Lexique de l’ancien français/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


B
  • B, seconde lettre de l’alphabet ‖ ne connaître ne b ne r, ne connaître absolument rien.
  • baail, s. m., action d’ouvrir la bouche ‖ baillement.
  • baaillier, v. n., se pâmer ‖ rendre l’âme.
  • baate, s. f., tourelle élevée où se plaçait la sentinelle pour découvrir l’ennemi de loin et faire sonner le tocsin ‖ lieu d’observation, ouverture pour prendre jour ‖ sentinelle, garde, gardien.
  • baatel, s. m., sentinelle, garde, gardien.
  • baater, v. n., regarder au loin, faire sentinelle ‖ regarder, chercher curieusement, avidement, s’amuser à regarder.
  • babeler, v. a., turlupiner, tourner en ridicule.
  • babequin, s. m., soufflet pour allumer le feu ‖ coup donné sur la joue avec le plat de la main.
  • baber, v. n., céder lâchement.
  • baboe, s. f., moue, grimace ‖ pauvre contenance ‖ croquemitaine ‖ bagatelle, fable.
  • babote, s. f., chenille noire.
  • baboyer, v. n., bavarder, conter des fables.
  • babuiserie, s. f., moquerie, sotte plaisanterie.
  • babuse, s. f., moquerie, sotte plaisanterie.
  • baccal, s. m., belette.
  • baccar, s. m., plante, le tordyle officinal, le sesèle de Crète.
  • bacchanal, adj., bachique.
  • bacchanaliennes, s. f. pl., fêtes de Bacchus, les Bacchanales.
  • bacees, s. f. pl., T. de chasse, syn. de brisées.
  • bachas, s. m., auge.
  • bachasse, s. f., cuvette, bassin de fontaine, auge.
  • bachat, s. m., auge.
  • bache, s. f., goulet, tranchée pour conduire l’eau.
  • bachelage, s. m., apprentissage.
  • * bacheleor, s. m., bachelier, jeune chevalier.
  • bachelereus, adj., vaillant.
  • bachelereusement, adv., vaillamment.
  • bachelerie, s. f., qualités ordinaires d’un bachelier, bravoure, valeur, savoir ‖ mérite en général ‖ exercice, action de bachelier ‖ imprudence, étourderie de jeunesse ‖ âge d’un bachelier, adolescence ‖ jeunesse guerrière, chevalerie en général ‖ degré de bachelier, de celui qui dans la faculté de droit canon soutenait une thèse dans les formes prescrites par la faculté.
  • bachelle, s. f., petit auge, cuvette ‖ vase dont la contenance servait de mesure pour l’assiette du péage des graisses.
  • bachiere, s. f., bac, bachot.
  • bachinoire, adj. f., qui sert à bassiner les lits.
  • bachoe, s. f., sorte de vaisseau de bois ou d’osier ‖ espèce de baquet ‖ hotte, manne ‖ hotte d’osier serré ou de bois, pour porter la vendange pilée.
  • bachoier, s. m., celui qui est chargé de porter, de faire porter les bachoes.
  • bachoir, s. m., bachot.
  • bachole, s. f., sorte de vase, de hotte.
  • bacholee, s. f., contenance d’une bachelle.
  • bacicol, s. m., sorte de construction.
  • bacicoller, v. a., construire.
  • bacil, s. m., fenouil marin.
  • bacille, s. f., fenouil marin.
  • baciner, v. n., frapper sur un bassin ou un autre morceau de cuivre, ordinairement pour faire quelque annonce.
  • baciniere, s. f., étui, coffre pour enfermer le bassinet.
  • baciot, s. m., petit bassin.
  • bacon, s. m., chair de porc ‖ flèche de lard salé.
  • baconnel, s. m., dim. de bacon.
  • baconner, v. a., couper par quartiers (un porc) ‖ dépecer en général.
  • baconneresse, s. f., celle qui dépèce.
  • baconnet, s. m., pièce de vêtement garnie de fourrure.
  • baconnier, s. m., celui qui vend du bacon.
  • baconnique, adj., qui a rapport au bacon, au lard, au cochon.
  • bacoule, s. f., belette.
  • bacul, s. m., peine qu’on infligeait à l’homme en place qui avait commis une faute dans l’exercice de sa charge ou à une fille dévergondée, et qui consistait à frapper d’une pelle de bois sur le derrière ou à frapper rudement le derrière contre terre.
  • baculer, v. a., battre, frapper sur le derrière ‖ frapper en général.
  • baculier, s. m., homme vaillant en amour.
  • bade, s. f., chose frivole, vanité, bêtise, baliverne ‖ en bades, pour un motif frivole, par plaisanterie ‖ aller en bades, se perdre, n’aboutir à rien ‖ jeu folâtre.
  • badelaire, s. m., sorte de sabre ou de cimeterre, coutelas.
  • baditin, s. m., nénuphar.
  • badree, s. f., farine délayée dans de l’eau.
  • badrouiller, v. a., railler, insulter.
  • baerie, s. f., profond étonnement qui fait rester la bouche béante ‖ action d’aspirer à quelque chose, ambition, vif désir, attente, espérance.
  • baffe, s. f., soufflet, claque.
  • bagnolet, s. m., baquet peu profond.
  • bagouler, v. a., railler grossièrement.
  • bague, s. f., bagage.
  • baguer, v. a., emballer, empaqueter ‖ nipper ‖ enchaîner ‖ v. n., plier bagage.
  • bagueterie, s. f., fabrication, commerce de menus joyaux, de menus bijoux.
  • baguette, s. f., petits joyaux, petits bijoux, menus affiquets, babioles.
  • baguetter, v. a., frapper avec une baguette ‖ v. n., commander à la baguette.
  • bahi, adj., ébahi, étonné ‖ effrayé.
  • bahuté, adj., mis en fût ‖ gâté par le cahotement de la voiture.
  • baiardeur, s. m., celui qui porte le bayard ou bard.
  • baiart, adj., de couleur baie ‖ cheval bai.
  • baiasse, s. f., servante, femme de chambre.
  • baicq, s. m., sorte de draperie.
  • baie, s. f., sorte d’étoffe dont il semble qu’on se servait spécialement pour les jupes ‖ jupe.
  • baien, adj., crevé, en parlant de pois, de fèves, d’orge.
  • baier, v. n., aboyer.
  • baiet, adj., bai ‖ s. m., cheval bai.
  • baiette, s. f., dim. de baie, jupe.
  • baïf, adj., ébahi, étonné.
  • baignereche, adj. f., servant au bain.
  • baignerie, s. f., lieu propre à se baigner, baignoire ‖ action de se baigner.
  • baignoir, adj., propre au bain ‖ s. m., peignoir.
  • baignoire, s. f., peignoir.
  • baignon, s. m., petite cuve.
  • baignote, s. f., baignoire.
  • 1. bail, s. m., gouverneur, régent, bailli ‖ tuteur.
  • 2. bail, s. m., pouvoir, puissance ‖ tutelle ‖ action de bailler, de livrer, de remettre.
  • 3. bail, s. m., enceinte, retranchement.
  • baile, s. m. et f., enceinte retranchée, fortification extérieure formée de pieux, barrière, palissade ‖ enceinte en général ‖ galerie, allée couverte ‖ lice.
  • baillage, s. m., régence, tutelle.
  • baillance, s. f., livraison, adjudication.
  • baillarge, s. m., sorte de petite orge.
  • 1. baille, s. f., pouvoir, puissance ‖ livraison, adjudication ‖ chose donnée à bail.
  • 2. baille, s. m., valet, serviteur.
  • 3. baille, s. f., accoucheuse ‖ nourrice.
  • 4. baille, adj., de couleur baie.
  • baillee, s. f., livraison, adjudication.
  • baillehache, s. m., celui qui donne la hache.
  • baillehart, s. m., celui qui donne la hart.
  • baillement, s. m., action de bailler, de livrer ‖ ce qui est donné, remis.
  • baillette, s. f., action de bailler, de livrer ‖ ce qui est donné, remis.
  • baillie, s. f., pouvoir, puissance, commandement ‖ possession, empire ‖ juridiction, protection ‖ force ‖ bailliage ‖ fonction, charge ‖ manière, sorte.
  • bailliee, s. f., pouvoir, puissance ‖ bailliage.
  • 1. baillier, v. a., porter, manier ‖ recevoir, accepter ‖ emporter ‖ atteindre, attraper, saisir ‖ gouverner ‖ traiter ‖ donner à bail.
  • 2. baillier, v. a., fermer.
  • baillieté, s. f., bailliage.
  • * baillif, s. m., gardien d’une place fortifiée.
  • baillir, v. a., avoir en sa baillie, posséder ‖ prendre, recevoir ‖ donner ‖ gouverner ‖ traiter ‖ v. réfl., se conduire ‖ v. n., mal baillir, être mal en point.
  • baillisseur, s. m., tuteur.
  • baillistre, s. m., gouverneur, tuteur.
  • baillistrerie, s. f., tutelle.
  • baillon, s. m., sorte de chantre d’église.
  • baillonner, v. a., soutenir avec des poutres.
  • bainchete, s. f., engin de pêche.
  • baine, s. f., sorte de droit.
  • baionier, s. m., arquebusier.
  • baisedoit, s. m., ce qu’on donnait à l’offrande, lorsque le prêtre présentait sa main à baiser en place de la patène.
  • baiseïs, s. m., action de baiser.
  • baiserie, s. f., action de baiser.
  • baisié, p. pas. et adj., scellé par un baiser.
  • baisse, s. f., lieu bas, vallée.
  • baissele, s. f., jeune fille, servante.
  • baissement, s. m., abaissement, diminution.
  • baissier, v. a., faire descendre, conduire, transporter par rivière d’amont en aval ‖ baissier un pont, passer dessous dans un bateau descendant la rivière ‖ v. n., descendre une rivière.
  • bajoee, s. f., sorte de panier de bois ou d’osier.
  • 1. bal, s. m., mouvement, agitation.
  • 2. bal, s. m., fléau de balance.
  • baladelle, s. f., petite ballade.
  • balader, v. n., composer, chanter une ballade ‖ p. pas., chanson baladee, virelai.
  • balain, s. m., baleine.
  • balance, s. f., chance, péril ‖ en balance, flottant.
  • balancel, s. m., plateau d’une balance.
  • balancerie, s. f., métier du fabricant et du marchand de balances.
  • balancette, s. f., dim. de balance.
  • balancier, v. a., lancer ‖ v. n., être ébranlé.
  • balanciere, s. f., celle qui tient la balance, en parlant de la justice.
  • balbe, adj., bègue.
  • balbier, v. n., bégayer ‖ v. a., dire en bégayant.
  • balc, s. m., poutre.
  • bald, adj., joyeux, plein d’allégresse et d’ardeur ‖ fier, hautain ‖ hardi ‖ vain, présomptueux ‖ animé d’un vif désir ‖ adv., fièrement, hardiment.
  • baldé, s. f., hardiesse.
  • baldece, s. f., allégresse, hardiesse.
  • baldel, s. m., allégresse ‖ ardeur, hardiesse.
  • baldement, adv., gaiement ‖ hardiment, bravement ‖ grandement.
