Nobiliaire et armorial de Bretagne/M

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  L
N  ►

M


Mabille, sr des Granges, — du Rochereau.

D’azur à trois écussons d’argent, chargés chacun de trois mouchetures de sable.

Jean, secrétaire du Roi en 1575 ; un sous-maire de Nantes en 1687 ; deux auditeurs des comptes en 1705 et 1743.

Macé, sr de Prebusson et de Trebulan, par. de Guer, — de la Grationnaye, par. de Malensac.

Ref. et montres de 1426 a 1536, dites par., ev. de Saint-Malo et Vannes.

Porte une croix pattée, chargée de cinq coquilles (Sceau 1380).

Jean, ratifie le traité de Guérande en 1380.

Macé, sr de la Fresnaye, par. de Réminiac, év. de Saint-Malo.

Cette famille ne porte depuis 1500 que le nom de la Fresnaye, voyez Fresnaye (de la).

Macé, sr de Janciou, par. de Saint-Hilaire-des-Chaléons, — de la Bourdinière et de la Templerie, par. de Château-Thébaud.

Appelé à l’arrière-ban de Nantes en 1543.

Martin, homme de pratique et de bonne sçavance, exempt de fouages à la réformation de 1429, paroisse de Prigné ; Guillaume, sénéchal de Clisson en 1499, prévôt de Nantes en 1501 ; Francois, conseiller au parlement en 1589.

Mace, sr de la Guinaudière, par. de Joué, — de la Jailletière, — de la * Roche, par. de Couffé, — de la Rigaudtere, par. des Touches, — des Yonnteres et de Montigne, par. de Saint-Mars-du-Désert, — de Beaucé et du Ponceau, par. de Ligne, — de la Pilardière, par. de Saint-Aubin d’Oudon.

Ext., ref. 1669, trois gen. ; ress. de Nantes, à patre et avo.

w

MAC 215

De gueules a trois rencontres de cerf d’or ; au chef cousu d’azur, chargé d’une croix engrestee d’argent. Devise : Inter aspera, mitis. Mathurin, de la paroisse de Jou6, archer k cheval dans le rdle de rarrifcre-ban de Nantes en 1544 ; trois auditeurs des comptes depuis 1593 ; un maire de Nantes en 1662 ; deux conseillers au parlement depuis 1687.

Mage, sr de la Barbelais, par. de Savenay, — de Vaudore, — de * Puytesson. - de la Salle, — de Beauvoir, de la Cour-Thebaud, de Launay-Hazard et de Maupiron, par. d’Auverne.

Maint. par arrets des aides en 1696 et du pari, en 1782 ei 1789, ress. de Nantes. D’azur à trois masses d’armes d’or, 2 en sautoir et 1 en pal, le gros bout en haut, les piquerons de gueules (G. G.).

Le manoir de la Barbelais, affranchi pour Thomas Mace valet de chambre du due en 1453 ; deux maitres des comptes de 1690 k 1727 ; un aide de camp de Charette en 1795. Mac£, sr de la Lande, — de la Morandais.

Maint. a Tintend. en 1703, ress. de Nantes.

D’azur à trois pommes de pin d’or et une molette d’argent en abyme. Quatre maitres des comptes de 1682 k 1737.

Le sr de U Porte, paroisse de Masserac, débouté k la reformation de 1668. Mage, sr de la Villeon.

Deb., ref. 1668, ress. de Saint-Malo.

. D’argent à trois roses de gueules.

Etienne, lieutenant de la juridiction de Saint-Malo en 1668, secretaire du Roi prfcs la cour des aides de Clermont-Ferrand en 1707.

On trouve des Mac6, s M de la Villeneuve et des Rosais, employes aux reformations et montres de 1535 a 1543, paroisse de Pterin, 6vdche de Saint-Brieuc ; mais nous ne savons s’ils appartenaient k la méme familie.

Mace-le-Likvre, sr de Richebourg, par. d’Aigrefeuille, — de la Gravelais, par. de Saint- Viaud .

Confirme par lettres patentes de 1752, ress. de Nantes. D’argent à trois rameaux de frfcne de sinople. Machecoul (de) (ramage de Retz) sr dudit lieu, par. de Siinte-Croix, — de la Benaste, par. Ie cenom, — duCousturaier, par. de Saint-Philbert, — de Bourgneuf-en-Retz, — de Tile de Bouin, — de Vieillevigne, — de Grossac, par. de ce nom, — de laGaisne, par. de Gorsept, — des Huguelteres, par. de Pont-Saint-Martin, — de la Roche-Serviere, dans les Marches, — de Saffre, par. de ce nom, — du Souche, par. de Saint-Aignan, — de Kergrois, par. de Remungol. D’argent a trois chevrons de gueules (Sceau 1276). Raoul, sire de Machecoul et de la BSnaste, vivait en 1161 ; Beatrix, son arrifcre petitefille, 6pouse d’Aimery de Thouars, portait un chabot en pal (sceau 1211). De la maison do Thouars, Machecoul a passes Olivier de Briiajxi, fi’s d ? Pierre de Dreux, lequel prit les

216

MAD

nom et armes de Machecoul et transmit cette seigneurie k G&rard Chabot, baron de Retz, d’oii la seigneurie de Machecoul reunie k celle de Retz a passS successivement aux Laval, Chauvigny, Toumernine, Annebaud, Gondy, Bonne de Lesdiguidres, Cosse-Brissac, Neufville de Villeroy et Brie de Serrant. La branche de Vieillevigne qui a produit Raoul, evSque d’Angers en 1356, Jean, tue au si&ge de ia Rochef-Derrien en 1347 et Miles, tué au si&ge de Carthage en 1390, s’est fondue dans la Lande de Bougon, qui ont retenu les nom et armes de Machecoul et se sont fondus a leur tour en 1656 dans la Chapelle de la Roche-Giffart. Machefer, sr de la Macheferaye et du Vertbois, par. de Mordelles, — de 1’Ecluse, par. de Pleslan.

Ref. et montres de 14C7 a 1535, par. de Mordelles et Cintre, ev. de Rennes et Plestan, ev. de Saint-Brieuc.

De sable h trois fers de cheval d’argent.

Magnemara (orig. d’lrlande). N

Maint. a l’intend. en 1706, par arrét du conseil de 1736 et eleve au titre de corate par lettres-patentes de 1782.

D’azur au lion d’argent, surmonte d’un croissant de mftme, accosts de deux fers de lance dor. Devise : Firmitas in ccelo. Un vice-amiral, grand croix de Saint-Louis, t 1756. Maczon ou Masson (le), s t des Loges, par. de Brutz, — de la Feillee, par. de Goven,

— de la Bouffardtere, par. de Montgermont, — de la Lambardiére, — de Beauvais,

— de la Noue, — du Coudray, — du Rocher.

