Les Amies/Per amica silentia

La bibliothèque libre.

Pour les autres éditions de ce texte, voir Per amica silentia.

Les AmiesA. Poulet-Malassisexemplaire n° 24 (p. 9-10).



PER AMICA SILENTIA




Les longs rideaux de blanche mousseline,
Que la lueur pâle de la veilleuse
Fait fluer comme une vague opaline,
Dans l’ombre mollement mystérieuse ;

Les grands rideaux du grand lit d’Adeline
Ont entendu, Claire, ta voix rieuse,
Ta douce voix argentine et câline,
Qu’une autre voix enlace, furieuse.


« Aimons, aimons ! » disaient vos voix mêlées.
Claire, Adeline, adorables victimes
Du noble vœu de vos âmes sublimes,

Aimez, aimez ! ô chères Esseulées,
Puisque en ces jours de malheur, vous encore,
Le glorieux Stygmate vous décore.