75%.png

Les Vivants et les Morts/Rivages contemplés

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les Vivants et les MortsArthème Fayard et Cie (p. 236).


RIVAGES CONTEMPLÉS


Rivages contemplés au travers de l’amour,
Horizon familier comme une salle ronde,
Où nos yeux enivrés s’interrogeaient toujours,
Dans quel sensible atlas, sur quelle mappemonde
Reverrai-je vos soirs précis et colorés,
Les suaves chemins où nos pas ont erré,
Et que nos cœurs, emplis d’ardeur triste et profonde,
Avaient rendus plus beaux que la beauté du monde ?