Les Signes du messie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche





אותות המשיח
Les signes du messie
traduction de l'hébreu

Introduction de l’éditeur A. JELLINEK, Bet ha-Midrash, II p. XXII-XXIII (traduit de l'allemand):

Les Dix signes, qui précèdent l’arrivée du messie, se rattachent par son genre littéraire, au livre de Zorobabel, et sont également écrits dans le style apocalyptique. Ils reposent sur de très anciens récits de la nation juive, qui revivent périodiquement en temps de nécessités et de misère. Armitus est ici explicitement identifié à l’Antéchrist, ce qui n’est pas encore le cas dans le Livre de Zorobabel ni dans le Midrash wa-Yosha. Notre recension est emprunté à l’ancienne collection d’opuscules Avkat Rôkhel, éd. Amsterdam, p. 2 ss. La collection de petites hagadot éditée d’après le Constantin. 1519 contient également un texte appelé Signes du messie. (Je n’ai cependant pas vu ce texte. – D’autre part dans le codex 17 de la Bibliothèque communale de Leipzig se trouve une recension plus courte des Signes du messie, avec le sous-titre : J’ai copié les Signes du messie depuis les midrash de Rav Hay Gaon. Cf. Kerem Chemed, VIII 101.)

Les signes du Messie[modifier]

Premier signe[modifier]

Dans le futur le SBS (= Saint béni soit-il) aura fait se tenir trois rois[1] qui renieront Dieu dans leur pensée et mentiront et paraîtront devant les humains comme adorant Dieu et ne l’adorant pas, et ils auront égaré et troublé toutes les créatures et trompé les jugements des nations du monde. Et même les pécheurs d’Israël qui désespèrent de la rédemption auront renié le SBS et abandonné sa crainte.

De cette génération il est dit : « La vérité aura disparu » (Is. 59, 15). Dans quel sens « disparu » ? Au sens où les maîtres de vérité seront devenus très discrets. Ils se seront enfuis et cachés dans des grottes et des trous de poussière et tous les puissants de cette génération se seront rassemblés et auront réduit à rien les hommes de foi et auront répudié les portes de la sagesse et le monde se tiendra à l’envers.

Et à cette même époque il n’y aura pas de roi ni de prince en Israël comme il est dit : « Car, pendant de longs jours les enfants d'Israël resteront sans roi et sans chef, sans sacrifice et sans stèle, (sans éphod et sans téraphim). » (Os. 3, 4) Il n’y aura plus de chefs de maisons d’étude ni de fierté en Jacob, ni de bergers fidèles ni de pieux mais des martyrs. Et les portes des nuages auront été bouclées, et les sources de subsistance économique auront été taries.

Et à cette époque où le messie se révèlera dans sa puissance, la génération d’alors sera en train de marcher et de tomber dans sa vie, du fait de lois dures et nouvelles et déroutantes que ces trois rois auront décrétées. Ils décrèteront même de renier le temple et le Seigneur et la Torah. Et le SBS décrètera que ce règne de l’impiété durera 9 mois, d’un coin à l’autre de la terre (me-kîpâ le-khîpâ)[2], comme il est dit : « C'est pourquoi il les abandonnera jusqu'au temps où aura enfanté celle qui doit enfanter. » (Os. 5, 3) Or il n’est jamais dit « c’est pourquoi » si ce n’est à propos de serment (ševu'â), comme il est dit : « C'est pourquoi - je le jure (nišba‘ti) à la maison d'Éli - ni sacrifice ni offrande n'effaceront jamais la faute de la maison d'Éli. » (I Sm. 3, 14) Et ils auront pris des décrets durs et redoublé les impôts sur Israël. Pour une part, il y en aura dix : qui avait donné dix parts, devra en donner cent, et qui avait donné huit parts devra en donner huitante, et qui n’aura rien à donner, on lui tranchera la tête. Tout cela, pendant neuf mois ; les décrets se renouvelleront l’un après l’autre toujours plus durs.

