100%.png

Les Fouteries chantantes/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chanson Joyeuse sur l’escampativos des Evêques. Curés, &c



CHANSON JOYEUSE


Sur l’escampativos des Évêques,
Curés, &c. qui ont fait les sots
bougres, en refusant de prêter le
serment civique.


Air : Ô filii et filiæ [ws 1] !


AH ! l’heureux jour, que celui-là !
Ces bougres en sont venus là :

Que chanter en ce plaisir là ?
Alléluia !

Ils sont foutus, ces bons Prélats,
Ils auront beau crier, hélas !
Nous répondrons à tout cela :
Alléluia !

Vous, déserteurs des saints autels,
Vous n’irez plus aux vils bordels ;
Quel malheur pour vous, celui-là !
Alléluia !

À-présent on vous prédira,
Que votre gloire finira ;
Que chacun de vous crevera.
Alléluia !

Juigné, sans âme, sans vertu,
Tout comme un autre est bien foutu
Il mérite ce bonheur-là.
Alléluia !

Nos Défenseurs chantent bravo !
Sur ces baudets ils crient bravo ;
Nous disons comme eux en cela ;
Alléluia !


Barnave, notre cher soutien,
Refout tous ces hommes de bien :
Chantons à ce bon bougre-là :
Alléluia !

La calotte est au désarroi,
Elle est écrasée sous la loi ;
Chantera-t-elle en ce jour-là,
Alléluia ?

Ô méprisables Calotins,
Que ferez-vous de vos Putains ?
De cœur diront-elles à cela,
Alléluia ?

Allez, canaille, suppôts d’enfer.
Vils excrémens de l’univers,
Votre bonheur en reste-là.
Alléluia !

Le bon Jésus nous rend heureux ;
Il s’est foutu de tous vos veux ;
Dans le ciel il chante cela.
Alléluia !


FIN
.
  1. ndWs. Cf. recueil La clé du caveau, 412.