Méthode pratique d’orchestration symphonique/Basson

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Basson (en Ut)

Les parties de Bassons s’écrivent en Clef de Fa, et pour les notes élevées en Clef d’Ut 4me ligne.
32

\relative c, {
  \clef bass
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \cadenzaOn
  bes^"Etendue." c d e f g a_"* Evitez d’attaquer au delà du FA." b c d e f g  a b c 
  \clef tenor
  d e f^"*" g \tiny a b c \bar "||"
}

Pour Grand Orchestre on écrit généralement deux parties de Basson (sur la même portée ou en accolade) ; mais on peut n’écrire qu’une seule partie à cause des petits orchestres qui, le plus souvent ne possèdent qu’un Basson.

On emploie les Bassons le plus souvent pour des parties d’accompagnement, des tenues, pour doubler des parties d’Alto, de Violoncelle ; cependant le Basson est quelquefois employé pour faire le chant, soit à l’unisson des Violoncelles ou des Clarinettes, soit en octave avec le Hautbois ; il est rarement employé en Solo.

Le Basson est d’un maniement facile, il pourrait presque interpréter des parties de Violoncelle s’il n’avait pas à éviter de trop grands sauts ; il peut cependant, dans le Médium, exécuter facilement les sauts d’octaves.

33

\relative c {
  \clef bass
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \time 2/4
  \key f \major
  \tempo \markup{All\super o}
  c8[ c' g c]
  f,[ c' a f]
  d16 e f a g8 g, \bar "||"
}

Les trilles majeurs sur les fa Dièse.svg de toutes les octaves sont très difficiles, de même pour les trilles au-dessous du fa grave, et à l’aigu sur le contre fa.