Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Helas j'ay tant prié

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 122).

LXXV.



Helas j'ay tant prié la mort à mon secours,
Pour voir avec mes os mes tourmens sous la Terre :
Que je sens peu à peu de ma cruelle guerre
Diminuer la force en celle de mes jours.

Voy voy donques mes pleurs rouller d'eternel cours,
Voy les profonds sanglots que mon ame desserre,
Et voy le dart meurtrier qui sans cesse m'enserre,
Force, tesmoing, principe, & fin de mes amours.

Mes pleurs ont hors de moy tant d'humeur attiree,
Et mes cuisans sanglots tant d'ardeur respiree,
Et le dart par ma playe, a tant perdu de sang,

Que seiché, froit, & palle, autour de toy je volle,
Sans poux, sans yeux, sans voix, comme une vaine idolle,
Portant l'Amour, la Mort, & la Vie à mon flanc.