Lexique de l’ancien français/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


  • foilluel, s. m., mesure de terre.
  • foimenteor, s. m., celui qui ment à sa foi, parjure.
  • foimenti, adj., qui ment à sa foi, parjure.
  • foimentie, s. f., foi parjurée, employé comme foimenti pour désigner celui qui a parjuré sa foi.
  • foimentif, adj., qui a manqué à sa foi, parjure.
  • foimentu, adj., qui a manqué à sa foi, parjure.
  • foinault, s. m., grenier à foin.
  • foine, s. f., peau de fouine.
  • foinet, s. m., petite foine.
  • foinete, s. f., petite foine.
  • foirance, s. f., chômage.
  • 1. foire, s. f., achat ‖ retour, réciprocité ‖ champ de bataille.
  • 2. foire, s. f., sorte de canon.
  • foirolle, s. f., plante, la mercuriale annuelle.
  • fois, s. f. ; a la foi, parfois ‖ tel fois est, parfois ‖ le plus des fois, le plus souvent ‖ chacun a sa foi, chacun à son tour ‖ fois a fois, tour à tour.
  • foisil, s. m., pierre à fusil ‖ briquet ‖ excitant, stimulant ‖ tube à lancer le feu grégeois, ornement imitant le foisil.
  • foison, s. f., ressource, résistance, pouvoir de résister ‖ besoin ‖ avoir foison vers quelqu’un, se maintenir à l’égard de quelqu’un sur un pied d’égalité, lui être comparable ‖ adv., beaucoup, très.
  • foisonable, adj., fourni à foison, abondant.
  • foisonant, p. prés., abondant, riche.
  • foisoner, v. n., prospérer ‖ suffire ‖ v. a., donner en grande quantité, à foison ‖ enrichir ‖ p. pas., abondant, nombreux ‖ peuplé.
  • foissine, s. f., bâton ferré.
  • foitié, adj., figé, coagulé, caillé.
  • 1. fol, adj. ; main folle, main gauche ‖ fol visage, masque ‖ fol i bee, un sot déçu dans ses projets ‖ fol s’i fie, qualifie la fortune, le monde, la santé, auxquels on ne peut se fier sans folie.
  • 2. fol, s. m., soufflet ‖ instrument de musique.
  • folage, adj., folâtre, insensé, léger, présomptueux ‖ poil folage, poil follet ‖ s. m., folie, action folle, conduite déréglée ‖ a folage, follement.
  • folagier, s. m., sycomore.
  • folain, adj., qui se conduit follement.
  • folance, s. f., folie, conduite folle.
  • folastre, adj., frondeur, malveillant.
  • folastrie, s. f., folâtrerie, badinerie.
  • folatie, adj., un peu fou, folâtre.
  • folatrement, s. m., folâtrerie.
  • folc, s. m., troupeau ‖ troupe, masse, assemblée ‖ multitude, peuple.
  • folcel, s. m., troupeau, troupe.
  • folcuider, s. m., personnification de la présomption.
  • foler, v. n., devenir fou, être fou ‖ v. a., tromper.
  • 1. folesse, s. f., sorte de blette.
  • 2. folesse, s. f., folie.
  • folesuye, s. f., jeu de la soule.
  • folet, adj., qualif. une sorte de soie.
  • foletage, s. m., droit dû au seigneur pour la garde de ses bois.
  • foleté, s. f., folie.
  • foletement, adv., d’une manière un peu folle.
  • foleter, v. n., faire le fou.
  • foleteur, s. m., sergent garde des bois.
  • foletier, s. m., sergent garde des bois.
  • foletiere, s. f., lieu hanté par des follets.
  • foletouere, s. f., manière de prendre le widecoq.
  • foliable, adj., livré à la folie, folâtre ‖ insensé.
  • foliablement, adv., avec une folle prodigalité.
  • folial, s. m., fou.
  • foliance, s. f., folie, conduite folle.
  • foliant, p. prés., fou, insensé ‖ déraisonnable.
  • 1. folie, s. f., ardeur désordonnée du combat.
  • 2. folie, s. f., fiole, flacon.
  • 3. folie, s. f., morceau de graisse qui est dans les intestins près de la panse.
  • foliement, s. f., folie, conduite folle.
  • folier, v. n., être fou, faire des folies, folâtrer ‖ se tromper ‖ folier de, s’écarter follement de ‖ se livrer à de folles amours ‖ s’emballer, en parlant d’un cheval ‖ s’égarer dans une course errante ‖ v. réfl., être fou, faire une folie ‖ v. a., entraîner à faire une action déraisonnable, égarer ‖ traiter comme un fou, traiter de fou, ridiculiser ‖ p. pas., rendu fou.
  • foliete, s. f., petite folie.
  • folieus, adj., qui se conduit follement ‖ débauché.
  • folin, adj., fou.
  • foline, s. f., folie.
  • folion, s. m., feuille de mûrier, feuille d’Inde.
  • 1. foliot, s. m., pièce d’horlogerie destinée à régler la roue mère.
  • 2. foliot, s. m., piège.
  • follain, s. m., cocon de ver à soie.
  • follarge, adj., d’une prodigalité folle.
  • follargement, adv., avec une prodigalité insensée.
  • follateau, adj., folâtre.
  • follet, s. m., petit soufflet.
  • follette, s. f., sorte de blette.
  • follie, s. f., gâteau de Noël.
  • follilaisse, s. f., partie de la viande qu’on lève le long des épaules du cerf.
  • foloi, s. m., folie, action folle, badinage.
  • folois, s. m., folie.
  • foloison, s. f., folie, conduite folle.
  • folor, s. f., folie, imprudence folle, action folle, sottise ‖ chose vaine et futile.
  • folot, s. m., esprit follet, lutin.
  • fomain, s. m., exécuteur testamentaire.
  • fomentir, v. a., exciter.
  • fomerer, v. a., fumer (une terre).
  • fomeroi, s. m., fumier.
  • fonce, s. f., fonts baptismaux.
  • foncel, s. m., ce qui est au fond de quelque chose ‖ vallon, ravin.
  • foncet, s. m., grand bateau de la Seine et de l’Oise.
  • fonciere, s. f., fond, creux.
  • fondable, adj., qui peut se fondre.
  • fondalité, s. f., droit de directe.
  • fondamment, adv., à fond, profondément, abondamment.
  • fondance, s. f., fondation.
  • fondation, s. f., fondement ‖ revenu.
  • fondatresse, s. f., fondatrice.
  • fond de cuve, s. m., sorte de pardessus que portaient les hommes et les femmes et qui était habituellement doublé de fourrure.
  • 1. fonde, s. f., bourse, sac dans lequel on met son argent ‖ bourse, lieu où se réunissaient les commerçants et où les marchandises étaient déposées.
  • 2. fonde, s. f., base, fondement.
  • fondé, p. pas., bien instruit, savant ‖ pourvu, muni ‖ fondé de pouvoirs.
  • fondeement, adv., à fond, jusqu’au fond, profondément, abondamment.
  • fondefier, v. a., renverser de fond en comble.
  • fondefle, s. f., fronde, instrument propre à lancer d’énormes pierres ‖ arc de douze ou quinze pieds de long servant à lancer des javelots de cinq à six pieds ‖ sorte de canon à deux bouches, dit aussi jumelles ‖ le projectile lui-même ‖ corde de la fronde ‖ courroie en général.
  • fondefler, v. n., lancer des pierres avec une fronde ou avec une machine de guerre ‖ v. a., lancer avec une machine de guerre ‖ assaillir à coups de fronde ‖ a fondeflant, avec la rapidité du trait lancé par la fronde.
  • fondefleur, s. m., soldat armé d’une fronde.
  • 1. fondeïs, adj., de fonte, fondu.
  • 2. fondeïs, s. m., action de se précipiter, combat, mêlée ‖ maison en ruine, masure.
  • fondel, s. m., fronde.
  • fondelment, adv., abondamment.
  • fondement, s. m., action de fonder, fondation ‖ fonds de terre ‖ action de s’enfoncer ‖ gonflement.
  • 1. fondeor, s. m., soldat armé d’une fronde.
  • 2. fondeor, s. m., fondateur.
  • 3. fondeor, s. m., creuset destiné à la fonte.
  • fonder, v. a., jeter, lancer ‖ répandre ‖ fondre ‖ combler ‖ v. n., être détruit.
  • 1. fonderesse, s. f., fondatrice.
  • 2. fonderesse, adj. f., où il y a des fondeurs, en parlant d’une rue.
  • fondeüre, s. f., action de fondre, fonte.
  • fondibulateur, s. m., soldat armé d’une fronde.
  • fondique, s. m. et f., magasin, douane, marché.
  • fonditeur, s. m., frondeur.
  • fondoier, v. n., lancer de pierres avec une fronde ou une machine de guerre.
  • fondoir, s. m., effondrement.
  • 1. fondoire, s. f., fond, creux, vallée.
  • 2. fondoire, s. f., fonderie, fonte.
  • 3. fondoire, s. f., fronde.
  • fondoison, s. f., action de répandre ‖ fonte.
  • 1. fondre, v. a., verser, renverser, détruire ‖ v. n., s’effondrer, être renversé, détruit ‖ p. pas., disparu.
  • 2. fondre, v. a., fonder.
  • fondree, s. f., lie ‖ grossièreté.
  • fondrer, v. a., mettre au fond, enfoncer ‖ v. n., s’effondrer.
  • fondril, s. m., fond, creux.
  • fondrille, s. f., sédiment que forme un bouillon, une liqueur.
  • fondue, s. f., fonte.
  • fonge, s. m., champignon.
  • fongeux, adj., de la nature du champignon ‖ spongieux.
  • fongnart, adj., grognon, grondeur ‖ fangeux.
  • fongner, v. n., grogner, gronder ‖ se dépiter, faire la moue.
  • fons, s. f., fontaine ‖ eau baptismale.
  • fonsaille, s. f., fond de tonneau.
  • fonser, v. a., mettre un fond à, garnir d’un fond ‖ p. pas., attaché par le fond ‖ ruine, perdu.
  • fonsier, s. m., seigneur du fonds.
  • fonsure, s. f., fond ‖ plancher.
  • 1. font, s. m. ; mettre au font, faire périr ‖ del font, complètement.
  • 2. font, s. m., fer fondu, non encore forgé.
  • fontaille, s. f., fonte.
  • fontaine, s. f., eau ‖ plaie suppurante ‖ le quatrième dimanche de carême ‖ faire ses fontaines, se livrer aux divertissements de la mi-carême.
  • fontainette, s. f., petite fontaine.
  • fontal, adj., de la fontaine, des fontaines ‖ fig., de la source, originel.
  • fontanier, adj., de source.
  • fonte, s. f., rupture, effondrement.
  • fontele, s. f., source.
  • fontenel, s. m., source, fontaine.
  • fontenele, s. f., petite fontaine ‖ ulcère ‖ cautère ‖ endroit de la tête où aboutissent la suture coronale et la suture sagittale.
  • fontenil, s. m., petite fontaine.
  • fontenis, s. m., petite fontaine ‖ fig., source.
  • fontenoi, s. m., fontaine.
  • fontenois, adj., de source, de fontaine.
  • fontenote, s. f., petite source.
  • 1. fontis, s. m., effondrement, éboulement.
  • 2. fontis, adj., de métal fondu.
  • fontoire, s. f., fonderie, fonte.
  • fonture, s. f., fonte ‖ éboulement, creux, trou.
  • fonzeor, s. m., fondateur.
  • for, s. m., métier.
  • foradjourner, v. a., assigner.
  • forage, s. m., taxe payée au seigneur dans quelques provinces par les taverniers et autres débitants de vin en détail ‖ vendre du vin par forage, le vendre en détail.
  • foragié, adj., affaibli, par l’âge.
  • forain, adj., du dehors, étranger ‖ venant des étrangers ‖ extérieur, écarté ‖ au sens moral, extérieur, par opposition à intérieur ‖ maison foraine, latrines ‖ s. m., étranger.
  • foraine, s. m., bateau ‖ spécial., bateau destiné à porter un moulin, part. sur la Loire.
  • forainement, adv., extérieurement.
  • foraineté, s. f., qualité de ce qui est au dehors, caractère étranger ‖ droit payé par les chanoines non résidents.
  • foraineusement, adv., d’une manière étrangère.
  • forambler (se), v. réfl., se dérober.
  • forardoir, v. n., cesser de brûler.
  • forban, s. m., bannissement.
  • forbanir, v. a., bannir.
  • forbanissement, s. m., bannissement.
  • forbarrer, v. a., barrer, fermer avec une barre ‖ empêcher, priver, dépouiller, exclure.
  • forbatre, v. a., battre ‖ clore, barrer, barricader.
  • forbeor, s. m., fourbisseur.
  • forbet, s. m., fourberie.
  • forbeter, v. a., tromper, duper.
  • forbeteur, s. m., trompeur.
  • forbeverie, s. f., excès de boisson.
  • forbir, v. a., panser ‖ p. pas., préparé, dispos.