  • balderie, s. f., ardeur, hardiesse ‖ présomption.
  • baldir, v. a., enhardir.
  • baldise, s. f., ardeur, joie ‖ chose hardie, présomptueuse.
  • baldoire, s. f., joie, allégresse.
  • baldor, s. f., ardeur courageuse, hardiesse ‖ joie, allégresse ‖ réjouissances, plaisirs.
  • baldré, s. m., baudrier, ceinture ‖ partie du corps entourée par la ceinture, taille ‖ couverture de la selle.
  • baldrel, s. m., baudrier, ceinture.
  • baldroi, s. m., baudrier, ceinture.
  • balecel, s. m., dim. de balais, rubis.
  • balement, s. m., action de danser.
  • baleor, s. m., danseur.
  • * 1. baler, v. n., danser.
  • 2. baler, v. a., secouer la balle (du grain) ‖ secouer, maltraiter ‖ p. pas. et adj., qui renferme de la balle ‖ tot escos et balé, tout résolu, bien décidé.
  • balerie, s. f., danse, divertissement.
  • baleste, s. f., timon.
  • balestel, s. m., gobelet d’escamoteur. Cf. Bastel.
  • 1. balestre, s. f., arbalète.
  • 2. balestre, s. m., arbalétrier.
  • balestree, s. f., portée d’arbalète.
  • balestrier, s. m., arbalétrie.
  • balet, s. m., galerie couverte par un toit en saillie appuyé contre un bâtiment, et qui met à l’abri ceux qui sont aux fenêtres et les passants ‖ auvent, petit toit de planches en saillie au-dessus de la porte d’une boutique pour mettre les montres à l’abri de la pluie et pour écarter une trop grande clarté.
  • balete, s. f., ballot, paquet de marchandise ‖ balle d’arme à feu.
  • balevolter, v. n., voltiger, flotter.
  • baligaut, s. m., lourdaud, fanfaron, homme stupide.
  • balinger, v. a., baliser ‖ indiquer par des balises les hauts fonds et les passes.
  • balis, s. m., balise.
  • balissement, s. m., bêlement.
  • ballaux, s. m. pl., balles ou boules ornées de pierreries et formant l’extrémité de longues épingles qu’on fichait dans la coiffure des femmes.
  • ballé, p. pas. et adj., mis en balle, en ballot.
  • ballere, s. f., toile pleine de balles de blé, et principalement de balles d’avoine, qui sert de matelas ‖ morceau de toile qui sert à enlever les balles pendant le battage.
  • ballin, s. m., petit matelas fait avec de la balle ‖ pièce de toile grossière que l’on étend sur le sol quand on vanne le blé.
  • ballinee, s. f., charge de foin renfermée dans un ballin.
  • balloir, adj., qui sert à la balle.
  • balochere, s. f., balançoire.
  • balochier, v. n., balancer ‖ chanceler ‖ v. réfl., se balancer.
  • baloffe, s. f., balle de blé ou d’avoine ‖ paillasse.
  • baloier, v. n., voltiger, s’agiter, flotter.
  • 1. balois, s. m., denier de Bâle.
  • 2. balois, s. m., criblure.
  • balon, s. m., balle, ballot, paquet de marchandise.
  • baloquement, s. m., trafic.
  • balot, s. m., sorte de piment.
  • balotte, s. f., petite balle, petite boule.
  • balsamee, s. f., baume.
  • balsamer, v. a., embaumer.
  • baltee, s. f., baudrier.
  • balustré, adj., entouré d’une balustrade.
  • 1. ban, s. m., autorisation ‖ défense proclamée hautement ‖ encan, enchère ‖ sorte de redevance ‖ estre en ban de, être dans l’obligation de ‖ territoire soumis à la juridiction ‖ terme de paiement.
  • 2. ban, s. m., bannière.
  • banable, adj., banal, commun ‖ soumis à la banalité.
  • banachon, s. m., huître.
  • banage, s. m., proclamation publique, convocation ‖ droit de ban, droit seigneurial sur le vin débité en certains temps.
  • banal, adj., sujet à la banalité.
  • banalement, adv., en se servant du four, du pressoir, du moulin banal ‖ en faisant publier.
  • banastier, s. m., celui qui met les pains dans les banastres.
  • banastre, s. f., banne, toile ou couverture qu’on met sur les voitures pour les garantir de la pluie et du soleil ‖ sorte de panier, de corbeille ‖ espèce d’engin pour la pêche du véron.
  • bancart, s. m., banc d’un chariot ‖ chariot, tombereau.
  • banceint, s. m., banlieue, circonscription suburbaine, territoire attenant à une ville compris dans les limites de sa juridiction.
  • bancel, s. m., petit banc.
  • banchage, s. m., droit que les marchands payaient pour le banc sur lequel ils étalaient ‖ district, juridiction.
  • banchelle, s. f., panier en osier muni de plusieurs ouvertures par lesquelles le poisson entre et ne peut plus sortir.
  • banchon, s. m., petit banc.
  • bancloche, s. f., cloche du ban, la plus forte cloche du beffroi, cloche placée au milieu d’un village ou d’une cité, qu’on faisait entendre dans les grandes circonstances, particulièrement quand on exécutait les criminels ou que les troupes de la commune se mettaient en campagne.
  • bande, s. f., bandeau.
  • bandé, adj., en bande.
  • bandel, s. m., cicatrice ‖ coup violent ‖ élan, attaque.
  • bandele, s. f., petite bande, petit bandeau.
  • bandeler, v. a., bander, attacher, garotter, envelopper.
  • bandement, s. m., action de bander.
  • banderel, s. m., cordeau.
  • banderet, s. m., banneret.
  • banderette, s. f., bannière.
  • bandeüre, s. f., bandage, bandeau.
  • bandie, s. f., ligue.
  • bandiere, s. f., bande, compagnie qui marche sous la même bannière.
  • bandir (se), v. réfl., se diviser, se mettre en bande.
  • bandissement, s. m., proclamation de ban.
  • bandon, s. m., ban ‖ mettre a bandon, mettre au ban, condamner, proscrire ‖ pouvoir, autorité, discrétion ‖ impétuosité ‖ permission, liberté, licence ‖ district soumis à une juridiction, contrée en général.
  • bane, s. f., bannière.
  • banee, s. f., droit de ban ‖ territoire, circonscription.
  • banelier, s. m., officier de la seigneurie de Montbéliard choisi parmi les bourgeois de la ville et spécialement chargé de porter la bannière du comte de Montbéliard.
  • banelote, s. f., dim. de banne.
  • banement, s. m., proclamation du ban ‖ sentence de bannissement.
  • baneor, s. m., banneret.
  • baner, v. a., sommer de comparaître.
  • banerain, s. m., banneret.
  • banereche, adj., qui a droit de porter une bannière.
  • baneresse, s. f., femme de banneret.
  • banerete, s. f., petite bannière ‖ enseigne, écriteau, signe pour indiquer.
  • banerie, s. f., juridiction, droit de ban ‖ territoire soumis à cette juridiction ‖ réunion de chevaliers portant bannière.
  • banerier, s. m., banneret, porte-bannière.
  • banerole, s. f., banderolle.
  • baneron, s. m., bandeau ou bandelette d’étoffe.
  • banerote, s. f., petite bannière.
  • banestiere, s. f., bâche, toile qui recouvre une charrette.
  • banet, adj., sujet à la banalité.
  • banete, s. f., espèce de panier.
  • banie, s. f., proclamation de ban, publication, criée ‖ droit de ban ou de publication ‖ mettre la banie au finage de, faire une descente sur les lieux pour déterminer si un certain lieu est de la justice de ‖ ordre, commandement ‖ droit de banalité ‖ ce qui était banal ‖ armée.
  • baniement, adv., par ban.
  • 1. banier, adj., sujet à la banalité ‖ banal, commun ‖ général, universel ‖ s. m., personne sujette à la banalité.
  • 2. banier, s. m., officier public chargé de porter les sommations ou ajournements et de proclamer les bans du seigneur ‖ héraut, sergent, huissier de justice ‖ crieur public ‖ garde d’un ban, d’un territoire, messier.
  • baniere, s. f., ordre, mandement, avis publié par la police.
  • baniment, s. m., proclamation de ban.
  • banir, v. a., annoncer, proclamer à son de trompe, à cri public ‖ convoquer par ban, rassembler ‖ p. pas., déclaré mauvais, rejeté, décrié, flétri.
  • banison, s. f., bannissement.
  • banissement, s. m., proclamation de ban ‖ franchise, affranchissement.
  • banisseor, s. m., crieur public, héraut.
  • banissure, s. f., bannissement.
  • bannier, s. m., tombereau, chariot.
  • bannois, s. m., boutique, bateau qui sert à conserver le poisson.
  • banoiement, s. m., proclamation de ban.
  • banoier, v. n., voltiger, flotter, s’agiter.
  • banon, s. m., faculté que la coutume de Normandie donnait à tous les habitants d’une commune de faire paître leurs bestiaux sur les terres dont la récolte était enlevée ‖ a banon, de banon, banal. Cf. Bandon.
  • banonier, adj., commun, banal.
  • banost, s. m., sorte de chandelier.
  • banqual, s. m., housse placée sur un banc, tapis, couverture de banc.
  • banquebiere, s. m., pilier de cabaret.
  • banquelet, s. m., petit banc.
  • banquement, s. m., opération de banque.
  • banquerie, s. f., housse ‖ boucherie.
  • banquerot, s. m., dim. de banquier, housse placée sur un banc.
  • banquet, s. m., petit banc ‖ housse.
  • banqueteor, s. m., officier municipal chargé du contrôle des draps.
  • banqueur, adj., qui recouvre les bancs.
  • banquier et banchier, s. m., housse placée sur un banc, tapis, couverture de banc.
  • bansent, s. m., cloche du beffroi communal ‖ milice convoquée au son de la cloche ‖ action de guerre, émeute, trouble.
  • bansteleur, s. m., fabricant de mannes en osier appelées banses.
  • banstelier, s. m., fabricant de mannes en osier appelées banses.
  • banvin, s. m., droit qu’avait le seigneur, à l’exclusion de tout autre, de vendre son vin pendant le mois d’août, souvent même une partie du mois de mai et quelquefois pendant trois semaines du carême.
  • banvolle, s. f., banderole.
  • banward, s. m., le garde du ban, garde-forestier, messier ‖ la garde du ban.
  • banwarde, s. f., la garde du ban.
  • banzac, s. m., sorte de pierre dont on se servait comme d’un remède.
  • baonnois, adj., de Bayeux.
  • baptesmement, s. m., baptême.
  • baptestire, s. m., baptême.
  • baptisage, s. m., baptême.
  • baptisaison, s. f., baptême.
  • baptisement, s. m., baptême ‖ pays des baptisés, chrétienté.
  • baptiseüre, s. f., baptême.
  • baptisier, v. a., désigner ‖ énoncer ‖ imposer ‖ promettre solennellement.
  • baptisoir, s. m., baptistère.
  • baptisterie, s. f., baptême.
  • baptistre, s. m., celui qui baptise.
  • baptoiable, adj., du baptême.
  • baptoiement, s. m., baptême.
