Le Roman du Renart - D. M. Méon — 1826/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D. M. MéonTreuttel et Würtz (Tome 3p. 385-439).


GLOSSAIRE

DES MOTS HORS D’USAGE.

A.


A : avec ; s’a, et il a.
Aage : le temps, la durée de la vie.
Aatir (s’) : s’empresser, se disposer.
Abaie blanche : c’est-à-dire, de moines blancs ; noire abaie, c’étoit des moines noirs.
Abaier : aboyer.
Abes : abbé.
Abet : ruse, finesse.
Abeter : tromper, duper.
Aboester, aboeter, aboutir, se rendre, approcher ; en bas. lat. abbutare.
Abriconer : tromper, faire donner quelqu’un dans un panneau comme un sot.
Abrive, abrivé : empressé, avec promptitude ; de brevis.
Abruit : séparé, en désordre ; d’abruptus.
Absoil-je : j’absous.
Achaison, achoison : cause, raison, occasion, accusation.
Acochiee : accouchée.
Acointe : ami, lié d’amitié.
Acointier : faire connoissance, fréquenter.
Acoison. Voy. Achaison.
Acoler : embrasser, saisir au col.
Acompaigner : joindre, s’unir, familiariser.
Aconséu : atteint ; du verbe aconsuivre, joindre, atteindre ; consequi.
Acoper : heurter.
Acopler : accoupler.
Acordance, acorde : convention, accord.
Acorder : réconcilier.
Acorer : arracher le cœur, les entrailles, faire mourir.
Acort : pacte, convention.
Acort : il accourt.
Acost : approche, compagnie.
Acost (s’) : s’appuye.
Acouper : commettre une infidélité pendant l’état de mariage.
Acouper : heurter.
Acravanter : écraser, briser, maltraiter, du latin aggravare.
Acréanter : promettre, assurer.
Acurut : il accourut.
Ademis : baissé ; demissus.
Adenter : tomber le visage contre terre ; d’où le participe adenz.
Adès : sans cesse, aussitôt, entièrement, incontinent.
Adeser : toucher, atteindre ; adhœrere.
Adevancir : précéder, venir avant les autres.
Adirer : égarer, perdre.
Adober : armer, faire chevalier.
Adolé : affligé, chagrin.
Adomagier : causer de la peine, du dommage.
Adonc, adonques : alors.
Adossé : renversé.
Adresce : chemin de traverse ; directio.
Adrecier, adrescier : diriger, conduire, approcher.
Aerdre : attacher, joindre, saisir ; au participe aers, aert, joint, attaché.
Aese, aesiez : qui a ses aises, ses commodités, soulagé, reposé.
Aesmer (s’) : se préparer, se disposer.
Afaiche (s’) : s’affoiblit.
Afaitié : instruit, poli.
Afaitier, afetier : disposer, préparer, arranger ; affectare.
Afebliez : affoibli.
Afeutré : enharnaché, sellé.
Afichier : fixer, appuyer, affermir, assurer.
Afier : promettre, jurer, faire serment.
Afiert : il faut, il convient, il appartient.
Afiné : fini, terminé, anéanti, tué.
Afoler : rendre fou, perdre l’esprit, faire enrager, nuire, blesser, meurtrir, estropier.
Afondrer : plonger, enfoncer dans l’eau, couler à fond ; afont, il coule à fond ; de fundus.
Afronter : blesser à la tête, assommer ; de frons.
Agaitier : tendre des piéges, épier.
Agenoillier : tomber à genoux, se mettre à genoux ; agenoillons, à genoux.
Agu : aigu ; acutus.
Aguile : aiguille ; d’aculeus.
Aguiser : aiguiser ; acuere.
Ahan : peine, tourment, fatigue.
Aïe : secours, aide, soulagement.
Aier : aider, secourir ; adjuvare.
Aignel : agneau.
Aim : j’aime ; aint, il aime.
Ainçois : aussitôt, avant que, plutôt.
Ainz : jamais, avant, auparavant, plutôt ; ainz ainz, à qui mieux mieux ; ainz-nez, aîné.
Aïr : colère, force, violence ; ira.
Aïréement : avec colère.
Aïrer, aïrier : se mettre en colère, se fâcher ; irasci.
Aise : facilité, commodité.
Aïst, aït : qu’il secoure, qu’il assiste, du verbe aier.
Ajornée : le point du jour.
Ajorner : faire jour, commencer le jour.
Ajut : qu’il aide, qu’il assiste ; adjuvet.
Al : au.
Alaine (m’) : mon haleine.
Alains : aussitôt, le plus tôt.
Alaschier : vider.
Alé : mort, éteint.
Alegier : alléger, soulager.
Alenée : souffle, haleine ; halitus.
Alerion : aiglon.
Aléure : façon d’aller, marche, pas.
Aliboron : ce mot paroît avoir été mis pour ellébore.
Alie : fruit de l’alizier.
Aliégier, aligier. V. Alégier.
Alience : sûreté, caution.
Alignie : ajustée, proportionnée.
Alissiens : nous allassions.
Alleluie : antienne, chant de joie.
Alme : âme, quelqu’un.
Aloigne, aloingne, alonge : retard, délai, lenteur ; longitudo.
Aloser : louer, vanter ; laudare.
Amander, amender : favoriser, faire prospérer, réparer, faire satisfaction, améliorer ; ament, il fait prospérer.
Ambedui : tous deux ; ambo.
Amblant : allant l’amble ; ambulans.
Ambléure : allure entre le pas et le trot.
Amembré : qui se souvient, qui a de la mémoire.
Amenroi : j’amènerai.
Amentevoir : mentionner ; amentéu, mentionné.
Amonester : exciter, animer, conseiller ; admonere.
Amont : en haut, au faîte, au-dessus.
Amor (s’) : son amour.
Amordre : habituer, entreprendre, s’attacher ; s’amorge, qu’il entreprenne.
Anbler. Voy. Embler.
Ancessor : prédécesseur, ancêtre.
Anchois, ançois : avant, auparavant.
Andoi, andui : tous deux, les deux.
Ane : cane, canard ; du latin anas.
Anfermeté : maladie ; infirmitas
Angle : coin ; angulus.
Angoisseus : triste, chagrin.
Angou : Anjou.
Anoié : ennuyé.
Anui : peine, chagrin, ennui, obstacle ; de noxia.
Anuit : aujourd’hui, à la nuit, cette nuit.
Anuit : il ennuye, il fait de la peine.
Anuitier : le soir, l’entrée de la nuit, la nuit.
Aorce : fatigué, harassé.
Aorer : adorer, prier ; adorare.
Apaier : apaiser, calmer.
Apareillier : armer, disposer, préparer.
Aparoler : parler.
Apel : provocation en justice, demande ; d’apellatio.
Apeler : accuser ; apellare.
Apendre : dépendre, être attaché, tenir, appartenir ; de pendere.
Apens : pensée, réflexion ; pensatio.
Apenser (s’) : former un dessein, projeter, imaginer.
Apernez : apprenez, sachez.
Apert : évident, découvert, franc ; en apert, publiquement, au su de tout le monde.
Apartenant : possesseur, qui est en possession, qui tient.
Apertement : ouvertement, franchement, clairement ; aperté.
Aplaignier : rendre uni, caresser du plat de la main.
Apoier : appuyer, mettre, assurer.
Apoignant : piquant ou donnant des éperons ; de pungere.
Aport : j’apporte.
Apostoile : pape.
Aprimer : approcher ; approximare.
Aprimer : principalement.
Aprivesse (s’) : se familiarise.
Aquelt, aqueut, aquiaut : il accueille ; aquelt à esperoner, il commence à piquer des éperons.
Aquiter : libérer.
Ara : il aura.
Araine : pays sablonneux ; d’arena.
Araisoner : parler, entretenir quelqu’un, interroger.
Arbalestée : portée d’arbalète.
Arceprestre : archiprêtre.
Archie, archiée : portée d’arc.
Archiere : espèce de meurtrière.
Arder, ardoir : brûler ; rougir ; ardere.
Arere : arrière.
Aresces, arescis du verbe arescere.
Aresner, aresnier : parler, adresser la parole, questionner, interroger, dialoguer.
Aresonée : questionnée, interrogée.
Arest (sans) : sur le champ, sans différer.
Areste : difficulté, embarras.
Arestéu, arestu : arrêté ; s’arestut, il s’arrêta.
Arez : champ, terre labourée.
Ariez : vous auriez ; aroit, il auroit.
Arochier : ruer ; lancer des pierres.
Aroiz : roide, en érection ; arrectus.
Arosté, aroté : qui marche, qui est en route.
Arrabiz : qui est d’Arabie.
Arrement. Ce mot paroît une faute de copiste ; on pense qu’il faut lire atrement, encre ; du latin atramentum.
Arrier : arrière ; arrière main, derrière soi.
Ars : brûlé.
Arz : arc ; arcus ; métier, science ; ars.
Asallir : assaillir, poursuivre, attaquer ; assilire ; asaut, il attaque ; asaudra, il attaquera ; asaudron, nous attaquerons.
Asegïer : assiéger.
Aseiner, asener : toucher, indiquer, appeler par signe ; blesser en frappant ; asené, adressé.
Asembler (al) : à l’approche.
Asener : rendre sage, savant ; de sensus.
Aseoir : déposer, poser, disposer, toucher, adresser ; assiéger, attaquer ; assidere.
Aseri : tranquille, en silence.
Aserir : faire soir, la fin du jour.
Aséur : en assurance, sans inquiétude.
Assis : assiégé.
Asoagier : soulager, adoucir, calmer.
Asolon : nous absolvons ; asolu, absous.
Assaut : il attaque, du verbe assaillir.
Asserrons : nous nous assoierons.
Astele : copeau, éclat de bois.
Ataïne : querelle, dispute.
Atainte : sondée ; ou garnie de charpie.
Atant : lors, alors.
Atargier : tarder, retarder, différer ; tardare.
Atéinez : méchant, querelleur.
Ateint : fatigué, inquiet, chagrin.
Atendue : délai, retard.
Atiré, atirié : traité.
Atorner : arranger, disposer, préparer ; parer, orner ; adornare ; atort, qu’il dispose, qu’il prépare.
A tot : avec tout.
Atrement : encre ; atramentum.
Aubert : haubert, cotte de maille.
Auçoire : Auxerre.
Aumosniere : petite bourse, ou gibecière que les dames et les hommes portoient autrefois ; almonaria.
Aüner : amasser, rassembler ; adunare.
Auquant : quelqu’un.
Auques : aussi, en ce moment, alors.
Aus : eux.
Aut : qu’il aille ; eat.
Autel : pareil, semblable.
Autresi, autresint, autretel : pareillement, de même.
Autretant : autant.
Aveindre : atteindre.
Avaingne : qu’il arrive, qu’il survienne.
Aval : en bas, au bas, en descendant.
Avaler : descendre, écouler.
Aveglez : aveuglé.
Avel : volonté, désir, tout ce que l’on souhaite.
Avenable : agréable.
Avenra : il arrivera ; eveniet, avenoit, il convenoit, il séoit.
Aver : avare, ménager ; avarus.
Aversier : ennemi, diable, adversaire ; adversarius.
Avesprée : commencement du soir, la brune, le soir.
Avesprer : commencer à faire nuit.
Avesprera (il lor) assez : ils auront assez de vêpres.
Aviaus, aviax. C’est le pluriel d’avel. Voy. ce mot.
Avironer : entourer, envelopper ; de girare.
Aviser : apercevoir, regarder.
Avocques : avec.
Avoi : hélas ! ha ! exclamation.
Avoier : se mettre en chemin, conduire ; Diex m’avoit, que Dieu me conduise.


B.