  • forbissement, s. m., fourbissure.
  • forbisseresse, s. f., celle qui fourbit.
  • forboire (se), v. réfl., boire avec excès.
  • forboter, v. a., chasser ‖ v. n., aller au-delà des voies où la bête a passé.
  • forc, s. m., bifurcation d’un arbre, branche fourchue ‖ bifurcation d’un chemin ‖ confluent de deux ruisseaux.
  • forçable, adj., qui peut être forcé, qui peut être obligé, contraint.
  • forçablement, adv., par la force, par la violence.
  • forçat, s. m., sorte de jeu.
  • 1. force, s. f., autorité ‖ ne pas faire force d’une chose, n’en être pas effrayé, n’en pas faire difficulté ‖ a force, par contrainte, malgré soi ‖ avoir la force, être attaqué par la force, en parlant d’une ville ‖ forteresse.
  • 2. force, s. f., grand ciseau.
  • forceille, s. f., fourche, croc.
  • forcel, s. m., clavicule.
  • forcelant, p. prés., en forcelant, à la dérobée, sans qu’on s’en aperçoive.
  • forcele, s. f., clavicule ‖ poitrine ‖ estomac ‖ forcele de estomac, creux de l’estomac ‖ fourchette.
  • forcelé, adj., fourchu.
  • forceler, v. a., cacher, céler en fraude, détourner secrètement.
  • forceleur, s. m., celui qui cache, qui recèle, recéleur.
  • forcelu, adj., fourchu.
  • forcement, s. m., action de forcer ‖ viol ‖ violence, contrainte ‖ effort.
  • forcenniere, s. f., folie.
  • forceor, s. m., celui qui prend quelque chose par force ‖ celui qui force, qui attaque par force ‖ celui qui viole ‖ brigand.
  • 1. forcer, v. a., fortifier ‖ v. réfl., s’efforcer.
  • 2. forcer, v. a., peigner (la laine).
  • forceret, s. m., petit fort.
  • forcerie, s. f., effort, luxation violence.
  • forceterie, s. f., métier de forcetier.
  • forcetier, s. m., fabricant de ciseaux.
  • forcette, s. f., petits ciseaux.
  • forchacier, v. a., chasser, expulser.
  • forchage, s. m., branche de famille.
  • forchangement, s. m., changement, passage de l’un à l’autre.
  • forchangier, v. a., chasser.
  • forchargier, v. a., charger plus qu’il n’est permis.
  • forcharonage, s. m., droit pour la réparation des chemins qui ont été endommagés par les voitures.
  • forchat, s. m., bâton fourchu.
  • forchauchier, v. a., fouler aux pieds, écraser.
  • forche, s. f., corvée d’un homme qui doit venir avec sa fourche pour faner le foin quand il en est requis par son seigneur ‖ forche en pié, redevance sur chaque feu qui se payait à la Saint-Jean.
  • forchefiere, s. f., bâton armé d’un fer élancé à une extrémité et d’une fourche à l’autre.
  • forchegerbes, s. f., fourche à long manche propre à mettre les gerbes sur un chariot.
  • forcheïs, s. m., branche fourchue ‖ croisement de routes, carrefour.
  • forchel, s. m., bâton fourchu.
  • forchement, s. m., bifurcation.
  • forcheron, s. m., branche fourchue ‖ dent d’une fourche.
  • forcherot, adj., qui forme une fourche, un carrefour.
  • forchete, s. f., petite fourche.
  • forcheüre, s. f., endroit où une chose commence à se fourcher, bifurcation ‖ se dit particulièrement des parties du corps où deux autres parties se réunissent, telles que l’angle que forment les deux jambes, la partie de la poitrine nommée fourchette ou bréchet ‖ branche fourchue.
  • forchié, p. pas. et adj., qui fait la fourche, fourchu.
  • forchiee, s. f., endroit fourchu, croisement, carrefour ‖ morceau de bois fourchu.
  • 1. forchier, s. m., grande fourche.
  • 2. forchier, v. n. et réfl., se croiser, se diviser ‖ v. n., gauchir.
  • forchiere, s. f., petite fourche.
  • forchiet, s. m., sorte de fourche.
  • 1. forchillon, s. m., maladie du faucon qui se manifeste par l’enflure des mandibules.
  • 2. forchillon, s. m., sorte de fourche.
  • forchon, s. m., diminutif de fourche ‖ perche, bâton servant à l’usage des fours ‖ chacune des parties de la barbe séparée par le milieu.
  • forchotte, s. f., petite fourche.
  • forchu, adj., fort.
  • forcible, adj., fort puissant ‖ fait par force, par violence.
  • forciblement, adv., par la force, par force, violemment, vigoureusement, avec force et courage.
  • forcieement, adv., de force, par force, par la force.
  • forcierement, adv., de force, par force.
  • forcilier, adj., qui a la forme de forces ou grands ciseaux.
  • forcillier, v. a., couper, tondre avec des forces ou de grands ciseaux.
  • forcloement, s. m., exclusion, retranchement.
  • forclore, v. a., éloigner, écarter, chasser ‖ fermer ‖ exclure, bannir, priver, exempter ‖ empêcher ‖ interdire ‖ omettre.
  • forclose, s. f., clôture, extérieure, barrière, ce qui barre le chemin ‖ a forclose, a la forclose, finalement.
  • forclusion, s. f., exclusion, retranchement, suppression.
  • forçoier, v. a., vaincre par la violence ‖ attaquer ‖ forcer, contraindre ‖ T. de chasse, forcer un animal ‖ v. n., user de force, lutter.
  • forcolle, s. f., sorte de fourchette.
  • forcommander, v. a., contraindre.
  • forcommandeur, s. m., usurpateur, celui qui dépouille le légitime possesseur.
  • forcommant, s. m., commandement fait au possesseur d’un héritage de l’abandonner.
  • forcompte, s. m., mécompte.
  • forconseillier, v. a., donner de mauvais conseils à ‖ faire des reproches à ‖ déconseiller.
  • forconter, v. a., mal compter, se tromper, frauder dans le compte de ‖ compter pour rien ‖ excepter ‖ v. réfl. et n., faire mal son compte ‖ p. pas., qui a mal fait son compte, qui a éprouvé un mécompte.
  • forconteur, s. m., celui qui fraude dans un compte.
  • 1. forçor, s. f., force, énergie.
  • 2. forçor, adj., plus fort, plus puissant.
  • forcorre, v. n., dépasser les bornes en courant ‖ au sens moral, s’égarer, se fourvoyer, faire fausse route ‖ v. a., courir sus à ‖ p. pas., qui a dépassé les bornes.
  • forcours, s. m., attaque indue, contraire aux règles.
  • forcourse, s. f., attaque indue, contraire aux règles.
  • forcri, s. m., cri d’alarme, tocsin annonçant un incendie.
  • forcrier, v. a., crier plus fort que (quelqu’un).
  • fordine, s. f., fruit de l’épine sauvage, du prunier des haies, prunelle.
  • fordinier, s. m., prunier sauvage.
  • fordoter, v. a., redouter.
  • fordouble, s. m., pièce de monnaie, double fort.
  • fore, s. m., sorte de jeu, le toton.
  • forece, s. f., sorte de mesure de terre.
  • 1. forel, s. f., forêt.
  • 2. forel, s. m., cure-dent.
  • forelore, s. f., parole inutile, peine perdue ‖ adj., perdu.
  • 1. forement, s. m., ruine, destruction.
  • 2. forement, s. m., étau.
  • forer, v. a., percer.
  • forescapi, s. m., droit d’un seigneur sur les choses trouvées dans ses domaines.
  • forest, s. m., sorte d’arbre.
  • forestage, s. m., redevance due pour les droits d’usage dans une forêt.
  • forestain, s. m., forain, étranger.
  • foreste, s. f., forêt.
  • forestel, s. m., petite forêt.
  • forestelle, s. f., petite forêt.
  • forester, v. n., intenter un procès pour délit forestier.
  • foresterie, s. f., forêt, bois où il était défendu de chasser ‖ office de forestier ‖ titre d’un recueil de poésies sylvestres publiées par J. Vauquelin de La Fresnaye, en 1555.
  • 1. forestier, s. m., forêt.
  • 2. forestier, s. m., titre des gouverneurs de la Flandre avant son érection en comté.
  • 3. forestier, s. m., étranger ‖ banni ‖ homme qui habite les forêts.
  • forfaçon, s. f., fabrication contraire aux règlements.
  • forfaire, v. a., enfreindre, transgresser, violer ‖ soumissionner ‖ faire perdre ‖ forfaire cors et avoir, les perdre comme expiation d’un crime ‖ v. réfl., commettre un crime, une faute ‖ être faux, inexact ‖ être perdu pour cause de forfaiture ‖ v. n., faire du mal, du tort ‖ p. pas., qui a forfait à ses engagements ‖ mis hors de cours ‖ mérité pour une transgression ‖ abandonné à titre d’amende ‖ malfaisant.
  • forfaisance, s. f., action contraire au droit.
  • forfaisant, p. prés., malfaisant, malfaiteur.
  • forfaiseor, s. m., transgresseur.
  • forfaiteresse, s. f., celle qui transgresse, qui viole.
  • forfaiteur, s. m., transgresseur, violateur, malfaiteur.
  • forfaiteus, adj., dissolu, débauché, déréglé, infâme.
  • forfaiture, s. f., amende qui punit un délit ‖ infraction au règlement ‖ excès.
  • forfamillier, v. a., émanciper.
  • forfetable, adj., mal fait, défectueux.
  • forffault, adj. et s., hâbleur.
  • forfoire, s. f., droit sur les foires.
  • forfuiance, s. f., droit payé par un serf pour obtenir de son seigneur la permission de passer dans un autre domaine ‖ droit que le seigneur avait sur la succession des biens acquis hors de sa seigneurie par ceux qui, y étant nés, étaient allés s’établir ailleurs.
  • forfuiant, s. m., celui qui était assujetti au droit de forfuiance.
  • forgage, s. m., gage qui, n’ayant pas été retiré par l’emprunteur, devient la propriété du prêteur.
  • forgagié, p. pas., perdu (par celui qui a donné le gage) à cause du dépassement des délais de remboursement.
  • forge, s. f., action de forger ‖ action de ferrer les chevaux ‖ fabrication en général ‖ idée, invention ‖ manière.
  • forgement, s. m., forgeage.
  • forgeor, s. m., celui qui forge.
  • forgeotte, s. f., petite forge.
  • forgeret, s. m., coffre, cassette.
  • forgerie, s. f., art de forger ‖ manœuvre.
  • forgesir, v. a., tromper par adultère ‖ p. pas., qui s’est reposé trop longtemps ‖ placé au dehors.
  • forgetement, s. m., action de jeter dehors, de faire sortir, rejet.
  • forgeter, v. a., faire sortir, chasser, rejeter ‖ délivrer ‖ p. pas., qui fait saillie.
  • forgeture, s. f., saillie d’alignement.
  • forgeüre, s. f., action de forger.
  • 1. forgier, s. m., coffre, écrin, cassette, coffre-fort, reliquaire.
  • 2. forgier, v. a., inventer ‖ aposter, préparer, styler.
  • forgiet, s. m., coffre, écrin.
  • foriere, s. f., lisière d’un bois, d’un champ.
  • forillon, s. m., cap.
  • forinseque, adj., surnaturel.
  • forison, s. f., endroit percé, trou.
  • forissir, v. a., franchir ‖ p. pas., sorti, émigré, banni.
  • forjoer (se), v. réfl., se réjouir outre mesure, s’abandonner à une fausse joie.
  • forjoïr, v. réfl. et n., se réjouir outre mesure, abuser des jouissances, s’abandonner à une fausse joie.
  • forjouster, v. a., vaincre dans un tournoi, remporter le prix de ‖ l’emporter sur ‖ v. n., remporter la victoire.
  • forjugement, s. m., jugement qui condamne au bannissement, ban ‖ confiscation.
  • forjugier, v. a., bannir, priver, dépouiller ‖ enlever judiciairement ‖ condamner, débouter ‖ condamner à tort.
  • 1. forjur, s. m., parjure.
  • 2. forjur, s. m., déclaration en justice et par serment qu’on refusera tout secours à un criminel de sa parenté ou de son amitié.
  • forjurement, s. m., déclaration sous serment qu’on refusera tout secours à un criminel de sa parenté ou de son amitié.
  • forjurer, v. a., renoncer par serment à, jurer d’abandonner, en parlant d’un pays, d’un métier ‖ renier, abandonner, quitter ‖ jurer d’abandonner un homme, de lui refuser tout secours ‖ abjurer.
  • forlignable, adj., qui forligne, qui dégénère.
  • forlignance, s. f., action de forligner.
  • forlignant, p. prés., dégénéré.
  • forlignement, s. m., action de forligner.
  • forlignier, v. a., dégénérer de, faire honte à ‖ v. réfl., dégénérer ‖ p. pas., dégénéré.
  • forloigne, s. f., éloignement ‖ de forloigne, de loin.
  • forloignie, s. f., éloignement.