Ext., ref. 1670, six gen. ; ref. 1513, ditespar., ev. de Rennes et Saint-Malo. D’argent h trois feuilles de houx de sinople. Devise : Fiat voluntas Dei. Pierre, vivant en 1479, pfere de Pierre, marié k Perrine Blanchet, dont Guillaume, avocat, épouxen 1513 de Rollande de Lessart.

Maczon, voye* Masson (le).

Madaillan (de) (orig. de Guyenne), sr dudit lieu, — de FEsparre, en Medoc, — comte de Ghauviguy, par.d’Athee, en Anjou, — sr de Montataire, en Picardie, — de Cahan, par. de Fougeray, — de Kerongard, par. de Piriac, — de la Villevoisin, par. d’Augan, — marquis de Lassay, au Maine en 1647. f Anc. ext. chev., ref. 1670, sept gen. , res*, de Nantes. Ecartete aux 1 et 4 : tranche d’or et de gueules, qui est Madaillan ; aux 2 et 3 : d’azur au lion d’or, arm6, lampassé et couronné de mfime, qui est FEsparre (Sceau 1543).

’ Guillaume, Spouse vers 1275 Alix de Rochechouart ; Arreanton, vivant en 1480, epouse Cecile de Pufeche, dont : Guichard, marte a Jeanne de Marcouille ; Armand, sr de FEsparre, marquis de Lassay, au Maine, chevalier des ordres du Roi et lieutenant-general au gouvernement de Bresse, Spouse en 1696, Julie de Bourbon, fiile Iégitimée d’Henri-Jules, prince de CondS et de Frangoise de Montalais.


* Madec, sr de Pratanraz, par. de Penhars, év. de Cornouaille.

D’azur à l’épée flamboyante d’argent en fasce, la garde et la poignée d’or accomp. en chef d’une Stoile d’argent et en pointe d’un croissant d’or. Devise : Nullis perterrita montris.

René, né à Locrenan, élève de la compagnie des Indes en 1748, puis Nabab, gouverneur du Mogol, enfin colonel d’infanterie et chevalier de Saint-Louis, anobli en 1780, pour services rendus à la France.


Madeuc, voyez Guémadeuc (de).


Madeléneau, sr de Breron, de la Barbotiere et du Champmartin, par. de Château Thébaud, — de la Briancière, par. de Fresnay, — de la Templerie, — du Plessix, — de la Ménardière.

Ext., ref. 1671. trois gen., ress. de Nantes, à patre et avo.

D’argent a neuf glands de sinople, 3. 3. 3.

Laurent, échevin de Nantes en 1599, père de Pierre, marié en 1623 à Antoinette Thomasseau ; trois auditeurs des comptes depuis 1606.

Les srs de la Maisonneuve, débouté à la réformation de 1668.


Madic, sr du Dréneuc, par. de Guérande, — de Kerhuel, — des Maisons-Neuves, — de Chartres, par. de ce nom, — de Ranlieu, — de Kerfus, du Pouldu et de Ville-Aublays, par. de Saint-André-des-Eaux.

Anc. ext., réf. 1669, huit gen., par. de Guérande, év. de Nantes.

De gueules a trois lionceaux d’argent ; aliàs : d’or au lion de gueules (G. le B.).

Pierre, vivant en 1445, épouse Aliénor Arsal ; Jean, marié vers 1627 à Thomasse Champion, dame de Chartres.


Madieu, sr de Keranmoal et de Moguermeur, par. de Pouldergat.

Déb., réf. 1670, ress. de Quimper.


Madio, sr de Kerdréan, par. de Naizin, — du Bois, par. de Cléguérec, — de Kerlévénez, par. de Locminé.

De gueules à trois croissants d’argent, brisé en chef d’un ecu en banniècre d’azur, chargé de quatre macles d’or.

Guillaume, rend hommage à Pontivy au vicomte de Rohan, l’an 1396.

La branche ainée fondue dans Cléguennec puis Arradon ; la branche de Kerlévénez fondue dans de Langle.


Mafay (le).

D’argent à dix losanges de sable (Arm. de l’Ars).


Magdeléneau, voyez Madelé£neau.


Magnelais (de) (orig. de Picardie), sr du Loroux, par. du Loroux-Bottereau, év. de Nantes.

De gueules à la bande d’or (Sceau 1337).

Jean, dit Tristan, echanson du roi Jean, qu’il suivit lors de sa captivite en Angieterre en 1363 ; Catherine, petite-fille du precedent, mariee k Jean Sorel, pere et mere de la belle Agnes, maitresse de Charles VII ; Jean, frere de Catherine, fut pere d’ Antoinette, maitresse de Charles VII apres la mort de sa cousine Agnes ; elle epousa en 1450, Andre baron de Villequier, f J 454, et devint maitresse du due Francois II, dont elle eut Francois, cree baron d’Avaugour en 1483.

Une branche qui a garde ie nom de Tristan, existe encore en Orieanais.

MAGON (orig. d’Espagne), sr de la Lande, — de laFontaine-ttoux, — de la Villebague, a Tile de France, — de Tregueurye, — de la Belinaye, — de Cofitizao, — du Bosq, — marquis de la * Gervaisais en 1765 — vicomte du Faou, — sr de la Chipaudiere, par. de Parame, — de la Villepoulet, — de la * Vieuville, - de Saint-Elier de la Brehaudais et de la Ville-aux-Oiseaux, par, de Saint-Jouan-des-Guerets, — baron de Medine, — sr du Glos-Dore, — de Terlaye, — de la * Balue, — du * Boisgarin, par. de Spezet, — du Plessis-Bertrand, par. de Saint-Coulomb , — de la * Ville-Huchet, et de la* Giclais par. d£ Sant-Servan, - vicomte du Boschet, par. de tfourgdes-Gomptes, — vicomte d’Appigne, par. du Rheu , sr de Montraarin, par. de Pleurtuit.

Maint. a l’intend. en 1701 et par arr&tdu pari, de 1788, ress. de Saint-Malo.

D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de deux étoiles de même, et en pointe d’un lion aussi d’or, couronnd d’argent. Devise : Tutus mago.

Jamet, sr de la Lande, au nombre des Maiouins qui assiegerent et prirent la ville de Dinan pour le roi Henri IV en 1598 ; quatre secretaires du Roi depuis 1674 ; Nicolas, sr de la Chipaudiere, connetable de Saint-Malo, anobli en 1695 ; deux lieutenants-generaux des armees du Roi en 1738 et 1743. ; un volontaire au combat de Saint-Cast en 1758 ; un contreamiral baron de Medine, tue k Trafalgar en 1805. La branche de la Lande s’estalliee en 1724 au marechal de Contades ; la branche du Boisgarin s’est alliee en 1781 au prince de Savoie-Carignan, frere de la princesss de Lamballe. Cinq membres decapites en 1794.

Mahault, sr de Minuello, pai. de Melguen, — de Kerangouar^h.

Anc. ext. ref. 1671, six gen. ; ref. et montres de 1426 a 1562, par. de Melguen, ev. de Gornouaille.

D’argent au greslier de sable, lié et enguiché de gueules, accomp. de trois feuilles de houx de sinople, renvers^es.

