Lettres à Herzen et Ogareff/Fonds Bakhmétieff

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lettres à Herzen et Ogareff
Billet souscrit par Bakounine à la caisse des «fonds Bakhmétieff »



BILLET SOUSCRIT PAR BAKOUNINE À LA CAISSE
DES « FONDS BAKHMÉTIEFF »


Je, soussigné, déclare avoir reçu ce 21 juillet 1870, par l’intermédiaire de N. P. Ogareff, de la caisse des « fonds », à titre de prêt, quatre cent cinquante francs, que je m’engage de restituer à la caisse dans le courant de trois semaines, au plus tard le 15 du mois d’août prochain.


Michel Bakounine.

Ce 21 juillet 1870.


Nota. — Peu de temps après que Bakounine avait souscrit ce billet, tout le capital qui était en réserve dans la caisse des « fonds Bakhmétieff » fut remis par A. A. Herzen à Ogareff sur l’insistance de ce dernier qui, à son tour, le transmit à Nétchaïeff. Alors Nétchaïeff rompit avec Bakounine et Ogareff. Il est souvent question de cette rupture dans les lettres suivantes de Bakounine, mais nous ne savons pas qui en fut le promoteur (Drag.).



LETTRE DE BAKOUNINE À OGAREFF


28 juillet 1870. Locarno.


Eh bien ! mon vieil ami ! Me voilà de nouveau dans mon paisible Locarno et je n’en sortirai pas avant qu’une affaire, vraiment sérieuse, ne m’appelle autre part. J’ai trouvé les miens en bonne santé et je suis heureux d’être auprès d’eux. As-tu connaissance de ce fait, que Nétchaïeff a trouvé moyen de s’introduire