petite malle de voyage qu’on peut porter à la main ; la malle est un coffre en bois ou en cuir.

Valoir, v. n. Etre riche de. Ex. Ce marchand vaut un million.

Valtrer, v. n.

Courir les chemins, vagabonder. En Normandie, on dit valter, dans le même sens.

Valtreux, euse, n. m. et f.

Poltron, lâche, vaurien. Orgueilleux.

  • Van, vanne, n. f., (m. a.) — Fourgon. 42

Vannures, n. f. pl.

Débris de capsules servant d’enveloppe au grain, et en géné ral tous les résidus du vannage.

Vant, n. m.

Vantardise, jactance habituelle. Ex. Un homme plein de vants.

Vanteur, adj. — Vantard.

Vapeur, n. m.

Bateau à vapeur. Ex. Nous prendrons le vapeur qui part à cinq heures pour Montréal.

Vardaud, adj. — Verdâtre.

Varder, v. n. — Courir çà et là sans but arrêté, vagabonder.

Vardette, n. m.

Iyanière de cuir dont on se sert pour corriger les élèves des écoles.

Vardir, v. a. et n. — Verdir, devenir vert, rendre vert.

Vardon, n. m. — Enfant remuant, agité à l’excès.

Vardure, n. f. — Verdure.

Varette, n. m. — Varech.

Varge, n. f. — Verge.

Varger, n. m.

Verger, n. m. Frapper avec une verge ou tout autre instrument.

Vàrjeux, euse, adj.

Savoureux, juteux. Ex. Cette poire est varjeuse. Nous allons avoir un varjeux de dîner.

Varglas, n. m. — Verglas.

Varjeusement, adv. — Extrêmement.

Varjuter, v. n.

litre dégouttant du jus d’un fruit, d’une liqueur quelconque. Ex. Une poire qui varjute. \

Varlopures, n. f. pl. <

Rubans de bois enlevés par la varlope.

Varmifuge, n. m. — Vermifuge.

Varmine, n. f. — Vermine, i

Varnir, v. a. — Vernir.

Varnis, n. m. — Vernis.

Varser, v. a. et n. — Verser.

Varte, adj. fém. — Verte.

Vartu, n. f. — Vertu.

Varveau, n. m. — V. Verveau.

Vaurienner, v. n. — Libertiner.

Vas et de viens (de), loc.

De droite â gauche, de tous les côtés. Ex. Courir de vas et de viens.

Vâser (se), v. pron. — S’enfoncer dans la vase.

Vauriennerie, n. f. — Action de vaurienner.

Vaurienneté, n. f. — Même sens.

Vauvert,

Aller au diable Vauvert, au diable au vert. Vauvert était l’endroit où le roi Robert avait fait bâtir un palais ; mais comme il y avait beaucoup de carrières aux alentours et que le vent, s’y engouffrant, faisait un grand bruit, le peuple s’imagina que les diables y revenaient. S. Louis, pour les en chasser, donna le palais aux Chartreux. (Ménage, Did.) Depuis lors, le diable de Vauvert passa en proverbe. Ici, nous disons plutôt aller au diable au vert.

Vavite, s. f.

Diarrhée, cours de ventre. Expression employée dans certains couvents.

Végniel, le, adj. — Véniel. Ex. Le péché vêgniel.

Veillée, n. f.

Soirée. Ex. Les Boullé vont donner une grande veillée, demain. Es-tu invité ?

Veiller, v. a.

Passer la soirée. Ex. Aller veiller chez le voisin. Surveiller. Ex. Les poules sont constamment dans le jardin, il va falloir les veiller.

Veilleux, euse, n. et adj.

Veilleur, qui vient passer la soirée. Ex. Nous aurons des veilleux, ce soir.

Veilloche, n. f. — Petite meule de foin.

Veinard, adj. — Chanceux.

V’lime, n. f. — Etre en v’lime, eu furie. V. Envelime.

V’limeux, euse, n. etadj.

Homme méchant, fourbe, calomniateur, intrigant, Ex. Sauve-toi, v’limeux que tu es !

Venimeux. Ex. Une bête, un insecte v’limeux.