Baailler : bâiller.
Bacheler : jeune homme, jeune écuyer, qui aspire à être chevalier.
Bacon : cochon, lard, jambon.
Baé : ouvert.
Bailliz : puissance, pouvoir.
Baillier : prendre, tenir en sa puissance ; donner.
Baillir : gouverner, traiter bien ou mal ; mal bailli, maltraité.
Baler : danser, sauter, s’agiter.
Baloier : flotter, voltiger.
Banastre : sorte de panier, corbeille.
Bandon (à) : sans crainte, hardiment, entièrement, à discrétion, librement.
Barat : embarras, ruse, tromperie, trahison.
Barbacane, barbakeue : défense extérieure d’une ville, d’un château, avant-mur.
Barbelé : qui a de la barbe, âgé.
Bargis : p. c. bouffi ; de berga, en bas. lat.
Barnage, barné : la noblesse, les hommes qui composent la suite d’un prince, d’un grand seigneur.
Baron : autrefois on désignoit par ce mot les personnes illustres ; mari, homme fait ; de viro.
Baronie. Voy. Barnage.
Basme : baume ; balsamum.
Batant : tout courant, très vite, en diligence.
Batéure : coups ; malheur, infortune.
Baucent : de couleur jaune, rousse.
Baudor : joie, plaisir.
Baus, bauz : beau.
Baut : gai, joyeux.
Bautisier : baptiser.
Bechant : becquetant.
Béer : regarder, songer, désirer.
Bel : bien, agréable.
Belement : doucement, sans bruit.
Bene : charrette à deux roues.
Benéiçon : bénédiction.
Benéie : qu’il bénisse.
Benéoit, benéoite : heureux, béni, bénie.
Ber : baron, seigneur, mari ; de vir.
Bés : bec.
Besan : monnaie d’or qui valoit dix sols dans le temps de Saint-Louis.
Besloi : coutume, loi contraire. Mener à besloi, mal mener.
Beté : emmuselé ; mer betée, je crois que cela signifie rivage de la mer.
Beu (par le cuer) : espèce de jurement.
Bevez : buvez.
Biax : beau, bel.
Bien del roi (furent) : étoient dans la faveur du roi.
Biere : brancart.
Biez : canal.
Billier : s’appuyer sur un bâton, marcher avec un bâton.
Blanchoier : blanchir, devenir blanc.
Blez : ce mot est mis ici pour le champ qui le contient.
Boce, boche : bouche ; bosse, enflure.
Boe : boue.
Boel, boiel : boyau ; ouverture longue et étroite.
Bof : bœuf ; bos.
Boillant : bouillant.
Boisel : vase, bouteille, mesure.
Boisier : tromper, frauder.
Boisson : buisson.
Bojon : grosse flèche, trait d’arbalête.
Bole : tromperie, astuce.
Bon : plaisir, volonté.
Borde : tromperie, mensonge.
Bordere : trompeur, menteur.
Bos : bois, forêt.
Boston, boton : bouton.
Boter : chasser, mettre, placer, pousser.
Bouchel : buisson, broussaille, petit bois.
Bouel. Voy. Boel.
Bouter. Voy. Boter.
Brachet : braque, chien de chasse qui a les pieds courts et le nez fin.
Bracier : brasser.
Braier : espèce de baudrier pour porter une bannière, etc., sorte d’armure pour défendre le bas du ventre.
Braion, braon : le gras des fesses, le derrière.
Bran, branc : glaive, sabre, épée ; branc letré, c’est-à-dire sur la lame duquel il y a quelque chose d’écrit.
Brandeler : brandiller.
Brandir : agiter, branler, secouer une arme qui a quelque longueur.
Bref : lettre, écrit.
Brere : crier, pleurer, se lamenter.
Bret : cri.
Briche : ordure, fumier.
Bricon : malotru, impudent, méchant, imposteur, mauvais sujet.
Brief, briés. Voy. Bref.
Briément : promptement, sur-le-champ, succinctement.
Broce : petit bois, jeune taillis, broussailles.
Brocher : piquer un cheval avec des éperons.
Bruire : faire du bruit.
Buen : bien.
Buer : à propos, avec raison.
Bufoiz : orgueil, fierté ; colère.
Bugle : buffle, bœuf sauvage.
Bui : je bus ; bibi.
Buison : buisson.
Buriaux : bure, grosse étoffe en laine ; il est mis ici pour le vêtement qui en est censé fait.
Bruel : bosquet, buisson.


C.


Caïr : tomber ; cadere.
Caitis : malheureux, infortuné.
Camaus : chameau.
Camoissié : couvert de plaies.
Caoir : tomber ; cadere.
Capon : chapon.
Car : chair, viande ; caro.
Carité : charité, aumône ; charitas.
Carnel : creneau.
Carole : danse, divertissement.
Carriax : grosse flèche, gros trait d’arbalête.
Castel : château.
Castele : Castille.
Çaus : ceux.
Céenz : ici.
Cels : ceux.
Cemin : chemin.
Ceminer : cheminer, marcher.
Céoignole, céoingnole : sorte de piége.
Certes (à) : sérieusement, certainement ; certè.
Cervoise : bière, boisson.
Cesne : chêne.
Chaable : cable ; machine de guerre.
Chaagnon : petite chaîne.
Chaaignon, chaaingnon : chignon, la partie de derrière du cou.
Chaaine : chaîne.
Chacéor : cheval de chasse.
Chacier : chasser, poursuivre.
Chadeler : conduire, précéder ; capdelare.
Chaiax : petits chiens.
Chaille (ne me) : peu m’importe.
Chaïr : tomber ; chaï, il tomba ; chaient, ils tombent.
Chaitis. Voy. Caitis.
Chalengier : réclamer, demander quelque chose comme son propre.
Chambeli : Chambéry.
Chameus, chamex, chamoille : chameau.
Chancel : espace entre le maître-autel et la balustrade qui le ferme.
Chaoir : tomber.
Chape : manteau, robe qui avoit un chaperon pour mettre sur la tête.
Chapel : couronne de fleurs, guirlande, chapeau ; capellus.
Chapelet : diminutif de chapel.
Chaple : combat, bataille, carnage ; capulatura.
Chastel : château ; castellum.
Chastelain : gouverneur d’un château ; juge ou officier établi pour rendre la justice dans la terre d’un seigneur ; castellanus.
Chatel : avoir, richesses, tout ce qui constitue la fortune de quelqu’un.
Chaudroit : il importeroit, il se soucieroit ; du verbe chaloir ; chaut, il importe.
Chéir : tomber ; chéi, il tomba.
Chen : chien.
Chenu : blanc de vieillesse.
Chéoir : tomber ; chéoiz, chéu, tombé ; cherront, ils tomberont.
Chevauchie, chevauchiée : course, voyage à cheval, compagnie de gens à cheval.
Chevauchier : aller à cheval, marcher, courir.
Chevellon : petite cheville.
Chevir : sortir d’une affaire, en venir à bout, finir, se comporter.
Chiéent : ils tombent ; chiet, il tombe.
Chief, chiés : tête, bout, commencement, fin, issue, extrémité ; à quel chief, quel résultat, quelle fin ; venir à chief, terminer, venir à bout ; de chief en chief, d’un bout à l’autre ; au chief del tor, à la fin.
Chiere : visage, mine, accueil, contenance.
Chiviere : civière.
Choisir : apercevoir.
Chox : choux.
Chuer : parler bas ; caresser, flatter.
Ci : ici, en cet endroit, hic.
Ciaus : ceux.
Cil : celui, ceux.
Cisel : ciseau.
Cist : ceux-là, ceux-ci.
Citole : instrument de musique à cordes, peut-être le cythara des anciens.
Claimer, clamer : se plaindre, rendre plainte, accuser, déclarer ; clamare.
Clamez : appelé.
Clavel : clavette ; de clavis.
Cleimer. Voy. Claimer.
Cler : clair, blanc ; clarus.
Clerc : savant, instruit ; homme d’église ; clerçon, diminutif de clerc.
Cliner : saluer, se baisser.
Clo : cloud.
Cloet : petit cloud.
Cloiax : cloison, claie ; petit clos.
Cloistrier : moine cloîtré.
Clop : boiteux ; claudus.
Coart : lâche, poltron, lent ; nom donné au liévre dans tout ce roman.
Coche : truie vieille et grasse.
Cochier, cocier : coucher.
Coe : queue ; cauda.
Cognut : il connut.
Coi : paisible, tranquille.
Coiche : broussailles, bruyères.
Coiement : tranquillement.
Coingnet : petit coin.
Coint, cointe : avisé, sage, aimable, gracieux.
Cointement : prudemment, doucement.
Coisir : apercevoir.
Coissin : coussin.
Coivre : cuivre.
Colée : coup d’épée donné sur le cou, coup de toute nature.
Coléiz, coléice : coulant ; porte coléice, herse, coulisse.
Coloier : se livrer à la mélancolie, être de mauvaise humeur ; tourner la tête de côté et d’autre pour mieux voir.
Comanz : je commence.
Comen-ge ; je commande, j’ordonne.
Compaing : ami, camarade, compagnon.
Comparer : acheter, payer ; être puni ou récompensé ; comparare.
Compassé : proportionné, travaillé avec soin, avec symétrie.
Compingne : Compiègne.
Con : comme.
Conchier : tromper, surpendre, moquer, mépriser.
Conclu : soumis, vaincu.
Conduient : ils conduisent.
Conduit : conduite, escorte, sauvegarde.
Conestable : maître d’hôtel.
Confès : confessé.
Conjoïr : bien recevoir quelqu’un, le fêter, se réjouir avec lui ; congaudere.
Conmande : avertissement.
Conmander : recommander, prier d’avoir soin ; conmant, j’ordonne, je commande.
Conmant : ordre, commandement.
Conmun (de) : en même temps.
Conmunaument, conmunément : ensemble, ordinairement.
Connin ; lapin, cuniculus.
Conoille : quenouille.
Conpaigne : compagnie, assemblée.
Conpassé : proportionné, travaillé avec soin.
Conperer. V. Comparer.
Conpluie : complies.
Conquerre, conquester : acquérir, gagner, profiter ; conquirere.
Conréer, conroier : arranger, préparer ; curare.
Conroi : soin ; cura.
Consauz : avis, conseil, sentiment, résolution.
Consivir : poursuivre, atteindre, frapper ; consequi ; conséu, atteint ; consiévent, ils atteignent ; consivi, il poursuivit ; consui, il atteignit.
Consirrer : se priver, s’éloigner ; de conscindere.
Consoil : conseil, avis ; consilium.
Conte : comte ; comes, compte ; computatio.
Contençon : querelle, contestation ; contentio.
Contendra : il se contiendra, se comportera, du verbe contenir.
Contraire : accident, malheur, chagrin, adversité, peine.
Contredis (être à) : s’opposer.
Contremander : s’excuser.
Contremont : en haut, en montant.
Contrere. Voyez Contraire.
Contrester : résister, s’opposer.
Contret : contrefait, estropié, boiteux ; contractus.
Contreval : en bas, en descendant.
Convenant (con vos est) ? comment vous va-t-il ? comment êtes-vous disposé ?
Convenir : assigner, intenter une action ; il paroît mis ici au figuré, pour attaquer.
Convent : convention, accord ; conventio.
Convoier : accompagner quelqu’un.
Cop : coup.
Cor : corps ; corpus.
Corage : cœur, pensée, esprit ; cor.
Coraille : intestins, entrailles.
Core (au) : en courant ; corent : ils courent.
Coréor : coureur, cheval de chasse ; cursor.
Cornaille : corneille.
Corner : sonner du cor.
Corochié, correcié, corrocié : courroucé.
Coroie, corroie : ceinture, lanière de cuir.
Corpe : faute, crime.
Corre : courir ; currere.
Corrot : courroux, colère.
Cors, corse : course.
Corsor (laz) : nœud coulant.
Corsu : qui a de la corpulence.
Cort : cour, curia ; il court ; currit.
Corte : courte.
Cortil : jardin.
Cortoier : faire la cour, courtiser.
Cortois, cortoise : honnête, affable, gracieux.
Cortoisement : d’une manière honnête.
Cortoisie : politesse, manières honnêtes, gracieuses.
Corus : courroux, colère.
Cos : coq ; coups.
Cose : chose.
Cospé : coupé.
Coste (en) : à côté, auprès.
Costel, cotel : couteau ; de cultellus.
Costentinoble : Constantinople.
Coster : coûter ; constare.
Costiere : côté, extrémité.
Costume : coutume ; consuetudo.
Cote : robe de dessous, tunique.
Coudre : le coudrier, arbre qui porte des noisettes.
Coue : queue ; cauda.
Coueigne : peau.
Coulor : couleur ; color.
Coupe : faute, délit ; culpa.
Cous : le cou ; cocu ; coups.
Coute : lit de plumes, couverture, matelas.
Covenance : promesse, convention ; convenientia
Covenir : convenir, assurer, appeler, arriver ; convenire.
Cover : couver, cacher ; cubare.
Coverroit : couvriroit.
Covert : couvert.
Covoitier : convoiter, désirer ardemment ; convotare.
Covoitise : convoitise, désir.
Covoitous : qui convoite, qui désire.
Covre-feu : nom de la cloche qu’on sonnoit le matin au point du jour, et le soir à sept heures pour avertir les habitants de se retirer chez eux.
Cox : le cou ; coups.
Craime : crainte, frayeur ; tremor.
Cras : gras ; crassus.
Cravanter : briser, écraser, accabler ; aggravare.
Créable : croyable.
Créant : caution, sûreté.
Créanter : promettre, assurer, cautionner ; créant : j’assure, je certifie.
Créez : vous croyez ; créiez : vous croyiez.
Cremu : craint, respecté.
Crinel : créneau de rempart.
Crepon : croupion, échine.
Crestiener : baptiser.
Cretelé : creté, entaillé en forme de dents.
Cretine : crue d’eau, inondation ; de cretum.
Crevée (aube) : le point du jour.
Cribunel : le haut de la tête ; de cerebrum.
Criée : cris, plainte d’un grand nombre.
Crieme : crainte, frayeur.
Crient : il craint, il appréhende.
Criet : il crêve.
Croissir : craquer, rompre ; crepare.
Croler : remuer, branler.
Crope : croupe.
Crot : je crois que ce mot signifie, assis sur son derrière, à croupetons.
Cruez : trou, creux.
Cuer : cœur.
Cuevre : il couvre ; cooperit.
Cui : à qui, qui.
Cuider : penser, croire, s’imaginer, se persuader ; cogiture ; cuit : je pense, il pense.
Cuiriée : cuirasse, pourpoint sans manches.
Cuise (se) : qu’il en soit fâché, qu’il s’en repente ; doleat.
Cuit : j’abandonne, je tiens quitte.
Cuivre : débordement, libertinage, infamie ; d’où cuivert : débordé, libertin.
Culovre : couleuvre ; coluber.
Cume : comme.
Cure : soin, souci ; cura.
Curir : courir ; currere, curt : il court.
Cuture : terre cultivée et ensemencée.
Cuvert : infâme, perfide, traître.