  • baptoier, v. a., baptiser ‖ v. réfl., recevoir le baptême.
  • baquer, v. a., sonner.
  • baquet, s. m., petit bac, bachot.
  • baquetage, s. m., action de transporter en bac, en bateau.
  • baquetee, s. f., sorte de mesure.
  • baquetel, s. m., petit bac, bachot.
  • baqueter, v. a., transporter en bac.
  • baqueteur, s. m., celui qui conduit un bac, passeur.
  • baquier, s. m., cochon qu’on engraisse.
  • baraban, s. m., sorte de bassin de cuivre, chaudron ‖ espèce de timbale sur laquelle on frappait pour annoncer quelque chose.
  • baral, s. m., mesure de vingt-sept pintes ‖ sorte de petit baril ou de tonneau.
  • baras, s. m., morphée, maladie cutanée qui consiste en une large tache composée de plusieurs petites taches groupées les unes près des autres.
  • barat, s. m., ruse, tromperie, fourberie ‖ désordre, confusion, bruit, tapage ‖ divertissement.
  • barate, s. f., ruse ‖ confusion, agitation ‖ éclat, étalage, élégance recherchée ‖ embarras, ennui.
  • barateau, s. m., petite baratte.
  • baratement, s. m., fraude, tromperie.
  • barateor, s. m. et adj., trompeur, fraudeur, fripon.
  • barater, v. a., tromper, frauder ‖ frustrer ‖ troquer ‖ v. réfl., être trompé ‖ être endetté.
  • barateressement, adv., frauduleusement.
  • baraterie, s. f., tromperie.
  • barateus, adj., trompeur, frauduleux.
  • barateusement, adv., frauduleusement.
  • barath, s. m., enfer ‖ gouffre ‖ fosse.
  • baratron, s. m., enfer ‖ gouffre ‖ fosse.
  • barbacan, s. m., barbacane.
  • barbacaner, v. a., garnir de barbacanes.
  • barbaran, adj., barbare, de barbare ‖ s. m., barbare.
  • barbarien, adj., barbare, de barbare.
  • barbarin, adj., barbare, de barbare ‖ s. m., barbare.
  • barbarique, adj., de barbare.
  • 1. barbaude, s. f., mégisserie.
  • 2. barbaude, s. f., bière.
  • 1. barbaudier, s. m., mégissier.
  • 2. barbaudier, s. m., brasseur.
  • barbaute, s. m., sorte de clou.
  • barbe, s. f., gerbe.
  • barbé, adj., barbu ‖ fort, viril ‖ garni de dents, barbillonné, en parlant d’une flèche.
  • barbedieu, s. m., dent-de-lion.
  • barbeil, s. m., pointe, dent.
  • barbel, s. m., pointe, dent.
  • barbeleüre, s. f., barbillon.
  • barbelier, s. m., celui qui se sert de dards barbelés.
  • barbelote, s. f., animal fabuleux ‖ coccinelle.
  • barbeloter, v. a., marmotter dans sa barbe.
  • barbeoire, s. f., masque à barbe.
  • barbeor, s. m., barbier.
  • barber, v. n., prendre de la barbe, en parlant des racines et des marcottes.
  • 1. barberie, s. f., métier de barbier ‖ barbe.
  • 2. barberie, s. f., espèce de pomme.
  • barberiot, s. m., espèce de pomme qui fournit un cidre excellent.
  • barbete, s. f., dimin. de barbe.
  • barbeteor, s. m., barbier.
  • barbeter, v. n., grommeler, marmotter, murmurer.
  • barbeu, s. m., loup-garou.
  • barbieor, s. m., barbier.
  • 1. barbier, v. a., raser ‖ v. n., faire la barbe.
  • 2. barbier, adj., qui sert à faire la barbe.
  • 3. barbier, s. m., mentonnière, partie du casque qui garantit le menton.
  • 4. barbier, s. m., barbeau, poisson.
  • barbiere, s. f., mentonnière.
  • barbierec, adj., qui appartient au métier de barbier, qui sert à faire la barbe.
  • barbierie, s. f., métier de barbier.
  • barbile, s. m., nom d’arbre.
  • barbin, s. m., barbe.
  • barbioire, adj., qui sert à faire la barbe.
  • barbiolete, s. f., nom d’un animal de l’Inde.
  • barboiere, s. f., masque à barbe.
  • barbotarde, adj. f., fait en forme de barbote.
  • 1. barbote, s. f., espèce de bâtiment de transport ou de chaloupe.
  • 2. barbote, s. f., masque à barbe.
  • barboté, adj., bouleversé.
  • barboteur, s. m., celui qui marmotte, qui parle entre ses dents ‖ calomniateur.
  • barbouil, s. m., grabuge, dissension.
  • barbouixe, s. f., syn. de farce.
  • barbouquet, s. m., coup sous le menton, soufflet.
  • barbue, s. f., provin avec sa racine.
  • barbusser, v. n., balbutier.
  • barbussiau, s. m., masque à barbe.
  • barbute, s. f., casque de fer qui couvrait la tête et le cou.
  • barcouse, s. f., sorte de barque.
  • bard, s. m., bois façonné à la varlope.
  • 1. barde, s. f., bât, selle.
  • 2. barde, s. f., instrument de charpentier ‖ bois façonné à la varlope.
  • bardeau, s. m., sorte de mesure.
  • bardeleu, s. m., espèce de mesure de capacité dont on se servait surtout pour le sel.
  • bardement, s. m., action de paver.
  • barder, v. a., paver.
  • * bardet, s. m., cheval de somme.
  • bardure, s. f., armure en lames placée sur le poitrail du cheval ‖ lame de plomb ou de fer placée sur un vitrail.
  • bare, s. f., première fortification de palissade ou de bois protégée par un fossé ‖ T. de cout., exception, moyen propre à retarder le jugement d’une affaire, moyen déclinatoire ‖ toute sorte d’obstacle, d’empêchement, de délai.
  • bareis, s. m., barrage, barrière.
  • * barele, s. f., jument.
  • bareler, v. a., traverser d’une barre.
  • barement, s. m., syn. de bare au sens juridique.
  • barer, v. a., fortifier de bares ‖ attacher, clouer ‖ proposer des raisons contre quelqu’un ou contre quelque chose ‖ mettre opposition sur.
  • baret, s. m., barre.
  • barete, s. f., barrière ‖ sorte de monnaie ‖ ancienne mesure normande en usage pour le blé, les pommes, les haricots, etc.
  • bareteles, s. f. pl., objets de luxe qui trompent, qui séduisent.
  • bareuil, s. m., baril.
  • bareüre, s. f., barrière.
  • bargaignant, p. prés. et adj., qui marchande, qui chicane, qui lésine.
  • bargaigne, s. f., marché, vente ‖ troc, trafic ‖ accord, convention ‖ chance ‖ traitement ‖ accident ‖ propos, parole ‖ contestation, barguignage ‖ hésitation, retard ‖ mêlée, choc ‖ à Arras, enseigne de marchand, ouvrage en saillie sur la voie publique.
  • bargaigneur, s. m., marchand, trafiquant.
  • bargaignier, v. a., marchander ‖ contrarier, vexer, tourmenter ‖ bargaignier la jouste, proclamer l’ouverture du combat.
  • bargaing, s. m., contestation ‖ marché.
  • barge, s. f., meule de paille, de foin.
  • bargele, s. f., petite barque.
  • bargete, s. f., petite barque.
  • * bargis, adj., bouffi.
  • * bargot, s. m., petite barque. Cf. Barquot.
  • * bargotte, s. f., syn. de bargot. Cf. Barquotte.
  • barguignement, s. m., action de marchander ‖ propos, parole.
  • barguignerie, s. f., marché ‖ manière d’agir, façon de conduire une affaire.
  • baricave, s. f., fondrière, précipice.
  • barier, s. m., gardien de la barrière, péager.
  • bariër, v. n., crier, en parlant des éléphants.
  • barillage, s. m., droit sur les tonneaux.
  • barille, s. f., baril.
  • barillee, s. f., contenance d’un baril.
  • barillié, adj., qui sent le fût.
  • 1. barillier, v. n., crier, en parlant des éléphants.
  • 2. barillier, s. m., tonnelier ‖ homme chargé de faire voiturer les vins ‖ sommelier.
  • barillot, s. m., petit baril.
  • * baris, s. m., barrière, mur, rempart de ville.
  • barisel, s. m., petit baril.
  • bariselet, s. m., petit baril.
  • bariteau, s. m., bluteau.
  • barle, s. m., engin de pêche.
  • * barlet, s. m., rempart.
  • * barletier, s. m., fabricant de bennes.
  • barlette, s. f., petite barre.
  • barnage, s. m., corps des barons, assemblée de barons ‖ vassaux d’un roi, d’un prince ‖ hommes qui sont à leur suite ‖ qualité, titre, noblesse, puissance de baron ‖ qualités d’un baron, vaillance, courage, noblesse de cœur ‖ sagesse ‖ exploit, entreprise valeureuse, coup hardi ‖ train, suite, grand train.
  • barné, s. m., assemblée de barons ‖ qualité, puissance de baron, noblesse ‖ ardeur digne d’un baron, allégresse ‖ noblesse (en parlant de chose).
  • barnel, s. m., assemblée de barons, de vassaux.
  • * barnement, adv., noblement.
  • barnesse, s. f., femme de qualité ‖ femme de mauvaises mœurs.
  • barnil, adj., fort, puissant, vigoureux, énergique, viril.
  • barnilment, adv., en baron, vaillamment.
  • barochee, s. f., sorte de mesure.
  • baroiement, s. m., réplique faite aux raisons de l’adversaire.
  • 1. baroier, v. n., répliquer aux raisons de la partie adverse.
  • 2. baroier, v. a., piller.
  • barol, s. m., baril.
  • baron, s. m., homme distingué par sa naissance, par ses hautes qualités, surtout par sa bravoure ‖ mari ‖ mari trompé.
  • baronail, s. m., assemblée de barons.
  • baronaille, s. f., assemblée de barons.
  • baronaument, adv., comme un baron, à titre de baron.
  • baroncel, s. m., dimin. de baron dans le sens de mari.
  • barone, s. f., virago.
  • baroner, s. m., baron ‖ corps des barons.
  • baronerie, s. f., qualité de baron ‖ domaine de baron.
  • baronial, s. m., baronnie.
  • baronie, s. f., assemblée de barons ‖ vaillance de baron, noble courage ‖ train de baron.
  • * barote, s. f., charrette.
  • * barotee, s. f., charge d’une barote.
  • barquer, v. a., conduire dans une barque.
  • barqueresse, s. f., batelière.
  • barquier, s. m., batelier.
  • * barquot, s. m., petite barque. Cf. Bargot.
  • * barquotte, s. f., syn. de barquot. Cf Bargotte.
  • barrager, s. m., celui qui perçoit le droit de barrage.
  • barraquin, s. m., sorte de vase, de plat.
  • barre, s. f., plant de vigne.
  • 1. barré, s. m., nom qu’on donnait aux Carmes à leur arrivée en France, sous le règne de St-Louis, à cause de la bigarrure de leurs habits noirs, jaunes et blancs.