— Vénéneux. Ex. Un fruit v’limeux.

Velours, n. m.

Faire un velours, produire un effet agréable. Ex. Hier soir j’ai mangé quelques bonnes huîtres, ça m’a fait un petit velours.

Velouteré, e, adj.

Velouté. Ex. Une rosé velouterêe.

Velvetine, n. m. — Velvantine.

Venants, n. m. pl.

Tenants. Ex. I, es venants et les aboutissants.

Venderdi, n. m. — Vendredi.

Vendeux, n. m. — Vendeur.

Vendre, v. a.

— Vendre du plomb, ne dire ni oui ni non.

Vendu, e, adj. part.

Confus. Ex. Tu as l’air tout vendu, qu’est-ce que tu as ?

Venette, n. f. — Peur. Ex. J’ai eu une dure venelle.

Venir, v. a.

Devenir. Ex. Viens-tu fou ? Profiter, pousser. Ex. Voilà du blé qui vient bien. Venir de Vavant, être candidat dans une élection. Venir à jusqu’à, venir jusqu’à.

Vent, n. m.

Tuer le vent, le maîtriser. Ex. I^a lune va tuer le vent.

Fendre le vent, action d’une personne dont la démarche dénote la prétention.

Etre du vent qui vente, être du bon côté. Du vent.’rien.

Avoir vent d’une affaire, avoir des nouvelles.

Prendre son vent, respirer.

Reprendre son vent, respirer après une course.

— N’avoir ni vent ni nouvelles, n’avoir aucunes nouvelles.

Venter, v. a. — Eventer.

Ventre, n. m.

Cours de ventre, diarrhée.

Ventre de bœuf, vasière.

Se faire un ventre, faire un repas à tout manger.

U ? i couteau qui coupe comme un mal de ventre, qui ne coupe pas.

Ventrèche, n. f. — Ventre de poisson.

Venue, n. f.

Juridiction. Ex. Dans le procès de Bigot, l’avocat va demander au juge un changement de venue. (Angl.)

— Etre tout d’une venue, d’apparence simple, sans aucune élégance de forme.

Vêpes, n. f. pl. — Vêpres.

Vêpres, n. f. pl.

Aller aux vêpres, à vêpres. Assister à vêpres, aux vêpres.

Ver à choux, n. ai. — Enfant pâle et malingre.

Véreux, adj. — Véreux.

Verge, n. f.

Doigtier, ou dé sans fond, pour coudre.

Verge d’or, n. f.

Plante très commune à fleurs jaunes, et d’un usage vulgaire dans la dyspepsie. Solidago.

Verger, n. et v. a. — V. Varger.

Vergette, n. f.

La grande vergette, nom donné au jésuite La Brosse. Ver gette est une petite brosse pour epousseter les habits.

Vèrine, n. f. — Mauvais tabac, trop vert.

Verjeusement, adv. — V. Varjeusement.

Verjeux, euse, adj. — V. Varjeux.

Verjuter, v. n. — V. Varjuter.

Vermine, n. f.

— Individu qui se faufile partout. — Souris, rats qui habitent nos maisons.

Vermée, n. f. — V. Vermette.

Vermette, n. f.

Pêcher à la vermette ou à la vermée, pêcher au moyen de saucissons que l’on fabrique avec un fil passé à l’intérieur de vers lombrics. (Montpetit, Les Poissons, p. 286.)

Vernailler, v. n. — S’occuper à des riens.

Verre, n. m.

Cristal. Ex. Du verre taillé.

Vendre au verre, débiter du vin, des liqueurs dans un restaurant.

Verrette, n. m. — Varech.

Verreuse, n. f. — Vareuse.

Verrure, n. f. — Verrue.

Vers, n. m.

— Cela nestpas piqué des vers, cela est beau et bon.

— Moulée de vers. — V. Moulée.

Versant, e, adj.

Chavirant. Ex. Notre chaloupe est versante.

Verser, v. n. — Chavirer. (T. de mar.)

Vertigo, n. m. — Vertige.

Vertu, n. f.

Force, courage, vigueur. Ex. Cet homme n’a pas de vertu.

