50%.png

Les Amours (1553)/Poème 37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les amours de P. de Ronsard Vandomois, nouvellement augmentées par lui, & commentées par Marc Antoine de Muret. Plus quelques odes de l'auteur, non encor imprimées
chez la veuve Maurice de la Porte (p. 43).

Les petits cors, culbutans de travers,
Parmi leur cheute en bïais vagabonde,
Hurtés ensemble, ont composé le monde,
S’entr’acrochans d’acrochemens divers.

L’ennui, le soin, & les pensers ouvers,
Croisans le vain de mon amour profonde,
Ont façonné d’une atache feconde,
Dedans mon coeur l’amoureus univers.

Mais s’il avient, que ces tresses orines,
Ces dois rosins, & ces mains ivoirines,
Froissent ma vie, en quoi retournera

Ce petit tout? En eau, aer, terre, ou flame?
Non, mais en vois qui toujours de ma dame
Par le grand Tout les honneurs sonnera.