  • 2. barré, s. m., vêtement bigarré des Carmes.
  • barroil, s. m., barre.
  • barrois, s. m., foret, vrille.
  • * barrote, s. f., barrette, coiffure.
  • 1. bas, adj., sens conservé ‖ en bas, à voix basse ‖ du haut et du bas, complètement, entièrement.
  • 2. bas, s. m., engin de pêche prohibé.
  • basac, s. m., mettre a, au basac, ruiner, anéantir ‖ estre a basac, être ruiné, se trouver dans une position fâcheuse.
  • bascle, s. m., bâtard.
  • basclois, s. m., Basque.
  • * bascon, s. m., bâtard.
  • * bascot, s. m., bâtard.
  • * base, s. f., syn. de baselard.
  • baselard, s. m., coutelas.
  • baselarde, s. f., coutelas.
  • * basener, v. a., établir.
  • basenier, s. m., marchand ou apprêteur de basane ‖ marchand de souliers.
  • basiere, s. f., sorte de vase.
  • basile, s. m., basilic.
  • basilicoc, s. m., basilic, serpent ‖ basilic, herbe.
  • basir, v. n., crouler ‖ p. pas., ruiné, mort.
  • basoche, s. f., église, basilique ‖ palais.
  • bassant, s. m., armoiries de la ville de Metz.
  • basse, s. f., vase en bois qui contient une demi-charge de vendange, et est fait avec du merrain.
  • bassein, adj., plus bas, inférieur.
  • bassepiniere, s. f., nom de plante, le teucrium chamæpitys.
  • * basser, v. a., saturer.
  • basset, adj., dimin. de bas ‖ en basset, basset, adv., à voix basse ‖ s. m., tablette ou pierre d’un lavoir.
  • bassetement, adv., dans une posture basse, inclinée ‖ à voix basse, tout bas.
  • basseur, s. f., état de ce qui est bas.
  • bassie, s. f., tablette ou pierre d’un évier de cuisine ‖ égout qui porte au dehors les eaux sales d’une maison ‖ latrines.
  • 1. bassier, adj., bas.
  • 2. bassier, s. m., bélier.
  • bassiere, s. f., lieu bas, vallée ‖ porte d’écluse ‖ sorte de couverture.
  • bassinage, s. m., lieu d’où sourdent plusieurs sources, bassin où elles se rendent ‖ droit d’une bassine sur le sel et autres denrées.
  • bassinet, s. m., soldat armé de casque et de cuirasse.
  • bassinier, s. m., celui qui fait une quête avec un bassin.
  • bassoiet, s. m., banc très bas.
  • * bassole, s. f., bassine.
  • bast, s. m., bâtardise.
  • bastage, s. m., sorte de droit sur les chevaux bâtés.
  • * 1. bastais, s. m., portefaix.
  • * 2. bastais, s. m., bât.
  • 1. bastard, s. m., bâtardeau.
  • 2. bastard, adj., amateur.
  • bastardage, s. m., bâtardise.
  • bastarderie, s. f., bâtardise.
  • bastardie, s. f., bâtardise.
  • bastardon, s. m., petit bâtard.
  • 1. baste, s. f., panier.
  • 2. baste, s. f., fourberie, tromperie.
  • * 3. baste, s. f., espèce d’embarcadère ‖ digue ‖ pile d’un pont.
  • bastel, s. m., gobelet d’escamoteur. Cf. Balestel.
  • basteler, v. n., faire le bateleur ‖ perdre son temps en vaines expériences.
  • bastelerie, s. f., farce de bateleur.
  • * bastendre, v. n., obliquer.
  • baster, v. n., suffire ‖ rester ‖ baster mal, tourner mal, mal réussir.
  • basterne, s. f., litière.
  • bastide, s. f., château-fort, forteresse, bastille ‖ cabane, hutte.
  • bastiere, adj. f., munie d’une batte, en parlant d’une selle.
  • bastillon, s. m., bastion.
  • bastison, s. f., construction ‖ instrument de pêche.
  • bastissage, s. m., action de bâtir.
  • bastissement, s. m., action de bâtir, construction.
  • baston, s. m., commandement ‖ surveillance, garantie ‖ arme en général ‖ canon, bouche à feu.
  • bastoncel, s. m., petit bâton, petit morceau de bois.
  • bastoncelet, s. m., petit bâton.
  • bastonchier, s. m., petit bâton.
  • bastonee, s. f., bastonnade ‖ longueur d’un bâton.
  • bastoner, v. a., harceler, importuner.
  • bastoneur, s. m., homme muni d’un bâton, d’une arme.
  • bastonier, s. m., homme muni d’un bâton ‖ bedeau, concierge d’une église ‖ bastonier des pestiferes, homme chargé de les veiller, de les soigner.
  • bastre, adj., bâtard.
  • bastube, s. f., étuve.
  • bastubeor, s. m., étuviste.
  • bastuber, v. n., prendre un bain.
  • bat, s. m., petit bateau.
  • batable, adj., qui peut être battu, susceptible d’être battu.
  • bataillant, adj., qui aime les batailles ‖ qui a rapport à la guerre.
  • 1. bataille, s. f., corps de troupes.
  • 2. bataille, s. f., meurtrière, ouverture dans les murailles.
  • batailleïs, s. m., bataille, combat.
  • bataillement, s. m., bataille, combat.
  • batailleor, adj., de bataille, guerrier.
  • bataillerec, adj., qui sert à la défense, fortifié.
  • batailleret, adj., batailleur ‖ de bataille.
  • bataillereusement, adv., en combattant.
  • bataillerie, s. f., art de la guerre.
  • batailleros, adj., belliqueux, guerrier ‖ qui a rapport aux batailles.
  • batailleusement, adv., vaillamment.
  • 1. bataillier, adj. et s. m., combattant, guerrier ‖ de guerre, propre à la guerre.
  • 2. bataillier, s. m., combat.
  • bataillos, adj., batailleur.
  • batant, adv., immédiatement.
  • bateilleïs, adj., remparé, crénelé ‖ s. m., rempart.
  • bateillier, v. a., fortifier, garnir de remparts, de bastions ‖ p. pas., couvert d’armes.
  • 1. bateïs, adj., battu, frayé ‖ battu (métal) ‖ qui sert de défense ‖ fortifié ‖ qui bat, agité.
  • 2. bateïs, s. m., bois battu, frayé.
  • 3. bateïs, s. m., grand bruit, querelle ‖ battement d’ailes.
  • 4. bateïs, adj., qui sert à bâtir ‖ s. m., première assise de fondations dans une rivière.
  • 5. bateïs, adj., qui n’a pas de charte de commune ‖ qui est hors des villes formées en commune.
  • 1. batel, s. m., battant d’une cloche ‖ cliquet d’un moulin.
  • 2. batel, s. m., partie d’un vaisseau.
  • 3. batel, s. m., vers batelé.
  • batelage, s. m., action de battre les cloches ‖ bruit des cloches que l’on bat.
  • 1. bateler, v. a. et n., battre, sonner ‖ s’agiter, bouillir ‖ p. pas., rime batelee, sorte de vers où le premier hémistiche rime avec la fin du vers.
  • 2. bateler, v. a., transporter en bateau.
  • 1. bateleur, s. m., sonneur de cloches.
  • 2. bateleur, s. m., batelier.
  • batement, s. m., action de battre ‖ coups donnés ou reçus ‖ battant d’une porte.
  • bateor, s. m., moulin à drap, à tan.
  • bateresse, s. f., celle qui bat.
  • baterie, s. f., action de battre, battage ‖ prix que l’on reçoit pour avoir battu le grain ‖ action de battre une ville par le canon ou par des machines de guerre ‖ jeu de l’artillerie ‖ sorte de rempart ‖ ouragan.
  • batestal, s. m., bruit, clameur, tapage.
  • bateüre, s. f., action de battre, de frapper ‖ droit sur le battage des grains en grange ‖ métal battu, réduit en feuilles minces, qu’on emploie en découpures sur les étoffes et en dorure sur les matières solides, ou bien étiré et aplati, puis enroulé sur un fil de soie avec lequel on brode les étoffes ‖ attaque, siège, assaut ‖ fig., air militaire ‖ son en général.
  • batifol, s. m., sorte de moulin ‖ homme de plaisir.
  • batillement, s. m., rempart ‖ redoute.
  • batoison, s. f., action de battre ‖ bruit, querelle.
  • batonnet, s. m., sorte de vêtement, peut-être un manteau.
  • battakin. V. Botequin.
  • battemare, s. f., nom d’oiseau, la bergeronnette.
  • baubel, s. m., jouet ‖ babiole.
  • bauber, v. n., bégayer.
  • baubeteor, adj., bègue.
  • baubeter, v. n., bégayer.
  • baubiour, adj., bègue.
  • baubir, v. a., se moquer de, ridiculiser ‖ p. pas. et adj., sot.
  • * bauboier (se), v. réfl., s’ébaubir.
  • bauboter, v. n., bégayer.
  • bauboteur, adj., bègue.
  • baucassin, s. m., sorte d’étoffe.
  • baucenc et baucent, adj., blanc et noir, tacheté, pie ‖ s. m., cheval pie ‖ étendard des Templiers.
  • bauch, s. m., poutre ‖ hauteur d’un bâtiment. Cf. Balc.
  • bauche, s. f., tavaillon, esseau.
  • bauchement, s. m., poutrage.
  • baucher, v. a., établir le poutrage de.
  • * baucheron, s. m., dim. de bauche.
  • bauchet, s. m., poutre ‖ arbre d’une balance.
  • bauchier, s. m., maçon qui travaille en pisé.
  • baucie, s. f., racine de panais ou de carotte.
  • baudequin, s. m., riche drap de soie ‖ adj., de l’espèce de soie appelée baudequin.
  • baudetrot, s. f., entremetteuse.
  • baudin, s. m., baudet.
  • baudoire, s. f., instrument à cordes.
  • baudrairie, s. f., buffleterie.
  • baudre, v. a., donner, mettre.
  • * baudrestote, s. f., entremetteuse.
  • baudrier, s. m., pièce de cuir.
  • 1. baudroier, s. m., apprêteur de cuir épais, corroyeur.
  • 2. baudroier, v. a., corroyer.
  • baufree, s. f., bouche pleine, bonne gorgée ‖ coup sur la joue, soufflet ‖ lambeau de la chair des joues.
  • baufreüre, s. f., faim dévorante ‖ bouchée avalée avec voracité.
  • 1. bauge, s. f., hutte.
  • * 2. bauge, s. f., serpe.
  • * baugie, s. f., poutrage.
  • baugue, s. f., bardeau.
  • baulande, s. f., danseuse.
  • bauldoyer, v. n., sonner joyeusement.
  • 1. baule, s. f., bal, danse ‖ par antiphr., malheur, affliction.
  • 2. baule, s. f., pièce de toile grossière.
  • bauley, s. m., brancard de cordes qui, à la maladière de Dijon, servait à porter les lépreux au cimetière.
  • baullin, s. m. V. Ballin.
  • bault, s. m., confiture, pâtisseries.
  • baupine, s. f., sorte d’épice.
  • * bauquage, s. m., poutrage.
