Les ancêtres du violon et du violoncelle/Les Luthiers/Les Luthiers espagnols

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Grillet, 1851-1901
Les ancêtres du violon et du violoncelle, les luthiers et les fabricants d’archets
Paris, C. Schmid (2p. 284-286).


LES LUTHIERS ESPAGNOLS

Altimira. — Barcelone, 1850-1880 environ. Étienne Maire-Breton dirigeait son atelier de lutherie.

Benedict (José). — Cadix, 1738 :

Compuesto en Cadix p.
José, Benedict
aho del 1738.

Contreras (Joseph). — De Grenade, 1745-1775. Surnommé Granadino. Belle lutherie, de style italien, dont les rappellent un peu celles de Giuseppe Guarneri. Vernis rouge ambré :

Matxiti per Granadensem
Josephum Contreras,
Anno 1760.

Contreras. — Fils du précédent :

Signature Contreras - 1792 - T2p285.png

Duclos (Nicolaus). — Barcelone, 1764. Belle lutherie, style italien :

Signature Nicolaus Duclos - 1764 - T2p285.png

Gonzalez (F.). — Madrid, 1867. Instruments à cordes pincées.

Guillami (Joannès). — Barcelone, 1760 :

Joannes Guillami me fecit
en Barcelonæ 1760.

Maire-Breton (Etienne). — Barcelone, 1865-1895.

Né à Mirecourt (Vosges) en 1827. Élève de François Collin. En 1854, il alla à Barcelone diriger l’atelier des instruments à cordes de la maison Altimira et y resta vingt et un ans, avant de s’établir à son compte dans la même ville. Imitateur habile des anciens Crémonais, très peu de ses instruments portent sa signature.

Maire (Etienne). — Barcelone. Fils et élève du précédent, auquel il succéda, en 1895.

Né à Barcelone, en 1807, M. Étienne Maire est venu s’établir à Paris, en 1898 [1].

Ortéga (Silverio). — Madrid, 1785 :

Signature Silverio Ortega - 1785 - T2p286.png

Ortéga (Asencio). — Madrid, 1799 :

Asencio Ortéga lo hizo
por encargo en Madrid
Anno 1799.




  1. Voir Les luthiers français