Riou, vivant en 1481, pere d’ Alain, marie k Marie de Rospiec. Maue, ev. de Rennes.

Porte trois chevrons (Sceau 1399).

Jean, eveque de Do I, † 1279 ; Guillaume, eveque de Saint-Malo en 1348 ; Geoffroi et Perrot, ecuyers de la retenue de Bonabes de Rouge en 135 1 ; Bertrand, jure I’association de la noblesse de Rennes, contre I’invasion etrangere en 1379 ; Perrot et Jean, archers dans une montre de Pierre de la Marzeliere en 1449.

Mahe, en frangais Mathieu, sr de Crec’hmorvan etde Goatquenet, par. de Gleder, — de Treziguer, par. de Plourin, de Kermorvan, par. de Taule, — de * Kerouan, — de Pradenou, — de Keryven, — de * Berdouare, par. de Plounevez-Lochrist, — de Mezeven . Anc. ext. ref. 1669, huit geo. ; ref. et montres de 1426 a 1534, par. de Cleder, ev. de Leon.

D’argent à deux haches adoss^es de gueules comme le Vayer, surmontees d’un croissant de m£me, voyez Kerasquer.

Yvon, fils Herve, sr de Crec’hmorvan, archer dans la montre de Jean de Penhofit, pour le recouvrement de la personne du due en 1420, exempt de fouages, a la reformation de 1426, paroisse de Cleder ; Guyon, fils du precedent, vivant enl481, pere °&eGuyon, epoux de Jeanne de Kerozic, auteur des s rt de Trezeguer et de Kermorvan ; 2o &’ Olivier, epoux de Francoise de Kerbiquet, auteur des s rs de Berdouare. Les s 1 * de la * Villegle et du Bourgblanc, de meme nom et armes, ont produit un pre— cureur du Roi a Moncontour en 1730, aieul d’un colonel d’artillerie, + 1849. Mah£, sr du Cam bout, par de Plumieux.

Ref. et montres de 1423 a 14(i9, par. de Saint-Germain de Matignon et Pleherel, ev. de Saint-Brieuc.

Porte une tfite de 16opard, accomp. de trois merlettes (Sceau 1423). Make, donne en 1261 k I’abbaye de Saint-Aubin une redevance de froment en Pleherel. Pierre, fils Alain, secretaire de la duchesse Anne, et Tun des gens des comptes en 1489. Mahe ou Mace, sr de la Garenneet du Quelennec, par. de Bodeo, — de la Touche, par. de Plouguenast, — de Kerjegu, — de Gosvern. Deb., ref. 1668, ress. de Lannion ; ref. et montres de 1536 a 1562, par. de Bodéo, év. de Cornouaille.

D’azur à trois roses d’or.

Jean, vivant sr de Kerjegu, marie a Isabeau du Merdy, veuve en 1668. Mahe, sr du Plessix et de la Petaudi&re, par. de Grandchamp, — de la Sulttere, par. de Saint-Herblon, — de la Bretonntere.

Deb. réf. 1670, ress. de Nantes.

D’argent iune haieterrass£e de sinople, somm^ed’un m&tdenavirede gueules, girouette d’azur (Arm. 1696).

On trouve Paul, echevin de Nantes en 1572, sous-maire en 1574. Mahe, s’des Landes, — du Brossay, — de Fominan, par. de Grandchamp, — de Patillet, par. de Pluherlin.

Deb. ref. 1669, ress. de Vannes.

Jean, senechal de Redon et Julien, procureur a Rochefort en 1669. Les s ri de la Bigottiere, de la Ville-Bague et de la Bourdonnais, paroisse de Taden, dont Bertrand-Franeois, sr de la Bourdonnais, gouverneur-general des iles de France et de Bourbon, † 1753, paraissent issus de la mGme famille. On trouve aussi Regnaud Mahe, de la paroisse de Saint-Jean de Montfort, fourrier du comte de Laval en 1461.

Maho, 8 r du Drouillais, ress. de Nantes. Maint. al’intend. en 1699.

Un echevin de Nantes en 1713.

Mahot, sr de la Ville-Josse, par. de Sougeal.

Déb., ref. 1668, ress. de Rennes.

Mahyeuc, par. de Plouvorn, ev. de Leon.

D’argent à trois hermines de sable ; au chef d’or, charge de trois couronnes d’épines de sinople.

Hue, l’un des contribuants de la paroisse de Plouvorn, a la reformation de 1426 ; Yves, confesseur d’Anne de Bretagne et évêque de Rennes, † 1541 ; maitre Olivier, épouse vers 1600, Jacquette de Loumenven dont : Catherine, mariée en 1632 à Guillaume Le Pontois sr de Beauchesnay, procureur fiscal de Landivisiau.

Joseph, sr du Porzo, débouté à l’intendance en 1701.

Maignan (le), sr de l’Oiselinière, par. de Gorges, — de TEcorse et du Marchais, par. de Vieillevigne, — de PEspinay, par. de Saiot-Andre-de-Treize-Voix, — du Coing- Garreau, par. de Saiot-Elienne-de Gorcoue. — de Lescherie, par, de Bain, — de la Fossardaye, par. de Messac — de la Mordelais, par. de Fay, — de Kerangat, par. de Saint-Jean-Brevelay, — de Kerbellec, par. de Reguiny, — de Kermane, par. de Plougoumelen, — de Kermello, par. de Breth, — du Bois-Vignaud, — de la Villeau- roux, — r de Kerlosquet, — de Francheville, — de Kerbasco, par. de Radenac, — de Kerdaniel, — de la Patouillere, par. du Pellerin, — de la Rouaudtere, par. de Saint- Pére-en-Relz, — de la Touche-Barangier, du Coing, de la Roche- Brochart et du Chastellier en Anjou — de Montchenin et de la * Verrie, en Poitou.

Anc. ext., ref. 1668, huit gen. ; ref. et montres de 1428 a 1543, par. de Saint- Brice-de-Clisson et Coueron, ev. de Nantes, Bain et Messac, ev. de Rennes, Lan- guidic, Reguiny et Plougoumelen, ev. de Vannes.

De gueules a la bande d’argent, charg^e de trois coquilles dc sable.

Morice, s p de TOiseliniere, fils de Guillaume, et Macee sa femme, font en 1367, Tar- rentement d’un hebergement sis dans la paroisse de N.-D. de Clisson ; Jean, fils de Morice, fait un acte d’acquet en 1390 et epouse Theritiere de TEcorse ; Olivier, chanoine de Tours en 1388 ; Pierre, abbe de Villeneuve † 1424 ; Holland, accompagne le due en France en 1418 et epouse Jeanne, dame du Marchais, dont : Olivier, garde des sceaux de Bretagne en 1457 et Jean, bouteillerde la <juchesse d’Amboise en 1451, ce dernier, pere 1o de Jean, qui a continue la branche des s* de TEcorse, dont Charles, chevalier do rordre en 1648; 2o de Pierre, auteur de la branche de Kerangat ; 3o de Jacques, auteur de la branche de la Verrie, maintenue a l’intendance de Tours en 1666 et par arret du conseil de 1785, dont un membre du conseil superieur des armees vendeennes, blesse a Tattaque de Granville et tue a la bataiile du Mans, en 1793.