Ces hommes de la fin du monde seront affreux et celui qui les regardera mourra de peur, si bien qu’il ne leur sera même pas nécessaire de faire la guerre, par la peur qu’ils inspireront ils feront tout mourir. Chacun d’eux aura deux crânes[3] et sept yeux qui brûleront comme du feu, et des voix comme des armées en marche. A cet instant précis, Israël criera et dira : vaï, vaï, et les petits d’Israël seront troublés et iront se dissimuler chacun derrière leur père et leur mère et diront : vaï, vaï, abba, que ferons-nous ? Et leurs pères répondront : Nous sommes tout près de la rédemption d’Israël.

Deuxième signe[modifier]

C’est le SBS faisant venir sur le monde une chaleur[4], du genre de celle du soleil, avec flamme et braise, et de nombreuses maladies mauvaises, et un fléau, et une épidémie. Les nations du monde mourront par milliers de milliers chaque jour.[5] Et tous les impies d’Israël mourront jusqu’à ce que les nations du monde pleurent et crient : sur nous, allons et fuyons et que chacun creuse sa tombe de son vivant et demande à son âme de mourir. Et ils se cacheront dans des rochers et des pignons rocheux[6] pour se rafraîchir et iront dans des grottes et des trous de poussière. Et si tu demandes comment seront sauvés les justes de la chaleur du soleil, le SBS leur fera de cette chaleur une source de guérison, comme il est dit : « Mais pour vous qui craignez mon Nom, le soleil de justice brillera, avec la guérison dans ses rayons. » (Ma. 4, 2) Et Balaam prophétisa à ce sujet : « Malheur ! Qui vivra, quand Dieu fera ces choses ? » (Nb. 24, 23)

Troisième signe[modifier]

C’est le SBS faisant tomber une rosée de sang qui sera vue par les nations du monde comme de l’eau dont ils boiront et dont ils mourront, et même les impies d’Israël qui désespèrent de la rédemption en boiront et mourront. Mais les justes qui retiennent la foi dans le SBS ne seront pas atteints comme il est dit : « Les doctes resplendiront comme la splendeur du firmament, (et ceux qui ont enseigné la justice à un grand nombre, comme les étoiles, pour toute l'éternité.) (Dn. 12, 3) Et le monde entier sera du sang pendant trois jours[7], comme il est dit : « Je produirai des signes dans le ciel et sur la terre, sang, feu, colonnes de fumée ! » (Jl 2, 30)

Quatrième signe[modifier]

C’est le SBS faisant tomber une rosée de guérison pour soigner le sang, et ceux qui sont entre les deux extrêmes en boiront et guériront des maladies comme il est dit : « Je serai comme la rosée pour Israël, il fleurira comme le lis, il enfoncera ses racines comme le chêne du Liban. » (Os. 14, 5)

Cinquième signe[modifier]

C’est le SBS ramenant le soleil à la ténèbre pendant trente jours comme il est dit : « Le soleil se changera en ténèbres, la lune en sang (avant que ne vienne le jour de Yahvé, grand et redoutable !) » (Jl, 2, 31) Après trente jours, le SBS l’aura ramené comme avant, comme il est dit : « lls seront rassemblés, troupe de prisonniers conduits à la fosse, ils seront enfermés dans la prison; après de nombreux jours, ils seront visités. » (Is. 24, 22) Et les nations du monde prendront peur et seront confuses et sauront que tous ces signes étaient pour Israël. Beaucoup d’entre eux deviendront juifs en secret comme il est dit : «Ceux qui servent des vanités trompeuses, c'est leur grâce qu'ils abandonnent. » (Jon. 2, 8)

Sixième signe[8][modifier]

C’est le SBS faisant régner Edom l’impie sur toutes les nations du monde comme nous avons dit ci-dessus. Et un autre roi se lèvera à Rome et règnera sur toutes les nations pendant neuf mois, et détruira de nombreux pays. Et il s’emportera contre Israël et lui imposera une lourde dette. Alors Israël sera dans une grande angoisse à cause des abondants décrets et des désordres qui se renouvelleront contre eux chaque jour. Israël deviendra à cette époque amoindri et instable (mitma‘aTîn we-kalîn), et il n’y aura pour Israël pas de secours ; c’est de cette époque que parle le prophète Isaïe quand il dit : « Il voit qu'il n'y a pas un homme, Il s'étonne (de ce que personne n'intercède; Alors son bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d'appui.) (Is. 59, 16)