D.


Daerain (au) : à la fin, en dernier.
Dahaiz, dahez : chagrin, maladie, malheur ; imprécation qui a la même signification que le des Latins.
Dam, dant : seigneur, maître ; dominus, dam le Deu : seigneur Dieu.
Damage : tort, dommage ; damnun.
Damagier : faire tort, causer du dommage.
Dangier : difficulté, contestation ; garde, protection ; peine, empêchement.
Davi : David.
De : que.
 : Dieu.
Déaorné : privé de son ornement, de sa parure.
Déauble : le Diable.
Debatéis : mouvement, branle.
Debot, deboz : debout.
Deçoivre : tromper ; decipere.
Decroer : décrocher, descendre.
Deduit : passe-temps, plaisir, récréation, amusement ; deductio ; mais au vers 19205, il paroit signifier appareil, pompe, cérémonie.
Deérain. Voy. Daerain.
Deffaire, deffere : mettre à fin ; détruire, punir de mort.
Deffenz : obstacle.
Deffermer : ouvrir.
Deffez : puni de mort, mis à mort.
Deffubler : ôter, se devêtir.
Defois : lieux défendus où il n’est pas permis de pêcher ni de chasser ; empêchement, défense ; defensio.
Defoler : fouler, marcher dessus.
Defors : dehors ; deforis.
Defriper (se) : s’agiter, se démener.
Defuiant : fuyant, se retirant.
Degraz (avoir ses) : paroît signifier avoir satisfait son appétit, sa gourmandise.
Dehaiz. Voy. Dahaiz.
Dehetier (se) : s’affliger, être abattu, découragé.
Deintiez : daim, venaison en général.
Déist : diroit.
Dejoste : à côté, auprès ; de juxtà.
Del : de, du, des.
Delaie, delaiement, delaier : retard, délai.
Delaier : différer, retarder, user de délais.
Delez : à côté, auprès.
Delit : plaisir, joie ; delectamentum.
Delitable : agréable ; delectabilis.
Deliter (se) : se délecter, se plaire ; delectare.
Delivre : libre, débarrassé, dégagé ; il paroît signifier aussi léger, prompt, alerte.
Delivre (à), delivrement : sans embarras, facilement, sans peine, promptement.
Delivrer : terminer, finir.
Deloi, deloie : délai, retard ; dilatatio.
Deloier. Voy. Delaier.
Demaine : ce qui est en propre, qui appartient ; pouvoir, puissance ; dominatio.
Demainer : tourmenter, agiter, se gouverner.
Demaniere : différent, de plusieurs façons ou espèces.
Demanois : à l’instant, incontinent, sur-le-champ.
Demein : demeure, habitation.
Demeine. Voy. Demaine.
Demeiner : agir, conduire ; demener joie : se divertir ; voy. Demainer.
Dementer (se) : se tourmenter, se livrer à la douleur, se plaindre, se lamenter ; me dement : je me plains.
Demi : moitié ; demie : la moindre chose, rien.
Demor, demorance, demorée : délai, retardement ; sanz demor : sur-le-champ.
Demorrez : vous demeurerez.
Demostrance : signe, démonstration ; demonstrantia.
Demourée. Voy. Demor.
Denéer : refuser ; denegare.
Denrée : quelque chose de peu de valeur, un denier ; de denarius.
Departie : distribution ; éloignement, séparation.
Departir : distribuer, s’éloigner, se séparer, donner, diviser, partir.
Deport : plaisir, contentement.
Deporter : supporter, desservir ; se divertir, se réjouir, se conduire.
Deputaire, deputere : perfide, méchant, de mauvaises mœurs.
Deroier : s’égarer, se tromper.
Deront : il casse, il brise ; du verbe derompre, disrumpere.
Derriers : derrière ; en derriers : pendant l’absence.
Desachier : secouer, tirer, tourmenter.
Desbareter : détruire, vaincre, dépouiller.
Desbuchier : en termes de chasse, sortir du bois.
Deschant : terme de l’ancien chant ; c’est ce qu’on appelle aujourd’hui faux-bourdon ou contrepoint.
Descirer : déchirer, mettre en pièces.
Desconvenue : malheur, accident.
Descovrir : découvrir, dévoiler, révêler ; discooperire.
Descréue : diminuée.
Descuit : crû, qui n’est pas cuit.
Deserité : ruiné, dépouillé.
Deserte : récompense, salaire.
Desfens, desfension : défense ; defensio.
Desfermer : ouvrir.
Desfoi : empêchement, obstacle ; defensio.
Descointe : séparée.
Deshaitier, deshetier (se) : se chagriner, s’attrister.
Deshaubergier : ôter la cotte de mailles, désarmer.
Desirier : désir.
Deslacier : délier.
Desléal : traître, perfide.
Desléauté : déloyauté, trahison, perfidie.
Deslicer : ôter le poli, l’uni de quelque chose.
Deslot : il blâme, il désapprouve ; du verbe desloer.
Desmaillier : briser les mailles d’une armure.
Desmesure (à) : extraordinairement, avec excès.
Desneuer : délier.
Desor : dessus.
Desoz : dessous.
Despense : nourriture, dîner.
Despit : mépris, dédain, méchanceté.
Desraier (se) : aller de côté et d’autre, ne suivre aucun chemin.
Desréé : qui est sorti du bon sens.
Desresnier : parler, discourir, s’entretenir avec quelqu’un.
Desroi : égarement, déréglement, désordre, trouble, mauvaise action, confusion, emportement.
Desroier (se). Voyez Desraier.
Dessiet : déplaît.
Destorbier : obstacle, empêchement ; disturbium.
Destraindre : arrêter, tourmenter, presser, serrer, blesser.
Destrempé : déréglé.
Destrier : cheval de main et de bataille.
Destroiz : oppressé, abattu, embarrassé, triste, chagrin ; districtus.
Destrosser : décharger un fardeau, etc.
Destruie : détruise.
Desvé : fou, hors de sens.
Desvoier : égarer, perdre, détourner de la voie ; deviare.
Detenir : empêcher, retenir.
Detraire : tirer avec force, arracher ; detrahere.
Detranchier, detrencier : fendre en deux, découper par morceaux, couper.
Deus, deulx : peine, chagrin ; dolor.
Deut : se plaint, fait mal ; dolet.
Devaler : descendre.
Device : délices.
Devier : mourir, égarer du chemin.
Devin (rime) : je pense, je juge.
Devise : génie, adresse ; à devise, à peindre, d’une manière convenable.
Deviser : exposer, raconter, dire, exprimer ; séparer ; devis, je dis.
Devorer : maudire.
Diaut : fait mal ; dolet.
Diax : deuil, chagrin, abattement ; dolor.
Die : je dise ; dies, tu dises ; dient, il disent ; dions, nous disions ; diromes, nous dirons ; distrent, ils dirent.
Diva : dame, exclamation.
Doiez : deviez ; debeas.
Doigne, doinst, doint : il donne.
Doil. Voy. Diaut et Diax.
Dois : siége, banc.
Dol. Voy. Diax.
Doleros : douloureux, souffrant.
Doloir : se plaindre, souffrir, gémir ; dolere, pati. Dolent, font mal, font souffrir.
Domagier : faire tort, causer du dommage.
Don : je donne ; donré, donroi, je donnerai ; donroie, je donnerois ; dorroit, il donneroit.
Dorveille : je pense que par ce mot l’auteur a voulu exprimer la situation d’un homme à moitié endormi.
Dossée : coup donné par-derrière.
Dotance : doute, crainte ; dubitatio.
Doté : doué, orné, recommandable ; ornatus.
Doter : douter, craindre ; dubitare ; ne vos dotez, ne craignez rien ; dout, je crains.
Dou : du, de.
Doz : doux.
Drecier : rendre droit, dresser ; se drecier en piez, se lever.
Droit : juste, équitable.
Droit, droiture : justice, équité, satisfaction ; faire droiture, donner satisfaction ; droiz est, il est juste.
Droiturier : équitable, juste, raisonnable.
Dru : épais, fort, robuste ; ami, amant, favori, compagnon.
Druerie : amour, galanterie.
Duel : peine, chagrin, deuil ; de dolere.
Dui : deux, duo ; j’ai dû, debui.
Durement : beaucoup, bien fort, abondamment.
Dusques : jusque.


E.