La branche ainee fondue au xv # siecle Ci ns Pr&zeau.

Maignane (de la), voyez Sansay (de).

Maignane (de la), sr dudit lieu, par. d’Andouille.

Ref. de 1478 a 1513, dite par., ev. de Rennes.

D’argent à quatre fusées de sable, accolées en fasce (Arm. de l’Ars.)

Fondu dans Montbourcher.

Maigne (de), sr de Quistillic, par. de Marzan, — de Lojod, par. de PIceren, - de la Jouardaye, par. des Fougerets, — de la Riviere, par. de Maxent. Ref. et iuontres de 1426 a 1536, par. de Marzan et d^s Fougerets, ev. de Vannes. Frangois, chevalier de i’ordre, † 1612.

Maigne (orig. du Poitou), sr de la Cigogne. De gueules a trois huchets d’argent, charges chacun de quatre mouchetures de sable (Arm. 1696), comme Jenniere.

Maignen (le) (orig. de Normandie), sr dela Maigaennerie, — des Traversi&ies. ExL, ref. 1671, sept gen., ress. de Rennes. D’azur h ia fasce d’or, accomp. de trois molettes d’argent. Colin, anobii par ia charte gén6rale des francs fiefs en 1470, p&re de Richard, marte 1o k Marie Langlais ; 2o k Judith de Verdun, veuve en 1512. Pierre, sr de ia Chopinais, ailoue de Fougeres, debout^ k Ia reformation de 1668, martf k Renée Noguet.

Maigre (le), en breton Treut (le), sr de Kertanguy, — de Coetmeur, — de Meslan, # ress. de Morlaix.

D’azur à trois trifles d’or, 2. 1., ce dernier soutenu d’une Stoile de mfime (Arm. 1696) ; alias : palé d’or et de gueules de six pieces (Arm. 1696). Piusieurs ofliciers de la miiice bourgeoise de Morlaix depuis 1727. Maillard, sr du Quilly et de la Chaussee, par. de Loyat. Ref. et montres de 1426 a 1513, dite par., ev. de Saint-Malo. De gueules a cinq maillets d’argent en sautoir. Jean, epoux de Jeanne de Serent, pere V Olive, dame du Quilly, mariee vers 1450 a Pierre de Castei.

Maillard, sr de Bele.<tre, par. du Clion, — du Bois-Saint-Lys, par. de Carquefou des fortes, par. de Doulon, - du Fresne, par. de Saint-Mars-du-Desert -’ de Pontberard, - de la Villerevault.

Ext., ref. 1670. buitgen ; raonlre de 1543, par. du Clion, ev. de Nantes. De gueules h. trois maillets d’or.

Cofcn sergentduchapitrede Nantes en 1 455, deraeurant paroisse de Sainte-Luce non contribute k cause de son office ; Guillaume, sr de Belestre. partage sa succession on ijs " Georges, son fits, epouse Marguerite le Gentil. succession en 146,, Les s« de la Morandais, paroisse de Tinteniac, de meme nom et armes, allies aux La mour, Fabrony, le Chauff et Charge, ont produit un sous-lieutenant ZlzZt en me. Maillard, sr de la Menguais, par. de Carquefou, - du Plessix. par. de Marsac - de la Souchais, par. de Saint-Philbert, - de la Behiuiere, du Fief-au-Duc et de la

  • Gournerie, par. de Saint-Herblain .

Maint. par lej commissaires en 1699 eta I’intend. eu 1703, ress. de Nantes.

VjOOQ IC 

D’azur au sautoir alésé d’or, cantonnS en chef et en flancs de trois maillets de méme, et en pointe d’un lion d’argent, lampassd* de gueules, Devise : Pour assembler le sautoir, il fant maillets et chevilles. Etienne, auditeur des comptesen 1573 ; Charles, 6chevin de Nantes en 1614 ; Charles, s r de la Sotfchais, et Jacques-Antoine, sr de la Gournerie, maitres des comptes en 1718 et 1761 ; un inspecteur jrén6ral des ponts-et-chaussées, † 1883. Maill^ (DE)(orig. de Touraine), baron, puis ducde*Maille en 1784, — baron de la

  • Tour-Landry, — marquis de * Jalesnes et de Breze et sr de r*Echasscrie, en Anjou, —

deTIslette, — de Coesmes. par. de ce nom, — du Plessix-Raflray, par. de Domagne, — marquis de Carman en 1612. par. de Kernilis, — comtede Seiz-PIoue (aujourd’hui Maille) en 1626, par. de Plounevez-Lochrist, — sr de la Marche, par. de Trezilide, - baron de la Forest, par. de Languidic, - sr du Boisbouessel, par. de Saint-Michel- de-Saint-Brieuc, — de la Gueritaude, — de Latan , de la Roche-Bourdeuil, et de Crevant, en Touraine, — de Benehart, au Perche, — de Ruille et d’ * Entrammes, au Maine, — due de Fronsac et de Gaumont, en Guyenne — sr de Laleu, en Poitou, — de Roujoux et de Fresne, en Sologne. Ref. de 1427 a 1454, par. de Maumusson, ev. de Nantes, Coesmes et Domagne, ev. de Rennes. D’orh trois fasces ond£es et nébulées de gueules (Sceau 1220). Devise : Stetit unda fluens. Gilduin, nommé dans une donation k Tabbayede Marmoutiers en 1037, Spouse Agnfcs deVenddme ; Foulques, croisé en 1096 ; Jacquelin, chevalier du Temple en 1177 ; Har- douin, croisé en 1248. Cette illustre maison, alltee en Bretagne aux le Vayer, Rohan, PenhoM, Chateaubriand, du Puy-du-Fou, du Refuge, Rougk, Plo&quellec, Avaugour, de Plceuc et Brtfiand, a produit : Simon, abbé de Beaulieu et de Beauport et archev^que de Tours, + 1597 ; Urbain marshal de France, gouvemeur d’Anjou, puis vice-roi de Catalogne, + 1650, marié k NL cole du Plessis de Richelieu, soeur du cardinal, dont : 1o Armand, grand maitre de la navigation, tué en mer d’un coup de canon en 1646 ; 2» Claire-Cltonence, marte en 1641 k Louis de Bourbon, prince de Cond6, dit le grand Condd, d’ou descendaient les princes de ce nom ; un lieutenant~gén£ral en 1784 ; un marshal decamp enl784 ;un <Wéque de Gap en 1778, transféré fcSaint-Papoui en 1782 et k Rennes en 1802, † 1801 ; un marshal decamp en 1814, pair de France, + 1837. La branche alnée a porté par mariage au commencement du xvi 6 si&cle la baronnie de Maillé dans la maison de Laval, et eile fut acquise par les Albert de Luynes en 1619. Maillechat (de), sr dudit lieu et du Ghesnay, par. de Guipel, — du Plessis-Turpin, par. de Feins. Ref. de 1427 a 1513, dites par., ev. de Rennes, etpar. de Rimou, ev. de Dol. D’argenta labande de gueules, chargée de trois channes d’or (Sceau 1379), comme Marcille. Maine, comte-pairie des dependances du duche d’Anjou, reuni a lacouronne par le Roi Henri HI en 1584. D’azur semé de fleurs de lys d’or ; au canton de pourpre charge d’un lion d’ar- gent, k la bordure de gueules ; moderne : d’or à la croix de gueules ; au chef de France.