A la fin de ces neuf mois se révèlera le messie fils de Joseph, dont le nom est Néhémie fils de Hushiel, avec la tribu d’Ephraïm et de Manassé et de Benjamni et d’une partie des fils de Gad.[9] Les Israëlites entendront que dans tous les pays où ira le messie du Seigneur, une petite partie des citoyens de tous les pays et de toutes les cités se joindront à lui comme il est dit dans Jérémie : « Revenez, fils rebelles oracle de Yahvé car c'est moi votre Maître. Je vous prendrai, un d'une ville, deux d'une famille, pour vous amener à Sion. » (Jér. 3, 14) Et le messie fils de Joseph viendra et ouvrira le combat avec le roi d’Edom et il vaincra Edom. Il en tuera des quantités de quantités et il tuera le roi d’Edom et détruira le pays de Rome et il fera venir une petite partie des ustensiles du temple qui se trouvaient cachés dans la maison de Jules César. Et il viendra à Jérusalem. Les Israëlites l’entendront et se joindront à lui. Le roi d'Egypte fera la paix avec lui et tuera tous ceux qui habitaient autour de Jérusalem jusque Damas et Ashqélon. Et tous les habitants du monde l’entendront et une grande frayeur tombera sur eux.

Septième signe[10][modifier]

C’est le SBS auteur de prodiges faisant un miracle dans le monde. On raconte qu’il y a à Rome une pierre de calcaire en forme de belle jeune fille, non faite de main d’homme mais que le SBS créa ainsi dans sa puissance. Et des impies des nations du monde, des fils de Bélial la chaufferont et coucheront avec elle et le SBS coagulera dans la pierre une goutte et créera en elle une créature et formera en elle un enfant (walad) et elle se fendra et en sortira une forme humaine dont le nom sera Armilus[11], c’est le satan, celui que les nations appellent Antichrist. Sa longueur : douze empans ; sa largeur : douze. La distance entre ses deux yeux est d’un doigt, ils sont d’un rouge profond ; les cheveux de sa tête, couleur d’or ; ses orteils, vert ; il aura deux crânes. Il ira vers l’impie Edom et leur dira : je suis moi le messie votre Dieu. Aussitôt ils croiront en lui et le feront règner sur eux. Tous les fils d’Esaü se coaliseront et viendront à lui. Il ira conquérir tous les pays et dira aux fils d’Esaü : apportez-moi ma Torah, celle que je vous ai donnée. Et ils lui adresseront leurs prières et il leur dira : la vérité, c’est ce que je vous ai donnée. Il dira aux nations du monde : croyez en moi car je suis votre messie. Aussitôt elles croiront en lui. Il enverra alors à Néhémie fils Hushiel et à tout Israël un messager pour leur dire : apportez-moi votre Torah et témoignez que moi je suis dieu.

Alors ils prendront peur et seront dans le trouble. Mais Néhémie fils Hushiel se lèvera, ainsi que trente mille héros parmi les hommes d’Ephraïm. Ils prendront un livre de la Torah et liront devant lui : « Moi je suis le Seigneur votre Dieu. Il n’y aura pas d’autres dieux devant moi. » (Ex. 20, 2-3 ; Dt. 5, 6-7) Lui dira alors : il n’y a rien du tout de semblable dans votre Torah ; venez et témoignez que c’est moi votre dieu comme l’ont fait toutes les nations. Alors Néhémie fils de Hushiel se lèvera face à lui ; mais il dira à ses serviteurs : emparez-vous de lui et forcez-le. Néhémie fils de Hushiel et les trente mille qui seront avec lui, lui feront alors la guerre et tueront deux cent mille hommes.