  • forloignier, v. a., laisser en arrière ‖ v. n. et réfl., s’écarter de ses parages.
  • forlongné, s. m., forlonge.
  • formable, adj., qui peut être formé.
  • formablement, adv., formellement.
  • formagie, s. f., fromage.
  • formance, s. f., formation, forme ‖ engagement formel.
  • formariage, s. m., mariage contracté entre deux personnes appartenant à deux seigneuries différentes, ou entre une personne soumise à la seigneurie et une personne franche ‖ droit payé au seigneur pour les mariages de cette nature.
  • formarier, v. réfl. et n., contracter un formariage ‖ p. pas., qui a contracté un formariage.
  • formateur, s. m., celui qui forme.
  • formatif, adj., qui forme.
  • formatrice, s. et adj. f., celle qui forme.
  • forme, s. f., chaire, chaise, banc divisé en stalles avec appui, dossier et dais ‖ stalle d’église ‖ grande fenêtre ‖ portrait ‖ T. de chasse, filet qui renferme un oiseau empaillé ou apprivoisé, destiné à attirer d’autres volatiles.
  • formedon, s. m., bref formadonationis.
  • formee, s. f., lettres scellées du sceau public ou royal, pour mettre une sentence à exécution.
  • formeement, adv., d’une manière apparente ‖ formellement, expressément.
  • formel, s. m., dim. de forme, siège.
  • formele, s. f., forme, modèle.
  • formeler, v. a., construire.
  • formelier, s. m., fabricant de formes, de sièges.
  • formement, s. m., action de former, formation.
  • formener, v. a., enlever, retirer ‖ détourner ‖ égarer ‖ produire ‖ envoyer ‖ étendre, développer ‖ tourmenter, inquiéter, fatiguer, surmener.
  • formeneur, s. m., trompeur.
  • forment, adv., fortement, beaucoup.
  • formeor, s. m., créateur.
  • former, v. a., métamorphoser ‖ v. n., se métamorphoser ‖ p. pas., ban formé, publication faite dans les formes.
  • formeret, s. m., arc collé contre le mur et nommé quelquefois portant, parce qu’il supporte les moellons des voûtes.
  • formete, s. f., petite chaise, siège bas, escabeau ‖ grande fenêtre ‖ filet qui renferme un oiseau empaillé ou apprivoisé, destiné à attirer d’autres volatiles.
  • formetre, v. a., chasser, mettre dehors ‖ exprimer ‖ p. pas., dépouillé ‖ excepté.
  • formeüre, s. f., forme.
  • formeus, adj., beau.
  • formi, s. m., fourmi.
  • formiant, p. prés., qui s’agite, agité ‖ brillant, étincelant.
  • formible, adj., formidable.
  • formicaire, adj., de fourmi.
  • formical, adj., qui donne un fourmillement.
  • formicaleon, s. m., fourmi-lion.
  • formidant, adj., formidable.
  • formidation, s. f., terreur.
  • formider, v. a., redouter.
  • formie, s. f., fourmi ‖ sorte de maladie des chiens et des oiseaux de proie.
  • formiement, s. m., fourmillement.
  • 1. formier, s. m., celui qui forme, qui fait une forme ‖ bas formiers, ecclésiastiques qui siègent au chœur dans les basses stalles.
  • 2. formier, s. m., fauteuil ‖ housse placée sur le siège appelé formier.
  • 3. formier, s. m., fourmilière.
  • 4. formier, v. n., s’agiter, être agité ‖ v. a., piquer.
  • formiere, s. f., fourmilière ‖ sorte de pustule.
  • formigue, s. f., fourmi ‖ sorte de pustule.
  • formille, s. f., sorte de pustule.
  • formiller, v. n., s’agiter.
  • formilleux, adj., en forme de pustule.
  • formin, s. m., fourmi.
  • forminiere, s. f., fourmilière.
  • formion, s. m., petite fourmi.
  • formise, s. f., fourmi.
  • formisete, s. f., petite fourmi.
  • formoir, s. m., burin.
  • formoison, s. f., forme, taille, stature.
  • formonstrance, s. f., manifestation extérieure.
  • formordre, v. a., attaquer illégalement.
  • 1. formort, s. m. et f., droit du seigneur sur les biens des bâtards et des non-bourgeois morts dans sa seigneurie ‖ somme d’argent ou meubles qu’une personne veuve laisse à ses enfants du premier lit, en se remariant, pour qu’ils en jouissent après son décès.
  • 2. formort, adj., échu par héritage ‖ orphelin.
  • formortuoire, s. m., héritage.
  • formorture, s. f., droit du seigneur sur les biens des bâtards et des non-bourgeois morts dans sa seigneurie ‖ somme d’argent ou meubles qu’une personne veuve laisse à ses enfants du premier lit, en se remariant, pour qu’ils en jouissent après son décès ‖ héritage à la mort d’un parent, autre que le père ou la mère.
  • formosité, s. f., beauté de formes.
  • formouru, adj., orphelin.
  • formovoir (se), v. réfl., se soulever ‖ p. pas., soulevé, excité ‖ déplacé ‖ courroucé.
  • formuer, v. n., s’émouvoir, s’échauffer.
  • formulier, s. m., formulaire.
  • fornage, s. m., four, fournaise ‖ ce qui cuit au four ‖ action de cuire au four ‖ droit dû au seigneur ou au fournier du four banal pour le pain qu’on y cuisait.
  • fornais, s. m., fournaise ‖ le feu de l’amour.
  • fornaturer, v. n., dégénérer de sa nature.
  • fornel, s. m., four ‖ voûte, arcade.
  • fornelage, s. m., service du four banal.
  • fornelet, s. m., petit fourneau.
  • forneleur, s. m., celui qui a le service du four.
  • fornement, s. m., action de fournir ‖ provision ‖ nourriture ‖ garniture, doublure.
  • fornerat, s. m., celui qui cuit au four.
  • forneresse, s. f., boulangère.
  • forneron, s. m., garçon boulanger.
  • fornet, s. m., fourneau.
  • forneture, s. f., mesure pour les grains ‖ bonne mesure ‖ largeur ‖ forme, apparence.
  • forniage, s. m., droit sur le pain cuit au four.
  • fornicaire, adj., fornicateur.
  • fornicaresse, adj. f., fornicatrice.
  • fornicaste, adj. f., fornicatrice.
  • fornicateresse, adj. f., fornicatrice.
  • fornication, s. f., complot.
  • forniceor, s. m., fornicateur.
  • fornicier, s. m., fornicateur.
  • 1. forniement, s. m., fornication, impureté.
  • 2. forniement, adv., entièrement.
  • 3. forniement, s. m., T. d’arch., arc de voûte qui retombe sur les mêmes piliers.
  • 1. fornier, v. a., nier, dénier, contester, refuser ‖ v. n., refuser de comparaître.
  • 2. fornier, s. m., celui qui tient un four banal ‖ boulanger, pâtissier.
  • 3. fornier, s. m., four.
  • 4. fornier, v. a., cuire au four.
  • 1. forniere, s. f., four.
  • 2. forniere, s. f., boulangère.
  • fornille, s. f., ramilles et branchages provenant de la coupe des taillis et gaulis, propres à chauffer les fours.
  • fornillon, s. m., fournier.
  • forniqueur, s. m., fornicateur.
  • fornir, v. a., exécuter, accomplir ‖ v. n., s’acquitter ‖ p. pas., robuste, fort, considérable.
  • forniser, v. n., cuire au four.
  • fornison, s. f., approvisionnement ‖ occasion.
  • fornissance, s. f., approvisionnement.
  • fornissement, s. m., action de fournir, fourniture.
  • fornoiance, s. f., reniement.
  • fornoier, v. a., engloutir sous les eaux.
  • fornoz, s. m., droit prélevé sur chaque four.
  • forostagier, v. n., laisser (un otage) à la discrétion de quelqu’un en ne remplissant pas les conditions qui avaient été stipulées ‖ v. n., rester comme otage à la discrétion de quelqu’un par suite de l’inexécution des conditions stipulées.
  • forosté, p. pas., laissé à la discrétion de quelqu’un à qui l’on avait été remis comme otage sous la stipulation de conditions qui n’ont pas été remplies.
  • forosteler, v. a., laisser (un otage) à la discrétion de quelqu’un en ne remplissant pas les conditions qui avaient été stipulées.
  • forot, s. m., furet.
  • forpaïsant, adj., étranger.
  • forpaïsier, v. a., bannir ‖ v. n. et réfl., s’expatrier, quitter son pays, s’éloigner de ses parages ‖ p. pas., qui vit à l’étranger.
  • forpaistre (se), v. réfl., aller paître hors de son lieu.
  • forpartir, v. a., exclure d’un héritage.
  • forpasser, v. n., aller au-delà ‖ v. a., sortir de ‖ contrevenir à.
  • forporter, v. a., porter hors, exporter.
  • forprendre, v. a., excepter.
  • forrage, s. m., action de fourrager, maraude, pillerie ‖ bagage, attirail.
  • forragement, s. m., maraude, pillage.
  • 1. forragier, v. a., renverser, arracher, ravager.
  • 2. forragier, s. m., fourrageur, maraudeur, pillard.
  • forrel, s. m., fourrage, paille.
  • forreor, s. m., fourrageur.
  • 1. forrer, v. a., piller, ravager, enlever par la force ‖ v. n. et réfl., se jeter, se précipiter ‖ s. m., action de fourrager, pillage.
  • 2. forrer, v. a., garnir de faux cheveux.
  • forrerie, s. f., office de fourrier ‖ lieu où l’on serre les fourrages, grenier, magasin.
  • forreüre, s. f., provision ‖ postiche, faux cheveux ‖ mélange d’une autre laine.
  • forrier, s. m., fourrageur ‖ fig., avant-coureur ‖ celui qui a soin du fourrage ‖ marchand de fourrage.
  • forriere, s. f., paille ‖ magasin à fourrages.
  • forrober, v. a., dérober.
  • 1. fors, adv., hors, dehors ‖ prép., hors de, au dehors de ‖ fors de, hors de, au propre et au figuré ‖ si ce n’est, excepté ‖ fors que, sauf que ‖ fors tant com, excepté ‖ fors que non, excepté.
  • 2. fors, adv., peut-être.
  • forsaineüre, s. f., cicatrice.
  • forsainnier, v. n., perdre du sang.
  • forsaire, s. m., forçat.
  • forsalie, s. f., saut, gambade.
  • forsarier, v. a., laisser derrière soi, quitter.
  • forse, adv., peut-être.
  • forsenable, adj., qui fait perdre le sens et la raison ‖ fou, furieux.
  • forsenablement, adv., comme un insensé.
  • forsenage, s. m., folie ‖ fureur.
  • forsenaison, s. f., folie, fureur.
  • forsenant, adj., insensé.
  • forseneement, adv., avec folie, avec fureur.
  • forsenement, s. m., acte de forcené.
  • forsener, v. n. et réfl., être hors du sens, perdre la raison ‖ être furieux ‖ se déployer furieusement, terriblement ‖ T. de chasse, forsener sur, fouailler avec excès.
  • forsenerie, s. f., état, acte, sentiment de forcené ‖ assemblée de forcenés.
  • forseneüre, s. f., folie, fureur, violence.
  • forseneux, adj., forcené.
  • forsens, s. m., folie.
  • forsenvoiier, s. m., émissaire.
  • forsrachier, v. a., cracher dehors, expulser en crachant.
  • forssouffler, v. a., souffler hors, rendre par le souffle, exhaler.
  • forstalement, s. m., empêchement.
  • forstaller, v. a., acheter (des denrées) en chemin avant leur arrivée au marché ‖ empêcher, faire obstacle à.
  • forstallie, s. f., empêchement.
  • forstallour, s. m., marchand qui achète les denrées en chemin avant leur arrivée au marché.
  • 1. fort, adj., difficile, pénible ‖ fortifié ‖ au fort, enfin, au fait ‖ au fort, tout au moins ‖ venir au fort, arriver à la fin.
  • 2. fort, s. m., capital par opposition aux intérêts.
  • fortablement, adv., avec violence.
  • fortailler, v. a., tailler trop abondamment.
  • fortailleresse, adj. f., qui taille mal.
  • fortece, s. f., force, courage.
  • fortemps, s. m., contretemps.
  • forterece, s. f., force, puissance.
  • fortiablement, adv., vigoureusement.
  • fortiere, s. f., forteresse.
  • fortif, adj., vigoureux.
  • fortifiable, adj., qui peut travailler aux fortifications.
  • fortifiant, s. m., ouvrier qui travaille aux fortifications.
  • fortification, s. f., augmentation de forces.
  • fortifiement, s. m., action de fortifier, fortification ‖ action de soutenir, d’appuyer ‖ confirmation.
  • fortin, adj., fort.
  • fortirer, v. a., enlever.
  • fortisme, adj., très fort.
  • fortissime, adj., très courageux ‖ très violent.
  • fortitreur, s. m., chasseur dont la fonction était d’empêcher le cerf de fortitrer.
  • fortolir, v. a., enlever.