  • bauste, s. f. V. Baate.
  • bave, s. f., bavardage.
  • baver, v. n., bavarder, parler à tort et à travers, dire des niaiseries ‖ v. a., dire en bavardant ‖ jaser sur, plaisanter sur, se moquer de ‖ v. réfl., se moquer.
  • baverde, s. f., baliverne.
  • baverie, s. f., bavarderie, bavardage.
  • baveur, adj., qui bave ‖ qui bavarde, qui raconte des niaiseries.
  • baviere, s. f., bavette ‖ pièce d’armure destinée à protéger le cou et le menton ‖ sorte de fraise, de collerette ‖ menton, bouche ‖ par jeu de mots, entrer au royaume de Baviere, baver, saliver.
  • bavoir, s. m., lieu où l’on bavarde, où l’on s’arrête pour causer.
  • bavure, s. f., bave.
  • bawatte, s. f., beauvotte.
  • bay, s. m., aboi ‖ tenir a bay, mettre aux abois.
  • bazaure, s. f., sorte de cuir de Bourgogne.
  • , seconde lettre de l’alphabet ‖ faire a du bé à quelqu’un, le tromper, le duper.
  • * beage, s. m., syn. de beance.
  • * bealage, s. m., lit d’une rivière.
  • beance, s. f., désir, attente, espérance, chose après laquelle on aspire.
  • beant, p. prés. et s. m., aspirant.
  • beatifiquement, adv., heureusement ‖ à la manière des bienheureux.
  • beatifiquer, v. a., rendre heureux, déclarer heureux, bénir.
  • beaumont, s. m., cachot.
  • beauvoir, s. m., cachot.
  • becage, s. m., nourriture des volatiles.
  • becatre, s. m., saumon, bécard.
  • bec de faucon, s. m., arme terminée en forme de bec de faucon.
  • becheïs, s. m., coup de bec.
  • becheresse, adj., qualifiant une sorte de cognée.
  • becheron, s. m., dim. de bec ‖ bout.
  • bechetel, s. m., dim. de béquet, sorte de saumon.
  • bechevet, adj., qui a deux têtes ‖ s. m., double chevet en un lit, l’un à la tête, l’autre aux pieds ‖ adv., pieds contre tête.
  • bechier, v. a., frapper du bec, becqueter ‖ donner la becquée à ‖ piquer.
  • bechis, s. m., gobelet.
  • 1. bechot, s. m. V. Bichot.
  • 2. bechot, s. m., bec ‖ branche (d’un chandelier).
  • becoisel, s. m., sorte de couteau.
  • becquemoulx, s. m., sorte de teinture.
  • becu, adj., qui a la forme pointue d’un bec ‖ qui a le nez aquilin et ressemblant à un bec d’oiseau ‖ fig., cornard.
  • 1. bedane, s. f., espèce de pomme.
  • 2. bedane, s. f., forme particulière d’un goulot de vase ‖ vase muni de ce goulot.
  • * bedareus, adj., boueux.
  • bede, s. f., petite niche d’un mur mitoyen.
  • bedel, s. m., soldat de troupes légères, adonné au pillage et se mettant à la solde de tous les partis ‖ officier subalterne municipal, chargé de la police intérieure d’une ville ‖ qualification injurieuse.
  • * bedelage, s. m., office de bedel.
  • bedellet, s. m., sergent, recors.
  • beder, v. n., retourner d’où l’on est venu.
  • bedier, adj. et s. m., ignorant, stupide.
  • * bedoil, s. m., bâton ferré.
  • bedonel, s. m., bondon de futaille.
  • * bedonnement, s. m., action de bedonner.
  • bedonner, v. n., battre du bedon, du tambour ‖ v. a., jouer sur le tambour.
  • * bedonneur, s. m., joueur de bedon.
  • bedoual, s. m., blaireau.
  • * bedoue, s. f., blaireau.
  • bedur, s. m., ancien nom du bécarre ‖ fig., mettre de bemol en bedur, mettre dans une situation pire.
  • bee, s. f., ouverture ‖ embouchure d’un fleuve ‖ action de regarder la bouche béante, regard avide ‖ désir avide ‖ vaine attente, faux espoir ‖ payer la bee, attendre vainement, la bouche bée ‖ faire un petit de bee, attendre un peu, s’arrêter un peu ‖ avoir la bee atendue, compter sans son hôte, attendre vainement ‖ regarder la bee, regarder vainement, la bouche béante, être déçu dans son attente.
  • beée, s. f., ouverture ‖ désir avide, forte envie ‖ payer la beée, attendre vainement, la bouche béante.
  • beement, s. m., ouverture ‖ action d’avoir la bouche ouverte, de regarder avec curiosité, ou avec surprise.
  • beer, v. a., ouvrir ‖ désirer ‖ v. n., être ouvert, s’ouvrir en général ‖ avoir la bouche ouverte, béante, bailler ‖ aspirer ardemment, tendre à ‖ p. pas., oisif ‖ a gueule beée, à pleine bouche.
  • befe, s. f., moquerie, raillerie impertinente ‖ erreur, mensonge.
  • beferie, s. f., erreur, mensonge.
  • begaier, v. n., s’ouvrir violemment, éclater.
  • begart, s. m., nom donné à des hérétiques du xiiie siècle qui, se prétendant arrivés à la perfection, en prenaient droit de refuser l’obéissance aux princes et de se dispenser de toutes les pratiques de la religion ‖ adj., stupide.
  • begaud, s. m., sot, niais.
  • begauder, v. n., agir comme un sot.
  • beguer, v. n., bégayer.
  • begueté, s. f., bégayement.
  • begueter, v. n., bégayer.
  • 1. beguin, s. m., deuil.
  • 2. beguin, adj., niais, sot.
  • beguiné, adj., coiffé d’un béguin.
  • beguiner, v. n., faire la dévote.
  • beguinet, s. m., petit béguin ‖ étoffe employée pour les vêtements des béguines.
  • beguinette, s. f., dim. de béguine.
  • behaignon, s. m., Bohémien.
  • behordant, s. m., jouteur.
  • behordeïs, s. m., choc de lances, combat de lances, tournoi ‖ choc ‖ plaine où l’on joute ‖ nom donné au premier et au second jour de carême, parce que ces jours-là on donnait au peuple le spectacle d’une course de lances ou d’une lutte au bâton.
  • behordeor, s. m., combattant à la lance, à la course, à la quintaine.
  • behorder, v. n., combattre à la lance, jouter, faire un tournoi, se livrer au jeu de la quintaine ‖ jouer, badiner, plaisanter ‖ se livrer au plaisir ‖ v. a., railler ‖ interrompre, laisser de côté (un ouvrage) ‖ behorder un arbre, porter une ou plusieurs bottes de paille dans un arbre, y mettre le feu, et agiter cette paille enflammée devant la foule réunie ‖ v. réfl., se moquer ‖ s. m., tournoi ‖ action de jouer, de s’ébattre.
  • behordir, v. n., jouter ‖ se divertir ‖ jouer, plaisanter ‖ s. m., plaisanterie, jeu.
  • behort, s. m., sorte de lance dont on se servait pour jouter dans les tournois ‖ choc de lances, combat à la lance, tournoi ‖ réjouissance en général ‖ le behort olimpique, les jeux olympiques.
  • beillotte, s. f., galle du chêne.
  • beisle, s. m., tillac.
  • bejaune, s. m., sorte de droit que payaient, en certains pays, les jeunes hommes non nobles quand ils se mariaient.
  • bejaunerie, s. f., niaiserie.
  • bejaunie, s. f., niaiserie.
  • bejaunise, s. f., niaiserie.
  • beke, s. f., ruisseau ‖ fossé pour l’écoulement des eaux dans les terres cultivées ‖ égout.
  • bel, adj., beau ‖ estre de la belle, augurer favorablement ‖ avoir le plus bel, l’emporter ‖ estre bel a, être aisé de ‖ il lui est bel de telle chose, il est content de, il lui est avantageux de ‖ le plus bel, la meilleure occasion ‖ s. m., bonne volonté ‖ adv., bien, avec élégance ‖ venir a bel a, accueillir avec bienveillance ‖ bien et bel, bel et bien.
  • belainge, s. f., tiretaine.
  • belart, adj., mâle, en parlant d’un mouton.
  • belel, s. m., bisaïeul. Cf. Beloil.
  • belesse, s. f., beauté.
  • belet, s. m., joyau.
  • belfait (de), loc., dans les règles d’une juste défense.
  • * belic, adj., syn. de belif.
  • belie, s. f., bergerie.
  • belif, adj., de belif, a belif, de travers, de biais ‖ en belif, au travers de ‖ s. m., situation critique.
  • 1. belin, adj., de belin, en belin, de travers ‖ de beline, en beline, même sens.
  • 2. belin, s. m., petit bélier, mouton ‖ bélier, machine de guerre ‖ adj., de mouton, de la nature du mouton ‖ sot comme un mouton ‖ crier hurle belin, crier sus.
  • belinage, s. m., acte de bélier pris dans un sens obscène.
  • belinau, s. m., dim. de belin, mouton.
  • beliné, s. m., sorte de jeu, selon Le Duchat, espèce de boutehors où l’on traite les gens en béliers qu’on tire par les cornes pour les faire sortir de la bergerie.
  • beliner, v. a., duper, tromper ‖ jouir de ‖ abs., se livrer à l’acte amoureux.
  • belinier, adj., sot comme un mouton.
  • belior, adj. comp., plus beau.
  • belir, v. n., plaire, charmer ‖ p. pas., embelli.
  • belisor, adj. comp., plus beau.
  • belissement, s. m., plaisir.
  • bellacion, s. f., bataille, combat.
  • bellante, s. f., tante.
  • belle, s. f., véronique cressonnière.
  • belleau, s. m., sorte de coussin.
  • belleïs, s. m., bêlement.
  • bellequoir, s. m., sorte de teinture.
  • bellet, adj., dim. de bel.
  • * bellicateur, s. m., guerrier, combattant.
  • * bellicatif, adj., belliqueux.
  • bellicule, s. m., sorte d’herbe marine.
  • * bellidienne, s. f., descendante de Belus, Danaïde.
  • bellique, adj., guerrier, militaire.
  • belliquer, v. a., faire la guerre à, combattre.
  • belocier, s. m., arbre qui produit des beloces.
  • belociere, s. f., terrain qui produit des beloces.
  • beloil, s. m., bisaïeul. Cf. Belel.
  • belole, s. f., bisaïeule.
  • belour, s. f., beauté.
  • belue, s. f., bête féroce, animal sauvage ‖ monstre.
  • beluge, s. m., syn. de feu, groupe d’habitants.
  • * belutel, s. m., écuelle pour mettre la poudre destinée à sécher l’écriture.
  • belutement, s. m., blutage ‖ mise au net.
  • beluter, v. a., jouir (d’une femme) ‖ abs., faire l’amour ‖ beluter les trippes, tordre les entrailles ‖ se beluter le cerveau, s’alambiquer le cerveau.
  • belutoire, s. f., blutoir, tamis destiné à séparer la farine du son.
  • belvoisin, adj., de Beauvais, fabriqué à Beauvais, à la mode de Beauvais.