Verveau, n. m.

Verveux, sorte de filet en entonnoir, pour prendre du pois son. Vèse, n. f. — Cornemuse. Se disait jadis.

Vesse-de-Ioup, n. f.

Lycoperdon. Si on presse ce champignon, il s’en^échappe une fumée brune.

Vessie, n. f.

Sac à tabac fabriqué avec des vessies de cochon. Ex. Prête-moi ta vessie que je charge ma pipe. Phlyctère produite sur la peau par le feu, la moxitarde, les mouches cantharides.

Veste, n. f.

Gilet.

Remporter une veste, ne pas obtenir de succès. Ex. Cet orateur a remporté une veste monumentale.

Vêtes, n. f. pl. — Vétilles, bagatelles.

Veuille, n. f. — Veille. Ex. Je suis à la veuille de m’en aller.

Veuve, n. m. — Veuf. Ex. Il est veuve depuis un an.

Veûle, adj.

Fatigué, mou, énervé. Ex. Je viens de me baigner, ça m’a rendu veûle. En Normandie, veûle signifie grêle, étiolé.

Viandeux, viandu, adj. — Charnu, couvert de viande.

Viande, n. f.

Chair vive. Ex. En passant par-dessus la haie, je me suis enfoncé une épine dans la viande.

Viandis, n. m.

Pâture de cerf et autres bêtes des forêts.

Viarge, n. f. — Vierge.

Vice, n. m.

Talent, adresse. Ex. Cet homme-là a tous les vices, il sait faire de tout ; il joue du piano, il est habile de ses dix doigts, il répare les horloges, les montres, etc.

  • Vicinité, n. f. (Angl.) — Voisinage.

Victorine, n. f.

Palatine, fourrure que les femmes portent sur le cou et les épaules, mise à la mode par la princesse Palatine en 1676.

Vidé, e, adj. part.

Fini, ruiné. Ex. Ce joueur a perdu toute sa fortune, le voilà vidé à tout jamais.

Vider (se), v. pron.

Dire tout ce qu’on a sur le cœur. Se décharger le système digestif.

Vie, n. f.

Avoir sept vies, avoir une très forte santé.

Etre en vie, être alerte.

Condamner fiour la vie, condamner à la détention perpétuelle.

Faire la vie, mener joyeuse vie.

— Vie de chien, vie malheureuse.

Vieille, n. f. et adj.

— Ma vieille, ma femme. Ex. Vite, ma vieille, prépare-toi à sortir. — Avoir une vieille fieur, une peur terrible.

Vieil’zir, v. n. — Vieillir. Acadianisme.

Vient, prép. — La semaine qui vient, la semaine prochaine.

Vieux, n. m. et adj.

Son vieux, mon mari. Ex. Es-tu content, son vieux ?

Sentir le vieux, avoir mauvais goût.

Vieux comme le chemin du roi, très vieux.

Se faire vieux, se renfrogner.

Vieux-garçon, n. m. — Romarin officinal.

Vif (au), loc. — Enflammé. Ex. J’ai le nez au vif.

Vifement,.adv.

Vivement. Ex. Cet homme travaille vifement.

Viv’argent, n. m. — Enfant déluré.

Vigoureux, euse, adj.

Alerte, fringant. Ex. Mon cheval est très vigoureux. Je ne me sens pas vigoureux, ce matin.

Vilaine, n. f. — Faire une vilaine, ne faire qu’une ou deux levées dans lesquelles on ne peut former un seul point, au jeu dn yuatre-Sept.

Villégiaturer, v. n. — Aller en villégiature.

Vinaigre, n. m. — Sirop de vinaigre, sirop de framboises.

Vinaigrier, n. m. — Sumac amarante.

  • Vindication, n. f. (Angl.)

Rancune. (De Gaspé, Anciens Canadiens, p. 277.)

Vinguienne !

Expression équivalante à bonguienne, pour marquer la sur prise, etc.

Violon, n. m.

Epinette rouge. Acadianisme.

Jouer du violon, tomber en enfance. —,

Pisser dans le violon. — V. Pisser.

