Livre:Noailles - Les Vivants et les Morts, 1913.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Noailles - Les Vivants et les Morts, 1913.djvu
Titre Les Vivants et les Morts
Sous-titre {{{Sous_titre}}}
Auteur Comtesse de Noailles (Anna de Noailles)
Année d’édition s.d. (1913)
Publication originale {{{Publication}}}
Bibliothèque Bibliothèque nationale de France
Fac-similés djvu
Avancement À corriger


Pages



TABLE




I — LES PASSIONS


Tu vis, je bois l’azur 
 9
J’ai tant rêvé par vous 
  14
L’Amitié 
  16
Tu t’éloignes, cher être 
 19
J’espère de mourir 
  20
Que m’importe aujourd’hui 
  23
Je dormais, je m’éveille 
  29
On ne peut rien vouloir 
 31
Un jour, on avait tant souffert 
  35
Je me défends de toi 
  37
La Douleur 
 39
Seigneur, pourquoi l’amour 
  42
Le Chant du Printemps 
 45
Je vous avais donné 
 49
O mon ami, souffrez 
 52
Nous n’avions plus besoin de parler 
 53
J’ai vu à ta confuse 
  55
Je marchais près de vous 
 56
Tel l’arbre de corail 
 58
T’aimer. Et quand le jour timide 
  61
Cantique 
 63
Avoir tout accueilli 
  68
La Musique de Chopin 
 69
Tu ressembles à la musique 
 71
Je t’aime et cependant 
 73
En écoutant Schumann 
 75
Qu’ai-je à faire de vous 
 77
Bénissez cette nuit 
  80
Tout semble libéré 
 83
Les soldats sur la route 
  84
La Tempête 
 87
La Nue est radieuse 
 91
La Passion 
 94
Je ne puis pas comprendre 
  97
Tendresse 
 99
Le Monde intérieur 
 100
Je ne me réjouis de rien 
 103
Destin imprévisible 
  104
Comme le temps est court 
 106
Vous emplissez ma vie 
 108
Ainsi les jours ont fui 
 110
Soir sur la terrasse 
 112
O mon ami, sois mon tombeau 
 114
Un abondant amour 
 117
La Musique et la Nuit 
  119
La Constance 
  122


II — LES CLIMATS


Syracuse 
 125
Les Soirs du Monde 
 130
Dans l’Azur antique 
  135
Palerme s’endormait 
 140
Le Désert des Soirs 
  142
Le Port de Palerme 
 143
Les Soirs de Catane 
 145
A Palerme, au Jardin Tasca 
 148
Agrigente 
 152
L’Auberge d’Agrigente 
  156
L’Enchantement de la Sicile 
  158
L’air brûle, la chaude magie 
 161
Les Journées Romaines 
 164
Musique pour les jardins de Lombardie 
 170
Un Soir à Vérone 
 174
Un Automne à Venise 
 178
Va prier dans Saint-Marc 
  180
La Messe de L’Aurore à Venise 
 182
Nuit Vénitienne 
 184
Cloches Vénitiennes 
 186
Siroco à Venise 
 187
L’Ile des Folles à Venise 
 188
Midi sonne au Clocher de la Tour Sarrasine 
 192
Je n’ai vu qu’un instant 
 197
Ainsi les jours s’en vont 
 200
Le Retour au Lac Léman 
 203
Octobre et son odeur 
 206
Les Rives romanesques 
 208
Au pays de Rousseau 
 211
Un Soir en Flandre 
 214
Bonté de l’Univers que je croyais éteinte 
 218
Automne 
 219
Chaleur des Nuits d’été 
  220
Arles 
 223
La Nuit flotte 
 225
L’Evasion 
 227
Ceux qui n’ont respiré 
 229
Le Ciel bleu du milieu du jour 
 232
La Langueur des voyages 
 234
La Terre 
 235
Rivages contemplés 
 236
Un Soir à Londres 
 237
Le Printemps du Rhin 
 242
Ce Matin clair et vif 
 247
Les Nuits de Baden 
 248
Henri Heine 
 251


III — LES ÉLÉVATIONS


La Prière 
 259
O Monde ! Nous passons 
 264
Mon Dieu, je ne sais rien 
 267
La Solitude 
 272
Si vous parliez, Seigneur 
 273
Mon Dieu, je sais qu’il faut 
 276
Comme vous accablez vos préférés 
 279
Je suis fière de tout 
  281
J’ai revu la nature 
 283
On étouffait d’angoisse atroce 
  285
L’Espace nocturne 
 287
Je vis, je pense, et l’ombre 
 290
Je sais que rien n’est plus 
 293
Le Destin du Poète 
 294
Elévation 
 296
En ces jours déchirants 
 299
A Mistral 
 300
Vers écrits sur les Champs de bataille d’Alsace-Lorraine 
 302
Les Mânes de Napoléon 
 306
O Dieu mystérieux 
 310


IV — LES TOMBEAUX


Les Morts 
  317
Ainsi les jours légers 
 322
L’Abîme 
 324
Hélas, il pleut sur toi 
  326
Puisque j’ai su par toi 
  327
Il paraît que la mort 
 328
Les vivants se sont tus 
 330
Le Souvenir des Morts 
 331
Ton absence est partout 
 334
La nuit rapproche mieux 
 335
Puisqu’il faut que l’on vive 
 337
Je ne veux pas savoir s’il fait clair 
 339
Je respire et tu dors, à présent 
  340
Malgré mes bras tendus 
 342
Puisqu’il faut que la mort 
 344
Je vivais. Mon regard, comme un peuple 
 345