  • belvoisine, s. f., petite pièce de monnaie ayant cours à Beauvais.
  • bemus, adj., niais, nigaud.
  • bemy, adj., niais.
  • benardin, adj., qualifiant une sorte de serrure.
  • benastru, adj., heureux.
  • benastrui, adj., heureux, bienheureux.
  • * benaton, s. m., panier, corbeille.
  • bendon, s. m., sorte de ruban.
  • benechief, s. m., bénéfice, avantage, succès.
  • benedicité, s. m., prière en général ‖ exclamation, comme : grand Dieu ! ‖ en benedicite, avec bienveillance, de bonne grâce.
  • benefacteur, s. m., bienfaiteur.
  • benefice, s. m., bienfait.
  • beneficier, v. a., gratifier d’un bienfait, d’un avantage, d’une faveur, d’un bénéfice.
  • beneïçon, s. f., bénédiction.
  • beneïssement, s. m., bénédiction.
  • beneïstre, v. a., bénir ‖ déclarer bienheureux, envier.
  • benelee, s. f., contenance d’une benne ou banne.
  • beneleur, s. m., propriétaire ou conducteur d’une benne, d’un benneau, d’un tombereau.
  • benellier, s. m., propriétaire ou conducteur d’une benne, d’un benneau, d’un tombereau.
  • beneoitement, adv., d’une manière bénie, heureuse.
  • beneoiteté, s. f., béatitude.
  • 1. benesquier, v. a., bénir.
  • 2. benesquier, s. m., bénitier.
  • benesquir, v. a., bénir.
  • beneurance, s. f., bonheur, félicité.
  • beneuré, adj., bienheureux ‖ béni, prospère.
  • beneureement, adv., heureusement.
  • beneurelment, adv., heureusement.
  • beneurer, v. a., rendre heureux, rendre prospère, favoriser.
  • beneurir, v. a., bénir.
  • beneurosement, adv., avec bonheur, heureusement.
  • beneurté, s. f., bonheur.
  • benevolence, s. f., bienveillance, amitié.
  • benier, s. m., conducteur d’une benne, d’un benneau, d’un tombereau.
  • benieur, s. m., conducteur d’une benne, d’un benneau, d’un tombereau.
  • benignance, s. f., bénignité.
  • benitoir, s. m., bénitier.
  • benivolent, adj., bénévole, plein de bonté.
  • benivolentement, adv., avec bienveillance.
  • benoiste, s. f., bénédiction.
  • benoitier, s. m., donneur d’eau bénite.
  • benus, s. m., ébène ‖ ébénier.
  • bequee, s. f., coup de bec.
  • bequehoir, s. m., hareng saur.
  • bequerel, s. m., agneau qui vient d’avoir un an.
  • bequerelle, s. f., brocard, mauvais propos, coup de bec ‖ femme qui adresse à d’autres de sales injures.
  • bequerolle, s. f., potence à pendre les enseignes.
  • bequet, s. m., talus d’un fossé.
  • bequeter, v. n., hocher la tête.
  • bequin, s. m., brochet.
  • bequoir, s. m., canal.
  • ber, adj., considérable, en parlant de choses. Cf. Baron.
  • berbere, s. f., épine-vinette.
  • berberis, s. f., épine-vinette.
  • bercel, s. m., T. d’art milit., phalange, coin.
  • bercere, s. f., berceuse.
  • berceresse, s. f., berceuse.
  • bercerole, s. f., berceau.
  • bercherette, s. f., bergeronnette.
  • bercheril, s. m., bercail.
  • berchon, s. m., berger.
  • bercil, s. m., bercail, bergerie ‖ troupeau de brebis.
  • berçoire, s. f., berceau ‖ pied en bateau qui donne le mouvement au berceau.
  • berçuel, s. m., berceau ‖ T. d’art milit., phalange, coin.
  • 1. berele, s. f., sorte de jeu ‖ jeu, ébats amoureux ‖ jeu de la guerre, acharnement de la bataille ‖ embarras, difficulté, situation pénible, mauvaise affaire ‖ faire telle berele, faire tel jeu, agir si bien, produire tel effet.
  • 2. berele, s. f., toutes sortes de menus objets.
  • berfroi, s. m., espèce de machine de guerre, en forme de tour, faite de charpenterie, à divers étages, pour les approches des villes, dans laquelle on mettait un certain nombre de soldats qui décochaient leurs traits ou leurs flèches par dessus les murailles sur ceux qui défendaient les places ‖ échafaud élevé en forme de tour, partagé en loges et gradins, que l’on construisait près de la place où devaient se donner les tournois ‖ bruit, tumulte ‖ parler en berfroi, parler avec grand bruit, inconsidérément.
  • bergaman, s. m., braquemart.
  • bergerelle, s. f., petite bergère.
  • bergeret, s. m., petit berger.
  • bergerete, s. f., sorte de poésie rustique, chant de berger qui se chantait le jour de Pâques en certaines contrées ‖ sorte de vin aromatique que l’on buvait le jour de Pâques ‖ nom d’une danse que les chanoines des églises canoniales de Besançon exécutaient ensemble en rond, dans les cloîtres et même dans les églises lorsque le temps ne permettait pas de danser sur le gazon du cloître.
  • bergerin, adj., de berger.
  • bergerois, adj., de berger.
  • bergeron, s. m., petit berger.
  • bergeronnette, s. f., petite bergère.
  • bergerot, s. m., petit berger.
  • bergerotte, s. f., petite bergère.
  • bergier, s. m., manant, personnage grossier, sot, stupide ‖ avec un nom de chose, sot.
  • * bergin, s. m., bête ovine.
  • bergine, adj. f., de brebis ‖ s. f., brebis.
  • 1. beric, s. m., béryl.
  • * 2. beric, s. m., bergerie.
  • bericle, s. m., béryl ‖ besicles, lunettes, loupe.
  • berille, s. f., béryl.
  • beringuier, s. m., vase de nuit.
  • berique, s. m. V. Bericle.
  • berlanc, s. m., table à jouer ‖ jeu de brelan (au figuré).
  • berlandier, s. m., celui qui tient un brelan, fermier des jeux de brelan.
  • berlenghe, s. f., maison de jeu.
  • * berlongue, s. f., grande cuve pour la vendange. Cf. Beslonge.
  • * berlue, s. f., menterie, tromperie, fourberie, conte en l’air.
  • berlué, adj., qui a la berlue.
  • berluement, s. m., berlue.
  • * berluer, v. a., tromper, duper.
  • berman, s. m., valet, portefaix.
  • bernagoe, s. f., sorte d’outil pour perforer.
  • bernart, adj., sot, niais, nigaud ‖ parler d’autre bernart, parler d’un autre ton, changer de langage ‖ chanter de bernart, se dédire, se rétracter.
  • berne, s. f., sorte de manteau.
  • bernicles, s. f. pl., instrument de torture employé chez les Sarrasins pour briser les jambes.
  • bernier, s. m. V. Brenier.
  • bernifler, v. a., mortifier, maltraiter.
  • bernigaut, s. m. V. Brenigal.
  • berond, adj., ovale.
  • * beroueton, s. m., brouetteur.
  • * berouote, s. f., brouette.
  • beroux, adj., (loup) garou.
  • 1. berrie, s. f., désert, lande, pâturage vague.
  • 2. berrie, s. f., combat, joute, dans un sens licencieux.
  • berroil, s. m., outre.
  • berruier, s. et adj., berrichon ‖ s. m., capeline berrichone.
  • bers, s. m., berceau ‖ lit d’un cours d’eau ‖ ridelles de chariot ou de charrette.
  • bersage, s. m., cible.
  • bersail, s. m., cible.
  • bersaire, s. m., cible.
  • bersant, adj., que l’on chasse.
  • bersauder, v. a., frapper à coups de flèches ‖ frapper avec des engins à poudre ‖ frapper en général.
  • bersaut, s. m., cible ‖ chair de bersaut, chair d’animal tué à coup de flèches, tué à la chasse, gibier, venaison.
  • berseillier, v. n., tirer de l’arc ‖ v. a., frapper à coups de flèches.
  • bersel, s. m., cible ‖ place destinée à l’exercice de l’arbalète.
  • berseler, v. n., tirer de l’arc ‖ frapper à coups de flèches.
  • berselet, s. m., petit berceau.
  • berseor, s. m., celui qui tire de l’arc, archer.
  • berser, v. n., tirer de l’arc ‖ v. a., frapper à coups de flèches ‖ frapper avec des engins d’artillerie ‖ frapper en général ‖ v. réfl., être lancé.
  • berseret, s. m., chien de chasse ‖ carquois ‖ adj., propre à être lancé (en parlant d’une flèche).
  • berserie, s. f., exercice du tir à l’arc ‖ carquois.
  • bersoier, v. a., chasser.
  • bersolet, s. m., berceau.
  • bert, s. m., panier, claie.
  • bertelette, s. f., sorte de poisson.
  • bertine, s. f., sorte de pierre.
  • bertonneau, s. m., turbot.
  • * bertouser, v. a., syn. de bestondre.
  • * beruchon, s. m., corbeille ronde avec deux anses.
  • bes, s. m., taux.
  • besachee, s. f., contenu d’une besace.
  • besaine, s. f., abeille ‖ ruche.
  • besaive, s. m., bisaïeul.
  • besal, s. m., conduite d’eau, rigole.
  • 1. besant, s. m., bouton, agrafe.
  • 2. besant, adj., ouvert en rond.
  • besante, s. f., grand’tante.
  • besantel, s. m., dimin. de besant, bouton, agrafe.
  • besanter, v. a., orner de besants.
  • beschage, s. m., action de bêcher.
  • besche, s. f., petit bateau.
  • beschecleu, s. m., cloutier.
  • bescheron, s. m., capuchon ‖ tout ce qui a la forme d’un capuchon.
  • bescochier, v. a., lancer, tirer, décocher ‖ escamoter, tromper ‖ v. réfl., se méprendre ‖ v. n., aller de travers ‖ désobéir.
  • bescousse, s. f., secousse, agitation ‖ assaut amoureux ‖ tromperie.
  • * bescoz (en), loc. adv., obliquement, en travers.
  • bescuire, v. a., cuire deux fois, cuire tout à fait ‖ pain bescuit, pain cuit deux fois, biscuit.
  • beser, v. n., s’effaroucher (en parlant des vaches qui courent quand elles sont piquées par les mouches) ‖ mugir.
  • besil, s. m., mauvais traitement ‖ massacre.
  • besillement, s. m., mauvais traitement ‖ massacre.
  • besillier, v. a., maltraiter, tourmenter ‖ massacrer ‖ v. n. et réfl., être détruit, périr.
  • besin, s. m., langage entremêlé d’allemand et de roman.
  • 1. besistre, s. m., jour bissextile ‖ malheur résultant d’une fatalité, infortune, désastre ‖ dispute, contestation.
  • 2. besistre, s. m., T. de mar., drisse.
  • * besivre, adj., tout à fait ivre.
  • besjugier, v. a., juger injustement.
  • besleier, v. a., traiter injustement.
  • besliver, v. n., aller de biais.