Alors la colère de l’impie Armilus s’enflammera. Il rassemblera toutes les armées des nations du monde dans la « vallée de la Décision » (Jl 4, 14) pour combattre Israël, dont ils tueront des quantités et des quantités. Et il ne subsistera que peu d’Israëlites. De plus il tuera le messie du Seigneur. Les anges du service viendront et l’enléveront et le cacheront avec les ancêtres du monde. Alors le cœur d’Israël défaillira et leur vigueur fléchira. Mais Armilus l’impie ne saura pas que le messie sera mort ; s’il le savait, il ne resterait en Israël ni reste ni rescapé. Alors les nations du monde expluseront Israël de leurs pays, ils ne les laisseront plus habiter parmi elles dans leurs pays et diront : voyez ce peuple vil et faible qui s’est révolté contre nous et ils ont un roi ! La détresse d’Israël sera en ce temps-là comme il n’y en eut jamais depuis le début du monde. Alors Michaël se lèvera pour trouver les impies en Israël comme il est dit : « En ce temps se lèvera Michel, le grand Prince qui se tient auprès des enfants de ton peuple. Ce sera (un temps d') angoisse tel qu'il n'y en aura pas (eu jusqu'alors depuis que nation existe. En ce temps-là, ton peuple échappera : tous ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre.) » (Dn. 12, 1) Ensuite Israël s’enfuira dans les déserts et tous ceux dont le cœur hésite reviendront aux nations du monde et diront : c’est ça la rédemption que nous attendions ? Car le messie est mort ! Et tous ceux qui n’attendent plus la rédemption, en auront honte et reviendront aux nations du monde.

Alors le SBS élira Israël et l’éprouvera comme l’argent et l’or, comme il est dit dans Zacharie : « Je ferai entrer ce tiers dans le feu; je les épurerai comme on épure l'argent, (je les éprouverai comme on éprouve l'or.) (Za. 13, 9) et il est écrit dans Ezéchiel : « Je séparerai de vous les rebelles, (ceux qui se sont révoltés contre moi, je les ferai sortir du pays où ils séjournent, mais ils n'entreront pas au pays d'Israël.) (Ez. 20, 38) Et il est écrit dans Daniel : « Beaucoup seront lavés, blanchis et purifiés; les méchants feront le mal, (les méchants ne comprendront point; les doctes comprendront.) » (Dn. 12, 10) Et tout le reste d’Israël, les saints et les purs, seront dans le désert de Juda pendant quarante-cinq jours, ils paîtront et mangeront des aliments salés et cueilleront des feuilles de verdure. A leur sujet s’accomplira ce qui est dit dans Osée : « C'est pourquoi je vais la séduire, je la conduirai au désert et je parlerai à son cœur. » (Os. 2, 14) Et pourquoi quarante-cinq jours ? Car il est dit : « A compter du moment où sera aboli le sacrifice perpétuel et posée l'abomination de la désolation : 1.290 jours. » (Dn. 12, 11) et il est écrit : « Heureux celui qui tiendra et qui atteindra 1.335 jours. » (Dn. 12, 12) On trouve entre les deux une différence de 45 jours. Au même instant mourront tous les impies d’Israël qui ne sont pas dignes de voir la rédemption. Et Armilus viendra et combattra l’Egypte. Il la soumettra, comme il est dit : « Le pays d'Egypte n'y échappera point. » (Dn. 11, 42). Et il se tournera vers Jérusalem pour la détruire une seconde fois, comme il est dit : « Il dressera les tentes de ses quartiers entre la mer et les monts de la Sainte Splendeur. Il s'en ira jusqu'à son terme pour lui aucun secours. » (Dn. 11, 45)

Huitième signe[modifier]

Michaël se tiendra et sonnera trois fois dans le shofar, comme il est dit : « Et il arrivera qu'en ce jour-là, on sonnera du grand cor, alors viendront ceux qui se meurent (au pays d'Assur, et ceux qui sont bannis au pays d'Égypte, ils adoreront Yahvé sur la montagne sainte, à Jérusalem.) » (Is. 27. 3), et il est écrit : « (Alors le Seigneur apparaîtra au-dessus d'eux et sa flèche jaillira comme l'éclair.) Le Seigneur Dieu sonnera de la trompe, il s'avancera dans les ouragans du sud. (Za. 9, 14)