  • fortraiement, s. m., confiscation.
  • fortraieor, s. m., celui qui enlève, voleur.
  • fortraire, v. a., tirer dehors, enlever, retirer ‖ détourner, soustraire ‖ v. réfl., se retirer ‖ s’abstenir ‖ v. n., se retirer ‖ s’avancer.
  • fortrait, s. m., ruse, finesse, tromperie.
  • fortraitresse, adj. f., tout à fait traîtresse.
  • fortraiture, s. f., ruse, tromperie.
  • fortunable, adj., malheureux.
  • fortunablement, adv., par le fait de la fortune.
  • 1. fortunal, adj., produit par le hasard, fortuit ‖ qui amène la tempête.
  • 2. fortunal, s. m., tempête, tourmente.
  • fortune, s. f., malheur, accident ‖ de fortune, par hasard.
  • fortuneement, adv., d’aventure, peut-être ‖ heureusement ‖ malheureusement.
  • fortuneor, s. m., ordonnateur.
  • fortuner, v. a., favoriser, rendre heureux ‖ rendre malheureux ‖ p. pas., infortuné ‖ aventuré.
  • fortuneus, adj., chanceux, aventureux ‖ riche ‖ heureux ‖ malheureux ‖ qui amène l’orage.
  • fortuneusement, adv., par accident ‖ par bonheur.
  • fortunité, s. f., malheur.
  • foruser, v. n., commettre un abus.
  • forvoi, s. m., fourvoiement.
  • forvoiable, adj., où l’on s’égare facilement.
  • forvoiableté, s. f., lieu où l’on s’égare facilement.
  • forvoiant, p. prés. et s. m., égaré.
  • forvoier, v. n., se fourvoyer, se détourner ‖ s’écarter du bon chemin, de la raison.
  • forvuider, v. n., T. de fauconnerie, manquer l’occasion.
  • fossage, s. m., fossoyage ‖ salaire pour le fossoyage ‖ action de mettre le bois dans un fossé pour le réduire en charbon.
  • fossailler, v. n., creuser.
  • fossel, s. m., fossé.
  • fossele, s. f., fosse, fossette.
  • fosseler, v. n., faire des fossés ‖ p. pas., entouré, coupé de fossés ‖ à fossette ‖ percé de trous.
  • fosselete, s. f., petite fosse ‖ fossette.
  • fosseleus, adj., qui a une fossette.
  • fosselu, adj., creux, creusé ‖ qui a une fossette.
  • fossement, s. m., fossé, endroit creusé.
  • fosser, v. a., creuser ‖ labourer (une vigne).
  • fosserie, s. f., fossé.
  • fosserier, s. m., laboureur.
  • fosset, s. m., fossé.
  • fossete, s. f., petite fosse ‖ ulcère.
  • fossetel, s. m., petit fossé.
  • fosseur, s. m., celui qui bêche la terre, celui qui fait des fossés, terrassier, fossoyeur.
  • fosseüre, s. f., action de creuser.
  • fosseux, adj., creux, caverneux.
  • fossicle, s. m., monnaie de compte de la valeur d’un denier de Flandre, de vingt-quatre pour un patar ou cinq liards.
  • 1. fossier, s. m., celui qui creuse avec la houe, fossoyeur, terrassier ‖ habitant d’une caverne.
  • 2. fossier, s. m., propriétaire d’une usine dans laquelle on traitait le minerai de fer.
  • 3. fossier, adj., violateur de sépulture.
  • 4. fossier, s. m., houe.
  • fossillage, s. m., action de creuser ‖ fossé.
  • fossilleur, s. m., celui qui creuse, fossoyeur, mineur.
  • 1. fossillier, v. a., creuser.
  • 2. fossillier, s. m., fossoyeur.
  • fossillon, s. m., fossoyeur.
  • fossine, s. f., instrument de fer à plusieurs fourchons pour prendre le poisson de rivière et les grenouilles.
  • fossoi, s. m., fossé.
  • fossoiable, adj., qui peut être fossoyé.
  • fossoiement, s. m., fossé.
  • fossoier, v. a., entourer de fossés ‖ couper par des fossés ‖ v. n., creuser un fossé.
  • fossoieur, s. m., houe.
  • fossoir, s. m., sorte de houe pour labourer les vignes.
  • fossoire, s. f., houe.
  • fosson, s. m., houe.
  • fossor, s. m., houe, pioche.
  • fossoree, s. f., ce qu’on peut retourner de terre au fossoir en un jour.
  • fossorer, v. a., labourer avec la houe.
  • fossorier, s. m., celui qui possède une fossoree ou mesure de terre qu’un homme peut en un jour retourner avec un fossoir.
  • fossoyeüre, s. f., action de creuser.
  • foteau, s. m., hêtre.
  • foteor, s. m., homme débauché.
  • foterie, s. f., saleté, gravelure.
  • foterle, s. f., aristoloche ronde.
  • fotier, s. m., homme débauché.
  • fou, s. m., hêtre.
  • fouacier, s. m., celui qui fait des fouaces.
  • fouaciere, s. f., celle qui fait des fouaces.
  • 1. fouage, s. m., action de fouer.
  • 2. fouage, s. m., bois de chauffage ‖ droit qui était exigé pour chaque feu sur les biens roturiers.
  • fouager, adj., sujet au droit de fouage.
  • fouageur, s. m., officier chargé de lever le fouage.
  • 1. fouail, s. m., part qu’on fait aux chiens après la chasse du sanglier.
  • 2. fouail, s. m., bois de chauffage.
  • 1. fouaille, s. f. et m., menu bois de chauffage, bourrée, fagot, tout ce qui sert à chauffer ‖ bûcher ‖ torche.
  • 2. fouaille, s. f., sorte de pèlerine ou de cravate de laine.
  • 1. fouailler, v. a., soumettre à l’action du feu.
  • 2. fouailler, v. a., fouiller en tous sens.
  • fouaillier, v. n., agiter la queue.
  • fouant, s. m., taupe.
  • fouare, s. m. V. Fuerre 1.
  • fouaron, s. m., fouace.
  • fouasse, s. f., droit levé sur le bois de chauffage apporté dans les villes.
  • fouce, s. f., fucus, varech.
  • fouchaille, s. f., troupe, troupeau.
  • foudral, s. m., foudre.
  • foudreier, v. n., tonner.
  • foudrer, v. n., tonner ‖ v. a., frapper de la foudre, foudroyer.
  • foudroiamment, adv., d’une façon foudroyante, effrayante.
  • foudroieur, s. m., celui qui frappe de la foudre ‖ adj., qui porte la foudre, fulgurant.
  • foudroieus, adj., qui foudroie, qui ravage.
  • foudroieusement, adv., à la manière de la foudre.
  • 1. fouee, s. f., feu ‖ bûcher ‖ charge de bois, fagots, bourrée ‖ paquet d’échalas ‖ provision de bois ‖ droit sur la vente des diverses espèces de bois de construction et de chauffage ‖ corvée exigée de chaque feu.
  • 2. fouee, s. f., droit du seigneur d’exiger un certain nombre de journées pour travailler à ses vignes ‖ l’étendue de vignes qu’un homme peut labourer en un jour avec la houe.
  • fouel, s. m., curée qu’on fait à la chasse au sanglier.
  • foueor, s. m., celui qui creuse.
  • 1. fouer, v. a., creuser ‖ labourer (la vigne) avec le hoyau, bêcher.
  • 2. fouer, v. a., chauffer ‖ payer le fouage de ‖ v. n., chasser les oiseaux à la lanterne.
  • fouet, s. m., petit feu.
  • 1. fouger, v. n., suborner.
  • 2. fouger, s. m., sorte de droit de pêche.
  • fougeroi, s. m., endroit où pousse la fougère.
  • fougerotte, s. f., lieu couvert de fougères.
  • fouier, s. m., réchaud ‖ feu.
  • fouiere, s. f., réchaud.
  • fouillis, s. m., action de fouiller.
  • fouin, s. m., le mâle de la fouine.
  • fouine, s. f., action de creuser, fouille ‖ fossé.
  • fouineau, s. m., petit de la fouine.
  • fouir, v. a., déterrer.
  • fouisseur, s. m., celui qui creuse.
  • fouissure, s. f., action de fouir, de creuser.
  • foulage, s. m., droit de mouture dû au seigneur d’un moulin.
  • fouldriere, s. f., lieu qui porte les traces de la chute de la foudre.
  • foule, s. f., piétinement ‖ presse ‖ temps où l’on foule la vendange ‖ moulin à fouler les draps ‖ oppression, violence, mal.
  • fouleïs, s. m., foule, cohue, mêlée ‖ état de ce qui est foulé.
  • foulement, s. m., action de fouler, d’opprimer.
  • 1. fouleor, adj., qui sert à fouler les draps ‖ s. m., machine qui sert à fouler les draps.
  • 2. fouleor, s. m., celui qui foule, qui opprime.
  • fouler, v. a., estropier, mutiler ‖ maltraiter ‖ ravager ‖ outrager ‖ p. pas., fatigué.
  • foulerec, adj., qui sert à fouler les draps.
  • foulereïs, adj., qui sert à fouler les draps.
  • fouleresse, adj. f., de foulon.
  • foulerie, s. f., lieu où il y avait un moulin fouleur ‖ métier du foulon ‖ lieu où l’on foule le raisin ‖ action de fouler, d’écraser.
  • fouleüre, s. f., droit sur l’abattage du blé ‖ lieu où l’on bat le blé ‖ ce qui est foulé aux pieds ‖ la trace des pas, la place que les pieds ont foulée.
  • foulier, s. m., pressoir.
  • foullart, s. m., celui qui foule, qui opprime.
  • fouloire, s. f., cuve où l’on foule le raisin.
  • fouloison, s. f., action de presser, de fouler, d’écraser.
  • foulon, s. m., cauchemar ‖ mauvaise intention.
  • founique, s. f., phénix.
  • fouquel, s. m., troupe, troupeau.
  • fouquet, s. m., sorte de jeu consistant à se fourrer dans une narine une poignée de filasse à laquelle on met le feu et sur laquelle on souffle avec l’autre narine.
  • fourage, s. m., métier de fourreur.
  • foural, s. m., mesure contenant le sixième du bichet, dans la prévôté de Bouconville.
  • fourbondir, v. a., sauter sur ‖ écraser.
  • fourbot, s. m., tumulte.
  • fourbouilli, s. m., bouilli.
  • fourbouillir, v. a., faire bouillir.
  • fourentendu, adj., inintelligent.
  • fouret, s. m., fourneau.
  • fourgaignement, s. m., saisie ou confiscation d’un bien.
  • fourgaigner, v. a., saisir, faire vendre (les biens d’un débiteur insolvable).
  • fourhaster, v. n. et réfl., se hâter à l’excès.
  • * fourier, s. m., pâturage.
  • fourlachure, s. f., action de trop lâcher.
  • fourlaver, v. a., laver à l’excès.
  • fourlongier, v. a., éloigner, écarter, retarder.
  • fourlouchier, v. a., regarder de travers.
  • fourmesaisié, adj., mal à son aise.
  • fourmir, v. n., trembler, être ébranlé.
  • fourmoirie, s. f., meneau d’une fenêtre.
  • fourmont, s. m., sorte d’outil.
  • fournissable, adj., qui doit être fourni.
  • fournition, s. f., fourniture.
  • fournot, s. m., petit four.
  • fouroïr, v. a., ne pas écouter, ne pas tenir compte de.
  • fourquefille, s. f., grande fourche de fer.
  • fourral, adj., qui sert de fourrage.
  • fourreau, s. m., habillement étroit des soldats.
  • fourrelier, s. m., fabricant de gaines et de fourreaux.
  • fourrest, s. m., fourreau.
  • fourreurier, s. m., fabricant de fourrures.
  • foursage, s. m., frai.
  • fourse, s. m., frai.
  • foursec, s. m., sécheresse.
  • foursechié, adj., sec, desséché, endommagé par la sécheresse.
  • fourser, v. n., frayer (en parlant des carpes).
  • foursier, s. m., réservoir rempli de carpes.
  • foursiere, s. f., réservoir rempli de carpes ‖ carpe femelle.
  • foursin, s. m., les œufs de certains poissons et de certains insectes.
  • fourtirure, s. f., dans une pièce de tapisserie, défaut résultant de ce qu’un fil a été trop tiré.
  • fourtournoyer, v. a., vaincre dans un tournoi.
  • fourtrouver, v. a., trouver à l’improviste, surprendre.
  • fourvirer, v. n., se tourner.
  • foussoye, s. f., futaie.
  • foutelaie, s. f., lieu planté de fouteaux ou hêtres.
  • foutiner, v. a., battre.
  • foutoir, s. m., sorte de machine de guerre, bélier.
  • fouzon, s. m., petit feu.
  • foyes, s. f. pl., vestiges, traces, pistes des bêtes fauves, particulièrement du cerf.
  • foyon, s. m., sorte d’herbe.
  • fracassement, s. m., action de briser avec éclat.
  • frace, s. f., résidu.