  • besloi, s. m., perfidie, injustice, tort ‖ a besloi, injustement, perfidement ‖ mener a besloi, tromper, trahir ‖ se mener a besloi, commettre une injustice ‖ mettre en besloi, a besloi, plonger dans la détresse, confondre ‖ estre en besloi, être en grand désarroi.
  • beslong, adj., barlong ‖ en beslong, de beslong, en long.
  • beslonge, s. f., cuve ovale. Cf. Berlongue.
  • * beslongé, adj., ovale.
  • beslourd, adj., lourdaud, grossier, balourd.
  • besoche, s. f., hoyau, houe.
  • besocher, v. a., se servir de la besoche pour bêcher la terre, piocher.
  • * besocheur, s. m., celui qui besoche.
  • besochon, s. m., petite besoche ‖ binochon.
  • besoignable, adj., dont on a besoin, utile, nécessaire ‖ nécessiteux ‖ qui s’occupe de, qui s’évertue pour.
  • besoignablement, adv., nécessairement, par besoin.
  • besoignableté, s. f., besoin, nécessité.
  • besoignal, adj., dont on a besoin, utile.
  • besoignalement, adv., nécessairement, par besoin.
  • besoignant, p. prés. et adj., qui s’occupe de ‖ qui est dans le besoin.
  • besoigné, s. m., besogne dont on s’est acquitté ‖ acte juridique, syn. d’exploit.
  • besoignement, s. m., ce dont on a besoin ‖ besogne, affaire.
  • besoigneor, s. m., travailleur, ouvrier.
  • besoignete, s. f., dimin. de besogne ‖ affaire ‖ hardes, affiquets.
  • besoignier, v. n., être dans le besoin, avoir besoin (en parlant de quelqu’un) ‖ être nécessaire (en parlant de quelque chose) ‖ v. a., forcer.
  • besoignos, adj., qui a besoin de ‖ en parlant de choses, dont on a besoin, nécessaire ‖ pressant, urgent.
  • besoing, s. m., affaire ‖ avoir vu petit besoing, avoir peu d’expérience ‖ lutte, combat.
  • besoncle, s. m., grand-oncle.
  • besorder, v. a., souiller.
  • besote, s. f., bêche.
  • besq, s. m., glu.
  • besque, s. f., sorte de poisson, le béchet.
  • besquis, s. m., sorte de poisson, le béchet.
  • * bessault, s. m., houx.
  • 1. besse, s. f., vêtement de dessous qui se mettait sur la peau.
  • * 2. besse, s. f., pâturage.
  • bessin, adj., bête, imbécile.
  • bessire, s. m., beau sire.
  • * 1. besson, s. m., bêche.
  • 2. besson, s. m., celui qui remue la terre avec un besson.
  • bessonnerie, s. f., métier de pionnier.
  • bestage, s. m., bétail.
  • bestail, adj., brutal.
  • bestaille, s. f., bétail.
  • bestal, adj., brutal, stupide.
  • bestardise, s. f., bêtise, sottise.
  • bestele, s. f., petite bête.
  • bestelete, s. f., petite bête.
  • bestelote, s. f., petite bête.
  • bestence, s. f., querelle.
  • bestencier, v. a., chercher querelle (à quelqu’un) ‖ contester (quelque chose) ‖ v. n., disputer, chercher noise.
  • 1. bestens, s. m., querelle, dispute, contestation.
  • 2. bestens, s. m., mauvais temps, intempérie.
  • besterel, s. m., petite bête.
  • besterie, s. f., bétail ‖ bêtise, stupidité, sottise.
  • bestesse, s. f., qualité, état de la bête.
  • bestete, s. f., petite bête.
  • besti, adj., bête, stupide.
  • bestiage, s. m., bétail.
  • bestiaille, s. f., bétail.
  • bestiaire, s. m., bétail.
  • bestial, s. m., bétail.
  • * bestialté, s. f., nature animale.
  • bestiame, s. m. et f., bétail.
  • bestiarie, s. f., bête sauvage.
  • * bestik, s. m., maladie des oiseaux de fauconnerie, analogue à la gravelle.
  • bestil, s. m., tapage, vacarme.
  • 1. bestin, s. m., bétail.
  • * 2. bestin, adj., de bête.
  • bestondre, v. a., tondre mal, irrégulièrement.
  • bestordre, v. n., tourner mal ‖ v. a., réprimer.
  • bestorneement, adv., en tournant, en mettant à l’envers, en renversant, en bouleversant.
  • bestorneïs, s. m., action de de tourner à l’envers.
  • bestornement, s. m., action de tourner à l’envers, de mettre à l’envers ‖ ruine.
  • bestorner, v. a., tourner à l’envers, mettre à l’envers, renverser, bouleverser ‖ détruire ‖ estropier, rendre contrefait ‖ maltraiter ‖ faire tourner la tête, faire perdre la raison (à quelqu’un) ‖ v. réfl., faire une chute, une culbute ‖ commettre une faute, une folie ‖ se changer du tout au tout ‖ v. n., se détourner ‖ se changer en mal, tourner mal, se corrompre, se gâter.
  • bestorneresse, s. f., celle qui tourne à l’envers, qui renverse.
  • bestort, adj., tors, oblique, tortueux, de travers.
  • bet, s. m., béton.
  • betaumis, s. m., aérolithe.
  • 1. beter, v. n., combattre, se battre (en parlant des ours et des taureaux) ‖ v. a., battre, fustiger ‖ poursuivre, harceler.
  • 2. beter, v. n. et réfl., se figer ‖ p. pas., gelé (en parlant de la mer).
  • beteus, adj., perfide.
  • betis, adj., figé, coagulé.
  • * betonier, s. m., lieu où l’on rassemble les betuns d’une ville.
  • * betonique, s. f., bétoine.
  • betrescher, v. a., arranger, mettre en ordre, disposer convenablement.
  • betumee, s. f., fondrière.
  • betumei, s. m., fondrière.
  • betument, s. m., fondrière.
  • betumier, s. m., fondrière.
  • betumiere, s. f., fondrière.
  • * betumin, s. m., bitume.
  • betumos, adj., fangeux.
  • betun, s. m., boue, fange, immondice.
  • betunee, s. f., amas d’immondices.
  • beubelet, s. m., joyau.
  • beurré, s. m., pot à beurre.
  • beurreus, adj., qui a la forme et la consistance du beurre, butyreux.
  • beuvable, s. m., buveur.
  • * beuvete, s. f., boisson.
  • bevague, adj., ambigu.
  • bevee, s. f., coup à boire, ce qu’on a bu.
  • bever, v. a., T. d’archit., biaiser.
  • beverant, adj., buveur.
  • beveresse, s. f., buveuse.
  • beverie, s. f., action de boire ‖ partie de boisson, excès de vin, ivrognerie ‖ collation.
  • bevier, s. m., mesure de terre.
  • bevoire, s. f., coupe.
  • bevrage, s. m., pourboire.
  • bezan, s. m., mauvais grain.
  • bezlic, s. m., pièce du jeu des échecs qu’on nomme aujourd’hui le roi.
  • bi (maille de), maille d’un filet dont la plus petite était de la largeur d’un tournois, et la plus grande de la largeur d’un gros tournois.
  • biaiseüre, s. f., biais.
  • biaison, s. f., biais.
  • bian, s. m., sorte de corvée, tant d’hommes que de bêtes, due surtout pour la récolte des fruits de la terre.
  • biannable, s. m., celui qui est soumis à la corvée appelée bian.
  • * biannal, s. m., syn. de biannable.
  • biautour, s. f., beauté.
  • * biauture, s. f., beauté.
  • bibaille, s. f., présent, étrenne.
  • bibeloteor, s. m., bimbelotier.
  • bibeloux, adj., couvert de boutons, de pustules.
  • 1. biberon, s. m., goulot d’un vase.
  • 2. biberon, s. m., moucheron qui vit dans le vin.
  • bibet, s. m., cousin, petite mouche.
  • * bibete, s. f., étincelle.
  • bibiere, s. f., téton.
  • bible, s. f., machine de guerre en forme de cornet, qui servait à lancer des pierres.
  • biblette, s. f., dimin. de bible, machine de guerre.
  • biblien, adj., biblique ‖ qui connaît bien la Bible ‖ qui aime les livres.
  • bibliothecaire, s. m., bibliothèque.
  • bibliotique, s. m., interprète de la Bible.
  • bibule, adj., qui aime à boire, altéré ‖ s. m., vase à boire.
  • bic, de bic ou de bec, loc. adv., de ci et de là.
  • bichail, s. m., biche.
  • bichaille, s. f., biche.
  • bichart, s. m., petit de la biche.
  • 1. bichat, s. m., bichet, mesure de grain.
  • 2. bichat, s. m., petit de la biche.
  • 1. bichel, s. m., mesure de grain.
  • 2. bichel, s. m., petit de la biche.
  • bichelot, s. m., petit de la biche.
  • bichenage, s. m., droit qui se levait au marché sur les grains ou autres marchandises qui se mesuraient au boisseau ou bichet.
  • * bicheron, s. m., fourchon.
  • bichetat, s. m., petit de la biche.
  • bichete, s. f., syn. de bichet, mesure de grain.
  • bichetee, s. f., mesure de terre.
  • 1. bichetel, s. m., petit de la biche.
  • * 2. bichetel, s. m., syn. de bichet, mesure de grain.
  • bichier, s. m., mesure pour les liquides.
  • bichon, s. m., voleur de grand chemin.
  • bichone, s. f., mesure de terre.
  • bichonee, s. f., mesure de terre.
  • 1. bichot, s. m., bichet, mesure de grain.
  • 2. bichot, s. m., petit de la biche.
  • bichotel, s. m., chandelier.
  • biclarel, s. m., loup-garou. Cf. Bisclaveret.
  • bicoquet, s. m., capuce, casaque à capuchon, coiffure militaire ‖ parure de femme, chaperon.
  • bicorne, s. f., faire la bicorne a quelqu’un, lui faire les cornes, se moquer de lui.
  • bicornet, s. m., chapeau troussé de manière qu’il présente deux cornes.
  • bicquebac, s. m., appareil à bascule pour puiser l’eau.
  • bicquebacque, s. f., syn. de bicquebac.
  • bider, v. n., trotter.
  • bidouart, s. m., cheval qui trotte.
  • bieffeus, adj., gras, compacte.
  • bienage, s. m., droit de la corvée appelée bian.
  • bienalee, s. f., repas d’adieu, départ.
  • * bienavant, s. m., notable habitant.
  • bienestance, s. f., bonne harmonie, paix, bonheur.
  • bieneur, s. m., bonheur, prospérité.
  • bienfaisant, adj., valeureux.
  • bienfait, s. m., usufruit d’une portion d’héritage accordé par l’aîné aux puînés.
  • * bienfaitement, adv., en se comportant bien, convenablement.
  • bienfaiteresse, s. f., bienfaitrice.
  • bienfaiteur, s. m., T. de cout., se dit des puînés qui sont comme bénéficiés par l’aîné de la portion de l’héritage paternel et maternel dont ils n’ont que l’usufruit.
  • bienfice, s. m., bienfait.
  • biennal, s. m. V. Biannal.