Au premier son du cor se manifestera le messie fils de David et Elie le prophète, aux justes d’Israël qui avaient fui dans le désert de Juda. A la fin des 45 jours, leur cœur reviendra en eux et leurs faibles mains redeviendront fortes, et leurs genoux flageolants seront raffermis. Et ce qui reste Israël dans le monde entier entendra le son du cor et ils sauront que le Seigneur les aura visités et que la rédemption complète sera arrivée. Ils se rassembleront et viendront, comme il est dit : « (Et il arrivera qu'en ce jour-là, on sonnera du grand cor,) alors viendront ceux qui se meurent au pays d'Assur, (et ceux qui sont bannis au pays d'Égypte, ils adoreront Yahvé sur la montagne sainte, à Jérusalem.) (Is. 27, 13) A cause de ce même son, tomberont sur les nations du monde crainte et tremblement, et des maladies mauvaises arriveront sur eux. Et Israël se décidera à sortir et le messie fils de David viendra, ainsi qu’Elie le prophète avec les justes qui reviendront du désert de Juda et avec tout Israël qui se rassemblera. Il viendra à Jérusalem et montera par les escaliers de « la maison des restes » [du temple][12] et il s’assiéra là.

Armilus entendra qu’il y aura un roi en Israël et il dira : Jusqu’à quand cette nation vile et faible fera cela ? Aussitôt il rassemblera toutes les armées des nations du monde et il viendra pour combattre le messie du Seigneur, mais alors le SBS ne l’obligera pas au combat, il lui dira : reste à ma droite. Et il dira à Israël : Tenez-vous là et regardez le salut du Seigneur qu’il fait pour vous en ce jour. Aussitôt le SBS combattra contre eux comme il est dit : « Alors Yahvé sortira pour combattre les nations, comme lorsqu'il combat au jour de la guerre. » (Za. 14, 3) Et le SBS fera tomber du feu et du souffre des cieux comme il est dit : « Je le châtierai par la peste et la grêle[13], je ferai tomber la pluie torrentielle, des grêlons, (du feu et du soufre, sur lui, sur ses troupes et sur les peuples nombreux qui sont avec lui.) » (Ez. 38, 22) Aussitôt l’impie Armilus mourra, lui et toute son armée ainsi qu’Edom l’impie car ils avaient détruit la maison de notre Dieu et nous avaient exilés de notre terre. Alors Israël fera dans le Seigneur une grande vengeance, comme il est dit : « La maison de Jacob sera du feu, la maison de Joseph, une flamme, la maison d'Ésaü, du chaume ! (Elles l'embraseront et la dévoreront, et nul ne survivra de la maison d'Ésaü : le Seigneur a parlé !) » (Ab. 1, 18)

Neuvième signe[modifier]

Michaël sonnera un grand son et les trous des morts à Jérusalem s’ouvriront et le Saint béni soit-il les ressuscitera et le messie fils de David ira avec le prophète Elie ressusciter le messie fils de Joseph dont les os avaient été réunis[14] aux portes de Jérusalem. Ils enverront le messie fils de David pour le reste d’Israël dispersé dans tous les territoires. Aussitôt tous les rois du monde les prendront sur leurs épaules et les amèneront au Seigneur etc.

Dixième signe[modifier]

Michaël sonnera un grand son et le Saint béni soit-il fera sortir toutes les tribus du « fleuve de Gôzan, de Halah, de Habor et des villes des Mèdes » (II R. 17, 6 ; 18, 11) et ils viendront sans nombre et mesure avec les fils de Moïse. La terre sera commme le jardin d’Eden devant eux et derrière eux brûlera la flamme (cf. Gn. 3). Il ne subsistera pas d’êtres vivants parmi les nations du monde. A l’instant où les tribus sortiront, des nuées de gloire les envelopperont et le SBS ira devant eux comme il est dit : et « celui qui fait la brèche devant eux montera; (ils feront la brèche, ils passeront la porte, ils sortiront par elle; leur roi passera devant eux et Yahvé à leur tête.) » (Mi. 2, 13) et le SBS ouvrira pour eux les sources de l’arbre de vie qui les abreuvera en chemin, comme il est dit dans Isaïe : « Sur les monts chauves je ferai jaillir des fleuves, et des sources au milieu des vallées. Je ferai du désert un marécage et de la terre aride des eaux jaillissantes. » (Is. 41, 18) Et il est écrit : « Ils n'auront plus faim ni soif, ils ne souffriront pas du vent brûlant ni du soleil, (car celui qui les prend en pitié les conduira, il les mènera vers les eaux jaillissantes.) » (Is. 49, 10)

