Les Démoniaques dans l’art/p74

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

SAINT AMBROISE GUÉRIT UN POSSÈDÉ
Tableau de Don Boulogne né EN 1649, mort en 1717). Chappelle de Saint-Ambroise, aux Invalides

La chapelle Saint-Ambroise, aux Invalides, possède un tableau de Bon Boulogne (ou Boullongne) représentant saint Ambroise qui guérit un possédé. Il en existe une gravure par C.-N. Cochin.

Que nous sommes loin ici des œuvres des maîtres de la Renaissance qui nous ont fourni plus haut de si précieux enseignements ! Faut-il en accuser seulement le talent d’un peintre, qui d’ailleurs n’est pas sans mérite, et ne pourrait-on voir là un des signes de cette époque de transition qui fut le commencement du XVIIIe siècle. Où le peintre pouvait-il prendre son modèle ? On ne croyait plus guère au diable, et les sciences naturelles n’étaient pas encore régulièrement constituées. Avant de considérer les possédés comme des malades, on les a pris pour des imposteurs. Quoiqu’il en soit, la Mort d’Ananias de Raphaël, parait avoir hanté le souvenir du peintre ; mais cette réminiscence n’avait,’dans l’espèce, rien d’heureux et il serait difficile de trouver une figure de démoniaque plus banale et plus conventionnelle. Nous n’avons donc pas à nous y arrêter plus longtemps.