Méthode pratique d’orchestration symphonique/Divers Instruments

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enoch & Cie Éditeurs (pp. 43-44).

Divers Instruments très rarement employés à l’Orchestre

Clarinette-Basse, ou grande Clarinette en si Bémol.svg. Elle s’écrit en clef de sol, elle rend une octave plus bas que la Clarinette si Bémol.svg, et une neuvième majeure au-dessous des notes écrites (on suppose la clef d’Ut 4me).

Son timbre est sonore et majestueux.

Il ne faut pas lui donner des traits trop rapides, quoique son étendue et son doigté soit le même que celui de la Clarinette ordinaire.

On ne l’emploie le plus souvent qu’en Solo, et dans les Très grands orchestres seulement.

Contre-Basson. — Cet instrument est le plus grave de l’orchestre, il est au Basson ce qu’est la Contre-Basse au Violoncelle. Il rend une octave au-dessous des notes écrites, on se sert rarement de ses notes graves ainsi que de ses notes aigües ; son maniement est assez difficile, et il ne faut pas lui donner des traits trop rapides, quoique son étendue et son doigté soient les mêmes que ceux du Basson.

Comme la Clar.-Basse, on ne l’emploie que dans les Très grands orchestres.

Mandoline. — Elle s’écrit en Clef de Sol, même accord et même doigté que le Violon, seulement chaque corde est doublée. Il ne faut pas écrire pour d’autres positions que la 1re et la 3me.

Quand on veut soutenir les sons (tremblé), il faut mettre des liaisons sur les notes, sans liaisons les notes sont simplement pincées, on emploie aussi les accords en doubles cordes.

Guitare. — S’écrit en Clef de Sol et rend une octave plus bas que l’écriture.

Elle est montée de six cordes : mi, la, ré, sol, si, mi. La plus basse le mi, est celui qui est au-dessous de la 3me ligne supplémentaire au-dessous de la portée ; les autres sont au-dessus.

On y emploie beaucoup les doubles cordes, du reste la Guitare est surtout un instrument bon pour accompagner les Mandolines, ainsi que le Chant.

Englische Linie.svg