Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Quand les rocs parleroient

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 126).

LXXXII.



Quand les rocs parleroient, les maisons, & les bois,
Pour plaindre mes mal-heurs : & quand encor Neptune,
Convertiroit en pleurs sa grand plaine importune,
Ils n'auroient assez d'eaux, de soupirs, & de voix.

Quand les Siecles, les Ans, les Saisons, & les Moys,
Voudroyent pleindre à l'envy ma cruelle infortune ;
Quand le Ciel, le Soleil, les Astres, & la Lune,
Voudroient courber leurs chefs sous les plaintives Loix :

Quand l'air feroit crever les plus espesses nues,
Quand leurs humeurs seroient en larmes devenues,
Et que chacun rocher eust un fleuve au couppeau.

Cela ne suffiroit pour allanter ma flame,
Et plaidre le mal-heur qui grave dans mon ame,
La fin, la soif, la peur, la mort, & le tombeau.