Le Véritable Métropolitain/Agréments du voyage

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

J. Michelet (p. 49-50).


Agréments du voyage


Ce n’est pas tout que de voyager vite, on aime encore à voyager agréablement. La preuve, c’est que, dès qu’il fait un peu beau, les impériales d’omnibus sont absolument envahies.

Avec un Métropolitain souterrain la circulation sera absolument triste, nul n’y verra quoi que ce soit. Ce sera, comme dit le peuple dans son langage imagé, un vrai cheminement de taupes.

Avec le Métropolitain aérien, encastré dans les maisons, ce sera un voyage maussade, sans aucun point de vue pouvant attirer l’attention, reposer le regard.

Le voyage sur la Seine, au contraire, se fera dans la plus belle traversée de Paris. Le public, tout en voyageant vite, économiquement, trouvera, avec les conditions de salubrité, de pureté d’air les plus désirables, le panorama le plus varié qu’il puisse rêver. Cet ensemble fera, de ce mode de transport, un véritable agrément.

En effet, le coup d’œil de la Seine et de ses quais sera beaucoup plus beau du haut du Métropolitain, qu’il ne l’est actuellement des bords du fleuve. Et comme il passera cent fois plus de monde sur le Métropolitain, qu’il n’en passe actuellement sur les quais, le bien-être du public, loin d’être diminué, sera considérablement augmenté.

Or, servir les besoins de transport, fournir à nos poumons de l’air pur, à nos yeux un spectacle toujours animé, n’est ce pas résoudre la question de la circulation dans Paris, comme sait la comprendre la population Parisienne ???