Mémoires de la ville de Dourdan/Robert, Henri, et Philippe I

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Robert, Henry, et Philippes I.

Tout ainſi que ie me ſuis ſeruy de l’exemple de Hugues le Grand & des moyens generaux que i’ay touché (en paſſant) parlans de luy, pour induire que Huë Capet ſon fils auoit aymé Dourdan, i’employeray le meſme diſcours & la meſme concluſion pour les Roys Robert, Henry I. & Philippes I. pour leſquels ie n’ay rien peu trouuer de particulier, tant à cauſe du long temps qui ſ’eſt eſcoulé depuis leur regne, que de la perte de tous les tiltres de Dourdan & des lieux circonuoiſins, qui me contraignent de me tenir dans ces moyens generaux : neantmoins j’adjouſteray que la preuue claire que i’ay pour leurs ſucceſſeurs immediats jointe à l’exemple de Hugues le Grand leur predeceſſeur, fera conclure que Dourdan eſtoit vn lieu Royal & deſtiné pour le plaiſir des Roys, & conſequemment que ces trois icy l’ont frequenté comme les autres, ou en tout cas, que leur eſtant reſerué, ils y ont touſiours eſté reputez preſents.