  • fracocalle, s. f., sorte d’épice.
  • * fracteur, s. m., celui qui brise.
  • fraction, s. f., action de briser ‖ rupture, intraction.
  • fradet, s. m., fer d’une petite flèche, fer qu’on mettait dans une arbalète à jallet, raillon.
  • fradeus, adj., pauvre, misérable.
  • frage, adj., fragile.
  • fragié, p. pas., brisé.
  • fragilement, adv., faiblement.
  • fragrance, s. f., odeur, parfum.
  • fragrant, adj., odorant, parfumé.
  • frai, s. m., action de briser.
  • fraiement, s. m., bris, frottement, froissement.
  • fraier, v. a., dépenser ‖ v. n., dépenser, fournir aux frais.
  • fraignache, s. f., lieu planté de frênes.
  • fraignant, adj., qui se brise ‖ qui enfreint.
  • fraigneïs, s. m., vacarme.
  • fraignement, s. m., action de briser.
  • fraigner, v. a., briser.
  • frailement, adv., de manière à être facilement brisé ‖ légèrement.
  • fraileté, s. f., fragilité.
  • frailler, v. a., briser ‖ v. réfl. et n., se briser.
  • * fraimbail, s. m. V. Frambail.
  • fraindre, v. a., rompre, briser, renverser, détruire ‖ empiéter sur ‖ briser la résistance de, soumettre à ses volontés ‖ v. n., se briser ‖ craquer ‖ faiblir, céder, fléchir, être vaincu ‖ se retenir.
  • frainpierre, s. f., saxifrage.
  • fraint, s. m., branche brisée.
  • fraintant, adj., qui fait du bruit, troublant.
  • frainte, s. f., action de briser ‖ bruit causé par une chose brisée ‖ bruit étourdissant, tumulte, vacarme ‖ brèche ‖ infraction ‖ faire frainte de, faire bruit de.
  • frainter, v. n., résonner, faire du bruit, retentir.
  • fraintir, v. n., grincer.
  • frainture, s. f., fracture ‖ infraction.
  • frairer, v. n., se gonfler.
  • fraireus, adj., syn. de frarin.
  • fraïs, s. m. V. Froaïs.
  • fraisseau, s. m., variété de frêne.
  • fraissin, adj., de frêne.
  • frait, s. m., grand bruit, tapage.
  • fraite, s. f., ouverture, brèche ‖ passage difficile ‖ levée de terre servant de limite à un champ ‖ bruit d’une chose qui se brise, bruit en général, tapage ‖ difficulté, hésitation ‖ T. de chasse, brisée pendante.
  • fraiteur, s. m., celui qui brise, qui rompt ‖ infracteur.
  • fraitien, s. m., bris, fracture ‖ tapage.
  • fraitier, v. a., mettre en dépense, en frais.
  • fraitis, s. m., pâtisserie.
  • fraiture, s. f., brisement, fracture, chose brisée ‖ ouverture, brèche ‖ infraction ‖ infraction à la foi jurée ‖ saisie, confiscation.
  • fraitureux, adj., indigent.
  • fralater, v. a., transvaser.
  • frambail et fraimbail, s. m., coffre ‖ écrin du heaume.
  • frambaut, s. m., coffre, caisse.
  • framente, s. f., fragment.
  • franc, adj., noble ‖ libre ‖ libérateur ‖ francs des cinq offices des feux, corps organisé à Valenciennes au xive siècle pour combattre les incendies et composé de cinq compagnies.
  • françal, adj., français.
  • franc aubier, s. m., sorte de raisins blancs d’une chair extrêmement ferme.
  • franchart, s. m., mesure de capacité pour les grains valant le tiers d’une coupe.
  • franchee, s. f., valeur d’un franc.
  • franchement, adv., noblement, vaillamment.
  • franchequin, s. m., terme de mépris équivalent à chien de Français.
  • francheté, s. f., franchise ‖ bon plaisir, puissance.
  • franchiblement, adv., librement.
  • 1. franchier, adj., franc, libre.
  • 2. franchier, v. a., affranchir.
  • franchiment, s. m., terre franche.
  • franchir, v. a., affranchir, délivrer ‖ donner en franche possession ‖ s’acquitter de ‖ v. réfl., s’exempter ‖ p. pas., exempt de toute redevance.
  • franchise, s. f., noblesse de caractère, générosité ‖ politesse.
  • franchiser (se), v. réfl., s’affranchir.
  • franchissable, adj., dont on peut se libérer.
  • franchissant, p. prés., qui affranchit, libérateur.
  • franchissement, s. m., affranchissement d’une personne ‖ exemption d’un droit onéreux.
  • franchisseor, s. m., celui qui donne la franchise, qui affranchit.
  • francisien, adj., français.
  • françoier, v. n., parler français.
  • françois, adj., franc, noble ‖ compaignie françoise, union d’un sexe avec l’autre.
  • francor, adj., des Francs.
  • francquiesme, s. m., héritage qui n’est point fief, mais dont le détenteur est franc de certains droits.
  • * franctaupin, s. m., soldat des milices urbaines ou villageoises.
  • frande, s. f., peau de mouton aux poils frisés.
  • frandé, adj., frisé.
  • frandeilleur, s. m., frondeur.
  • frandeillier, v. a., lancer avec une fronde.
  • frandoir, s. m., fronde.
  • frandole, s. f., fronde.
  • frangibilité, s. f., qualité de ce qui est frangible.
  • frangible, adj., susceptible d’être brisé, cassant.
  • frangié, adj., saupoudré.
  • frangomate, adj., affranchi.
  • franmoure, s. f., sorte de boisson.
  • franquet, s. m., soldat d’une compagnie franche.
  • frap, s. m., coup.
  • 1. frapail, s. m., verge.
  • 2. frapail, s. m., bouches inutiles, valets, goujats.
  • frapaille, s. f., bouches inutiles, valets, goujats, gens de rien.
  • frapance, s. f., action de frapper.
  • frapant, p. prés. ; a frapant, à la course, rapidement.
  • frapart, s. et adj., celui qui frappe, fouetteur, bourreau.
  • frape, s. f., ruse, finesse, adresse ‖ savoir de frape, être rusé ‖ piège ‖ estre en male frape, être tombé dans un piège, être dans une situation critique ‖ se jeter de la frape, sortir du piège, de la mauvaise situation où l’on est ‖ se mettre a la frape, fuir, se mettre en route.
  • frapeïs, s. m., action de frapper ‖ son rendu par une arme qui frappe.
  • frapel, s. m., coup.
  • frapement, s. m., action de frapper.
  • fraper, v. réfl., se lancer, se précipiter violemment ‖ se jeter (en parlant d’une rivière) ‖ se répandre violemment ‖ v. a., enfoncer en frappant ‖ n’avoir que fraper aux dents, n’avoir rien à mettre sous la dent ‖ fraper un coup de lance, l’asséner ‖ fraper alliance, contracter alliance ‖ v. n., se précipiter ‖ fuir ‖ fraper a, atteindre ‖ viser à, mettre en avant, proposer ‖ s. m., action de frapper.
  • fraperie, s. f., action de frapper, bataille.
  • frapeüre, s. f., coup.
  • frapiche, s. f., son rendu par une arme qui frappe ‖ mener frapiche, se battre, ferrailler.
  • frapier, s. m., course tumultueuse, agitation, bruit ‖ se mettre au frapier, se mettre en route, prendre sa course, s’enfuir ‖ mettre au frapier, mettre en fuite.
  • frapillier, v. a., frapper à coups redoublés ‖ v. n., se fâcher, s’indigner.
  • 1. frapin, s. m., multitude, populace.
  • 2. frapin, s. m., bruit, tumulte.
  • frapon, s. m., coup.
  • fraponneur, s. m., celui qui frappe.
  • frarin, adj., pauvre, misérable, mendiant, malheureux ‖ vil, lâche, abject, faible ‖ en parlant de choses, chétif, maigre, mauvais, pénible, dur ‖ frivole, léger, médiocre.
  • frarois, s. m., succession restée indivise.
  • frascher, v. a., encombrer.
  • 1. frasé, adj., galonné, plissé en forme de fraise.
  • 2. frasé, adj., humecté.
  • fraseeur, s. m., fabricant de franges.
  • fraselé, adj., dim. de frasé.
  • fraser, v. a., écosser, peler ‖ p. pas., débarrassé comme d’une enveloppe.
  • frasete, s. f., gland, bouton en forme de fraise.
  • fraseüre, s. f., machine ou moulin à broyer.
  • frasillé, adj., ridé.
  • frasoir, s. m., machine à broyer.
  • fraternalité, s. f., confrérie.
  • 1. fraterne, adj., fraternel.
  • 2. fraterne, s. f., fraternité ‖ correction que reçoivent de leurs supérieurs les frères ou moines qui ont commis quelque faute.
  • fatremeneur, s. m., frère mineur.
  • fratreuse, s. f., communauté entre frères.
  • fratrin, adj., fraternel.
  • fratrisee, adj. f. ; rime fratrisee, rime disposée de telle sorte que le son du mot qui termine un vers est répété au commencement du vers suivant.
  • * fratroulage, s. m., baliverne.
  • fraudateur, s. m., trompeur.
  • 1. fraudement, s. m., fraude.
  • 2. fraudement, adj., frauduleusement.
  • frauderie, s. f., fraude.
  • fraudeusement, adv., frauduleusement, par tromperie.
  • fraudeux, adj., frauduleux, trompeur.
  • fraudieux, adj., frauduleux.
  • fraudulacion, s. f., fraude, tromperie.
  • fraudulateur, adj. et s. m., trompeur, fraudeur.
  • fraudulemment, adv., frauduleusement, d’une manière trompeuse, secrète.
  • fraudulence, s. f., mauvaise qualité.
  • fraudulent, adj., frauduleux, mensonger, trompeur ‖ déguisé, caché.
  • frauduleur, s. m., fraudeur, trompeur.
  • fraux, s. m., fraude.
  • fraxine, s. m., frêne.
  • 1. frayable, adj., cassant ‖ qui peut être frayé.
  • 2. frayable, adj., qui occasionne des frais.
  • frayant, adj., frayé.
  • frayon, s. m., syn. d’issues, extrémités et entrailles de quelques animaux.
  • frecinens, adj., malade du farcin.
  • frecond, adj. V. Fregond.
  • fredelle, s. f., bruit, vacarme.
  • freel, s. m., cabas, panier de jonc servant de mesure.
  • freeus, adj., effrayant, épouvantable.
  • frefel, s. m., trouble, tumulte, agitation.
  • fregel, s. m., huche.
  • fregieil, s. m., huche.
  • fregon, s. m., petit houx.
  • fregond, adj., fréquent, nombreux, bien rempli.
  • fregonder, v. n., être en grand nombre ‖ v. a., fréquenter.
  • freignal, adj., qui se brise, cassant.
  • freingeté, s. f., petite frange.
  • freïr, v. n., être effrayé.
  • freit, adj., fig., triste.
  • frelaut, s. m., joyeux compagnon.
  • frelempier, s. m., mauvais sujet.
  • frelin, s. m. V. Ferlin.
  • frellee, s. f., frimas.
  • frellesse, s. f., fragilité.
  • freloque, s. m., ornement en forme de houppe.
  • freloquetier, s. m., chiffonner.
  • freloquié, adj., orné de freloques.
  • frelorier, s. m., vaurien.
  • frelucque, s. f., petite monnaie noire.
  • fremeteus, adj., craintif, modeste, humble.
  • fremetois, s. m., apparence.
  • fremier, v. n. V. Formier.
  • fremillete, s. f., petite fourmi.
  • fremilleus, adj., ardent, impétueux.
  • fremillier, v. n., s’agiter.
  • fremillon, adj., fait de mailles.
  • fremison, s. f., frémissement.
  • fremisor, s. f., bruit, vacarme.
  • fremissable, adj., qui fait frémir, effrayant.
  • fremiz fremonz, s. comp., l’ânon. Cf. Fromer.
  • fremor, s. f., bruit, vacarme ‖ frémissement.
  • frenaisier (se), v. réfl., s’abandonner à sa frénésie.
  • frenaisieus, adj., sujet à des attaques de frénésie ‖ insensé, extravagant ‖ s. m., homme frénétique.
  • frenaisieusement, adv., avec frénésie.
  • frenchissement, s. m., moquerie.
  • frendeler, v. a., marmotter.
  • frener, v. a., imposer un frein à, refréner, réprimer.
  • frenerie, s. f., objets fabriqués par le frenier ‖ endroit où l’on fabrique des freins.
  • frenier, s. m., fabricant de freins.
  • frenor, s. f., bruit, retentissement.
  • frenure, s. f., frein.
  • freolé, adj., plissé godronné, fraisé.
  • freor, s. f., bruit, tapage ‖ hésitation ‖ mettre en freor, douter.
  • frepaille, s. f., friperie.
  • frepe, s. f., frange, effilé ‖ guenille.
  • frepeus, s. m., fripier.
  • frequence, s. f., cour, société, compagnie ‖ grand nombre ‖ fréquentation, commerce.