É : j’ai.
Éage : âge ; œtas.
Effort : force de corps.
Effréé : effrayé.
Eil : œil ; oculus.
Ein : j’aime ; eint, il aime.
Einçois, einz : au contraire, mais, plutôt, avant ; einz mès, jusqu’à présent ; einz puis, depuis ce moment.
El : le, lui, en, dedans ; autre chose, autrement ; el entrer, à l’entrée, au commencement.
Elz : eux ; illi.
Embatre, enbatre : enfoncer, fourrer, pousser, entrer, avancer ; immiscere.
Embler, enbler : prendre, enlever, dérober, voler.
Embrunchié : caché, couvert ; embarrassé, inquiet ; colère, chagrin ; silencieux.
Emi : au milieu.
Empaindre : pousser, heurter, précipiter, entrer, se mettre.
Emperere : empereur.
Emprendre : entreprendre.
Emprès : auprès, à côté ; prope.
Emprise : entreprise.
En : on.
Embedui : tous deux ; ambo.
Enborser : recueillir, amasser.
Enbron, enbrunchié. Voy. Embrunchié.
Encensier : encensoir.
Encerchier : rechercher, poursuivre.
Enchargier : ordonner, recommander.
Enchaucier : poursuivre, chasser ; quassare.
Enchaus : poursuite.
Enchercer. Voy. Enchargier.
Enchevauchié (bien) : monté sur un bon cheval.
Enciser : inciser, tailler ; incidere.
Enclin : baissé, prosterné.
Encliner : baisser, faire pencher, saluer, faire la révérence ; inclinare.
Enclous : enclos, fermé.
Encoan : avant la fin de l’année.
Encochier : mettre une flèche dans la coche d’un arc.
Ençois. Voy. Einçois.
Encombrier : dommage, perte, embarras.
Encort : il encourt.
Encoste : à côté.
Encouper : accuser, inculper ; inculpare.
Encroé : accroché, attaché.
Encui : aujourd’hui, avant la fin de ce jour.
Encuser : accuser ; incusare.
Endementiers, endementres : pendant que, dans cet intervalle, tandis que.
Endeus, endui : tous deux, les deux ; ambo.
En-es-le-pas : à l’instant, sur-le-champ.
Enfermeté, enferté : maladie, infirmité ; infirmitas.
Enfès : enfant.
Enforcier : fortifier, augmenter.
Engin : art, industrie ; ruse, subtilité, finesse ; piége.
Engingner, engignier : tromper, duper.
Engingneus : trompeur.
Englout : engloutit.
Engorgier : avaler.
Engrès : désireux, avide, méchant, cruel, acharné ; d’ingruens.
Enhaïr : prendre en haine, haïr fortement.
Enmenrez : vous emmenerez ; enmoine, j’emmène.
Enmi : au milieu.
Ennoré : honoré.
Ennui. Voy. Anui.
Ennuious : ennuyeux.
Enordi : souillé, noirci ; de horridus.
Enpeindre. Voy. Empaindre.
Enpené : garni, couvert de plumes.
Enpresser : poursuivre vivement, serrer de près.
Enqui : aujourd’hui.
Enrievre : p. e. opiniâtre, entêté, soucieux, inquiet.
Ens, enz : en, dedans ; intùs.
Entalenté : disposé, empressé, résolu ; de talentum.
Entechié : souillé, sali.
Entein : tante.
Enterin, enterrin : sincère, intègre, irréprochable ; d’integer.
Enterra : entrera ; enterroie, j’entrerois ; enterroit, il entreroit ; enterroiz, vous entrerez.
Enteser : apprêter une arme.
Entor : autour, à l’entour.
Entreferir (s’) : s’entre-frapper.
Entrepelé : qui a la peau ou le poil arraché par espaces.
Entreprendre : embarrasser, persécuter.
Entreset, entretant : en même temps, en attendant, à propos, pendant.
Envaïe : choc, attaque ; invasio.
Envaïr : attaquer, assaillir, enlever de force.
Envers : à la renverse, mis sur le dos ; mais au vers 21346 il paroît signifier partie ; à deus envers, à deux parties.
Envial : défi.
Envier : défier ; augmenter la somme mise au jeu.
Envis, à envis : avec peine, malgré soi, à regret.
Envoisié : gai, joyeux.
Envoisiement : gaiement.
Envoisier (s’) : se réjouir, s’égayer, s’amuser.
Envoit : qu’il envoie.
Er : hier ; ersoir, hier soir.
Ere : j’étois ; erent, ils étoient.
Errament, errant, erraument : incontinent, sur-le-champ, promptement, grand train.
Erre : allure, train.
Errer : aller, marcher ; agir, travailler.
Erréure : marche, voyage, distance.
Ert : il étoit, il sera.
Ès : ais, petite planche ; ici il veut dire fourreau.
Esbagir : s’étonner, être surpris.
Esbahi, esbaï : étonné, surpris.
Esbanoier, esbatre : s’amuser, se divertir, se dissiper.
Esbatu : réjoui, content.
Escaper : échapper.
Escerveler : casser la tête, faire sauter la cervelle ; de cerebrum.
Eschacier : boiteux, estropié, qui va sur des échasses, qui marche avec des béquilles.
Eschapoiz : échappiez.
Eschar : avare, ménager.
Eschar : moquerie, dérision, raillerie.
Eschargaitier : épier, découvrir, faire le guet.
Eschace : béquille.
Eschat (rime) qu’il échappe.
Eschequier : échiquier.
Eschiele : bataillon, corps de troupes.
Eschiver : fuir, éviter.
Escient : avis, sens, raison, volonté ; mien escient, à mon avis.
Esclairier (à l’) : au point du jour.
Esclange (main) : main gauche.
Esclavine : robe, manteau de pèlerin.
Escofle : milan, oiseau de proie ; escofliax en est le diminutif.
Escomenié : excommunié.
Escondire : refuser, défendre, excuser.
Escondit : excuse.
Escopir : insulter, battre ; cracher.
Escorpion : scorpion.
Escorsé : retroussé.
Escoter : écouter ; payer sa part d’un écot.
Escout : secoue ; succutit.
Escremie : escrime, art de combattre.
Escremir : escrimer, combattre, attaquer.
Escrier : appeler.
Escroiz : fracas, éclat, bruit aigu.
Escumenacion : excommunication.
Escurel : écureuil.
Ese : contentement, joie, plaisir.
Esfondrer : enfoncer.
Esfroi : émeute, bruit extraordinaire.
Esgarder : penser, juger, décider ; regarder, considérer ; esgart, qu’il considère.
Esgaré : hors de soi-même.
Esgart : égard, considération, avis, conseil, examen, raison.
Eslais, eslès : galop, rapidité, bond, élan, saut.
Esléescié, eslessié : réjoui, content, joyeux ; en sautant.
Eslesser : étendre, prolonger.
Eslessier (s’) : s’élancer ; eslessié, élancé, qui va rapidement.
Esmai, esmoi : inquiétude, crainte, trouble, embarras.
Esmaier, esmoier : inquiéter, troubler, étonner, affliger, faire de la peine.
Esmarri : affligé, accablé.
Esmot, esmuet (s’) : se met en mouvement, s’en va ; du verbe esmovoir.
Esnel : vase à mettre du vin, tonneau.
Espenéi : puni, châtié.
Esperital : spirituel, céleste ; spiritualis.
Esperites (Sainz) : le Saint-Esprit
Esperonée : action de piquer un cheval de l’éperon.
Espié (blez) : blé en épi.
Espié : pique, épée, javelot ; s’espié, son épée.
Esploit (à grant) : avec beaucoup d’action, grand train.
Esploitier ; agir, travailler.
Espoenter : effrayer, épouvanter.
Espoir : peut-être.
Espoitronée (vieille) : qui est sans poitrine, sèche, décharnée.
Esposer : épouser.
Esprendre : enflammer, allumer, saisir.
Esquachier : écraser, piler, broyer ; de quassare
Esquiper : glisser, sauter.
Esquirol : écureuil.
Esrachier, esracier : arracher.
Essart : champ inculte, rempli de broussailles ; terre défrichée ; destruction, dégât.
Essil : ruine, ravage, destruction.
Essil : dépouillé.
Essoigne, essoine : excuse, empêchement, soin, difficulté.
Essorber : engloutir ; de sorbere.
Essu : sorti.
Esta : se tint sur ses pieds, stetit ; il fut, fuit. Faire son esta, s’arrêter ; conment t’esta ? comment te trouves-tu ?
Estaindre : devenir pâle, blême ; calmer, dissiper, guérir.
Estal (à) : à sa place, en repos.
Estant (en) : debout, droit ; stans.
Esteinz : mort, trépassé ; extinctus.
Ester : être, se tenir debout, rester ; stare. Lessiez ester, abandonnez, cessez, restez tranquille ; estez, ne bougez pas.
Esterlin : monnoie ancienne apportée en France par les Anglais, et qui y eut cours tant qu’ils y eurent des possessions.
Estes-vos, estez-vos : voici, voilà ; ecce.
Estive : cornemuse, sorte de trompette.
Estoc : tronc d’arbre.
Estoper : boucher, fermer ; de stupa.
Estor : mêlée, combat.
Estordre : dégager, délivrer, débarrasser, soustraire, détourner ; extorquere.
Estorer : créer, ordonner, arranger.
Estormir : alarmer, troubler, mettre en rumeur, en désordre, étonner, étourdir.
Estoutie : folie, témérité, hardiesse.
Estovoir : nécessité, ce qui est nécessaire.
Estovroit : il faudroit, il conviendroit.
Estoz, estote : fou, insensé, téméraire, furieux.
Estraindre : serrer, presser, tenir avec force.
Estraine : commencement ; don, présent ; pute estraine paroît signifier ici simonie.
Estraire : extraire.
Estrepé : détruit, ravagé, déraciné.
Estrif (à) : avec peine, par contrainte.
Estriver : disputer, contester, se rebeller.
Estroit : serré.
Estros (à) : à l’instant, tout à coup.
Estrument : instrument.
Estuet : il faut, il convient ; estuise, estuisse, il faille, il convienne ; estut, il fallut, il convint.
Estuire : s’arrêter, se tenir debout ; de stare.
Estut : s’arrêta, se tint debout.
Éur : félicité, bonheur.
Eus, euz : yeux.
Eve : eau.
Ez-vos : voici, voilà ; ez-le-vos, le voilà.


F.


Fabler : parler, faire des contes, des fabliaux ; fabulari.
Face : il fasse ; faciat.
Faillance, faille : défaut, faute, mensonge, tromperie.
Faillir : manquer, tromper ; fallere.
Fain : foin ; fœnum.
Fait (conment le) : comment se porte.
Faitement : parfaitement, entièrement.
Faiture : forme, façon, figure ; factura.
Faloise : falaise, côtes, bord de la mer haut et escarpé.
Falorde : conte fait à plaisir.
Fameilleus, famelart : affamé.
Fandéure : fente, ouverture.
Faon : on appeloit ainsi les petits de toute espèce d’animal ; d’infans.
Farsi (benedicamus) : c’est-à-dire entremêlé d’autres paroles analogues à la circonstance.
Faudra : manquera ; du verbe faillir, fallere.
Fauser (sanz) : sans mentir.
Faut : il manque.
Fautre : garniture d’une selle pour tenir la lance ; lance sor fautre, lance en arrêt.
Fax : faux, sans foi.
Faz,  : je fais.
Féaus : fidèles.
Feble : foible.
Féelté : fidélité.
Fein : faim, fames ; foin, fœnum.
Fel, felon, felenesse : cruel, inhumain, perfide, brutal, violent, méchant ; fallax.
Felonie : perfidie, trahison, mauvaise foi, méchanceté ; fallacia.
Fener : faner, étendre l’herbe d’un pré fauché pour la faire sécher.
Fenir : finir, terminer ; mourir.
Fer, ferement : solidement, fortement, très fort.
Ferant : nom donné au cheval dans ce roman.
Fere que sage : agir sagement.
Ferir : frapper, se jeter, entrer, se précipiter ; ferire. Se ferent, ils se précipitent ; ferez, vous frappez ; ferras, tu frapperas.
Fermeté : forteresse, château ; firmitas.
Ferrant : cheval d’Afrique, cheval barbe ; gris, tirant sur le blanc.
Ferté. Voy. Fermeté.
Feru : entré, poussé, frappé, atteint, blessé ; du verbe ferir.
Fès : charge, fardeau ; à un fès, en même temps.
Fesomes : nous faisons.
Fet : fait, dit.
Feture. Voy. Faiture.
Fi (de) : certainement, par ma foi.
Fi : fie, confie.
Fiance : promesse, assurance, confiance, foi.
Fiancer : donner sa foi, promettre, engager.
Fichié : enfoncé, placé, fourré.
Fiée : fois, diction numérale.
Fiens : fumier ; fimus.
Fierce : reine, la seconde pièce du jeu des échecs.
Fiere : qu’il frappe ; fiert, il frappe ; du verbe ferir.
Fiertre : châsse, cercueil ; de feretrum.
Fieus : fil ; filum.
Fin : faim.
Fin, fine : entier, sincère, vrai, sage, accompli ; finitus.
Finement : fin.
Finer : cesser, achever, terminer ; mourir ; finire.
Fis : certain, assuré ; fidus.
Fisicien : médecin.
Fiuz : fils ; filius.
Flambe : flamme, feu.
Flat : coup, tape ; de flatilis.
Fliche : flèche de lard ; c’est toute la pièce qu’on lève sur l’un des côtés du cochon, depuis l’épaule jusqu’à la cuisse ; succidia.
Flocel : flocon, petite touffe de laine ; floccus.
Foiée. Voy. Fiée.
Foil : feuillet d’un livre ; folium.
Foille : feuille d’arbre.
Foillu : touffu, garni de feuilles ; foliosus.
Foi-mentie : parjure, traître.
Foïr : fuir ; fugere.
Fol : hêtre ; fagus.
Foler : extravaguer, faire des sottises, insanire ; fouler, calcare.
Folor : folie.
Fontenele : petite fontaine ; fonticulus.
Forbi : fourbi.
Forches : fourches patibulaires, gibet.
Fore : fourreau.
Forfere : insulter, nuire, faire du mal.
Forjugier : juger par contumace, injustement.
Forjurer : quitter, abandonner.
Forment : grandement, beaucoup, fortement.
Formage : fromage.
Fornir : exécuter.
Fors : excepté ; hors, dehors ; foras.
Fouir : fuir ; fugere.
Fouse, fousez : fosse, fossé ; fossa.
Fox : fou.
Fraindre : rompre, briser, mettre en pièces ; frangere
Franc : noble, généreux, qui a les sentimens relevés.
Frape : ruse, finesse, adresse, piége ; savoir de frape, être rusé, avoir de l’adresse.
Frapier (se metre au) : prendre la fuite.
Frarin : menu, effilé ; misérable, infortuné.
Freint : brise, met en pièces ; frangit.
Freinte : bruit ; fremitus.
Fremie : frémit.
Fremier : fourmiller.
Fret : cassé, rompu ; fractus.
Frire : trembler, frémir, frissonner de peur.
Frois : froissement, brisement.
Fruche : ruche.
Fu : feu ; focus.
Fueil, fuel : feuille ; folium.
Fuer : proportion, valeur ; à nul fuer, en aucune manière.
Fuerre : fourreau, étui ; furellus, paille, fourrage.
Fuie : fuite, se metre à la fuie, prendre la fuite, se sauver.
Fuisicien : médecin ; physicus.
Fuisie : médecine ; physica.
Furches. Voy. Forche.
Fus, fust : bois.
Fuse : je fusse ; fusiens, nous fussions.


G.


Gaaignerie : gain, profit ; terre labourée et ensemencée.
Gaain, gaaing : automne ; gain, profit.
Gaber : railler, se moquer.
Gabois : raillerie, tromperie.
Gaer : abreuver.
Gaignon, gaingnon : chien mâtin, chien de basse-cour.
Gainz : je pense que ce mot signifie fin, rusé, qui emploie des détours ; de ganche, subtilité, ruse, finesse.
Gaite : sentinelle.
Gaitier (se) : se tenir sur ses gardes.
Galois : gai, plaisant, divertissant, gaillard.
Gambe : jambe.
Gambison : espèce de cotte d’armes qu’on portoit sous la cuirasse pour empêcher qu’elle ne blessât.
Gangler : discours, conversation.
Garane : garenne.
Garbe : gerbe.
Garçon : homme de néant, valet, goujat, mauvais sujet, vaurien.
Garde : tort, dommage ; crainte, inquiétude ; avoir garde, craindre, se tenir sur ses gardes.
Garder : regarder, avoir soin, faire attention, conserver ; se Diex me gart, si Dieu me conserve.
Garir : préserver, sauver, mettre en sûreté, guérir ; curare. Diex le garisse, Dieu le conserve ; garra, sauvera, guérira ; garras, tu guériras ; garriez, vous guéririez ; garroie, je guérirois.
Garison : provision de vivres.
Garnement : armes, habillement, vêtement.
Garni : prévenu, averti.
Gars. Voy. Garçon.
Gas : raillerie, plaisanterie, badinage ; à gas, par plaisanterie.
Gaste : stérile, inculte ; vastatus.
Gaudine : landes.
Gaut : forêt, taillis.
Gel’ : je le.
Gelinier : poulailler.
Gengler. Voyez Gangler.
Genglois : babil, paroles indiscrètes.
Gent, gente : joli, beau, aimable.
Gent : nation, peuplade ; genz menues, petit peuple, hommes de peu de considération.
Gères : guère.
Gernon : poils de la barbe, moustache.
Gerpir : laisser, quitter, abandonner.
Gerre : guerre.
Gerredon : salaire, récompense.
Gerredoner : récompenser.
Gerroier : faire la guerre, tourmenter ; gravare.
Ges : je les.
Gesine : accouchement, état d’une femme en couche.
Gesir : reposer, se coucher, dormir ; jacere ; géu, couché ; gist, est couché.
Geux : jeu, amusement ; jocus.
Gex : lien, attache.
Gie : je, moi ; ego.
Gient : gémit, se lamente, gemit.
Giet : qu’il jette.
Gile : ruse, tromperie, fourberie, finesse.
Giter : jeter.
Glacier : glisser, passer.
Glatir : aboyer, japper.
Gloton, glouz : gourmand, glouton, débauché, vicieux.
Gole : gueule, bouche ; gula.
Gonfanon : étendard, bannière.
Gonfanonier : porte-enseigne, porte-étendard.
Gorgie : insulte, raillerie piquante.
Gorpil : Renard.
Gote : goutte, maladie ; point, nullement.
Goulée : paroles sales et malhonnêtes. V. Gorgie.
Graindre : plus grand ; grandior.
Grains : fâché, en colère ; affligé, triste.
Grandime : très grand.
Granment, grantment : beaucoup, long-temps.
Gré : vouloir, volonté ; grâce, récompense.
Greignor, greingnor. Voy. Graindre.
Grein. Voy. Grains.
Grenon. Voy. Gernon.
Gresillon : grillon, petit insecte.
Grever, griéver : chagriner, tourmenter, inquiéter ; gravare.
Grief, griez : incommode, désagréable, fâcheux.
Gris : pour petit-gris, fourrure très estimée par nos aïeux.
Grocier, grondre : gronder, murmurer, parler entre ses dents, se plaindre ; grandire ; gront, il murmure.
Guenche : finesse, subtilité.
Guenchir : éviter, se détourner, esquiver.
Guerpir. Voy. Gerpir.
Guerredon. V. Gerredon.
Guerriez : vous guéririez.
Guile : ruse, tromperie, fourberie, finesse.
Guimple : espèce de voile, mouchoir ou fichu que les femmes mettoient sur leur cou.
Guing : juin.
Guivre : grosse couleuvre, vipère ; de vipera.
Guré : juré.