Danser plus vite que le violon, aller trop vite.

Viragauche, n. f. — Virago.

Virâiller, v. n.

Se tourner et retourner en tous sens. Ex Qu’as-tu à virâil ler de tous bords et de tous côtés ?

Vire, n. f. — Retourne, au jeu de cartes.

Virebrequin, n, m.

Vilebrequin. Cotgrave mentionne virebrequin.

Viremain (dans un), loc.

Dans le temps de le dire. Ex. Tout cet ouvrage, c’est moi qui l’ai fait da ? is un viremain.

Virer, v. a.

Renverser. Ex. Nous nous sommes colletés pendant un gros quart-d’heure, et j’ai fini par virer mon homme.

Mal virer, mal tourner.

La corde à virer le vent, quelque chose qui n’existe pas.

Tourner de bord. Ex. Vire ta carte, que je la voie.

Virer la voiture, virer des crêpes.

Rebrousser chemin. Ex. Tu vas aller au monument des Braves, et, rendu là, tu vireras pour t’en revenir eu ville.

Virer de long, faire de longs détours pour arriver.

Aller virer loin, prendre beaucoup de temps. Ex. Le Père Michel te doit cinq cents piastres, mais ça va virer loin avant qu’il te paie.

Virer (se), v. pron.

Se retourner. Ex. Vire-toi, afin que. je voie si ton habit te fait bien.

Viretape, n. f. — Tape donnée avec le dos ou le revers de la main.

Viron, n. m. et adv.

— Tournée, ronde.

— Environ, à peu près.

Vironner, v. n.

Tourner autour, faire le tour. Ce mot se trouve dans Froissart.

Visage, n. m.

Trouver visage de bois, trouver porte fermée.

Un homme à deux visages, qui est d’humeur dissimulée.

Visage pâle, un blanc.

Vïs-à-vis, loc. prép.

Envers. Ex. Il a eu de grands torts vis-à-vis moi.

Viser, v. a.

— Surveiller tout spécialement. Ex. Mon maître de classe m’a visé pendant que je lisais ma leçon dans le livre de mon voisin.

— Viser au trou, chercher le bon endroit.

Viseux, n. m. — Qui vise. Visite, n. f.

Mantille de soie pour dames, devenue plus tard dolman et marquise.

Examen stéthoscopique des poumons.

— Payer une visite, rendre une visite. (Angl.)

Visiter, v. a.

Examiner les organes du corps humain au moyen du sté thoscope.

Vitam aeternam, loc. adv.

Toujours. Ex. Il est planté là vitam œternam, et ne bou gerait pas pour un canon.

Vite, adj. — Vite et pis dru, à l’instant même.

Vitiaire, n. m.

Vicaire. Ex. Crois-tu que nous avons un bon petit vitiaire ? il prêche comme un ange.

Vitrau, vitreau, n. m.

Vitrail. Ex. Notre église n’a qu’un seul beau vitreau.

Vitrine. Ex. As-tu examiné les vitreaux chez Paquet ?

Vitre, n. f.

Verre pilé, cassé. Ex. Prends garde de te fourrer de la vitre dans les pieds.

Vitré, adj. — Vitreux. Ex. Avoir les yeux vitrés.

Vit-toujours, n. m. — Immortelle, joubarbe des toits.

Vivant, adj. part. — Bon vivant, individu remuant et joyeux.

Vive-la-joie, n. m. — Homme joyeux.

Vivocher, v. n. — Vivoter, vivre péniblement.

Vivocheux, n. m. — Qui vivoche.

Vivres, n. m. pl.

Aliments. Ex. Je suis un peu porté à mal digérer mes vivres.

V’Ià, prép. — Voilà.

Vocation, n. f.

Disposition, talent. Ex. Te sens-tu la vocation pour faire un livre sur l’Ange des Batailles ?

Volier, n. m. — Volée. Ex. Un volier de canards, d’outa rdes. ||

Voilier, n. m. — V. Volier.

Voir, v. a.

Il paraît. Ex. Je vois bien qu’il a publié un livre, mais cela ne veut pas dire qu’il l’a vendu.

