éléments Wikidata

Livre:Nève - La Renaissance des lettres et l’Essor de l’érudition ancienne en Belgique, 1890.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nève - La Renaissance des lettres et l’Essor de l’érudition ancienne en Belgique, 1890.djvu
TitreLa Renaissance des lettres et l’Essor de l’érudition ancienne en Belgique
AuteurFélix Nève Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu d’éditionLouvain
Année d’édition1890
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

- - - - - - - - - - - - -  i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 tdm tdm tdm tdm tdm - - - - - - - - -
TABLE DES MATIÈRES.


Préface
 v.


LIVRE Ier. XVIe SIÈCLE.
Introduction
 1
LA RENAISSANCE.


Chapitre Ier.
Érasme et ses nouveaux historiens. 
 17
§ I. Du rôle d’opposition prêté à Érasme devant l’Église. 
 22
§ II. Censure de la société et des institutions de son temps par Érasme. 
 31
§ III. Valeur littéraire des ouvrages d’Érasme : sa renommée d’écrivain. 
 37
Chapitre II.
Recherches sur le séjour et les études d’Érasme en Brabant. 
 48
§ I. Érasme chez ses hôtes de Louvain, Paludanus et Nævius. 
 51
§ II. Des travaux d’Érasme poursuivis pendant sa résidence en Brabant, et imprimés avant son départ pour Bâle en 1521. 
 67
§ III. Des relations littéraires nouées par Érasme dans les provinces belgiques. 
 73
§ IV. Des controverses personnelles d’Érasme avec les théologiens de Louvain. 
 80
§ V. Des dispositions d’esprit conservées par Érasme, pendant son séjour en Suisse (1521-1536), envers les gouvernants des Pays-Bas et envers l’école de Louvain. 
 94
Chapitre III.
Le conseiller Jérôme Busleiden, écrivain latin et protecteur des lettres. 
 102
§ I. Éducation et carrière du conseiller Busleiden. 
 104
§ II. Des relations sociales du conseiller Busleiden, et de ses compositions en prose et en vers. 
 112
Chapitre IV.
Thomas Morus et les hommes lettrés de la Belgique. 
 124
§ I. Relations de Thomas Morus avec Érasme et les savants belges. 
 126
§ II. L’Utopie de Morus et sa première publication à Louvain. 
 141
§ III. Hommages rendus à la mémoire de Morus en Belgique. 
 161
Chapitre V.
Martin Dorpius défenseur des études d’humanités. 
 174
Chapitre VI.
Adrien Barlandus et autres humanistes des écoles de Louvain. 
 193
§ I. Adrien Barlandus, historien et philologue. 
 194
§ II. Jean Borsalus. 
 197
§ III. Jacques Ceratinus de Horn. 
 200
§ IV. Joachim Polités. 
 203
§ V. Martin Lipsius, savant Augustin, ami d’Érasme. 
 205
§ VI. François de Craneveldt, helléniste et magistrat. 
 212
§ VII. La carrière littéraire de Guy Morillon, secrétaire de Charles- Quint. 
 214
Chapitre VII.
Nicolas Cleynaerts de Diest, ses travaux de grammaire, ses voyages, son prosélytisme scientifique et religieux. 
 224
§ I. Éducation de Cleynaerts, et son cours d’études à Louvain. 
 225
§ II. Vues de Cleynaerts sur la connaissance pratique et raisonnée des langues savantes. 
 227
§ III. Les levons d’hébreu de Cleynaerts et son tableau de grammaire hébraïque. 
 229
§ IV. Application de la méthode de Cleynaerts à l’étude des langues grecque et latine. 
 232
§ V. Efforts personnels de Cleynaerts pour s’initier aux éléments de l’arabe en vue de futurs voyages. 
 239
§ VI. Séjour de Cleynaerts en Portugal et en Espagne (1532-1540). Sa résidence de six mois à Grenade pour l’étude de l’arabe. 
 242
§ VII. Passage de Cleynaerts en Afrique, et son séjour de quinze mois dans le royaume de Fez (avril 1540 — août 1541). 
