Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Duport veux tu sçavoir

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 126).

LXXXIII.



DUPORT, veux tu sçavoir tout mon pis ou mon mieux.
J'erre deçà delà par les mers incogneues,
Ou je ne voy sinon les fantosmes des nues,
Et de nuict les flambeaux qui bigarrent les Cieux.

Tantost un vent austral s'enfle & tout furieux,
Meslance sur le saut des grands roches cornues,
Et puis m'ensevelit sous les vagues esmeues :
Voila tout le plaisir dont je repais mes yeux.

Au fort de ce danger j'ay tousjours dedans l'ame,
Le portrait de l'amour & celuy de madame,
Qui malgré la froideur me bruslent sanq & os.

Coy vous donc mon DUPORT, qu'estrange est mon martyre,
Si je me veux guarir, le remede m'empire :
Et bref me faut brusler dans la moisteur des flots.