Mainfeny, sr du Breil, par. de Mondevert, év. de Rennes.

De gueules au chevron d’argent, accomp. de trois étoiles de même (Arm. de l’Ars).

Jean, maitre des comptes en 1413.

Fondu dans Couaisnon.

Maingard, sr de la Tournerie, — de Belestre, — du Buat, — de I’lsle, — du Vaugarny.

Deb. ref. 1670, ress. de Saint-Malo.

D’or a une fasce de gueules, au chSne arraché de sinople fruité d’or, brochant.

Alain, l’un des conjurés malouins qui s’emparèrent du château de Saint-Malo en 1590, poursuivi comme ligueur en 1593 ; un juge criminel à Rennes, et un sénéchal de Chateauneuf en 1668.

Mainguy voyez Menguy.

Maire (le), sr du Plessis-Gueriff, par. de Monnteres, — de I’lsle-Chalain, — du Pemion, par. de Château-Thebaud, — de la Hunaudais, par. de la Chapelle-Hullin.

Déb. ref. 1670, ress. de Nantes.

De sable semé de trfefles d’or ; au lion couronné de mfime, brochant. .

Guillaume, sénéchal de Nantes en 1574, Spouse Marguerite Blanchct.

Maire (le).

D’argent au chevron de gueules, accomp. de trois merlettesde sable (Sceau 1401. )

Maire (le). sr de Nermont par. de Saint-Cast.

Deb., ref. 1669, ress. de Saint-Brieuc.

De gueules à trois chevrons d’argent, accomp. de trois trefles de méme.

Maisonfort (de la), voyez Bois (du).

Maisonneuve (de la) voyez Louvel.

Maistre (le), sr de Boisverd, par. de Saint-Aubin-des-Ch<Ueaux, — de la Garrelaye, par. de Derval, — de Creneuc, par. de Saint- Vincent-des-Landes, — de la Beuardiere, — de Launay-Bazouin et de Glerhal, par. de Fougeray, — de la Haye, par de Missillac, — du Ros, par. de Nivillac, — de Lorme, par. de Sion, — du Plessis, par. de Jans. — de la Garoulais par. de Soulvache, — de la Thibaudtere, par. de Touvois.

Anc ext. chev., ref. 1668, sept gen. ; ref. de 1443 a 1478, par. de Saint-Aubin-des-Châteaux et Sou vache. év. de Nantes.

D’azur au lion d’argent, accosté de deux épées de même en pal, garnies d’or, les pointes en haut (Sceau 1289) ; voyez {{sc|Chamballan}.

Artur, chambellan du due Jean II en 1289 ; Alain, marte a Jacqueline de FercS, combattit vaillamment a la bataille d’Auray, et fut nomme capitaine de Jugon en 1364 ; Pierre, vivant en 1443, et Francoise Guéh6neuc, sa compagne, pfere et m&re de 1o Jean] auteur des s rt de ia Garrcisye, iequel suivit les Rois Charles VIII et Louis XII en Italie, et s’e trouva a ia bataiiie de Fornoue en 1495 etau combat de Terre-Nove en 1502 ; 2o Armel, auteur des srs de CrSneuc ; Robert, chevalier de Rhodes en 1438 ; Jacques, conseiiler au parlement en 1558 ; Guillaume, chevalier de 1’ordre en 1 598, capitaine des chateaux de Blainet de Vitr6, qu’ii de Tendit contre le due de Mercoeur en 1589 ; un page du Roi en 1712 ; un auménierdu Roi, chanoine, comte de Lyon, abbéde Chevryau diocfcse de Reims et 6véque de Clermont en 1743, † 1776, et une abbesse de Saint-Sulpice de Rennes en 1778. La branche ainée fondue en 1490 dans Marbre ; la brancho de la Garrelaye <Heinte en 1763.

Maistre (le).

Ref. et montres de 148l a 1513, par. de Satnt-Michel-en-Greve et Tredrez, ev. de Treguier.

D’argent h deux fasces de gueules, accomp. de trois tourteaux de mftrae ; un greslier de sable, li£ en sautoirentrelesdites fasces. Maistre (le) (orig. de Paris), sr de Gincehour, — de Monlheloo, prés Montlhery. D’azur à trois soucis d’or, feuillés de mSme. Devise : Fors Vhonneur nul souci ; et aussi : Au maistre les soucis.

Gilles, avocat general aux Grands-Jours de Bretagne en 1539, puis premier president au parlement de Paris, + 1562.

Une branche 6tablie en Savoie au xvip si&cle a produit le cel&bre auteur des Considerations sur la France, ambassadeur de Sardaigne a la Oour de Russie, t 1821 . Maistrenes, sr de Kermelven, par. de Plouizy. Ref. 1427, dite par., év. de Treguier.

MaItre (le) sr du Dois-Picard, par. de Boisgervilly, — de Glemarec, par. de Saint-Meen, — de Pontrio, par. d’Irodouer, — de Porman, par. de Reguiny. Deb., ref. 1668, ress. de Ploermel.

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois soucis de méme, voyez Maistre (le). Rodolphe, sr de Porman, s^nechal du comté de PorhoSt en 1668 . Malbec ou Maubec, sr du Plessix, par. de Sarzeau — de la Garenne, par. de Carentoir, — de la Gaudinais, par. de Guemene-Peofao, — des Vaux et du Rocher, par. de Pierric.

Deb., ref. 1668 ; ref. et montres de 1481 a 1536, par. de Sarzeau, ev. de Vannes. D’orau perroquet de sinople (Arm. 1696).

Pierre, offlcier de la maison du due en 1417 ; Jean, secretaire du due en 14 62. Malbec, sr de Lanrus, ev. de Leon.

D’azur a la fasce d’or, chargée de deux tfites d’aigle de sable (Arm. 1696). Guillaume, ancien syndic de Saint-Pol-de-Léon en 1696. Malemains, sr de Sace et de Marigtiy, en Normaadie, — de Seas, par. de ce nom de Vieuxvy, par. de Vieuxvy-sur-Couaisnon.