 247
§ VIII. Retour forcé de Cleynaerts en Espagne et sa mort à Grenade (1542). 
 257
§ IX. Les épitres latinos ddeo Cleynaerts formant la relation de ses voyages on Portugal, en Espagne et en Afrique (153-2-1542). 
 260
§ X. Des idées de propagande religieuse et politique contre l’Islam, exposées par Cleynaerts à l’Europe chrétienne dans ses épitres. 
 206
Chapitre VIII.
Les études de philologie sacrée. 
 275
Guy le Fèvre de La Boderie, orientaliste, collaborateur de la Bible royale. 
 275
§ I. La famille des La Boderie. Guy, fils de Jacques et ses frères. Son appel aux Pays-Bas pour la partie orientale de la Bible royale. 
 277
§ II. Guy de La Boderie chargé de publier le Nouveau Testament syriaque avec traduction latine. — Ses collaborateurs belges. Jean Harlemius, Auguste Hunnaeus et Corneille Reyneri. — Ses plaintes sur l’oubli de ses longs services adressées à la cour d’Espagne. 
 282
§ III. Des œuvres poétiques de Guy de La Boderie. — L’Encyclie des secrets de l’éternité (Anvers 1571). — Particularités et défauts de la forme dans la plupart de ses poésies. 
 293
Chapitre IX.
Du sort des écrivains latins en Belgique vers la fin du XVIe siècle. 
 296
Hannardus Gamerius, littérateur et publiciste. 
 296
Episode. 
 298
LIVRE II. XVIIe SIÈCLE.
Préliminaires. 
 314
Chapitre Ier.
Jean-Baptiste Gramaye, historien et géographe. 
 319
§ I. Recherche sur l’édition et les tirages du Specimen litterarum et linguarum
 324
§ II. Études historiques sur le plan tracé par J.-B. Gramaye dans le Specimen
 331
§ III. Appréciation des recherches et des travaux de Gramaye sur les langues et les alphabets. 
 338
Chapitre II.
Pierre Castellanus de Grammont, helléniste et archéologue. 
 343
§ I. Direction et plan des études littéraires de P. Castellanus. 
 344
§ II. Dialogue plaisant de Castellanus, dit Banquet des Saturnales (1616). 
 349
§ III. Traité de Castellanus sur les fêtes de la Grèce ancienne (1617). 
 357
§ IV. Biographie des médecins célèbres de tous les temps, par Castellanus (1617). 
 363
§ V. Traité historique de Castellanus sur l’usage des viandes (1626). 
 365
§ VI. Oraison funèbre de l’Archiduc Albert, par Castellanus (1622). 
 367
§ VII. Épilogue 
 370
Chapitre III.
André Catulle.
Prométhée drame latin, représenté en 1613 dans un collège de Louvain. 
 375
Quelques mots sur le théâtre latin après la Renaissance. 
 375
§ I. Le Prométhée de Catulle, drame sur l’origine des sciences, représenté et imprimé en 1613 à Louvain. 
 381
§ II. Notice sur le Collegium Vaulxianum ou Collège de Vaulx, en faveur duquel Catulle composa son Prométhée. 
 386
§ III. Analyse du Prométhée de Catulle. Rapports de ce drame avec renseignement littéraire au XVIIe siècle. 
 390
§ IV. André Catulle comparé à d’autres poètes latins de son époque. 
 402
Chapitre IV.
Valère André, historien et jurisconsulte, annaliste du Collège des Trois-Langues et de l’université de Louvain, un des plus anciens auteurs d’une biographie nationale. 
 406
§ I. Valère André, professeur de langue hébraïque. 
 408
§ II. Valère André, professeur de droit et premier bibliothécaire de l’Université. 
 411
§ III. Valère André, éditeur de la Bibliotheca Belgica
 416
§ IV. Valère André, auteur des Fasti Academici
 421
§ V. Mort et funérailles de Valère André. 
 424
Appendice au chapitre IV.
Un lexique hébreu imprimé à Louvain en 1615 par Joseph Abudacnus dit Barbatus. 
 427
Table des matières. 
 435