Le Tiers Livre/Privilège

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Œuvres complètes (1552)
Alphonse Lemerre (2 : Le Tiers Livre, Le Quart Livrep. 3-4).

Privilege du Roy.



Henry par la grâce de Dieu Roy de France, au Preuost de Paris, Bailly de Rouen, Seneschaulx de Lyon, Tholouze, Bordeaux, Daulphine, Poictou, & a tous nos autres iusticiers & officiers, ou a leurs lieutenants, & a chascun d’eulx si comme a luy appartiendra, salut & dilection. De la partie de nostre cher & bien ayme M. François Rabelais docteur en medicine, nous a este expose que icelluy suppliant ayant par cy deuant baille a imprimer plusieurs liures : en Grec, Latin, François, & Thuscan, mesmement certains volumes des faicts & dicts Héroïques de Pantagruel, non moins vtiles que delectables : les Imprimeurs auroient iceulx liures corrompuz, deprauez, & peruertiz en plusieurs endroictz. Auroient d’auantaige imprimez plusieurs autres liures scandaleux, ou nom dudict suppliant, a son grand desplaisir, preiudice, & ignommie, par iuy totalement desaduouez comme faulx & supposez : lesquelz il desireroit soubs nostre bon plaisir & volonté supprimer. Ensemble les autres siens aduouez, mais deprauez & desguisez, comme dict est, reueoir & corriger & de nouueau reimprimer. Pareillement mettre en lumière & vente la suitte des faicts & dicts Héroïques de Pantagruel. Nous humblement requérant surce, luy octroyer nos letres a ce necessaires & conuenables. Pource est il que nous enclinans libéralement a la supplication & requeste dudict M. François Rabelais exposant, & desirans le bien & fauorablement traicter en cest endroict. A icelluy pour ces causes & autres bonnes considerations a ce nous mouuans, auons permis accordé & octroyé. Et de nostre certaine science pleine puissance & auctorite Royal, permettons accordons & octroyons par ces presentes, qu’il puisse & luy soit loisible par telz imprimeurs qu’il aduisera faire imprimer, & de nouueau mettre & exposer en vente tous & chascuns lesdicts liures & suitte de Pantagruel par luy composez & entreprins, tant ceulx qui ont ia este imprimez, qui seront pour cest effect par luy reueuz & corrigez. Que aussi ceulx qu’il délibère de nouuel mettre en lumière. Pareillement supprimer ceulx qui faulcement luy font attribuez. Et affin qu’il ayt moyen de supporter les fraiz necessaires a l’ouuerture de ladicte impression : auons par ces presentes tresexpressement inhibe & deffendu, inhibons & deffendons a tous autres libraires & imprimeurs de cestuy nostre Royaulme, & autres nos terres & seigneuries, qu’ilz n’ayent a imprimer ne faire imprimer mettre & exposer en vente aucuns des dessusdicts liures, tant vieux que nouueaux, durant le temps & terme de dix ans ensuiuans & consecutifz, commencans au iour & dacte de l’impression desdicts liures sans le vouloir & consentement dudict exposant, & ce sur peine de confiscation des liures qui se trouuerront auoir este imprimez au preiudice de celle nostre presente permission, & d’amende arbitraire.

Si voulons & vous mandons & a chascun de vous endroict soy & si comme a luy appartiendra, que nos presens congé licence & permission, inhibitions & deffenses, vous entretenez gardez & obseruez. Et si aucuns estoient trouuez y auoir contreuenu, procédez & faictes procéder a l’encontre d’eulx, par les peines susdictes & autrement. Et du contenu cy dessus faictes, ledict suppliant iouyr & vser plainement & paisiblement durant ledict temps a commencer & tout ainsi que dessus est dict. Cessans & faisans cesser tous troubles & empeschemens au contraire : car tel est nostre plaisir. Nonobstant quelzconques ordonnances, restrinctions, mandemens, ou deffenses a ce contraires. Et pource que de ces presentes lon pourra auoir a faire en plusieurs & diuers lieux, Nous voulons que au vidimus d’icelles, faict soubs seel Royal, soy soit adioustee comme a ce present original.

Donne a sainct Germain en laye le sixiesme iour d’Aoust, L’an de grace mil cinq cens cinquante. Et de nostre regne le quatreiesme.

Par le Roy, le cardinal de Chastillon præsent.

Signe Du Thier.