  • frequent, adj., abondant.
  • frequentable, adj., fréquent.
  • frequentance, s. f., grande quantité.
  • frequentement, s. m., fréquentation.
  • frequenter, v. a., célébrer ‖ apporter en grande quantité, faire le négoce de.
  • frequentise, s. f., affluence.
  • frequier, v. a., transporter sur un bateau ‖ fréter.
  • frerage, s. m., succession indivise entre deux frères, indivision ‖ confrérie, société.
  • frerastre, s. m., beau-frère.
  • frerecide, adj., fratricide.
  • frerel, adj., de frère.
  • frerelement, adv., d’une manière fraternelle.
  • freremenouresse, s. f., religieuse qui suit la règle de l’ordre des frères mineurs.
  • freresche, s. f., succession indivise entre frères ‖ fraternité ‖ l’ensemble des frères, des parents ‖ parent de freresche, parent du côté du frère.
  • frereschel, adj., commun entre les frères et sœurs ‖ s. m., frères et sœurs qui possèdent en commun les biens dépendant de la succession de leurs père et mère.
  • frerescheor, s. m., copropriétaire, celui qui possède des biens par indivis.
  • frereschier, v. n., entrer en indivision.
  • frereur, adj., fraternel ‖ cousin frereur, cousin germain ‖ cousine frereure, cousine germaine.
  • frereus, adj., fraternel ‖ commun ‖ heritage frereus, biens répondant les uns pour les autres des rentes dont chacun d’eux est chargé ‖ cousin frereus, cousin germain ‖ cousine frereuse, cousine germaine.
  • frereusement, adv., fraternellement.
  • frereuseté, s. f., biens indivis entre frères.
  • frerie, s. f., confrérie, société, compagnie ‖ preuve d’amitié, confraternité.
  • frerot, s. m., petit ou jeune frère, compagnon ‖ testicule.
  • fres, adj., vif, ardent ‖ qui affecte vivement ‖ tout de fres, fraîchement, récemment, depuis peu.
  • fresaude, s. f., sorcière.
  • fresche, s. f., terre en friche ‖ sorte de rente due au seigneur d’un fief.
  • freschelet, adj., dim. de frais.
  • freschet, adj., dim. de frais.
  • frescheté, s. f., fraîcheur de teint, coloris.
  • frescheur, s. f., nouveauté, commencement.
  • freschiere, s. f., fraîcheur.
  • freschin, s. m., vent frais ‖ odeur de certains animaux ‖ sorte de pomme.
  • freschir, v. a., rafraîchir.
  • freschissant, adj., tout frais, tout nouveau.
  • freschume, s. f., odeur, fumet.
  • freschumee, s. f., odeur, fumet.
  • freschure, s. f., frais, fraîcheur.
  • fresel, s. m., garniture fraisée, surtout garniture de manteau, frange, galon, ruban ‖ peigne, ornement de tête.
  • fresele, s. f., garniture fraisée.
  • freselé, p. pas., qui a des garnitures fraisées.
  • freseliere, s. f., celle qui fait des garnitures fraisées.
  • fresillant, adj., brillant.
  • fresle, s. f., sorte de digue.
  • freslonniere, s. f., gîte des frêlons.
  • fresnain, adj., de frêne.
  • fresné, s. m., bois de lance de frêne.
  • fresnee, s. f., lieu planté de frênes.
  • fresnel, s. m., dim. de frêne ‖ branche, rejeton, tronc de frêne.
  • fresneresse, adj. f., de frêne.
  • fresneteau, s. m., jeune frêne.
  • 1. fresnier, s. m., lieu planté de frênes.
  • 2. fresnier, adj., de frêne.
  • fresniere, s. f., endroit planté de frênes.
  • fresnin, adj., de frêne.
  • fresnis, adj., de frêne.
  • fresnoi, s. m., lieu planté de frênes.
  • fresnon, s. m., bois de lance de frêne ‖ support en bois de frêne ‖ support en métal.
  • fressangage, s. m., droit dû par les fermiers de la glandée qu’on payait en porc frais, et souvent en argent.
  • fressange, s. f., redevance annuelle d’un cochon de lait, droit dû au seigneur par ceux qui avaient des porcs dans l’étendue de sa seigneurie et qui les faisaient paître dans la forêt ou dans les bois particuliers au temps de la glandée, et aussi droit dû en certains lieux par les fermiers de la glandée aux maîtres des eaux et forêts ‖ jeune truie.
  • 1. fressangee, s. f., droit qu’on payait en porc frais ou jeune et souvent en argent.
  • 2. fressangee, adj., pleine, en parlant d’une truie.
  • fresseul, s. m., poêle à frire.
  • fressin, s. m., jeune pourceau.
  • fressurier, s. m., celui qui a fricassé son bien, dissipateur.
  • frestant, adj., qui fait du dégât.
  • frestel, s. m., sorte de flûte ‖ train, tapage, tintamarre ‖ parole, raisonnement, propos ‖ represter le frestel a quelqu’un, le laisser parler à son tour.
  • frestele, s. f., sorte de flûte.
  • frestelé, p. pas., brodé.
  • fresteler, v. n., jouer de la flûte ‖ retentir, faire un grand bruit, faire du tapage ‖ s’agiter ‖ courir au grand galop ‖ v. a., faire retentir ‖ parcourir en galopant à grand bruit.
  • frestré, p. pas., garni en haut, à son faîte, dans sa partie supérieure.
  • 1. fret, s. m., sorte de mauvaise teinture.
  • 2. fret, s. m., bois débité en bâtons à faire des barreaux croisés, en baguettes ou bandes assez flexibles pour être enlacées et employées à la confection des cages, paniers, corbeilles à jour.
  • fretable, adj., coûteux.
  • fretail, s. m., soliveau.
  • 1. fretaille, s. f., support.
  • 2. fretaille, s. f., fretin.
  • fretaillé, p. pas., garni de menus ornements.
  • 1. frete, s. f., losange.
  • 2. frete, s. f., espèce de flèche.
  • 1. freté, p. pas., losangé.
  • 2. freté, adj., rusé, rompu à toutes sortes de ruses, de malices.
  • fretel, s. m., bouton, souvent représentant un fruit, surmontant le couvercle d’un vase.
  • freteler, v. a., enchâsser.
  • fretelet, s. m., dimin. de fretel.
  • freter, v. a., consolider ‖ p. pas., affermi, solide ‖ garni.
  • freterel, s. m., bouton en forme de fruit surmontant le couvercle d’un vase.
  • fretet, s. m., la redevance appelée aussi festage.
  • freteur, s. m., tilleur.
  • freteüre, s. f., losange.
  • fretil, s. m., terre en friche.
  • fretille, s. f., paille brisée.
  • fretilleïs, s. m., frétillement.
  • fretillet, s. m. V. Fretelet.
  • fretilleur, adj., qui frétille.
  • fretilleusement, adv., avec agilité.
  • fretilleux, adj., qui frétille.
  • fretis, s. m., terre en friche, terre qui n’est pas cultivée.
  • fretouiller, v. a., faire frétiller.
  • freu, s. m., querelle.
  • frevaille, s. f., querelle, tumulte, rixe.
  • frevaillier, v. n., faire du tumulte.
  • frevelie, s. f., querelle, tumulte.
  • frevelousement, adv., d’une manière violente.
  • friandel, adj., appétissant ‖ gourmand.
  • friandelet, adj., appétissant.
  • friander, v. n., être friand, se livrer aux jouissances d’une table délicatement servie.
  • friandereau, s. m., gourmet.
  • friandie, s. f., bon accueil.
  • friant, adj., en parlant de personnes, qui a de l’ardeur pour le plaisir, voluptueux ‖ gourmand ‖ gai, vif, ardent ‖ s. m., jeune homme habillé avec élégance ‖ adj., en parlant de choses, appétissant.
  • fricacion, s. f., action de frotter.
  • fricanderie, s. f., friandises ou pièces de four délicates.
  • fricassure, s. f., fricassée.
  • friche ne miche, loc., rien du tout.
  • fricher, v. a., défricher.
  • frichesce, s. f., état de ce qui est en friche.
  • 1. friçon, s. f., frayeur ‖ le frisson de la fièvre ‖ peine.
  • 2. friçon, s. m., friture.
  • fricongne, s. f., fricassée.
  • frictier, adj., qui sert à frire.
  • frid, s. m., talus.
  • friente, s. f. V. Frainte.
  • frier, v. a., frire.
  • fries, s. f. pl., T. de vénerie, traces. Cf. Foyes.
  • friés, s. m., friche. Cf. Riés.
  • frieul, s. m., poêle à frire.
  • frigaler, v. n., faire bonne chère.
  • frigalerie, s. f., friandise.
  • frigalet, adj., délicat.
  • frigerer, v. a., refroidir.
  • frigerie, s. f., rafraîchissement.
  • frigiste, adj., de Phrygie.
  • frigoler, v. n., faire des fritures.
  • frigon, s. m., frange.
  • friller, v. n., trembler de froid.
  • frillonner, v. n., trembler de froid.
  • frillousement, adj., froidement.
  • frillouseté, s. f., sensibilité au froid.
  • frime, s. f., frémissement du cheval.
  • frimé, adj. ; blé frimé, la cameline.
  • frimer, v. n., être couvert de frimas, de neige, de gelée ‖ fig., trembler.
  • frimper, v. a., hausser (les épaules).
  • fringade, s. f., pompe, braverie.
  • fringaler, v. n., danser.
  • fringamment, adv., d’une manière fringante.
  • fringant, adj., brillant.
  • fringart, adj., fringant.
  • 1. fringoter, v. n., chanter d’une certaine manière, part. en parlant du pinson, du rossignol.
  • 2. fringoter, v. a., caresser.
  • 3. fringoter, v. a., ciseler, découper.
  • fringoterie, s. f., ciselure, entaillure, sculpture.
  • fringotieux, adj., brillant, pimpant.
  • fringotis, s. m., fredon.
  • fringue, s. f., danse, saut, divertissement.
  • fringueloté, adj., ciselé, découpé.
  • 1. fringuer, v. n., sauter, gambader, folâtrer ‖ v. a., caresser (une femme).
  • 2. fringuer, v. a., rincer.
  • fringuereau, s. m., galant, libertin.
  • fringueret, adj., élégant, à la mode.
  • fringuerie, s. f., pompe, luxe.
  • fringuet, adj., gentil, sémillant.
  • fringueur, s. m., homme fringant.
  • fringueux, adj., qui cherche à briller par la pompe des habits.
  • frinteresse, adj. f., bruyante.
  • friole, adj., friand.
  • frioler, v. a., frire ‖ consumer, dévorer ‖ v. n., être avide, être friand.
  • friolet, adj., friand.
  • friolete, s. f., pâtisserie légère.
  • frion, s. m., oiseau de la grosseur d’une alouette.
  • frioncel, s. m., dim. de frion.
  • fripaillé, adj., fripé, chiffonné.
  • fripelippe, s. m., goinfre.
  • fripelippee, s. f., goinfrerie.
  • fripelipper, v. n., chercher des franches lippées.
  • fripelippier, s. m., goinfre.
  • friponnaille, s. f., troupe de fripons.
  • friponnier, s. m., fripon.
  • friponnierement, adv., à la manière des fripons.
  • fripper, v. a., frotter.
  • friquenelle, s. f., petite andouille ‖ coquette, jeune femme galante.
  • friquer, v. a., frotter, frapper.
  • friquerelle, s. f., soldatesque.
  • friquet, s. m., instrument de cuisine dont on se sert pour tourner le poisson qu’on fait frire.
  • frire, v. n., causer une sensation de brûlure ‖ brûler de désir, frissonner, frémir, trembler ‖ tressauter ‖ v. réfl., brûler de désir ‖ p. pas., détruit, perdu.
  • friscand, adj., gaillard.
  • frische, adj., gaillard, dispos, alerte ‖ vif, éveillé ‖ enjoué, gai ‖ élégant, pimpant ‖ fort, violent ‖ bon, valable, en parlant de choses morales ‖ pétillant, étincelant, en parlant de vin.
  • frischement, adv., agréablement, galamment, avec grâce, gaillardement.
  • frischeté, s. f., élégance, vivacité.
  • frise, s. f., grosse étoffe de laine à poils frisés.
  • frisoler, v. n., faire entendre le son d’un flageolet.
  • frison, s. m., celui qui frise.
  • frisonner, v. a., friser.
  • frisquandinement, adv., gaillardement.
  • frisquelet, adj., gaillard.
  • frisquet, adj., élégant, pimpant, sémillant.
  • frissoir, s. m., poêle à frire.
  • frissoire, adj. f., qui sert à frire.
  • frissonner, v. a., faire frissonner ‖ p. pas., frissonnant, tremblotant.
  • frissonneux, adj., qui fait frissonner.
  • frissure, s. f., friture.
  • fritee, s. f., friture.
  • fritel, s. m., friture.
  • fritele, s. f., beignet.
  • fritelet, s. m. V. Fretelet.