H.


Hace : je haïsse ; haez, vous haïssez.
Hachie : peine, tourment, supplice.
Haier : entourer de haies.
Haitié : gai, joyeux, sain, jouissant d’une bonne santé.
Hante : manche, bâton de pique, de hallebarde, de lance.
Hanter : enter, mettre dedans.
Haoit : haïssoit.
Hardeillon : petite hart, petite corde.
Hardel, hardiere : grosse corde, ou plusieurs cordes tortillées ensemble.
Hardement : hardiesse, audace, courage, action courageuse.
Harper : pincer de la harpe.
Haterel, hasterel : la nuque du cou, le cou.
Haubert : cotte de maille qui couvroit la poitrine jusqu’au défaut des côtes : les nobles et les chevaliers avoient seuls le droit de la porter.
Hautement : avec honneur.
Hautesce : élévation, dignité, honneur ; altitudo.
Hauz-homes : les grands vassaux du royaume.
Haz,  : je hais.
Helme : casque, armure de tête.
Herbergier : loger.
Herbout : famine.
Hercier : herser, donner la dernière façon à une terre en faisant passer la herse après que les grains sont semés.
Herite : hérétique.
Hermenie : Arménie.
Hermofle : ermite ; eremita.
Hernoiz : armure d’un homme de guerre.
Hese : porte, clôture, barrière.
Het : il hait.
Heter (se) : se réjouir, devenir gai.
Hetié : sain, gai, joyeux.
Hie : instrument de paveur ; mais pris ici pour massue, gros bâton.
Hireçon : hérisson.
Hocepingnier : houspiller, tirailler.
Honir : déshonorer, diffamer, maltraiter.
Hontage : affront, déshonneur.
Hordéiz : barrière, palissade, retranchement.
Hostelé : logé.
Hostez : hôtel, maison.
Houser : maltraiter, battre.
Hu : cri, huée.
Hucepignier. Voy. Hocepingnier.
Huche : coffre, armoire.
Huchier, huichier : appeler, crier ; vocare.
Hui : aujourd’hui ; hodie.
Huier : huer, faire des huées, terme de chasse.
Huimais, huimès : à présent, maintenant.
Huis : porte ; ostium.
Humor : humeur.


I.


Iauz, iex : yeux.
Ice, icest : ce, cela.
Iere : j’étois ; iert, il étoit, il sera ; ies, tu es ; iestes, vous êtes.
Igal (par) : également.
Ilande : Irlande.
Ilec, ileuc, ileucques, iloc : là, en cet endroit.
Ionques : jamais.
Irascuz : irrité, en colère ; iratus.
Ire (m’) : ma colère ; voz ires, votre colère.
Iréement : avec colère, avec fureur ; iratè.
Irer, irier : fâcher, mettre en colère ; irasci.
Irois, vous irez.
Iroiz : Irlandois.
Iror : colère.
Isnel : agile, vif, dispos, prompt.
Isnelement : promptement.
Issi : ainsi.
Issir : sortir, s’en aller, partir ; exire. Ist, il sort ; istrai, je sortirai ; issu, sorti.
Itant : ainsi, aussitôt ; par cette raison.


J.


Ja : jamais.
Jalie : jetée, lancée ; jaculata.
Jaloie : baquet, cuvier, mesure.
Jangle : babil, bavardage ; joculatio.
Jangler : jaser, caqueter, bavarder ; joculari.
Jarbe : gerbe.
Jel’ : je le.
Jenolz : genoux ; genua.
Jent. Voy. Gent.
Jeste : action ; mais ici il paroît signifier bande, société.
Jeuer, joer : jouer, s’amuser ; jocari. Je me jooie, je m’amusois.
Joe : joue ; gena.
Jogleor : musicien, joueur d’instrumens.
Joaint : joyeux, gai, content.
Joïs : jugement ; judicium.
Jone, jonete : jeune.
Joste : proche, à côté ; juxtìm.
Joste : joute, combat simulé.
Joster : jouter.
Jostisier : gouverner, administrer ; judicare.
Jouel : bijou, joyau.
Juene : jeune ; juvenis.
Jugierre : juge, arbitre ; de judicare.
Jui : j’ai dormi, je me suis arrêté ; jacui.
Jur : jour.
Jus : en bas, à terre.
Jut : dormit, reposa, se coucha, resta ; jacuit.


K.


Keue : queue ; cauda.


L.


Laborer : travailler ; laborare.
Lacher : laisser, abandonner.
Lacie, lacié : attaché, lié.
Laçon : lacet, cordon ; laqueus.
Lai : pièce de poésie qui répondoit à nos romances.
Laidengier : injurier, offenser, outrager, gronder, maltraiter de paroles ; lædere.
Laidir : blesser ; lædere.
Laidure : injure, outrage, mépris ; de lædere.
Lairai : je laisserai ; lairez, vous laisserez ; lairoies, tu laisserois ; lait, il laisse.
Laïz : là ; illùc.
Lancelée : lonchite, petit plantin.
Landie : terme d’anatomie.
Lange : langue, lingua ; laine, de lana.
Lardé : morceau de viande piqué de lard.
Larder : brûler ; d’ardere.
Las : malheureux, infortuné ; hélas !
Lasté : fatigue, lassitude ; lassitudo.
Lasus : là-haut, ci-dessus, au ciel ; sursùm.
Laz : lacet, filet, piége ; laqueus.
Le : du.
, lée : large ; de latus.
Léanz : là-dedans, en cet endroit.
Leax : loyal, suivant la loi ; legalis.
Lechéor, lechierre : libertin, débauché, gourmand, friand ; luxuriosus.
Lecherie : libertinage, luxure, gourmandise, tromperie ; luxuria.
Lechier : s’adonner aux plaisirs, soit de la table, soit de l’amour ; luxuriare.
Ledengier. Voy. Laidengier.
Ledure. Voy. Laidure.
Léesce : joie, plaisir, gaieté ; lætitia.
Legier : facile, aisé, alerte.
Lendie. Voy. Landie.
Lerai. Voy. Lairai, etc.
Leres, lerre : fripon, larron.
Les : je laisse.
Lés : legs.
Lès. Voy. Lai.
Lesarde : lézard ; lacerta.
Lesir : loisir.
Lesse : laisse ; lorum.
Lest, let : il laisse.
Let : injure, offense ; de lœdere.
Letré : chargé de lettres, peut-être talismaniques.
Leu : lieu, place, locus ; loup, lupus.
Lez : large, à côté, près ; de latus.
Li : lui, les.
Liart. couleur brune, gris-blanc, gris-brun.
Libvre : livre ; libra.
Lice : barrière, barricade, retranchement, palissade.
Lié : gai, content, joyeux ; lætus.
Liéement, liement : gaiement, avec plaisir ; lætè.
Liemer : limier.
Lierre. Voy. Leres.
Liet (se) : qu’il se lève ; surgat.
Lieviere : lièvre.
Ligne (à) : sans rien passer.
Lin : lignage, parenté.
Lipe : grimace, moue ; de labium.
Liquiex : lequel.
Lische, lisse : chienne.
Liue, live : lieue ; leuca.
Livraison : don, présent, redevance.
Lobe : tromperie, fausseté, mensonge.
Lober : tromper, moquer, railler ; mais ici il paroît signifier enlever subtilement.
Loée : espace d’une lieue ; leuca.
Loer : conseiller, louer, approuver ; laudare. Lo, je conseille, j’approuve.
Loiax : fidèle, juste, équitable ; de legalis ; mais au vers 18591, il est mis pour rétabli, bien portant.
Loié : lié, attaché ; ligatus.
Loist : il est permis, permettre ; licet.
Longaingne : cloaque, latrine, terme injurieux.
Longe : longue ; longa.
Longement : longuement, depuis long-temps.
Loor : lueur, clarté.
Lor : leur.
Lores : alors.
Loriol : loriot, oiseau d’un plumage vert-jaunâtre, dont le chant est extrêmement haut et varié.
Los : conseil, avis.
Losengier : flatter, caresser pour tromper ; laudare.
Losengier : trompeur, flatteur.
Lovin : qui appartient au loup ; chiere lovine, mauvais visage, mine refrognée.
Luec : à l’instant, aussitôt.
Luiter : lutter.


M.


