Les Démoniaques dans l’art/p44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SAINTE CATHERINE DE SIENNE DÉLIVRE UNE POSSÉDÉE
Fresque de Francesco Vanni (Né en 1563, mort en 1609). Église Saint-Dominique, à Sienne [1]

Une fresque importante de Francesco Vanni, dans l’église Saint-Dominique, à Sienne, représente sainte Catherine de Sienne délivrant une possédée.


Lesdemoniaquesdanslart-p064-Francesco Vanni-Sainte Catherine.png
SAINTE CATHERINE DE SIENNE DÉLIVRE UNE POSSÉDÉE
Dessin au trait d’après une photographie représentant une fresque de Francesco Vanni dans l’église Saint-Dominique, Sienne.

La figure de la démoniaque ne manque pas d’intérêt.

Renversée à terre, les jambes fléchies et croisées, les bras ouverts, elle ne paraît pas se débattre, car elle n’est maintenue par aucun aide. On pourrait la supposer à un de ces moments


Lesdemoniaquesdanslart-p065-Francesco Vanni-Sainte Catherine.png
SAINTE CATHERINE DE SIENNE DÉLIVRE UNE POSSÉDÉE
Gravure extraite d’une suite relative à la vie de sainte Catherine et exécutée d’après les dessins de Fransceco Vanni.


de la crise où la contracture généralisée immobilise tout le corps dans des poses variées. Le croisement des jambes, la main gauche crispée sont des traits à relever. La tête et la partie supérieure du tronc reposent sur les genoux d’un homme agenouillé dont le geste marque la surprise et l’effroi. Ce personnage, presque complètement effacé sur la fresque, se retrouve dans
une attitude analogue sur des gravures faisant partie d’une suite relative à la vie de sainte Catherine et exécutées d’après les dessins de Vanni. La tête, complètement renversée et tendue de côté, présente la face qui nous paraît être la partie la plus faible de la composition. Les yeux, démesurément et inégalement ouverts, avec un peu de strabisme divergent, la bouche entr’ouverte et légèrement tordue, n’impriment à la physionomie aucune expression caractéristique, et nous semblent plus proches de la fantaisie que de la réalité.

  1. Nous devons la connaissance de ce document au Dr Pierre Marie.