Le Zend-Avesta (trad. Darmesteter)/Volume III/Fragments/III

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


 
Traduction de James Darmesteter

Édition : Musée Guimet. Publication : Ernest Leroux, Paris, 1893.
Annales du Musée Guimet, Tome 24.


FRAGMENTS

3.
Fragments cités dans la traduction pehlvie du Yasna.


3. FRAGMENTS CITÉS DANS LA TRADUCTION PEHLVIE DU YASNA


____


Yasna X, 1, 3.

Mithrô zavât Zarathushtrem.

Voici le conlexle :

Ilaoma vient auprès de Zarathushtra, « qui était à laver l’autel du feu et à chanter les Gàthas » et Zarathushtra lui demande qui il est (<( Oui es-tu, ô homme, etc. ?). »

Ici le Commentaire a la glose suivante : « [Ilôm] n’était pas d’abord présent au sacrifice : cela ressort de ce qui précède. Zoroastre reconnut que c’était Ilôm qui venait et désira l’interroger. Mithrô zayât Zarathushtrem : de ce passage paraît que [Zoroastre] connaissait [Ilôm], car il avait eu des rendez-vous avec la plupart des Izads et ils étaient bien connus {dslmâldar) de lui... » Il est donc probable que le texte que commençaient ces trois mots décrivait les entrevues de Zoroastre avec les Izads’. Ils sont traduits en pehlvi : Mitn)/,- k/iôp it Zartùxht, traduction corrompue ou incomplète, car /ihàp it, litt. « est beau », ne peut répondre h zayàt qui est, soit une 3’ personne de subjonclil d’un verbe zî, soit l’ablatif d’un substantif zaya. zaya « arme » est spécialement em- 1. Il appartenait donc sans doute au Spand, le Nask de la légende de Zoroastre . Page:Annales du Musée Guimet, tome 24.djvu/148 Page:Annales du Musée Guimet, tome 24.djvu/149 Page:Annales du Musée Guimet, tome 24.djvu/150 Page:Annales du Musée Guimet, tome 24.djvu/151