Maaille : maille, petite monnoie de cuivre qui valoit la moitié d’un denier.
Mahaignié, mahaingnié : blessé, estropié.
Mailler : frapper avec un maillet, une massue.
Main : matin ; manè.
Mainil : habitation, métairie, petite ferme ; de mansio.
Mains : moins.
Maisnie : train, suite, tout ce qui compose la maison d’un grand seigneur.
Maint : demeure, habite, manet ; mène, conduise, minet.
Mal, male, maus : mauvais, nuisible ; malus.
Malage, malan : maladie, infirmité ; malum.
Malbailli : maltraité, détruit.
Maldahez : imprécation par laquelle on souhaite du mal à quelqu’un.
Maldite : maudite.
Male (de fermer sa) : dire tout ce qu’on pense, ce qu’on a sur le cœur.
Malement : malheureusement.
Maléoite : maudite, infâme ; maledicta.
Maléuré : malheureux, infortuné.
Maléurté : infortune, malheur.
Malmetre : maltraiter, harceler.
Mal mot : c’étoit de s’avouer vaincu.
Maltalent : dépit, colère.
Maltalentis : qui est en colère, en fureur, plein de dépit.
Manbrer : se ressouvenir, avoir en mémoire ; memorare.
Mandis : mendiant, mendicus.
Mangonel, mangoniaus, mangoniax : machines de guerre propres à lancer des pierres.
Mangu : je mange ; manjut, il mange.
Manois : à l’instant.
Mant : mande.
Mantel : manteau.
Mar : à tort, mal à propos, pour son malheur.
Marchéandie : marchandise.
Marement : douleur, affliction, chagrin ; mœror.
Marliere : marnière, espèce de carrière d’où l’on tire la marne.
Marois : marais.
Marrir : chagriner, maltraiter ; mœrere.
Marruglerie : marguillerie, charge de marguillier.
Martirier : tourmenter, faire souffrir le martyre.
Mat : triste, abattu, vaincu.
Mater : vaincre, confondre, réduire à l’extrémité.
Matinet : le point du jour.
Mau : mal, mauvais.
Maubaillir : maltraiter.
Maudahez. Voy. Maldahez.
Maufere : faire du mal.
Maufez : méchant, mauvais, diable.
Maumetre. V. Malmetre.
Maupertuis : nom de l’habitation de Renard, composé de mau, mauvais, et de pertuis, trou.
Maus feus : démon, diable.
Mautalent. Voy. Maltalent.
Mauvestié : méchanceté, malice ; malitia.
Maux, mauz, maveis, mavès  : mauvais, méchant ; mali.
Max : mal, maux.
Maz. Voy. Mat.
Mecine : médecine.
Meffere : mal faire, faire du mal.
Meffet : tort, crime, méchanceté.
Mehain : difficulté, douleur, tourment, maladie.
Mehaingnier : blesser, estropier, maltraiter ; de malignare.
Mei : moi.
Meignie. Voy. Maisnie.
Mein : main ; manus.
Meing : je mène, je conduis ; je reste.
Meins : moins ; minùs.
Meint : plusieurs, beaucoup.
Méismes : nous-mêmes.
Mellée : querelle, dispute.
Meller : brouiller, mettre mal ensemble.
Melléure : pommade composée de diverses drogues à l’effet de faire tomber le poil.
Membrance : mémoire, souvenir.
Membrer. Voy. Manbrer.
Menbru : fort, vigoureux.
Menjus : je mange.
Menor : petit ; minor.
Menot : il menoit ; menrai, je mènerai.
Menriez : vous gouverneriez.
Mentir sa foi : manquer à ses promesses.
Menuement : dru et menu.
Merc : marque, signe ; mais ici il paroît signifier blessure, plaie.
Merci : grâce, miséricorde ; misericordia. Votre merci, je vous remercie, avec votre permission.
Merir : récompenser, payer ; merere.
Merite : récompense.
Merrien : merrain, bois fendu en menues planches ; de materiamen.
Mes : mon.
Mès : dorénavant, jamais, à présent ; pas, point ; je n’en puis mès, il n’y a pas de ma faute.
Mès : ragoût, mets.
Mès : messager ; missus.
Mesaaisie, mesaeisié, mesaisié : triste, chagrin.
Mesaamer, mesaesmer : haïr, mépriser.
Mesage : envoyé, messager ; missus.
Mesaise : peine, chagrin.
Mesavenir : tourner mal, arriver mal.
Mescharra : tombera dans l’infortune, tournera à mal ; du verbe meschoir.
Meschéance, meschief, meschiez : faute, méchanceté, malheur, infortune, accident.
Meschéu (li est) : lui est tourné à mal.
Meschiée : qu’il essuie un malheur ; du verbe meschoir.
Meschine : demoiselle, jeune dame, servante.
Mesconseillier : donner de mauvais conseils.
Mescréu : soupçonné, à qui on n’ajoute point foi.
Mesel : lépreux, attaqué de ladrerie, terme d’injure ; misellus.
Mesfet. Voy. Meffet.
Mesgniée, mesnie, mesniée : famille, maison, suite d’un grand, domestiques.
Mesprendre : tomber en faute, offenser, mal faire, se tromper, faire tort à quelqu’un.
Mesprison : faute, délit, crime, mauvaise foi, offense.
Mestier : besoin.
Mestre : savant, instruit ; magister.
Méu : excité, élevé ; du verbe movoir.
Meuz : mieux.
Mi : me, moi, mes, milieu ; par mi, par le milieu.
Miaudre : meilleur.
Miauz, miez : mieux.
Mie : pas, non.
Mire : chirurgien, médecin.
Mirer : récompenser.
Missoudor : coursier, cheval de bataille.
Moe : moue, grimace.
Moi (par) : seul.
Moie : ma, mienne ; mea.
Moiel : jaune d’œuf.
Moillier : mouiller.
Moine : mène ; moine joie, se divertit.
Mois (des) : de longtemps.
Moisnel : moineau.
Moitaier : métayer.
Moldre : moudre.
Moleste : tort, peine, chagrin ; molestia.
Molue : aiguisée, tranchante ; de mola.
Mon : donc ; igitur.
Monéé : monnoyé.
Mont : monde ; mundus. Amas, monceau.
Montéor : montoir, pierre ou autre petite élévation qui sert à monter à cheval.
Monter : valoir, servir, appartenir, monter à cheval.
More : mûre, fruit du mûrier.
Moriane : Maurienne, nom d’une contrée de la Savoie.
Mors, morsel, morsiax : morceau ; de morsus.
Mortieus : mortel ; mortalis.
Morz (avoir) : donner la mort.
Mos : mou ; mollis.
Mostier : église.
Mostrer : montrer, faire voir ; monstrare.
Mot : meut, remue ; movet.
Moult : beaucoup ; multùm.
Movoir : partir, s’en aller, se mettre en mouvement ; movere.
Mu, mue : muet ; mutus.
Mucier : cacher ; amicire.
Muélon, mulon : meule de foin.
Muer : remuer, agir, changer ; movere.
Muet : relève, change de lieu, sort ; movet.
Muir, muire : je meure, qu’il meure.
Musart : fou, étourdi, de mauvaise vie.
Musel : museau.
Muser : regarder fixement comme un sot, perdre son temps, s’amuser à des bagatelles.


N.


Naches : les fesses ; nates.
Nager : ramer, conduire un bateau.
Naie : chiffons, charpie.
Naie voir : non vraiment.
Naïs : né, natif, naturel ; nativus.
Nanil : non.
Navie : vaisseau, navire, barque ; navis.
Néent : rien.
Néis, neiz : même, non, nullement.
Nel’ : ne le.
Neporquant, nequedent : néanmoins.
Nercir : noircir, devenir noir ; nigrare.
Ners : nerf ; nervus.
Nerté : noirceur.
Nès : ne les ; navires, barques.
Nesune : aucune, pas même une.
Nez : net, pur, clair ; nitidus.
Ni : nid d’oiseau ; nidus.
Nient : rien.
Nier : noyer.
Nigromance : magie, nécromancie.
Noef : neuf.
Noer : nager ; natare.
Nofime : neuvième ; nonus.
Noiant : rien, pas.
Noier : nier ; negare.
Noirté : noirceur ; nigredo.
Noise : querelle, dispute, bruit.
Noisier : disputer, quereller ; de nocere.
Noisous : querelleur, nuisible.
Non : nom ; nomen.
Noncier : annoncer, faire savoir ; nunciare.
None : la neuvième heure du jour, trois heures après midi.
Nos : nôtres.
Nous : nœuds ; nodi.
Novel, noviaus : nouveau ; novus. Tens novel, le printemps.
Nuesme : neuvième ; nonus.
Nuisance : ennui, préjudice, dommage ; nocentia.
Nuleu : nul lieu, aucun endroit.
Nus : nous, nos ; nul, nullus.
O.


O : oui ; ne o ne non, ni oui ni non.
O : avec.
Oan : à présent, alors, cet an, cette année.
Oc : cela, cette chose ; hoc.
Ocir : tuer, assommer, massacrer ; d’occidere. Oceisse, j’assommerois.
Oe : oie ; anser.
Oef, oés, of : œuf ; ovum.
Oés, oez ; : gré, volonté, choix.
Oez : écoutez, entendez ; audite.
Oi : j’eus.
Oie : entende, écoute ; oiez mon, entendez donc.
Oil : œil ; oculus.
Oïl : oui.
Oingnement : onguent, parfum ; d’unguentum.
Oire : train, allure, pas ; grant oire, grand train.
Oisax, oisel : oiseau ; avis.
Oissue : issue, sortie.
Oïstes : vous entendîtes.
Oliphanz : éléphant, elephantus.
Onc, onques : jamais ; unquàm. Onques mès, jusqu’à présent, auparavant.
Opos (rime) : oppose.
Or : à présent ; or ça, courage ; age, euge.
Orailles : oreilles.
Orainz : à l’instant ; ci-devant, il n’y a pas longtemps.
Ordener : conférer les Ordres ; ordené, celui qui les a reçus.
Ore : heure ; hora. À présent, maintenant ; hac hora.
Oreillier : écouter ; auriculare.
Orendroit, orendroites : à présent, à cet instant.
Orent : ils eurent, ils avoient.
Orer : dire, parler, prier ; orare.
Orez (s’) : et vous entendrez ; du verbe oïr.
Orgellox : orgueilleux, présomptueux.
Orgoulz : orgueil.
Orille : oreille.
Orinal, orinax : vase de nuit.
Orine : urine ; urina ; origine, extraction ; origo.
Orison : prière ; oratio.
Ormel : orme, ormeau ; ulmus.
Orrez : vous entendrez ; orroit, il entendroit ; orrons, nous entendrons.
Os : hardi, audacieux.
Os : j’ose.
Oscure : sombre, obscure ; obscura.
Osellons : petits oiseaux.
Ost (rime) : qu’il ôte.
Ost : armée.
Ostagier : servir d’otage, de répondant.
Osteler : loger ; hospitari.
Ostex : hôtel, logis.
Ot : il entend ; il eut, il avoit.
Otrier, otroier : accorder, consentir, permettre ; otrie, il permet.
Otroi : consentement, permission.
Ou (s’) : et je le.
Ou : au, dans, en.
Ouan. Voy. Oan.
Oue : oie ; anser.
Out : ou.
Outré : hors de combat, vaincu.
Outrecuidié : insolent, présomptueux, téméraire.
Outrer : excéder de fatigue, passer au-delà.
Overroit : ouvriroit.
Overront : travailleront.
Ovre : œuvre, ouvrage, travail ; il ouvre.
Ovrer : travailler, opérer ; operari.
Ovrier : ouvrier.
Oz : armée.


P.


