Lettres à Herzen et Ogareff/À Ogareff (2-05-1870)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lettres à Herzen et Ogareff
Lettre de Bakounine à Ogareff - 2 mai 1870



LETTRE DE BAKOUNINE À OGAREFF


2 mai 1870. Locarno.


Mon ami Aga,


Ce n’est qu’hier que je suis revenu de Milan, où j’étais retenu par différentes affaires. C’est pourquoi je ne t’ai rien écrit. Pour le moment je ne t’envoie que quelques lignes seulement, demain je t’en écrirai davantage.

Comment va ta santé ? Que fais-tu ? As-tu abandonné la boisson ? Sérieusement finis-en ; maîtrise ton tempérament, fais-le pour l’utilité de la cause. Sais-tu que j’espère de venir bientôt chez vous.

À la prochaine lettre.


Ton M. B.


My respects to Mistress Angel and a shake hands to friend Henry. « Henri doit m’écrire une longue lettre et me raconter en détail tout ce qui s’est passé dans l’Internationale et dans l’Alliance et m’envoyer tous les nos de l’Égalité qui ont paru en mon absence. Je compte sur lui [1]. »


  1. Texte français de Bakounine. (Trad.).