Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/D'autant qu'un Cigne passe

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


XXXII.



D'autant qu'un Cigne passe un Corbeau de blancheur,
Et d'autant que le Miel passe en douceur l'abcynthe :
Me amour se verra plus que nulle autre sainte,
Et rien n'aura pouvoir de souiller sa candeur.

L'esprit captif au joug d'une tremblante ardeur,
Remplit veines & nerfs du venin de la crainte,
Et croit que ce qu'il voit n'est sinon qu'une feinte,
Qui le trouble, le trompe, & l'amene à l'erreur.

Jamais une amitié saintement commencee,
Ne peut estre du temps ny du fort offencee :
Car le cueur magnanime est tousjours en un poinct.

Or je te jure donc par la lampe eternelle,
Qu'ainsi que sa clairté durera immortelle,
Le feu de mon amour ne s'amortira point.