Paile : drap mortuaire ; pallium.
Païsent : paysan.
Paisson : échalas, petit pieu.
Palatriaus : lambeaux, pièces ; de pallium.
Palefroi : cheval de parade, de cérémonie.
Palerne : Palerme, capitale de la Sicile.
Paliz : palissade, mur, clôture.
Panre : prendre ; prehendere. Panra, il prendra.
Paonnet : pion, pièce du jeu des échecs.
Paor : crainte, peur ; pavor.
Papegaut : perroquet.
Par : le superlatif très ; préposition qui augmente la force du verbe et du nom.
Paradouse : paradis.
Parage : noblesse, naissance illustre.
Parcéu : aperçu, découvert.
Pardonroie : je pardonnerois.
Parfin (à la) : à la fin.
Parfont : profond.
Pargure : parjure.
Parisis : monnoie frappée à Paris, et qui valoit le quart en sus de celle frappée à Tours.
Parmi : au milieu, à travers.
Paroir : paroître ; parra, paroîtra.
Paroler : parler, faire la conversation, parabolari ; parol, je parle.
Parra : paroîtra.
Part : accouchement, partus ; parti, faction ; pars.
Partie : partage.
Partir : partager, diviser ; partiri. Part, il partage ; parti, partagé ; partistes, partageâtes.
Partreu : ouverture, trou, caverne.
Partuer : achever de donner la mort.
Pas avant autre : lentement, gravement.
Pas : passage étroit, défilé.
Pasai-ge : je passai.
Passion : souffrance, maladie très douloureuse, telle que la colique dite de miserere, etc.
Past : qu’il passe.
Pauchon, panchon, pauçon : sorte de piége, filet pour prendre des animaux.
Paumier : voyageur, pèlerin.
Paumoier : manier hardiment, avec adresse.
Pautonier : libertin, débauché, homme de rien, coquin, scélérat.
Pavellon : pavillon.
Pavement : pavé, carreau ; pavimentum.
Pechéor, pechiere : pécheur ; peccator.
Peçoier : briser, rompre, mettre en pièces.
Péester : fouler aux pieds, piétiner, écraser.
Pel : peau ; pellis.
Pelain : eau de chaux qui sert à peler les cuirs.
Pelice, peliçon : vêtement, robe fourrée, manteau, habit garni de fourrures ; pelliceus.
Penchon. Voy. Pauchon.
Pendant : colline, descente, penchant.
Pendoise (rime) : pendoit.
Pener : tourmenter, faire souffrir.
Penon : étendard, enseigne.
Pens : je pense.
Pense : pensée.
Pensis : rêveur, pensif.
Péor : crainte, frayeur, épouvante ; pavor.
Per : pair, compagnon, pareil ; par, parilis.
Perçut : aperçut.
Pere (saint) : saint Pierre.
Pere : qu’il paroisse ; perent, qu’ils paroissent.
Peresce : paresse.
Periere : machine qui servoit à lancer des pierres.
Pernent : prennent.
Perra : paroîtra ; pert, il paroît.
Perre : pierre ; petra.
Pers : couleur livide, bleu très foncé.
Pès : pécheurs ; peccatores.
Pesance : peine, chagrin, ennui.
Peser : fâcher, déplaire, être à charge.
Petit (par un) : peu s’en faut.
Peus : poils, cheveux ; pili.
Piax : peaux.
Pieça, piece : espace de temps, depuis longtemps, intervalle de temps.
Pigner : peigner.
Pior : pire ; pejor.
Pis : gorge, poitrine.
Pité : pitié, commisération ; pietas.
Place : qu’il plaise ; placeat.
Plaidier : discours, conversation, débat.
Plaié : blessé, meurtri.
Plain : plaine, pays plat.
Plain (à) : tout-à-fait.
Plaint : cri douloureux, gémissement ; planctus.
Plaissié : clos, parc, jardin entouré de haies.
Plaist, plait : projet, résolution ; plaidoirie, débat ; assemblée où l’on juge les procès.
Plançon : branche d’arbre.
Plané : poli, uni.
Plantée : assemblée de jeunes gens qui se faisoit le soir en hiver dans les maisons particulières ; mais ici il paroît que c’est un jeu dans lequel on levoit un pied sous la plante duquel on donnoit un coup plus ou moins fort. La lecture du passage donne des éclaircissemens suffisans. D. Carpentier l’explique par assemblées de jeunes gens.
Pledier. Voy. Plaidier.
Pleint. Voy. Plaint.
Pleniere : entière, en quantité.
Plenté : multitude, grand nombre.
Plesséis, plessié : jardin, maison de campagne, bois taillis, forêt fermée de haies.
Plessier : courber, plier ; plicare.
Plet : discours, procès, querelle, dispute. Voy. Plaist.
Plevir : engager, assurer, cautionner.
Pliçon. Voy. Pelice.
Ploie : plaie.
Plot : il pleut, pluit ; il plut, placuit.
Pluet : plaît ; placet.
Plusors : plusieurs.
Po, poi : peu ; à poi, peu s’en faut.
Pochon, poçon. Voy. Pauchon.
Pocin : poussin, poulet nouvellement éclos.
Poe : patte, main.
Poesté : pouvoir, puissance ; potestas.
Poez : vous pouvez ; poiez, vous pouviez.
Poiage : péage
Poier : monter, aller en haut ; de podium.
Poignant : piquant des éperons, allant grand train ; participe du verbe poindre : piquer, aiguillonner ; pungere. Poignent, ils piquent.
Poignéor : piqueur.
Poiler : enlever, arracher les poils ; pilare.
Point : il pique des éperons ; du verbe poindre.
Pointure : peinture.
Poirre : peter ; pedere.
Poiser. Voy. Peser.
Poison : médecine, potion ; potio.
Poïsse : je pouvois, je pourrois, j’aurois pu ; poist, qu’il pût, il pourroit, il pouvoit ; pooie, je pouvois ; pooiez, vous pouviez ; pooit, il pouvoit.
Poist, poit : il déplaise, il fâche, du verbe poiser ; il pète, du verbe poirre.
Polein : poulain.
Pooir : pouvoir ; poon, nous pouvons.
Poor : peur, crainte, effroi ; pavor.
Popelican : Manichéen, sorte d’hérétiques ainsi appelés du nom de leur chef qui se nommoit Paul.
Porchacier : chercher, poursuivre, entreprendre, s’intriguer ; proquassare.
Porchaz : intrigue, entreprise.
Porent : ils purent.
Porpens : réflexion, projet, méditation ; propensio.
Porpenser : réfléchir, méditer, projeter ; propendere.
Porquerre : chercher avec soin ; porquis, cherché, poursuivi.
Porrien : nous pourrions.
Pors : sanglier.
Porséu : poursuivi ; du verbe porsivre ; prosequi.
Port : il porte.
Portracier : chercher avec empressement, avec ardeur.
Pos : je pose, pono ; tu peux, potes.
Pose : pause, repos ; pausa.
Posnée : parure, pompe, étalage ; meiner posnée, se parer, faire étalage.
Postiz : porte ; postis.
Pot : il peut, potest ; il put, potuit.
Pou : peu ; à pou, peu s’en faut.
Pourchaz (petit) : nom donné à la fourmi.
Prael, prée : pré, prairie ; pratum.
Préissiez : vous prendriez.
Premerain : premier ; primarius.
Près : prêt, disposé à faire quelque chose ; prœparatus.
Près-a-près : de suite, sans interruption.
Prest : il prête.
Preu : prudent, sage, généreux, hardi, courageux, de prudens.
Preu : profit, utilité ; beaucoup ; profectus.
Pri : je prie, il prie.
Primerain. Voy. Premerain.
Primes : d’abord, en premier lieu ; primò.
Prioresse : prieure, supérieure d’un couvent de filles ; priorissa.
Pris : prix ; pretium.
Prison : prisonnier : prensus.
Prist : qu’il prie.
Privéement ; en particulier, secrètement ; privatim.
Privesse : latrines, privé, retrait.
Privez : ami, compagnon.
Proceinement : prochainement, dans peu de temps.
Procession : conduite, manière d’agir.
Proerie. Voy. Prael.
Proesce : prouesse, bravoure.
Proi : je prie ; de proier, prier ; precari.
Proiere : prière ; precatio.
Proisié : prisé, estimé.
Pros : prudent, hardi, courageux ; de prudens.
Provance : prévoyance ; providentia. Preuve ; probatio.
Provandier : gouverner, régir ; de providere.
Provez : prouvé, surmonté.
Provoire : curé, ecclésiastique, prêtre ; provisor.
Proz. Voy. Preu, prudent.
Puéent, puent : ils peuvent ; possunt. Puet, il peut ; potest.
Puer : hors, dehors, loin ; foràs.
Puier : monter, gravir.
Puir : puer, répandre une mauvaise odeur ; empirer, devenir pire.
Puis : plus, depuis.
Puist : il puisse ; possit.
Punès : puant, infâme.
Pure (c’est la) : le mot vérité est sous-entendu.
Put, pute : infâme, puant, mauvais ; de pute afere, de mauvais renom, de mauvaise conduite ; de put estrace, d’origine infâme.
Puterie : état de prostitution, vie déréglée ; de putidus.


Q.


Qanz : quel nombre, combien ; quot.
Qart : quart.
Qasser : chasser, secouer, battre ; quassare.
Qaroler : danser, sauter.
Quadeler : mener, conduire ; capdelare.
Quant que : tout ce que ; quantqui, tout ce qui.
Quantes : quel nombre, combien ; quot.
Quarel, au pluriel quarriax : flèche, dard, trait d’arbalète ; pierre carrée, pierre de taille.
Quartaine (fièvre) : fièvre quarte.
Quarte : quatrième ; quarta.
Quassez. Voy. Qasser.
Quel : qui le.
Quenut : connut ; cognovit.
Que que : tout ce que, pendant que ; que qu’il desplese, à qui qu’il déplaise.
Querniax : créneaux.
Querre, quierre : chercher, demander ; quærere. Quier, je demande.
Queurt : il coure ; queurent, ils courent.
Queut : il ramasse ; colligit.
Quex : quel.
Qui : à qui.
Quiaut : il cueille ; colligit.
Quider, quidier : croire, penser ; au mien quidier, à mon avis.
Quique liquique : cri du coq, mis ici pour désigner des impertinences, de mauvaises raisons.
Quis : cherché ; je cherchai, je demandai ; du verbe querre.
Quises : les cuisses ; coxœ.
Quist : il chercha, il demanda, quœsivit.
Quit : je tiens quitte ; je pense, il pense ; du verbe quider ; cuit, fait mal.
Quivers : cruel, mauvais.


R.


Raençon : rançon ; redemptio.
Rafaitier : réparer, raccommoder.
Raison (metre à) : parler, adresser la parole.
Ramendé : raccommodé, réparé ; mais il est mis ici par dérision.
Ramille : petite branche d’arbre.
Ramponer : railler, se moquer, insulter.
Randon, randonée : promptitude, vitesse, force, courage ; en un randon, de suite, à la fois.
Randoner : galoper.
Raparisent : rétabli, réparé.
Rapiax : ravisseur ; rapax.
Raquelt : il recommence.
Rasor : rasoir.
Rasteler : ramasser avec un râteau.
Re : cette syllabe, qui se trouve assez souvent devant quelques verbes, est l’iterùm des Latins, et signifie derechef, encore une fois.
Réaus, royaux ; de rex.
Rebors (à) : à rebours.
Reborsier : rebrousser.
Rebracier (se) : se retrousser.
Rebrochier : piquer des éperons de nouveau.
Recest, recet : retraite, forteresse, lieu de défense.
Rechéi : retomba.
Reclaim (j’ai) : je me suis plaint ; de clamare.
Reclore : refermer, fermer ; reclousist, refermât.
Reçoivre : recevoir, accepter ; recipere.
Reconter : raconter.
Recort (je) : je rappelle, je fais ressouvenir.
Recovrer : recouvrer, récupérer ; recuperare.
Recréant, recréu : fatigué, lassé ; celui qui dans un combat particulier se rend et s’avoue vaincu ; lâche, un homme sans courage, vaincu.
Recroire : se lasser, se rebuter ; recreira, il se rebutera.
Recueillir : recevoir ; recipere.
Recuit : fin, rusé.
Redor : impétuosité, roideur.
Redoter : craindre ; redot, je crains.
Refez : gros et gras.
Refiert (se) : se lance, se jette de nouveau.
Refraingniez : modérez, réprimez ; du verbe refraindre, refrenare.
Refroidié : apaisé, refroidi.
Regart : égard, accord.
Regéhir, rejéir : déclarer, confesser.
Regiter : jeter de nouveau.
Regne : rêne.
Regné : royaume ; regnum.
Reille : raie, ornière.
Reles : retard, détour.
Relief : restes de pain et de viande ; reliquiæ.
Remaindre, remanoir : rester, demeurer ; et au figuré, finir, cesser ; remanere. Remaing, remein, je demeure, je reste ; remaigne, qu’il reste ; remaint, remeist, il reste ; remandroiz, demeurerez ; remanez, demeurez ; remanant, demeurant, gissant ; remenoit, restoit, cessoit.
Rememorer : se ressouvenir ; rememorari.
Remès, remese : resté, abandonné, laissé.
Remest : il reste ; remestrent, restèrent, demeurèrent.
Remez : je reste ; remoinent, ils restent.
Rendu : moine, ermite.
Renoié : trompeur ; de reus. Infidèle, renégat ; renegatus.
Réonz : rond ; rotundus.
Repairier, reperier : retourner, revenir ; repere, je reviens ; se metre au repairier, s’en aller, s’en retourner.
Repere, reperier : retraite, logis, habitation.
Repéust : qu’il nourrît, qu’il remplît.
Reponre : cacher ; reponere.
Repos : je repose.
Reposées (à) : alternativement, l’un après l’autre.
Reposement : repos.
Repost : dissimulé, caché.
Repost : il cache ; du verbe reponre.
Reprover : reprocher ; reprobare.
Reprovier : proverbe.
Requenéue : déclarée, confessée.
Requerre : prier, demander ; requier, je demande, je prie ; requiert, il recherche, il attaque.
Resbaudir : réjouir, égayer.
Rescorre : secourir, aider ; recuperare. Rescos, rescous, sauvé, repris par force.
Rescovrer. Voy. Recovrer.
Rescusse : rescousse.
Resgart : attention.
Resne : rêne.
Resoingnier : craindre, appréhender.
Respassement : guérison.
Respasser : guérir.
Respitier : différer, prendre des délais, en accorder ; garantir, tirer d’un danger.
Respoingne : qu’il réponde ; respondat.
Respons : réponse.
Retandroie : je retiendrois.
Retendre : tendre de nouveau.
Reter : accuser, soupçonner.
Retinter : retentir.
Retor (se metre el) : retourner, revenir.
Retort : qu’il retourne.
Retraire, retrere : retirer, réciter, raconter, rapporter ; retrahere.
Revel : orgueil, fierté, hauteur.
Reverchier : feuilleter.
Reverser : retourner, renverser pour mieux examiner.
Revertir : retourner, retomber.
Ribaut : libertin, scélérat, bandit.
Rien (toute) : chacun, tout le monde.
Rimoier : rimer, mettre en vers.
Risissent : ils riroient.
Roberie : vol, larcin.
Roc : pièce des échecs que nous nommons la tour.
Roen : Rouen.
Roge : rouge.
Roie : raie d’un champ, sillon, séparation.
Roier : couler, fluer ; rigare.
Roigneus : rongé de gale.
Roil : rouille.
Roillier : frapper d’un bâton ; du mot de la bass. lat. rondellum.
Romanz : langue romance ; lingua romana. C’étoit autrefois le langage des courtisans.
Roncin : cheval de service, mauvais cheval.
Rooler : rouler.
Roon : rond.
Ros : roux.
Rote : route, chemin ; troupe, compagnie.
Rout, route : rompu, cassé ; ruptus.
Rover : prier, demander ; rogare.
Ruen : Rouen.
Ruer : infinitif mis ici comme substantif.
Ruis : je frappe, je renverse ; du verbe ruer.
Ruisel : ruisseau.
Ruiste : violent, dur.
Rungant : rongeant.


S.


