Les Sonnets impossibles/Envoi à Charles Monselet

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  à ma muse

ENVOI

À CHARLES MONSELET


triolets


Monselet, ce gai pèlerin,
A de l’esprit fin dans sa gourde ;
Il en aura jusqu’à la fin,
Monselet, ce gai pèlerin
Qui rime le long du chemin,
Triola René Pincebourde.
Monselet, ce gai pèlerin,
A de l’esprit fin dans sa gourde.

Pour bien tourner un triolet,
Lui donner le parfum des roses,
Je ne connais que Monselet,
Pour bien tourner un triolet

 Et savoir trouver ce qui plaît
Parmi les fleurs fraîches écloses ;
Pour bien tourner un triolet,
Lui donner le parfum des roses.

S’il veut agréer mes sonnets,
Ce sont des Sonnets impossibles,
Je relirai ses triolets.
S’il veut agréer mes sonnets,
Sans couleur vive et sans reflets,
Et qui sont nés non éligibles.
S’il veut agréer mes sonnets,
Ce sont des Sonnets impossibles.