D’or à trois mains dGxtres de gueules en pal (Sceau 1360). Jeanne, dame de Sens, Spouse vers 1318 Robert du Guesclin, p&re du connGtable. La branche de Sacé fondue dans Chambray, puis Couvran, Romilley et Budes la branche de Marigny fondue dans Montauban, puis Rohan-Guémene. Malenfant, sr de la Grationnaye et de la Provostaye, par. de Malensac. Ref. de 1427 a 1513, dite par., ev. de Vannes. Jean, préte serment au due entre les nobles de Saint-Malo en 1437. La seigneurie de la Grationnaye a 6té possédée depuis 1536 par les Mace et par acquit en 1581 par les TalhouM.

MALENoe (de), sr dudit lieu, etde la Ronce, par. de Saint-Christophe-des-Bois, du Chastellier, par. de ce nom, — de Besse et de la Motte, par. de Montreuil-des Landes, — de Marigne. par. de Saint-Germain-en-Coglais, Ref. de 1478 a 1513, dites par., ev. de Rennes. D’or h trois aiglons d’azur, becqués et membr^s de gueules. Jacques, maréchal de camp, chevalier de Fordre, lieutenant aux gouvernements du Port-Louis , d’Hennebont et de Quimper en 1650 , marte k L&>nore du Bellay, dont Suzanne, femme de Gilles des Nos.

Malescot, sr de Senaille, par. de Saint-Aubin-du-Cormier, — de la Motte, par. de Bedée. Bertrand, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Gervais, dans une montre de 1370 ; Yves, abbé de Bonrepos en 1443 ; un chambelian du due Francois II en 1462. Malescot, sr de Carcouet, par. de Plestan, — de la Fontainefroide et de la Ville-Glorec, par. de Saint-Melaine de Lamballe.

Réf. de 1475 a 1535, dites par., ev. de Saint-Brieuc. Guillaume, de la paroissede P16née, fait donation du fief de la Perdrtere, en PWn^e, aux moines de Boquen, en 1269 ; Jamet, de la paroisse de Plestan, anobli en 1445. Malescot, sr des Hayes, — de Villeneuve, par. de Toussaints, — de Monceaux, — d’Iffer, par. d’AcignG. Maint. réf. 1670, gen., ress. de Rennes, par les privileges de la chancellerie.

D’hermines au rencontre de cerf de gueules.

Trois secretaires du Roi depuis 1605.

Les srs de Kerangou6, paroisse de Lanmeur, <Heints de nos jours, portaient les mSmes armes.

Malestroit (de), baron dudit lieu en 1451, — sr de Ch&teaugiron, — de Combourg, — de Roug6, — de Derval, - d’Oudon, — baron de Keraer en 1535, par. de Locmariaker,

— sr du Plessis, par. de Crac’h, — comte de Largouet, par. d’Elven , — sr de Kerambourg, par. de Landaul , — de Tréraédern , pir. de luiraae ;, — du Toitt II. 09

Plessis-Eon, par. de Plufur, — de Beaucours, par. de Bothoa, — de Roguedas, par. d’Arradon, — du Chastel, — de Mesanger, par. de ce nom, — de la Sbraye,.par. de Quintenic, — du Marchaix, - d’Uzel, par. de ce nom, -*~ de Quifistre, par. de Saint-Molf, — de Pontcallec, par. de Berne, — de Tronchiieau, par. de Cteguer. Ref. et raoatres de 1426 a 1543, par. d’Oudon, ev. de Nantes, Locmariaker, Crac’h, Elven, Landaul. Arradon et Cleguer, ev. de Vannes, Guimaecet Plufur, ev. deTreguier, Bothoa, ev. de Cornouaille, Quinténic et Uzel, év. de Saint-Brieuc. De gueules h neuf besants d’or, 3. 3. 3. (Sceau 1309) ; alias : chargS en abyme d’un leopard d’or (Sceau 1303) ; alids : 6cartelé aux 1 et 4 : de vair a la bande de gueules, qui est Chdteaugiron, aux 2 et 3 : de gueules h cinq besants d’or en sautoir. Devise : Quee numerat nummos, non malestricta domus. Jvhaei, assiste aux funéraiiles d’ Alain Fergent, dans Féglise de Redon en 1119 ; Geoff roi, capitaine d’Auray et Jean son flls, décapités k Paris en 1344, pour avoir favorisé ie parti de Jean de Monfort ; Jean, premier president aux comptes, chanceiier de Bretagne et 6véque de Saint-Brieuc, puis de Nantes, † 1443, frfere de Thibaud, 6véque de Tréguier, puis de Cornouaille, † 1408 ; Guillaume, neveu des préc6dents, 6v£que de Nantes, archevGque de Thessalonique et abbé de Saint-Séver au diocese de Coutances, + 14^1. La branche ainée fondue vers 1352 dans la maison de Chateaugiron, qui prit le nom de Malestroit, d’ou ia baronnie de Maiestroit est passée successivementaux Raguenel, Rieucc, Laval, Montjean, AcignS, Gossk-Brissae, Guenegaud, Lannion et Serent ; Ia branche d’Oudon Steinte en 1550 ; la branche de Keraer fondue vers 1600 dans Montalais ; la branche d’Uzel fondue dans CoStquen, puis Durfort ; labranche de Pontcallec fondue dans Papin puis Guer.

Malfilastre (orig. de^Normandie, y maint. en 1463, 1599 et 1666), sr de Martinboscq, — de laHaulle, — de Marcilly.

Anc. ext., arrStduparl. de 1784, neufgén., ress. de Rennes. D’argent 4 trois merlettes de sable.

Thomas, fait une fondation k Thépital de Caen en 1210 ; un conseiller au parlement de Bretagne en 1784, devenu prétre, f en Angletorre en 1803.

  • Malherbe, sr ds laMorictere, par. d’Argentre, — du Plessis, — de laBouexiere, par.

de Balaze, — de la Riviere, par. de Montreuil-sur-Ille, — de Dourgueny et du Quistinic, ev. de Cornouaille.

Deb., ref. 1668, ress. de Rennes.

D’hermines h six ; (alids : a trois roses) de gueules, 3. 2 et 1 (Arm. 1696). Olivier, sr de la Moricifere, acquéreur d’un hebergement par. d’Argentré en 1555, pfcre de Mace, marié k Olive Jalays ; Jacques, petit-fils des préc6dents, épousa en 1640 Jeanne de Montalembert ; des conseillers au pr^sidial de Rennes depuis 1668 et un syndic de Quimper en 1696.

Les srs de Malicorne en Normandie de mdme nom et armes, maintenus k i’intendance d*Aleng ;on en 1656, ont prodult le poste Francois Malherbe, 1 1628. Mallard (orig. de Normandie, y maint. en 1666), sr du Chesnay, — de Medavy, — de Fontaines, — de Mallarville, — du Jardin, — de la * Varende.

D’azur h la fasce d’or, chargée d’un fer h mulet de sable, accomp. de deux losanges de gueules.

Colin, vivant en 4350 pfcre de GuUlaume, porte-manteau du roi Charles VI en 1364 ; un chevalier de Malte en 1631 ; une fille k St-Cyr en 1687. Malleno§ (de), voyez MalenoS (de).

