Méthode pratique d’orchestration symphonique/Harpe

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enoch & Cie Éditeurs (pp. 41-42).

INSTRUMENTS MOINS USITÉS À L’ORCHESTRE

Harpe

La partie de Harpe s’écrit comme la musique de Piano, avec clef de Sol (pour la main droite) et clef de Fa (pour ta main gauche) en accolade.
45

\new PianoStaff <<
  \new Staff = "main droite" {
    \relative c' {
      \cadenzaOn
      \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
      \override Staff.Stem #'stencil = ##f
      s1*10^"Etendue."
    }
  }
  \new Staff = "main gauche" {
    \relative c,, {
      \cadenzaOn
      \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
      \override Staff.Stem #'stencil = ##f
      \clef bass
      f4 g a b c d e f g a b c d e_"Sans les chromatismes qui se font au moyen des pédales." f g a b \change Staff = "main droite" c d e f g a b c d e f g a b c d e f \ottava #1 g a b c d e f \bar "||"
    }
  }
>>
[1]

Les cordes procèdent diatoniquement, comme s’il s’agissait d’un clavier de piano sans touches noires.

Il n’y a point de cordes intermédiaires pour les Dièses et Bémols.

Mais la Harpe possède des Pédales que l’on peut fixer et enlever à volonté, or ces pédales servant à raccourcir les cordes, on peut obtenir ainsi les Dièses et les Bémols. Il y a autant de pédales que de notes dans la gamme, soit sept pédales ; on les appelle : Pédale d’Ut, Pédale de Ré, etc., on les fixe (avec les pieds) à volonté sur deux Crans placés à côté de chacune d’elles[2].

La Harpe s’accorde en Ut Bémol.svg (c’est-à-dire un demi ton plus bas que les instruments en Ut). Ainsi donc avec toutes les pédales levées, l’instrument est en Ut Bémol.svg ; si l’on met les sept pédales au 1er cran, toutes les cordes se trouveront haussées d’un demi ton, et la Harpe se trouvera en Ut Bécarre.svg[3], enfin, si l’on accroche toutes les pédales au 2me cran, toutes les cordes se trouvant montées d’un ton, on aura la gamme d’Ut Dièse.svg, et par ce procédé, chaque corde de la Harpe peut donner trois sons différents et obtenir :

Les Bémols en laissant les cordes dans leur accord primitif,

Les Bécarres en mettant les pédales au 1er cran, et

Les Dièses, en mettant les pédales au 2me cran.

Avant d’exécuter la partie de Harpe, on met l’instrument dans le ton du morceau.

Pour un morceau en Ut, on met toutes les pédales au 1er cran, pour rendre toutes les notes naturelles.

Pour le ton de Sol, on met la pédale de Fa au 2me cran, pour obtenir le Fa Dièse.svg et les six autres au 1er cran.

Pour le ton de , on met les pédales de Fa et Ut au 2me cran, pour avoir Fa Dièse.svg et Ut Dièse.svg : et les cinq autres au 1er cran. Ainsi de suite.

Pour le ton de Fa, on laisse le Si qui restera ainsi bémolisé, et on met toutes les autres pédales au 1er cran.

Pour le ton de Si Bémol.svg, on laisse le Si et le Mi qui doivent rester bémols, et on met toutes les autres pédales au 1er cran. Ainsi de suite.

Quand on écrit une partie de Harpe, il faut se méfier des notes altérées, surtout s’il s’agit d’exécuter subitement des accords étrangers au ton principal ; dans de pareils cas, il faut prévoir si l’exécutant aura le temps de placer les pédales nécessaires. Nous croyons même devoir dire que les passages chromatiques sont impraticables sur la Harpe à cause du déplacement continu des pédales. Il ne faut donc jamais perdre de vue ce point essentiel, et toujours se demander si ce que l’on écrit est bien pratique.

De plus, il ne faut pas oublier qu’il est impossible d’écrire par exemple fa Bécarre.svg et fa Dièse.svg et de les faire entendre en même temps ; puisqu’il n’est pas possible de mettre la même corde aux deux crans à la fois ; mais il y a un moyen détourné qui consiste à noter mi Dièse.svg pour fa Bécarre.svg ; dans ce cas le fa et le mi seront au 2me cran, afin d’obtenir fa Dièse.svg et mi Dièse.svg. Mais cela étant compliqué il vaut mieux s’abstenir de semblables rencontres.

Il ne faut pas mettre des accords de plus de quatre notes pour chaque main.

Les dixièmes se font très facilement des deux mains.

La Harpe peut produire des sons harmoniques, rarement employés dans les ensembles, mais assez souvent dans des passages à découvert, on les indique avec un zéro sur les notes. Ces sons rendent une octave plus haut que l’écriture. L’exécutant fait produire ces sons en touchant les cordes avec la paume de la main pendant que les doigts pincent légèrement les cordes, il faut autant que possible n’employer qu’une note pour chaque main.

Il est bon de dire en passant que toute partie de Harpe peut, au besoin, étre exécutéé sur le Piano.

Inutile d’ajouter que ce qui convient le mieux a la Harpe, ce sont les Arpèges. On place le plus souvent des accords à la main gauche, avec ou sans la basse (à peu près comme pour le Piano), et des traits plus ou moins vifs à la main droite.

La Harpe n’est guère employée que dans la Grande Musique Symphonique et dans les Opéras.

Englische Linie.svg
  1. On trouve des Harpes dont l’étendue varie entre six et six octaves et demi ; nous donnons l’étendue moyenne.
  2. Les pédales font mouvoir des petites fourchettes à double bascule qui, placées dans le haut de l’instrument, s’abaissent sur les cordes et par conséquent les raccourcissent. Dès lors on comprend de suite que les cordes raccourcies se trouvent du coup haussées d’un 1/2 ton quand les pédales sont au 1er cran, et d’un ton quand elles sont au 2me cran.
  3. Chacune des sept pédales agit sur toutes les notes de même nom ; ainsi quand on met la Pédale d’Ut, elle agit sur tous les Ut de l’instrument ; la Pédale de Ré, sur tous les , etc.