I4re. Ex. As-tu coutume de voir Y Evénement f il y a, ce soir, un bel article signé « Champigny ».

Voyons voir, voyons cela.

Voir trente-six chandelles, être étourdi.

N’y voir que du feu, n’y rien comprendre.

T’as qu’à voir, vas y voir.

— Aller voir les filles, les courtiser.

Voirai, fut. prés, de voir.

Verrai. Ex. Je voirai bien à ton affaire.

Voirie (à la), loc.

A la vue. Ex. Si nous nous mettons à la voirie, nous allons nous faire poigner. Au rebut. Ex. Tu peux jeter ces choses à la voirie, elles ne valent plus rien. Hors de sa place, à la traîne. Ex. A force de laisser ta montre à la voirie, tu finiras par te la faire briser. Voisinage, n. m. Dans le voisinage de, environ. Ex. Je dois au Crédit Fon cier dans le voisinage de cinq cents piastres.

Voiturée, n. f.

Une voiture remplie. Ex. Une voiturée d’enfants.

Voiturier, n. f. — Charron.

Voler, v. a.

Rejaillir. Ex. Faire voler de l’eau avec un bâton, en frap pant la surface d’une rivière, d’un étang.

Volet, n. m. — Contrevent.

Voleux, 11. m. — Voleur.

Volin, n. m. ; — Revolin, répercussion du vent, du courant.

Volontaire, n. m.

Qui n’a niifeu ni lieu. (De Gaspé, Mémoires.)

Volonté, n. i

Faire ses cinq cents volontés, agir à sa guise.

Voltaire, n. m. — Pot de chambre.

« >, « i, K IWKI.KR l’Ol’UI.AlKK

Vométif, n. m. —Vomitif.

Vomi, n. m. Matièn-s vomies. Ex. Du vomi de chat.

Vomissage, u. ni. — Vomissement.

Vomissure, n. f. — Vomissement.

Vornusscr, v. n. — Fureter.

Votation, n. f.

Scrutin, vote. Kx. C’est aujourd’hui le jour de la votation, n’oublie pas d’aller voter pour moi.

Vote, adj —— Votre.

Votre, prou Votre. Kx. Ceci est mou bien, mais je crois que cela est le votre,

  • Voucher, Viioutsluiir. n. m., (m. a.)

Pièce justificative, garantie, titre.

Vouderiez (vous), conditionnel de vouloir. Vous voudriez.

Voui. —Oui.

Vouloir, v. a.

Accorder, admettre. Kx. Je veux bien que cela soit ainsi.

Annoncer. Kx. Voilà un individu qui est malade, sn figure le veut.

Voyage, n. m.

Charge. Kx. Un voyage de foin, de bois. Charretée. Kx. Vu voyage de charbon. Fois. Kx. Avez-vous commis ce péché bien souvent ? — Deux voyages, mou Père. — Expression attribuée à une certaine classe de pêcheurs de la Gnspésie.

Voyagement, n. m.

Transport d’un lieu à un autre sp.ns trop de nécessité-. Kx, Tu finis par tire fatigant avec tous ces voyagements inu tiles.

Voyager, v. n.

Aller à la garde-robe au cours d’une purgation sévère.

Voyageur, n. m.

Homme de chantier et de cage, à la solde des eompagijies du Nord-Ouest et des traiteurs. j

Voyou, n. m. — Individu taré, vicieux, etc. y

Voyoucratie, n. f.
La classe des voyous.
Vrai (de), loc.
Tout de bon. Ex. Dis-tu cela pour de vrai ?
Vrai (pas), loc. int.
N’est-ce pas ? Ex. As-tu entendu le discours du ministre ? il parle bien, pas vrai ?
Vraisemblague, adj.
Vraisemblable.
Vue, n. f.
— Rencontre. Ex. À notre première vue, je te raconterai tout cela.
— Paysage. C’est un photographe habile pour prendre des vues.
Vue de nez (à), loc. adv.
Autant qu’on en peut juger. Ex. Je ne puis pas t’assurer si cette maison a quarante pieds de front, mais à vue de nez, je le crois bien.