Lettres de Chopin et de George Sand/Lettre 25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par Ronislas-Edouard Sydow, Denise Colfs-Chainaye et Suzanne Chainaye,  (p. 54-55).

25. — Frédéric Chopin à Camile Pleyel, à Paris.

Palma, 21 novembre 1838.


Cher ami,

Je suis arrivé à Palma, pays délicieux — printemps perpétuel — oliviers, orangers, palmiers, citronniers, etc., etc. Ma santé se trouve mieux — et la vôtre ? — J’ai eu le chagrin de partir sans savoir positivement comment je vous laissais. — Ne me laissez pas longtemps si loin de vous sans savoir si vous êtes tout à fait rétabli. Dites-moi aussi quelque chose sur les vôtres.

Adieu, Chérissime, mes respects à votre Maman et mille belles choses à Mme et Mr Denoyers.

Ch.

Adressez vos lettres :

À M. le chargé des Affaires étrangères à Marseille, pour faire passer à Mr le Consul de France à Barcelone (et sous enveloppe) à Mr Chopin à Palma de Mallorca.

Mon piano n’est pas encore arrivé. Comment l’avez vous envoyé ? par Marseille, ou par Perpignan ?

Je rêve musique mais je n’en fais pas — parce que ici on n’a pas de pianos… c’est un pays sauvage sous ce rapport.