  • 1. fritoire, adj. f., qui sert à frire.
  • 2. fritoire, s. f., poêle à frire.
  • friture, s. f., effroi.
  • frivole, s. f., frivolité, futilité, faribole.
  • frivoleur, s. m., homme frivole, qui débite des fariboles.
  • frivoleusement, adv., pour une cause frivole et vaine.
  • frivoleux, adj., frivole, mal fondé.
  • fro. V. Frost.
  • froberge, s. f., nom d’une épée ‖ épée en général.
  • froc. V. Frost.
  • froche, s. f., froc ‖ sorte de surplis que portaient autrefois les ecclésiastiques du diocèse de Lyon et de quelques diocèses voisins.
  • frocine, s. f., fille ou femme de basse condition, servante, domestique.
  • frogier, v. n., fructifier ‖ produire des fruits ‖ atteindre un résultat, profiter, servir.
  • froiance, s. f., frottée ‖ prendre male froiance, essuyer une frottée, éprouver un rude échec.
  • froidastre, adj., un peu froid.
  • froideillous, adj., qui a froid ‖ froid en parlant de choses.
  • froidelet, adj., un peu froid.
  • froidepierre, s. f., sorte de maladie.
  • froidesse, s. f., froideur.
  • froidet, adj., un peu froid.
  • froidier, v. n., se refroidir ‖ v. a., refroidir.
  • froidiere, s. f., froidure ‖ endroit où il fait très froid.
  • froidir, v. a., refroidir ‖ v. n., se refroidir.
  • froidis, adj., glacé de froid.
  • froidoier, v. n., se refroidir.
  • froidour, s. f., froid.
  • froidureur, s. f., froid.
  • froidureux, adj., qui amène la froidure.
  • 1. froie, s. f. ; mettre en froie, détruire.
  • 2. froie, s. f., frai, œuf de poisson.
  • froiee, s. f., temps du frai des poissons.
  • froiement, s. m., frottement.
  • froier, v. a., frotter ‖ frapper ‖ rompre, briser ‖ endommager ‖ v. réfl. et n., se frotter ‖ v. n., être brisé ‖ s. m., frottement ‖ combat, mêlée ‖ p. pas., mis en miettes, pilé ‖ qui a frotté ses cornes, en parlant du cerf.
  • froieur, s. f. et m., marque du frottement sur les arbres où le cerf se frotte.
  • froigne, s. f., mine refrognée.
  • froignier, v. n., froncer le front, faire une mine refrognée ‖ se cabrer ‖ v. a., froncer.
  • froion, s. m., coup qui froisse, qui meurtrit ‖ partie d’un moulin qui sert à broyer, la meule.
  • 1. froïs, s. m., froissement ‖ tumulte, fracas, bruit en général ‖ a un froïs, d’un seul coup.
  • 2. froïs, s. m. V. Froaïs.
  • froissable, adj., susceptible d’être froissé.
  • froissee, s. f., bruit que produisent deux choses qui se froissent en se rencontrant.
  • froisseïs, s. m., action de froisser ‖ bruit que produisent deux choses qui se froissent ou qui se rencontrent ‖ terre labourée.
  • froisseur, s. m., celui qui froisse, qui brise ‖ violateur, infracteur.
  • froisseüre, s. f., froissement, fracture, brisure, contusion.
  • froissier, v. a., briser, rompre, forcer ‖ casser, annuler ‖ froissier silence, rompre le silence ‖ labourer ‖ v. n., se rompre ‖ s. m., froissement, heurtement de deux choses.
  • 1. froit, s. m., crapaud.
  • 2. froit, adj., violent, emporté.
  • froiterie, s. f., violence, mauvais traitements.
  • froitise, s. f., querelle.
  • froiure, s. f., partie frottée ‖ action des cerfs qui frottent leurs bois contre les arbres.
  • fromagee, s. f., plat au fromage.
  • fromageon, s. m., petit fromage.
  • fromageuseté, s. f., nature du fromage.
  • froment, s. m., fig., vivres.
  • fromentacion, s. f., expédition qui a pour but de se procurer des vivres.
  • fromentage, s. m., droit sur les terres à froment, et plus tard sur toute espèce de terre, même sur les vignes.
  • fromentaire, adj., qui concerne le froment, le blé.
  • fromentas, s. m., paille de froment.
  • fromentee, s. f., bouillie de farine de froment ‖ terre à froment ‖ blé, moisson.
  • fromentel, adj., de froment, qui concerne le froment ‖ bon, solide ‖ vin fromentel, vin fait avec du fromenteau, sorte de raisin de Champagne.
  • fromenter, v. a., mettre en culture de blé ‖ v. n., fourrager.
  • fromenteresse, adj. f., de froment ‖ avoine fromenteresse, avoine mélangée de blé.
  • fromenterie, s. f., marché au blé.
  • fromenteur, s. m., fourrageur.
  • fromenteus, adj., qui produit du froment.
  • fromenteuse, s. f., blatière.
  • fromentier, adj., du froment, qui a rapport au froment, au blé ‖ qui produit du froment ‖ s. m., blatier.
  • fromentiere, s. f., marché au blé.
  • fromentin, adj., de froment ‖ de couleur de froment ‖ pur comme le froment.
  • fromentoison, s. f., récolte du blé, moisson.
  • fromer, nom de l’âne dans le roman de Renart. Cf. Fremiz-Fremonz.
  • fronce, s. f., ride.
  • fronceement, adv., avec des rides, avec des plis.
  • froncele, s. f., dim. de fronce, ride.
  • froncete, s. f., dim. de fronce, ride.
  • fronchal, adj., éventé, gâté.
  • fronchier, v. n., renifler, renâcler ‖ ronfler ‖ v. réfl., être revêche.
  • froncié, adj., ridé.
  • froncin, s. m., espèce de parchemin français.
  • froncine, s. f., espèce de parchemin français.
  • 1. froncir, v. n., se rider ‖ v. a., plisser ‖ p. pas., qui a des plis.
  • 2. froncir, v. n., renifler, renâcler ‖ s. m., ronflement ‖ reniflement.
  • froncisseüre, s. f., ride.
  • froncle, s. m., furoncle, clou.
  • fronços, adj., ridé.
  • frondail, s. m., fronde.
  • frondaille, s. f., fronde.
  • fronde, s. f., feuillage.
  • frondelee, s. f., coup de fronde.
  • frondier, s. m., frondeur.
  • frondillon, s. m., fil de soie que l’on dévide.
  • frondis, adj., couvert de feuillage.
  • frondoier, v. n., se couvrir de feuillage.
  • frondoyant, adj., couvert de feuillage ‖ produit par le feuillage.
  • frondure, s. f., feuillage.
  • frontail, s. m., compresse qu’on applique sur le front.
  • frontal, s. m., front ‖ ornement du front, bandeau, diadème ‖ ornement servant de fronton ‖ partie antérieure de divers objets ‖ bandeau sur les yeux ‖ instrument de torture qui s’appliquait sur le front ‖ persécution, poursuite.
  • frontant, p. prés., marchant en face.
  • frontel, s. m., syn. de frontal.
  • frontelet, s. m., ornement qui couvre le front ‖ bandeau de religieuse.
  • 1. fronter, v. n., avoir sa façade ‖ v. a., appuyer ‖ maltraiter.
  • fronteusement, adv., effrontément.
  • 1. frontier, s. m., front ‖ devant de l’autel ‖ ornement de front, bandeau ‖ partie antérieure de diverses choses.
  • 2. frontier, adj., limitrophe ‖ fortifié de tous les côtés.
  • 3. frontier, v. a., tenir tête à ‖ côtoyer ‖ v. n., se tenir en ligne ‖ être limitrophe, servir de limite.
  • frontiere, s. f., front d’une armée, ligne de bataille ‖ frontispice, façade ‖ armement placé sur le front ‖ fronteau, pièce de bois ou devant d’une cheminée qui en soutient la hotte ‖ place fortifiée faisant face aux ennemis ‖ en frontiere de, en face de, de manière à pouvoir résister aux attaques de.
  • frontueusement, adv., effrontément.
  • froquier, s. m., homme qui répare les chemins rompus. V. Frost.
  • frost, frot, froc et fro, s. m., terre inculte et abandonnée ‖ large chemin public près d’une ville ‖ place communale plus large que le chemin, mais soumise à la même police ‖ adj., abandonné, désert, ruiné.
  • frot. V. Frost.
  • frotage, s. m., droit payé pour obtenir du seigneur l’autorisation de faire de la bière ou du vin.
  • frotee, s. f., croûte de pain frottée d’ail ou d’oignon.
  • froter, v. a., casser les mottes de ‖ froter la voie, battre les routes.
  • froteresse, s. f., femme qui fait des frictions dans une étuve, masseuse.
  • froture, s. f., frottement ‖ maladie de peau qui occasionne des démangeaisons.
  • froubeter, v. a., fourbir.
  • froumigerie, s. f., espèce de plat au fromage.
  • frousteïs, s. m., bâtiment tombé en ruines, masure.
  • froyé, s. m., trace, piste.
  • fructant, adj., fruitier.
  • fructiferacion, s. f., vertu de produire des fruits.
  • fructiferant, adj., qui produit beaucoup de fruits, fécond.
  • fructifier, adj., qui porte du fruit.
  • fructifieux, adj., qui produit beaucoup de fruits.
  • fructition, s. f., jouissance.
  • fructuaire, s. m., usufruitier.
  • fructuosité, s. f., vertu de produire des fruits.
  • fruer, v. n., jouir.
  • fruir, v. n., jouir ‖ v. a., jouir de.
  • fruisse, s. f., bruit d’une multitude d’hommes.
  • fruit, adj. V. Froit 2.
  • fruitage, s. m., collectif de fruit ‖ fruit, revenu ‖ arbres fruitiers.
  • fruitaier, v. n., manger des fruits.
  • fruitaille, s. f., toutes sortes de fruits.
  • fruital, adj., fruitier.
  • fruite, s. f., fruit.
  • fruitefiable et fruitifiable, adj., qui produit beaucoup de fruits, fécond.
  • fruitelet, s. m. V. Fretelet.
  • 1. fruiterie, s. f., syn. de fruitage.
  • 2. fruiterie, s. f. V. Froiterie.
  • fruiteron, s. m., petit marchand de fruits.
  • fruiteur, adj., fruitier ‖ s. m., préposé au service des fruits.
  • 1. fruitier, v. n., porter des fruits ‖ être produit.
  • 2. fruitier, s. m., usufruitier.
  • 3. fruitier, s. m., vase ou plat à servir les fruits.
  • 4. fruitier, s. m., officier de bouche qui prenait soin des fruits.
  • 1. fruitiere, adj., qualif. une brebis féconde.
  • 2. fruitiere, s. f., verger.
  • fruition, s. f., jouissance ‖ fruit, récolte.
  • fruitir, v. n., porter des fruits.
  • 1. frume, s. f., frimas.
  • 2. frume, s. f., mine ‖ mauvaise mine, mauvaise humeur.
  • frumental, s. m., mûre sauvage.
  • frun, adj., qui a mauvaise mine.
  • frunchir, v. n., se moquer.
  • frustratif, adj., qui prive ‖ vain.
  • 1. frustre, adj., vain, inutile.
  • 2. frustre, adv., en vain.
  • frustrement, adv., en vain.
  • frutefiance, s. f., action de porter des fruits.
  • frutefiement, s. m., action de produire des fruits.
  • frutefier, v. n., prospérer ‖ v. a., rapporter, produire.
  • frutice, s. m., arbrisseau ‖ tige.
  • fua, fuu, interj., fi !
  • fubler, v. a., s affubler de, se parer de.
  • fueil, s. m., feuille ‖ branche d’arbre ‖ feuillet ‖ doublure, intérieur d’une bourse ‖ fig., for intérieur.
  • fueillant, adj., couvert de feuilles.
  • fueillarder, v. n., agiter une branche d’arbre.
  • fueillart, s. m., branchage ‖ nom donné à certains brigands appelés ainsi, soit parce qu’ils portaient une branche d’arbre qu’ils mettaient à leur chapeau pour signe de ralliement, soit parce qu’ils vivaient dans les bois.
  • fueille, s. f., bourrée, fagot.
  • fueillet, s. m., brin d’herbe ‖ battant de porte ‖ doublure ‖ lire son fueillet, débiter son chapitre.
  • fueilletage, s. m., feuillage.
  • fueillete, s. f., dim. de feuille.
  • fueilleter, v. n., pousser des feuilles ‖ p. pas., garni de feuillage.
  • 1. fueilleur, s. f., feuillage.
  • 2. fueilleur, s. m., teinturier en fuel.
  • fueilleüre, s. f., feuillage ‖ doublure ‖ entaillure dans laquelle les portes et les fenêtres s’enfoncent pour fermer exactement.
  • fueilleus, adj., feuillu, entouré de feuilles, de verdure.
  • fueilli, s. m., ornement présentant du feuillage.