Mallerie (de la), voyez Briot.

Mallet, sr de la Noe, év. de Saint-Brieuc. Ref. et montres de 1449 a 1481, par. de Ruca, ev. de Saint-Brieuc. D’hermines k trois fasces de gueules (Sceau 1387). Robert, croisé en 1248.

La branche ain^e transmit aux JteaupoiHa. seigneurie de la Noe, que Julien Beaupqil vendit en 1450 k Olivier de Broons.

Mallier (orig. de Champagne), sr de Chassonville, — du Houssay, prfcs Ghartres, — du Brossay, par. de Saint-Grave.

Ext. arr<H du pari, de 1770, sept gen., ress. de Vannes. D’argent 4 la fasce d’azur, accomp. de trois roses de gueules. S&bastien, trteorier de France k Orleans en 1581 ; un conseiller d’6tat en 1617, puis intendant des finances et contr61eur gén6ral en 1638 ; deux 6véques de Tarbes de 1648 k !675 ; un 6v£que de Troyes, † 1678 ; un brigadier des armies de T&ecteur de Cologne en 1704. La branche du Brossay fondue dans la Boissiere, puis Audren. Maloeuvre, sr de Beauchesne par. de Ramee, — du Portail, par. de Liflrg. Deb. ref. 1668, ev. de Rennes.

Malon (orig. de Paris), sr de Bercy, — de Conflans. t D’azur à trois merlettes d’or.

Deux conseiilers au parlement de Rennes depuis 1566. Malor, sr de Liniac, — de Beaulieu, par. de Mesquer, — de Marzain, par. de Saint-Nazaire, — de Monthonnac, par. de Saint-Molf. Ref. 1426, par. de Saint-Nazaire e’Gueranr’e, ev. de Nantes. Ecartelé aux 1 et4 : vairé d’or et d’azur ; aux 2et 3 de gueules plein (Sceau 1381). Jean, faisait partie de Tambassade qui alia chercher Jeanne de Navarre, pour épouser le due Jean IV en 1386.

Fondu vers 1500 dans Rohan-Trbgalet.

Malterre, sr du Traon, dela Ville, des Vignes etde la Chapelle, par. de Saint-Meloir-des-Ondes, — du Coudray, par. de SaintJean-des-Guerets, — du Verger, — de Mezeray.

Anc. ext. ref. 1669, sept gen. ; ref. et montres de 1470 a 1513, dites par. , ev. de Saint-Malo.

De gueules à Irois chevrons d’argent, accomp. de trois macles de mfime ; alids : trois fers de moulin et un orle (Sceau 1380). Alain, servait en compagnie de Bertrand du Guesclin en 1226 ; Henry, depute de Saint-Maio vers Jean IV, en 1384 ; Hamon, vivant en 1479, pfere de Pierre, vivant en 4513, marié k Jeanne de la Motte.

Fondu dans Ferron duChesne.

Manac’h, voyez Moine (le).

Mancel, sr de la Ville-Caro, par. des Fougerets, — de la Villegle et de Peccaduc, par. de Carentoir.

Ref. et montres de 1426 a 1513, ditespar. etpar. de Glenac, ev. de Vannes. D’azur à trois molettes d’argent ; au chef cousu de sable, chargé de trois tétes de loup d’argent, arrachées de gueules. La branche de Peccaduc fondue dans la Boudre et successivement Geslin, la Rube et Picot.

Manceliere (de la), sr dudit lieu, par. de Baguer-Pican, ev. de Dol. D’azur au croissant d’or, accomp. de trois étoiles d’argent (G. le B.). Fondu dans ChasnL

Mandaud, sr de la Mandardtere, par. de Pace, — de la Brestesche, par. de Saint-Gr 6goire.

Réf. 1427, dites par. et par. de Saint-Etienne év. de Rennes. D’azur a six coquilles d’argent.

Alain, maitre des comptes en 1524.

Mangin, sr de la Digue, par. de Martigne-Ferchaud. Déb. ref. 1669, ev. de Rennes.

Fascé d’argent et de gueules, aulion d’argent brochant. Maniou, sr de Kerlaouenan, par. de Plouarzel, — de Perros, — de Penc’harvan, par. de Plouguin.

Ext. , ref. 1670, six gen. ; ref. et montres de 1425 a 1534, par. de Plouarzel et Kerlouan, ev. de Leon.

D’azur au lion couronnS d’argent.

Perrot, flis Yvon, de’ la paroisse de Plouarzel, anobli on 1445 ; Guillaume, vivant en 1481, Spouse Catherine de Guernisac.

Manoury (orig. de Normandie), sr de Vassone - de la Fontaine, — de Saint-Germain. Ext. ref. 1669, cinq gen., par. de Domagne, ev. de Rennes. D’argent à trois mouchetures d’hermines de sable. Devise : Regi fidelis. Christopheet Louise de la NoG sa compagne, aieux de Francois, qui s’dtablit en Bretagne, oil il épousa en 1565 Anne le Bouteiller des Borons ; Mathurin, avocat gén6ral aux comptes en 1665.

Guillaume, sr de Perdeville, Election d’Argentan, anobli en 1593, estle chef d’une famillo dem&me nom et armes, maintenue en Normandie en 1666.

Mans (du), (orig. du Maine), sr du Bourg-l’Evêque, — de Challais.
D’or à une fasce de gueules, chargée de trois étoiles d’argent, et accomp. en pointe d’une merlette de sable.
Un secrétaire du Roi en 1686.
Mansigny (de), voyez Grandin.
Maout (le), en français Mouton (le), sr de Menez-Penpont et de Kergadiou, par. de Gourin.
D’argent au chevron d’azur, bordé d’or.
Alain, évêque de Léon, puis de Cornouaille, premier président aux comptes en 1486, † 1493.
Maquillé (de) voyez Bois (du).
Marant (le), sr de Penan vern, par. de Plourin, — du Val-Pinart, par. de Saint-Mathieu de Morlaix, — de Kerbiriou, — du Goffelic, — de Kerdaniel, — de Coat-salver (Bois-Sauveur), par. de Lanmeur.
Ext, ref. 1671, sept gén. ; ref. et montres de 1481 à 1543, par. de Plourin et Saint-Mathieu de Morlaix, ev. de Treguier.
D’azur à la tête d’aigle arrachée d’argent, accomp. de trois molettes de même ; au franc canton parti de Bretagne et de Rohan. Devise : Bona voluntate.
Pierre, vivant en 1481, épouse Jeanne de Tromelin ; trois filles à Saint-Cyr, de 1699 à 1745 ; un baron de l’Empire, vice-amiral en 1836.
Marbo (de).
Porte un lion surmonté d’un lambel (Sceau 1340).
Marbodin (orig. de Normandie), sr de la Roulais, — de Vauvert.
Maint. ref. 1669, 0 gén., ress. de Nantes.
D’or à la fasce échiquetée d’or et d’azur de deux tires, bordée de gueules ; à l’aigle de sable, issante de la fasce, chargée d’une fleur de lys d’or ; alias : d’argent à six merlettes de sable. 3. 2 et 1 (T. de Saint-Luc).
Louis et Charles Bodin, de la ville d’Avranches, anoblis en 1653, avec permission d’ajouter Mar à leur nom, par distinction.
Marbeuf (de) (orig. d’Anjou), sr du Chesne, — de la Pilletière, — baron de Blaison et vicomte de Chemellier en Anjou, — sr de la Sansonniere, — de Laillé par. de ce nom, — de Gailieu, par. de Guichen, — de Cariguel, par. de Plorec, — du Gué, par. de Servon, — de Penanvern, par. de Sainte-Sève.
Anc. ext. chev., ref. 1668, neuf gén.; ress. de Rennes.
D’azur à deux épées d’argent garnies d’or et passées en sautoir, les pointes en bas.
Pierre, épouse en 1230 Jeanne Chabot ; Th&bault, varlet en 1385, épouse Agathe Rouault ;