Sachier, saichier : tirer, arracher, secouer.
Sachoiz : sachez, apprenez.
Saiez : soyez.
Sailletant : sautillant.
Saillir, sallir : sauter, sortir, paroître, avancer ; saillir en piez, se lever.
Saingror : seigneur.
Sains, saintuaire, saintuere : relique, reliquaire ; sanctuarium.
Sainz : cloches.
Sampres : aussitôt, sur-le-champ.
Saner : guérir ; sanare.
Sanmeller : troubler, agiter le sang.
Sanz : sang ; sanguis.
Saolé : rassasié.
Sap : sapin.
Sarazinois : du pays des Sarrasins.
Sarmoner : discourir, parler.
Saroie : je saurois.
Sarté : sarclé, nettoyé, ratissé.
Sartis : je crois que ce mot est mis pour ridé.
Satenie, Saternie : Satan ; le goufre de Satenie, l’enfer.
Saudra : sortira ; du verbe saillir.
Sauf (en) : en sûreté.
Saume : psaume ; psalmus.
Sauroiz : saurez, pourrez.
Saus : saule.
Saus : sauvé ; salvatus.
Saut : sauve, conserve ; Dex vos saut, Dieu vous sauve.
Saut : sort, saute ; du verbe saillir. Saut sus, saut en piez, il se lève.
Saut : attaque.
Sautier : psautier ; psalterium.
Sauvagine : toute espèce de bêtes fauves, de gibier.
Sauveté : sûreté, abri ; salvatio.
Sauz (aller les menuz) : en sautillant.
Saux : sauvé.
Savoir (fere) : agir prudemment.
Savor : saveur ; sapor.
Saye : sois.
Seant : situé.
Se bien non : sinon bien.
Secorroit : aideroit, donneroit secours.
Seellé : revêtu d’un sceau.
Séenz : séant, décent, qui a bonne mine.
Séez : asseyez-vous ; de sedere.
Seignier, seingnier : faire le signe de la croix ; signare.
Seille : seau, vase à puiser de l’eau.
Sein : graisse des animaux.
Seins : clochez.
Seinz. Voy. Sains.
Sejor : séjour.
Sejorné : frais, reposé.
Sejorner : demeurer, s’arrêter.
Sel’ : et il le.
Selonc : le long, au bord.
Semaines (des) : de longtemps.
Semisiens : nous semions.
Semonce : avertissement, invitation, sommation.
Semondre : avertir, appeler, ajourner, inviter, solliciter.
Sen : son, suus ; sens, raison ; sensus.
Senechal, senechax : chef d’armes, premier officier de la maison d’un prince.
Senéement : sagement, prudemment.
Senefiance : marque, preuve, témoignage.
Senefier : signifier, témoigner.
Sener : guérir ; sanare.
Senestre : gauche ; sinister.
Senez : sensé, sage, prudent ; sensatus.
Serement : serment ; sacramentum.
Sergant, serjant : homme de guerre ; domestique, valet ; serviens.
Seri : doux, mélodieux ; modérément, gravement.
Sermoner. Voy. Sarmoner.
Ses : je les, et il les, et les ; son.
Set : sept ; septem.
Sete : bête extrêmement puante.
Seue : sa, sienne ; sua.
Seul : seulement.
Seurduit : insulté, malmené.
Seure : sur, dessus.
Seus : seul ; solus.
Séuz : sureau, arbrisseau.
Sevrer : séparer ; de separare.
Si : ses ; ainsi ; tellement ; et.
Sié : assieds-toi, sede ; siet, il est assis ; sedet.
Sièce : qu’il plaise ; siet, convient, plaît.
Sieu : suis ; sequere.
Sil’ : je le.
Simoniax : simoniaque.
Simple : bon, franc.
Sire : seigneur, souverain, maître.
Sis : assis ; sist, est assis ; sistrent, s’assirent.
Sis : six, sex ; siste, sixième ; sextus.
Sivre : suivre, sequi ; sivent, ils suivent.
Soavet : doucement.
Sodoier : soldat, homme de guerre.
Soe : sienne ; sua.
Soé, soef : doucement.
Soef : doux, agréable ; suavis.
Soel : j’ai coutume ; soleo.
Soffime : sophisme.
Sofrir (se) : se priver, s’abstenir.
Soi (par) : seul.
Soi : je sais, je sus.
Soiax : sceau.
Soier : scier ; secare.
Soil : seuil.
Solaz : contentement, joie, plaisir ; solatium.
Soldre : payer, satisfaire ; de solvere.
Solier : chambre haute, grenier.
Soliez : vous aviez coutume ; soloie, j’avois coutume ; soloit, il avoit coutume.
Solt : il paie ; solvit.
Solu : participe du verbe soudre, résoudre, expliquer une difficulté.
Some : somme, le point essentiel d’une chose.
Son : chanson, air, sonus ; sommet, hauteur, summus ; sien, suus.
Sor : sur ; super.
Sorciz : sourcils ; supercilia.
Sordre : arriver, survenir, venir, surgere ; sordroit, arriveroit, surviendroit.
Sorent : ils surent.
Sorpeliz : surplis.
Sort : sourd ; surdus.
Sort. Voy. Sordre.
Sor : il sut, il savoit.
Souavet : doucement ; suaviter.
Soudée : un sol ; solidus.
Soue : sa, sienne ; sua.
Souef : doucement.
Soufachier : soulever, soupeser.
Souferroie : je souffrirois, je supporterois.
Soul : seul ; solus.
Soulaz. Voy. Solaz.
Soutis : subtil, avisé, fin ; subtilis.
Sovin : couché sur le dos ; de supinus.
Soz : sous ; sub.
Suen : sien ; suus.
Suer : sœur, amie ; soror.
Sulenz : qui est en sueur.
Sus et jus : haut et bas.


T.


Tables : jeu de dames, de trictrac et des échecs.
Tabor : tambour, tambourin.
Taborer : battre le tambour, le tambourin.
Tafur : ce mot paroît formé du verbe tafurier, appliquer, ajuster.
Taingne : qu’il tienne.
Taint : pâle, blême, défait.
Talent : volonté, désir.
Tançon : querelle, dispute.
Tante : tant, autant, grand nombre.
Tant ne quant : nullement, en aucune façon.
Tantost : alors, aussitôt.
Targier : tarder, différer, retarder.
Tarier : irriter, contrarier.
Teil : tilleul.
Temples : tempes ; tempora.
Tenant (en un) : ensemble, à la fois.
Tence, tençon. V. Tançon.
Tencier : quereller, disputer.
Tendra, tenra : tiendra ; tendré, tiendrai ; tendroit, tiendroit.
Tenir peresce : être paresseux.
Tensnovel : le printemps.
Tenser : défendre, garantir.
Tente : petit morceau de linge ou de charpie qu’on met dans les plaies qui ont besoin de suppurer.
Tenter : c’est mettre ce morceau de linge.
Tert : il essuie, il nettoie ; du verbe terdre, tergere.
Tesir : taire ; tacere. Se test ; tacet.
Tesniere : tanière.
Test : têt, crâne.
Testemoingne : témoignage, preuve.
Tex : tel.
Ti : toi.
Tient (à vos que) : que vous importe.
Tieus, tiex : tels.
Tille, : chènevotte.
Tinel : gros bâton.
Toaille : serviette.
Tochier : toucher.
Toe : ta, tienne ; tua.
Toise (corre à) : courir grand train.
Tolt : il ôte, il enlève ; tollit ; tolu, tolue, ôté, enlevé, ravi.
Tombel : tombeau ; tumulus.
Tonel : tonneau.
Tooillier : mêler confusément avec saleté et ordure, dit Nicot. Patouiller se dit encore dans quelques provinces.
Tor. tour ; turris.
Tornéis (pont) : pont-levis, pont tournant.
Torner : retourner, revenir sur ses pas, s’en aller ; torner en fuie, fuir, se sauver ; tort, qu’il tourne, qu’il aille, qu’il arrive.
Tornoier : joûter ; tourmenter.
Torte : torde, tourmente.
Tortiz : torche, flambeau.
Tortoiller : tortiller.
Torz : tour ; fallacia.
Torz : tortu, contrefait, de travers.
Tost : il ôte, il enlève ; tollit.
Tot (à) : avec.
Tote voie, totes voies : toutefois, cependant.
Toudrai : j’ôterai.
Toue : ta, tienne ; tua.
Toueille : serviette.
Traïner : sorte de supplice.
Traire : tirer, réclamer, approcher, attirer, dire ; de trahere. Traient, ils tirent ; traions, tirons ; traite, tirée ; mal traire, souffrir.
Traïtor : traître, perfide.
Traiz : tiré.
Traïz : trahi.
Trametre : envoyer, transmettre ; transmittere.
Trape : piége ; male trape, situation critique.
Travaillié, traveillié : tourmenté, peiné, fatigué, lassé.
Tré, tref : tente, pavillon.
Treble : trompette, instrument de musique à vent.
Trebuchet : machine de guerre propre à lancer des pierres, et qui servoit à l’attaque et à la défense des places.
Trebuchier, tresbuchier : tomber, renverser.
Trere. Voy. Traire.
Treit : trait, terme de rubrique.
Très : proche, auprès, dès ; outre ; très avant er, depuis avant-hier ; très parmi, à travers.
Treschent : dansent.
Tresissent ariere : qu’ils se retirassent.
Treslue : ruse, finesse.
Trespasser : contrevenir, transgresser.
Tressaut, tresaut : il franchit en sautant, il saute ; du verbe tressaillir.
Tressuer : suer abondamment.
Trestort : détourne, écarte ; du verbe trestorner.
Trestot : tout ; trestuit, tous.
Tret, treit (à) : à point, justement.
Tret : il tire.
Tret, trete, trez. Voy. Traire.
Tribler : piler, broyer.
Tricheresse : trompeuse.
Tristor : tristesse, chagrin, ennui.
Trives : trêve, suspension d’armes.
Trobler : troubler.
Tropé : troupe ; de turba.
Troser, trosser : charger, empaqueter.
Trosséure : charge.
Troton : pas précipité.
Truis : je trouve ; truisse, il trouve.
Trusque : jusque.
Tuilete : petite tuile.
Tuit : tous.


U.


U : dans, où, au.
Ueil : œil ; oculus.
Uevre : œuvre, ouvrage.
Uis : porte ; ostium.
Uit : huit ; octo.
Uitisme : huitième ; octavus.
Uller : hurler, crier ; ululare.
Uller : brûler ; urere. Les anciens employaient souvent la lettre L au lieu de l’R.
Un et un : l’un après l’autre.


V.


Vaingne : vienne ; vaingnent, viennent ; bien vaingniez-vos, soyez le bien-venu.
Vair : fourrure de couleur gris-blanc mêlé, et fort recherchée des anciens Français ; de varius.
Val : vallée, vallon ; valgris, habitation de Renard.
Valet : jeune homme en âge de puberté, fils de grand seigneur.
Valt : il vaut ; valet.
Vanroit : viendroit.
Vanvole : paroles oiseuses, évasives.
Vasal, vassal : dans ce roman, ce mot signifie presque toujours un inférieur ; il a aussi la signification d’un homme puissant, un gentilhomme.
Vaselage, vasselage : force de corps, courage, valeur.
Vaucel, vax : vallée, vallon.
Vausist : vaudroit, valût.
Vax. Voy. Val.
Veax : donc.
Veax, véel : veau ; vìtulus.
Véer : empêcher, prohiber, vetare ; voir, videre ; véez, vous voyez.
Vegile : vigiles.
Vegne : qu’il vienne.
Veil : je veux.
Veillart : vieillard.
Vein : foible, sans force.
Véir : voir.
Veir : vrai ; de verus.
Vels, velz : tu veux ; velt, il veut.
Venchier : venger.
Vendra : viendra ; vendrez, viendrez ; vendroit, viendroit.
Venéor, venerre : chasseur.
Vengement : vengeance.
Venist miex : il eût mieux valu.
Venra : viendra ; venroit, viendroit.
Venteler : voltiger, être agité par le vent.
Ventrée : alimens, ce qui remplit le ventre.
Ventreillons (à) : sur le ventre.
Veraiement : vraiment.
Verge pelee : bâton dont on a ôté l’écorce, attribut des femmes débauchées.
Vermaus : vermeil, rouge.
Vermeillir : devenir rouge, vermeil.
Vernoi : aunaie, lieu planté d’aunes, autrefois appelés vernes.
Verroiz : verrez.
Vers : verset.
Verseillier : psalmodier, chanter alternativement par versets.
Verté : vérité.
Vet : il va.
Vez : voyez ; voilà.
Vezié : fin, rusé, dissimulé ; versutus.
Vi : vil, abject ; vilis.
Viaire : visage, face.
Viaus : tu veux ; viaut, il veut.
Viautre : gros chien mâtin.
Viax : au moins, aussitôt, sur-le-champ.
Viaz : sur-le-champ.
Viel, viez : vieux.
Viéler : jouer de la vielle ou du violon.
Viengnant (bien) : bien venant, bien venu.
Vif : je vis.
Vilain : avare ; roturier, paysan, homme du peuple.
Vilanie, vilenie : injure, outrage, insulte.
Vile : ferme, métairie, maison de plaisance ; villa.
Vine, vingne, vinne : vigne ; vinea.
Ving : je vins.
Vis : vif, vivant ; vivus.
Vis : visage, figure.
Vis : avis ; ce m’est vis, il me semble.
Vitaille : vivres, alimens, provision de tout ce qui est nécessaire à la vie.
Vo : votre.
Vodroie : je voudrois.
Voeil : je veux ; voelent, ils veulent.
Voer : promettre, faire un vœu ; vovere.
Voidie : ruse, finesse.
Voier : conduire, diriger ; se Dex vos voie, si Dieu vous conduit, est votre guide.
Voil : je veux.
Voil : volonté, vouloir.
Voir, voire : vérité ; sûr, certain, assuré, vrai.
Voire : vraiment, même.
Vois, voiz : je vais ; voise, que j’aille, qu’il aille ; voises, que tu ailles ; voist, qu’il aille.
Voisdie. Voy. Voidie.
Voldrent : voulurent ; volent, ils veulent.
Voleille : volaille.
Volt : il veut.
Voroi : je voudrai : voroit, il voudroit ; vorroie, je voudrois.
Vos : vous.
Vosist, vousist : il voudroit, qu’il voulût ; vost, il veut ; voult, il voulut ; vousistes, voulûtes.
Voz : vôtres.
Vroiement : vraiment.


W.


Weil : je veux.


Y.


Yrois : Irlandois.
Yvoire : éléphant.


fin du glossaire du tome troisième.