  • fueillie, s. f., feuillée, feuillage ‖ lieu décoré de feuillage, baraque en feuillage, loge construite avec des branches d’arbres ‖ gâteau feuilleté ‖ galans de la fueillie, syn. de fueillards.
  • 1. fueillier, v. n., pousser des feuilles ‖ effeuiller ‖ v. réfl., se mettre à l’abri sous le feuillage ‖ se reposer, se complaire ‖ v. a., faire une feuillure à ‖ feuilleter ‖ observer ‖ p. pas. et adj., feuillu.
  • 2. fueillier, s. m., feuillage.
  • 3. fueillier, v. a., teindre en fuel.
  • fueillir, v. n., pousser des feuilles, se garnir de feuilles ‖ v. a., faire une feuillure à ‖ p. pas. et adj., garni de feuilles.
  • 1. fueillis, adj., feuillu.
  • 2. fueillis, s. m., feuillée, feuillage.
  • fueillissement, s. m., floraison, au sens moral ‖ feuillure.
  • fueilloler, v. n., se garnir de feuilles ‖ voler comme une feuille ‖ agiter une branche d’arbre ‖ p. pas., couvert de feuilles.
  • fueillot, s. m., rameau garni de feuilles ‖ feuillet.
  • fueilloté, p. pas., couvert de feuilles.
  • fueilloter, v. a., feuilleter.
  • 1. fueillu, s. m., fourré.
  • 2. fueillu, adj., d’ouest.
  • fuel, s. m., teinture d’orseille fabriquée avec la parelle et dont l’emploi était prohibé.
  • fuelle, s. f., orseille.
  • fuer, s. m., prix, taux ‖ fig., prix, mérite ‖ état, considération ‖ coutume ‖ au plur., gages ‖ frais, avances ‖ a tel fuer tele vente, tel fuer tele vente, au cours du marché ‖ ne fuer ne pris, rien du tout ‖ a cruel fuer, à un prix cruel, c’est-à-dire pour le payer chèrement, cruellement ‖ en mesme le fuer, à ce prix là ‖ a nul fuer, en nul fuer, à nul prix, pour aucune raison, en aucune manière ‖ au fuer, à proportion, à raison, proportionnellement ‖ au fuer de, au prix de, à raison de, suivant, à la manière de ‖ au fuer que, dans la proportion que, selon que ‖ au fuer et raison que, en parlant d’une mesure, d’une contenance, selon ce que.
  • 1. fuerre, s. m., paille, chaume ‖ aller en fuerre, courir en fuerre, aller au fourrage, fourrager ‖ mettre un pays a fuerre, le livrer au pillage.
  • 2. fuerre, s. m., fourreau, gaîne de l’épée ‖ étui.
  • fuete, s. f., autant de terre qu’un homme en peut fouir dans un jour.
  • fugatif, adj., fugitif.
  • fugible, adj., que l’on doit fuir.
  • fugillateur, s. m., celui qui met en fuite.
  • fugiller, v. n., faire sortir des étincelles de la pierre à fusil.
  • fugitivement, adv., par la fuite.
  • fugnage, s. m., sorte de prestation qui consistait à apporter de la terre en remplacement de celle que le courant de la rivière avait entraînée.
  • fugue, s. f., fuite.
  • fuiable, adj., qui fuit, fugitif ‖ qu’on doit fuir.
  • fuiance, s. f., fuite.
  • fuiant, adj., fugitif.
  • fuie, s. f., fuite ‖ troupe de fuyards.
  • fuier, v. n., fuir, s’enfuir.
  • fuildrant, adj., fulgurant.
  • fuïn, adj., de feu.
  • fuir, v. a., mettre en fuite.
  • fuire, s. f., furie, au propre et au figuré.
  • fuireteor, s. m., officier de vénerie qui a soin des furets.
  • fuirole, s. f., feu Saint-Elme.
  • fuiron, s. m., petit du furet ‖ voleur ‖ jeu du furet.
  • fuironer, v. n., fureter.
  • fuironet, s. m., petit furet.
  • fuironeur, s. m., gardien des furets.
  • fuisel, s. m., morceau de bois en général ‖ fuisel a peson, petite broche ou fuseau en laiton, bobine à dévider le fil ‖ cheville du pignon d’engrenage d’une roue d’engrenage ‖ piquants du porc-épic ‖ rectum ‖ derrière.
  • fuiselé, adj., T. de vétérinaire, atteint de fusées ‖ T. de blason, chargé de fusées.
  • fuiselet, s. m., petit fuseau, pièce d’une horloge.
  • fuiselier, s. m., faiseur de fuseaux.
  • fuiseliere, s. f., faiseuse de fuseaux.
  • fuitaille, s. f., fuite.
  • fuiter, v. a., mettre en fuite.
  • fuitif, adj. et s., fugitif ‖ errant, vagabond ‖ volage ‖ absent, qui fait défaut.
  • fuitoier, v. n., se livrer à la débauche.
  • fulchier, s. m., gardeur de troupeaux.
  • fulciment, s. m., secours, soutien.
  • fulgour, s. f., éclat, splendeur ‖ foudre.
  • fulgure, s. f., foudre, éclair.
  • fulmination, s. f., coup de foudre.
  • fulmine, s. f., foudre.
  • fulmineux, adj., foudroyant.
  • fulsir, v. a., appuyer, soutenir, couvrir ‖ remplir ‖ prétendre.
  • fum, s. m., fumée.
  • 1. fumage, s. m., fumier.
  • 2. fumage, s. m., droit qui se levait en certains pays sur ceux qui faisaient feu et fumée.
  • fumaison, s. f., action de mettre du fumier dans une terre.
  • fumation, s. f., action de mettre du fumier dans une terre.
  • fume, s. f., fumée.
  • fumé, adj., fumant, enfumé ‖ qui est de la couleur de la fumée, de couleur sombre, noir.
  • fumeau, s. m., haleine, respiration, souffle.
  • fumee, s. f., colère.
  • fumement, s. m., action de mettre du fumier dans une terre.
  • fumer, v. n., s’irriter ‖ v. a., mettre en colère.
  • fumeraille, s. f., partie de la cheminée.
  • fumeras, s. m., fumier.
  • fumerec, adj., à fumier.
  • fumerete, s. f., fumier.
  • 1. fumeri, s. m., fumet.
  • 2. fumeri, s. m., lieu où l’on dépose le fumier.
  • 1. fumeril, s. m., ouverture pour laisser passer la fumée.
  • 2. fumeril, s. m., lieu où l’on dépose le fumier.
  • fumeron, s. m., petit tas de fumier.
  • fumeur, s. m., celui qui fume une terre.
  • 1. fumier, s. m. ; mau fumier, drap de qualité défectueuse.
  • 2. fumier, s. m., fumée.
  • fumiere, s. f., fumée, fumerolle ‖ hennissement des chevaux dont les nasaux fument ‖ chambre enfumée où l’on dépose le vin pour le rendre doux.
  • fumifere, adj., brumeux.
  • fumis, s. m., action de mettre du fumier sur une terre.
  • fumoier, v. n., fumer.
  • fumois, s. m., fumier.
  • fumos, adj., colérique, violent.
  • fumosement, adv., avec irritation, de mauvaise humeur.
  • fumosité, s. f., qualité de ce qui est fumeux ‖ vapeur semblable à la fumée.
  • fun, s. m., corde.
  • funaille, s. f., cordage.
  • funain, s. m., cordage.
  • fune, s. f., corde.
  • funebre, s. f., obsèques.
  • funebreux, adj., funéraire, funèbre ‖ triste.
  • funel, s. m., corde, lacs, rets, filet ‖ étendue de terre mesurée au cordeau.
  • funerail, adj., funéraire.
  • funeral, adj., funéraire ‖ funèbre.
  • funeration, s. f., obsèques.
  • funereux, adj., funèbre ‖ de mauvais augure.
  • fungier, v. n., exhaler de la fumée.
  • funkiere, s. f., fumée.
  • 1. fur, s. m., voleur.
  • 2. fur, s. m., son, résidu de la mouture des grains.
  • furé, adj., furieux.
  • furee, s. f., flèche creuse.
  • furelessé, adj., ennuyé, dégoûté.
  • furemplage (au), loc., au prorata, proportionnellement.
  • 1. furer, v. a., voler, dérober.
  • 2. * furer, v. n., être ou se mettre en colère.
  • fureté, adj., de fourrure.
  • furfre, s. m., son, résidu de la mouture des grains.
  • furfureus, adj., composé de furfures.
  • furgette, s. f., cure-dents ‖ cure-oreilles.
  • furgier, v. a., chercher, s’enquérir de ‖ creuser ‖ fourgonner, curer ‖ v. n., être en quête, fouiller.
  • furgoir, s. m., cure-dents.
  • furgoire, s. f., cure-dents.
  • furiable, adj., capable de se mettre en fureur.
  • furial, adj., furieux, emporté, terrible.
  • furialement, adv., furieusement.
  • furibonder (se), v. réfl., se mettre en fureur.
  • furibondeusement, adv., comme un furieux.
  • furibondeux, adj., furibond.
  • furier, v. réfl. et n., se livrer à la fureur, exhaler sa fureur.
  • furiller, v. n., fureter.
  • furiosité, s. f., fureur, furie ‖ frénésie, folie.
  • furkeller, v. n., fureter.
  • furnacee, adj., cuit au four.
  • furorité, s. f., fureur.
  • furt, s. m., vol, larcin.
  • furte, s. f., vol.
  • furtement, adv., furtivement.
  • furteusement, adv., furtivement.
  • furtier, adj., voleur.
  • furtif, adj., de voleur.
  • furtive, s. f., T. de droit, action qui concerne le recel.
  • furtuitement, adv., furtivement.
  • furve, adj., noir, basané.
  • fus, s. m., futaine.
  • * fusas, s. m., futaine.
  • fuscation, s. f., action de farder.
  • fuschel, s. m., barreau d’une cage.
  • fuscher, v. a., soutenir, appuyer.
  • 1. fuse, s. f., futaine.
  • 2. fuse, s. f., probablement syn. de fusée, partie de l’essieu autour de laquelle tourne la roue.
  • fusee, s. f., sorte de bâton de défense très long ‖ sorte de maladie caractérisée par des bubons.
  • fuseil, s. m., fuseau.
  • fusensiele, s. f., sorte de maladie. Cf. Fusee.
  • fusiciennement, s. m., médicament.
  • fusile, adj., fusible.
  • fusoir, s. m., creuset.
  • fusque, adj., brun, noirâtre, sombre.
  • fust, s. m., bois ‖ pièce de bois, poutre ‖ manche d’une épée, d’une lance ‖ bois d’un bouclier ‖ bois d’un pistolet ‖ affût ‖ arme de bois en général ‖ tronc d’arbre ‖ arbre lui-même ‖ porte ‖ fig., source, origine ‖ un cuer de fust, un cœur de roche.
  • fustage, s. m., bois ‖ futaie ‖ futaille.
  • fustaille, s. f., pièce de bois, morceau de bois ‖ futaie ‖ vaisselle de bois.
  • fustaillerie, s. f., collectif de fustaille.
  • fustailleur, s. m., fabricant de futailles, d’objets en bois.
  • fustaillier, s. m., fabricant de futailles, d’objets en bois.
  • fustain, adj., de bois ‖ s. m., futaille.
  • fuste, s. f., pièce de bois ‖ futaie ‖ navire de la famille des galères.
  • fustel, s. m., arbrisseau qui croît en Provence et en Languedoc, et dont la racine et l’écorce étaient employées pour teindre en couleur de feuille morte et de café.
  • fustelette, s. f., dim. de fuste, petite galère.
  • fusteor, s. m., charpentier, menuisier.
  • 1. fuster, v. a., battre de verges, fustiger ‖ p. pas., qui a du bois, ou des objets en bois ‖ sentant le fût ‖ rebattu, excédé d’une chose.
  • 2. fuster, v. a., fouiller, piller, ravager.
  • fustereau, s. m., dim. de fuste, nacelle, petit bateau ‖ métier du tisserand.
  • fusterie, s. f., bûcher, chantier, endroit où l’on serre le bois ‖ objets, meubles en bois.
  • fusti, adj., bis.
  • fustibal, s. m., fronde attachée à un bâton.
  • fustibulateur, s. m., frondeur.
  • 1. fustier, s. m., charpentier, menuisier.
  • 2. fustier, adj., de bois ‖ de la nature d’une fuste, d’une galère.
  • fustif, adj., de bois.
  • fustigement, s. m., fustigation.
  • fustin, adj., se dit du bois ouvré qui a conservé sa couleur naturelle, son ton propre, qui n’est pas destiné à être mis en teinture, à être recouvert de cuir ou de toute autre matière ‖ qui vit dans les bois.
  • fustot, s. m., sorte de bois de teinture, syn. de fustel.
  • futeïs, s. m., bois ‖ tonneau.
  • futené, adj., de futaine.
  • futenier, s. m., fabricant de futaine.
  • futerole, s. f., le satyrion, plante.
  • futurer, v. n., devoir être.
  • fuyart, adj., laxatif.
  • fuzere, s. f., sorte de fagot.