Que le SBS nous rende dignes de voir la rédemption rapidement et qu’il nous rende digne de voie la maison d’élection, et qu’il accomplisse pour nous l’écriture disant : « Voici que je vais rétablir les captifs des tentes de Jacob, je prendrai en pitié ses habitations; la ville sera rebâtie sur son tell, la maison forte restaurée à sa vraie place. » (Jér. 30, 18) Et que s’accomplissent sur nous toutes ses consolations et toutes ses promesses, comme il est dit par ses prophètes et il est écrit : « En ce temps-là, je vous guiderai, au temps où je vous rassemblerai; alors je vous donnerai louange et renommée (parmi tous les peuples de la terre, quand j'accomplirai votre restauration sous vos yeux, dit Yahvé). » (Soph. 3, 20)

Fin des Signes du messie

Notes[modifier]

  1. Allusion probable à une discussion du talmud de Babylone sur le nombre de rois qui régné “sur le monde entier” (malkhû ba-kipâ), Megîlâ, 11a, qui seraient Achab, Assuréus et Nabuchodonosor (mais non Salomon, ni Sénnachérib, ni Cyrus, etc.). Noter que l’Apocalypse parle souvent des “rois de la terre” et dit qu’il y aura 7 ou 10 rois (Apoc. 17, 9.12). En fait, comme il est question d’une durée de 9 mois et que cette durée se répète lors du sixième signe, où il est également question d’un roi et où l’on renvoie à ce qui est dit ici (“comme nous avons dit ci-dessus”), ce premier signe, ainsi que les suivants jusqu’au cinquième, ne doivent être pris dans un sens chronologique.
  2. C’est probablement une allusion à l’expression utilisée dans le talmud (v. note précédente).
  3. Voir la description d’Armilus dans le 7e signe.
  4. Ce mot dans la Bible a le sens de « colère » (ex. Is. 42, 25 ; Jér. 23, 19).
  5. Allusion à Apoc. 16, 8-9 ? « Et le quatrième (ange) répandit sa coupe sur le soleil ; alors, il lui fut donné de brûler les hommes par le feu, et les hommes furent brûlés par une chaleur torride. Mais, loin de se repentir en rendant gloire à Dieu, ils blasphémèrent le nom du Dieu qui détenait en son pouvoir de tels fléaux. »
  6. + we-chîûchîn, mot de sens incertain ; le passage est peut-être une allusion à Hb. 11, 38 : « eux dont le monde était indigne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les trous de la terre. »
  7. Explication des trois noms dans la citation (sang, feu, colonnes de fumée) ?; référence à Ex. 10, 22 : « Moïse étendit la main vers le ciel et il y eut d'épaisses ténèbres sur tout le pays d'Égypte pendant trois jours. » ?; ou à Os. 6, 2 : « après deux jours il nous fera revivre, le troisième jour il nous relèvera et nous vivrons en sa présence. » ?; ou à la transformation du Nil en sang dans Ex. 7 ? ou à la deuxième coupe dans Apoc. 16 ? ; allusion à un passage développé dans la source du copiste ?
  8. Ce signe reprend en fait le premier, voir la note 1.
  9. Ce sont les tribus du centre de la terre d’Israël, descendants de Rachel (sauf Gad), peut-être une allusion à la déportation de Téglat-Phalasar (« Le Dieu d'Israël excita l'animosité de Pul, roi d'Assyrie, et celle de Téglat-Phalasar, roi d'Assyrie. Il déporta Ruben, Gad et la demi-tribu de Manassé, et les emmena à Halah et sur le Habor, à Hara et au fleuve de Gozân. Ils y sont encore aujourd'hui. » I Chr. 5, 26), la suite (10e signe) parle en effet des mêmes lieux d’exil.
  10. Ce passage reprend l’Apocalypse de Zorobabel, mais avec des nuances. Armilus est ici identifié à l’Antichrist, par exemple, ce qui n’est pas le cas dans l’Apocalypse de Zorobabel.
  11. C’est une hébraïsation de « Romulus », fondateur de Rome.
  12. Ou peut-être « de la maison de ceux qui restent (du peuple) » en référence à Is. 37, 31 (« ceux qui restent de la maison du Seigneur »).
  13. Barad; le texte biblique:u-ve-dam, et le sang.
  14. Littéralement “réuni”, v. 7e signe.