  • * bienneur et biennier, s. m., celui qui est soumis à la corvée appelée bian.
  • bienpartie, s. f., partie qui a l’avantage.
  • bienplaire, v. n., plaire, complaire ‖ bienpleue chose, faveur.
  • bienplaisamment, adv., avec plaisir, avec complaisance.
  • bienplaisant, adj., qui plaît, agréable.
  • bientenant, s. m., légataire.
  • bienveignance, s. f., accueil amical.
  • 1. bienveignant, p. prés. et adj., qui accueille avec faveur ‖ bienvenu.
  • 2. bienveignant, s. m., accueil amical.
  • bienveignier, v. a., accueillir amicalement.
  • bienvenement, s. m., accueil amical.
  • bienvenir, v. n., tourner à profit ‖ v. a., accueillir amicalement ‖ s. m., bonheur ‖ de bienvenir, au bienvenir, par bonheur.
  • bienvoulant, adj., bénévole, plein de bonté ‖ s. m., ami.
  • bienvouloir, v. n., vouloir du bien.
  • bierage, s. m., droit en vertu duquel l’évêque de Cornouailles devait être fourni de tout le sel dont il avait besoin toutes les fois qu’il allait à Quimper.
  • biere, s. f., brancard, litière, civière ‖ avoir mainte biere, avoir beaucoup d’hommes tués, subir mainte perte.
  • biet, s. m., lit d’un fleuve.
  • bieu, s. m., remplaçant Dieu dans une série de serments et de jurons.
  • * biez, s. m., bouleau.
  • biface, s. m., étoffe à double face et brochée d’or.
  • bifer, v. a., raillier. Cf. Befe.
  • biffe, s. f., sorte d’étoffe légère en laine, qui se fabriquait dans le Hainaut et à Douai, et aussi à Provins et à Paris ‖ engin de guerre ‖ T. d’injure, fou, bête.
  • bifferie, s. f., chose vaine, d’apparence trompeuse, bagatelle, futilité.
  • bifforchi, adj., qui forme deux fois la fourche.
  • * bigamage, s. m., second mariage.
  • * bigamer (se), v. réfl., contracter un second mariage.
  • bigamerie, s. f., bigamie.
  • bigardie, s. f., hypocrisie.
  • bige, s. f., sorte de mesure.
  • bigorgnete, s. f., petite bigorne, petite enclume.
  • bigorneur, s. m., nom des membres d’une compagnie bourgeoise qui existait naguère à Valenciennes, et marchait sous la bannière de N.-D. de Malaise-au-Bois. Elle avait été vraisemblablement formée à l’origine d’ouvriers se servant de bigornes.
  • bigornier, adj., qui entend bigorne, c’est-à-dire l’argot.
  • * bigot, s. m., piquet ‖ cheville.
  • bigotage, s. m., vice du bigot ‖ adj., de bigot.
  • bigoter, v. n., se comporter comme un bigot, une bigote.
  • * bigrerie, s. f., rucher.
  • * biguarrie, s. f., office de celui qui avait soin du rucher.
  • bigue, s. f., longue pièce de bois.
  • biguet, s. m., cheville.
  • * biguette, s. f., cheville.
  • bijon, s. m., poix liquide.
  • billart, s. m., bâton, part., bâton recourbé par le bas ‖ bâton pour jouer aux billes ou aux boules ‖ prov., ils savent les tours de leurs billarts, ils connaissent leurs ruses, leurs artifices.
  • billaude, s. f., bille, pièce de bois.
  • * billaudin, s. m., dim. de billaude.
  • 1. bille, s. f., morceau de bois, bâton ‖ belle bille, grande quantité, multitude ‖ T. d’argot, argent.
  • 2. bille, s. f., ordonnance (le bill anglais).
  • billebateau, s. m., nefs, vases à boire et pièces d’orfèvrerie contenant des confitures.
  • billeboquet, s. m., instrument de jardinier, petit bâton auquel est attachée une corde pour dresser les plates-bandes d’un jardin ‖ instrument d’oiseleur.
  • biller, v. a., garrotter, attacher sur un billot de bois.
  • 1. billete, s. f., petite bille ‖ jeu de billes ou de boules.
  • 2. billete, s. f., lettre de sauf-conduit.
  • * 3. billete, s. f., flèche.
  • billeter, v. a., garnir.
  • billeterie, s. f., vice de celui qui fréquente les cabarets, ivrognerie.
  • billeteur, s. m., celui qui a coutume d’aller boire au cabaret.
  • billier, v. n., jeter la boule, jouer aux boules, aux billes, jouer en général ‖ s’en aller billier, billier, s’en aller, s’enfuir ‖ être lancé dru ‖ v. réfl., s’en aller, s’enfuir.
  • billon, s. m., jeu de billes ‖ morceau, débris.
  • billot, s. m., pancarte de péage ‖ tribut levé sur la vente du vin en détail, probablement parce que les taverniers suspendaient au-dessus de leur porte un billot pour indiquer qu’ils vendaient le vin en détail.
  • billote, s. f., jeu de billes, de boules.
  • billotel, s. m., soulier dont la semelle est en bois.
  • billoter, v. a., fendre (le bois).
  • * billotoi, s. m., pilotis.
  • billouart, s. m., membre viril.
  • billourt, s. m., homme grave, personnage de poids.
  • bin et bin, loc., deux à deux.
  • binace, s. f., sorte de vaisseau.
  • binart, adj., dont la tête penche d’un côté.
  • binbeter, v. a., agiter (une cloche).
  • binet, s. m., second labour.
  • binne, s. f., sorte d’étoffe ou de fourrure.
  • binner (s’en), v. réfl., s’en aller secrètement.
  • binoir, s. m., instrument de jardinage pour biner, binette.
  • binoire, s. f., instrument de jardinage pour biner, binette.
  • binoquier, v. a., biner.
  • biquehol, s. m., hareng sauret.
  • biquet, s. m., machine pour soulever des fardeaux, sorte de pied de chèvre ‖ trébuchet ‖ balance.
  • biqueter, v. a., peser au biquet ‖ examiner avec un esprit critique.
  • birque, s. m., T. d’injure.
  • bis (vray), sorte de juron où bis est employé au lieu de Dis, Dieu.
  • bisaille, s. f., espèce de pois cultivés pour le fourrage.
  • bisain, adj., de bise.
  • bisclaveret, s. m., loup-garou.
  • biscolorer, v. a., colorer de deux couleurs.
  • biscorgnet (en), loc. adv., de côté.
  • biscoter, v. a., caresser amoureusement (une femme).
  • biscourtois, adj., qui est courtois mal à propos et maladroitement.
  • bise, s. f., miche de pain bis.
  • bisel, s. m., couleur bise ‖ pain bis.
  • biser, v. n., courir follement.
  • biset, adj., dimin. de bis.
  • bisete, s. f., jeune fille brune ‖ petit pain bis.
  • biseté, adj., garni d’une petite dentelle, d’un galon.
  • * bisex, s. m., jour bissextile.
  • * bismauve, s. f., mauve sauvage.
  • bisole, s. f., sorte de poisson, le coregonus fera.
  • bisotte, s. f., sorte de fruit.
  • bisplaisant, adj., déplaisant.
  • bissachee, s. f., un plein bissac.
  • bissarde, s. f., sorte d’étoffe bise.
  • 1. bisse, s. f., douzième partie d’une heure.
  • 2. bisse, s. f., lin très fin.
  • bissier, s. m., chien propre à chasser la biche.
  • bissin, adj., de l’espèce de lin fin appelé bisseparoles bissines, paroles agréables, flatteuses, qui ont une douceur comparable à celle du lin le plus fin.
  • bissum, s. m., lin très fin.
  • * bistaillier, v. a., tailler, sculpter avec un très grand soin.
  • bistard, s. m., outarde.
  • bistarde, s. f., outarde.
  • bistorie, s. f., couteau, poignard, bistouri.
  • bistortier, s. m., rouleau de pâtissier.
  • bisur, s. f., couleur bise.
  • bite, s. f., pierre grossièrement équarrie dont l’une des faces est à vive arête.
  • bitter, v. n., toucher ‖ heurter.
  • bixeme, s. f., couleur de feu.
  • bizantin, s. m., monnaie de Bysance.
  • blaage, s. m., récolte de blé ‖ redevance en blé.
  • blac, frapper en bloc et en blac, frapper à tort et à travers (corruption de ab hoc et ab hac).
  • blacce, s. f., sorte de pourpre ‖ teinture en pourpre.
  • blaeterie, s. f., graineterie ‖ les diverses espèces de blé ‖ droits sur le mesurage du blé.
  • blaeüre, s. f., culture de blé ‖ récolte de blé.
  • * blaf, adj., pâle, décoloré. Cf. Blave.
  • blafarde, s. f., syn. d’injure ‖ mauvaise action.
  • blafarder, v. a., rendre blafard ‖ injurier.
  • blafart, adj., mou, affaibli ‖ bénin, sans volonté, mollement complaisant ‖ louche, suspect, mauvais.
  • blaice, s. f., récolte de blé.
  • 1. blaier, v. a., cultiver en blé, mettre en blé.
  • 2. blaier, s. m., celui qui est chargé de veiller sur les terres semées en blé.
  • blaiere, s. f., femme du blaier.
  • blaieret, adj., à blé.
  • blaierie, s. f., production de blé, récolte de blé, blé ‖ épi de blé ‖ terre à blé, pièce de blé, terre emblavée ‖ droit payé au seigneur par les habitants pour obtenir la permission de faire paître leurs bestiaux dans les champs après la récolte et dans les terres vaines et vagues.
  • 1. blanc, adj., flatteur, caressant, pacifique.
  • 2. blanc, adj., blanc jeudi, jeudi saint ‖ blanc bois, arbre qui ne porte pas de fruit ‖ blanche beste, mouton, monnaie sur laquelle était gravé un mouton ‖ blanche œuvre, outils tranchants.
  • 3. blanc, s. m., contenu d’un acte qui avait des protocoles généraux, dans le blanc desquels étaient insérées les dispositions particulières ‖ étoffe blanche ‖ lait, crème.
  • blanchace, adj. f., blanchâtre.
  • blanchart, adj., tirant sur le blanc ‖ s. m., nom d’un cheval blanc ‖ espèce de faucon grisâtre ‖ Dant Blanchart, l’Argent personnifié.
  • * blanchau, s. m., redevance d’un blanc.
  • blanche, s. f., étoffe blanche ‖ sorte de poisson, la blanchaille.
  • blanchee, s. f., blanc, pièce de monnaie, ce qu’on donnait ordinairement pour un blanc.
  • blanche queue, s. m., oiseau de Saint-Martin.
  • blancheresse, s. f., blanchisseuse.
  • blancherie, s. f., blanchisserie ‖ fig., flatterie.
  • blanchet, s. m., cheval blanc ‖ couleur blanche ‖ étoffe de laine blanche ou flanelle, drap blanc léger, qui servait à faire des camisoles, des chemises, des chausses ‖ ces vêtements eux-mêmes ‖ sorte de fard, blanc ‖ pièce de monnaie.
  • * 1. blancheur, s. m., flatteur.
  • * 2. blancheur, s. f., lèpre.