six presidents à mortier et aux enquêtes de 1618 k 1724 ; cinq chevaliers de Malte, depuis 1644 ; un page du Roi en 1684 ; un abbé de Beauport en 1598 ; trois abbés de Langonnet de 1649 k 1754 ; un abbé de Saint-Jacques-de-Montfort en 1721 ; un abbé de Ribemont, au diocfcse de Laon en 1741 ; un abbé de Saint-Jacut, 6véque d'Autun en 1767, puis archevSque de Lyon en 1788 ; deux Iieutenants-gén6raux des armies du Roi, depuis 1734 ; le premier, lieutenant de Roi en Bretagne, le second, gouverneur de Corse en 1780.

Famille éteinte en 1812.

Marbré (de), sr dudit lieu, par. de Saint-Jean-de-Coglais, — du Bas-Vezin, par. de Vezin, - dela Haye, par. de Mordelles, — duFresne, — de Couedro.

Anc. ext., ref. 1668, neuf gen.; ref.de 1427 a 1513, dites par., ev. de Rennes.

D'argent à l'aigle éployée de sable (Sceau 1403).

Jamet, Scuyer dans une montre de 1380; Pierre, vivant en 1403, Spouse Hiiaire de Lourme, pfereet mfere &' Arthur, marte a Georgette du Pont, dont : Robert, marte en 1478 k Alliette de Montauban.

La branche ainée parait fondue dans la Piguelays ; la branche du Bas-Vézin éteinte en 1682.

Marbre (de) (ramage des précédents), sr de Malarit et du Breil, par. de Plesse, — de Trenou et du Bois-Nozay, par. de Saint-Lyphard, — du Boisvert, par. de Saint- Aubin- des-C bateaux.

Anc. ext. , ref. 1668, huit gen., appele a rarrtere-ban de Nantes en 1544.

D'azur h la croix d'argent, chargSe de cinq aiglettes de gueules.

Jean, vivant en 1435, fils puiné de Pierre, et d'Hilaire de Lourme, qui précfedent, martf k Perrine de Juzet, auteur des s ri de Trénou, éteints au xvn« siècle.

Marc, sr de la Chenardais, — du Breil- Varennes, — du Vauluisant.

De sable à trois canetons d'argent.

Franpois-Julien, avocat en parlement, réf6rendaire k la chancellerie et commissaire des Etats en 1766. Marcade, sr du Bot, par. de Nivillac, — d'Hereal, par. de Sixt, — de la Croix etdes Laudriays, par. de Maure, — de la Pagaudais, par. de Mernel, - du Val, - de la Mineraye et de Villegle, par. de Carentoir, — du Gage, — de la Boulais, — de la Touche, — du Quillio, — de Kergoual. Anc. ext., ref. 1670, quatre gen. ; ref. et montres de 1454 a 1536, par. de Nivillac, ev. de Nantes, Sixt, et Carentoir, ev. de Vannes, Maure el M3rnel, ev. de Saint-Malo. D'argent a trois lions mornés ; (alids : naissants) de gueules. Perrot, fait hommage au vicomte de Rohan en 1396 ; Guillaume, vivant en 1536, Spouse H61fenedu Val ; Guillaume, chevalier de i'ordre en 1648. Une famille de méme nom et armes en Normandie, remonte k Isambart, de la paroisse de Sainte-Mfcre-Eglise, prfes Vaiognes, anobii par lettres de 1577.

Marce, en Anjou.

De gueules à trois lions d'argent (G. le B.).

Seigneurie successivement possed^e par les maisons duChastellier, duChastel et Gouyon et 6rigée en baronnie en 1592, en faveur de Jacques Gouyon, voyez Gouyon.

Marcel (orig. de Paris), sr de Maurepas, — de Renty. Coup* au 1 : d’or a la bande d’azur, chargSe de trois fleurs de lys d’or ; au 2 : d’argent h la double croix de sable.

Guillaume, auditeur des comptes en 1587 ; Claude, prévot des marchands de Paris, conseiller d’Etat en 1580 pfcre de Denise, marine en 1597aRené le Meneust, sr de Bréquigny. Marchaix (du), sr dudit lieu, — d’Uzel, par. de ce nom, ev. de Saint-Brieuc. D’hermines k la fasce de gueules.

Bertrand, Spouse vers 1360 Margilie Budes, dame d’Uzel, dont Isabeau, marine a Alain de la Soraye.

Fondu dans Malestroit.

  • Marc’hallac’h (du), sr dudit lieu, par. de Ploneis, — de Lezarvor, — de Kerraoul,

par. de Gombrit, — de Kermorvan, — de TrSouron, par. de Lanvern, — de Kerfeuntenic, par. de Ploubanaalec, — de Kerguillec, par. de Tremeoc. Ext., ref. 1670, huitgen. ; ref. et montres de 1481 a 1562, [par. de Ploneis et Tremeoc, ev. de Cornouaille.

D’or à trois pots k eau ou orceaux de gueules. Devise : Usque ad aras. Jean, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Jean, vivant en 1481, Spouse Constance de Kerouriec ; Holland, vivant en 1536, Spouse Béatrix de Kersauson, de la maison de Kerven, paroisse de Ploneis ; Alain, au nombre des dSfenseurs du chateau de Pont I’AbbS, assi£g£ par les ligueurs en 1588, tud au sifcge de Guengat en 1590. La branche ainSe fondue en 1626 dans Gauandour. Marchand (le), sr de Crec’hlec’h, — du Menec, par. de Locquirec. Deb., ref. 1670, ress. de Morlaix.

D’argent à trois tfites de corbeau arracbGes de sable (G. le B.). Mahghand (le), sr de la Riviere, par. de Maroue, — de belestre et de la Lande, par. du Plessix-Balisson, — de la Rebourstere, par. de Trebry, — de Valincourt. Deb., ref. 1669, ress. de Saint-Brieuc et Dinan. D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois molettes de méme (Arm. 1696). Marchand (le), sr de la Vallerie et de la Guerivaye, par. de Sens. Réf. de 1478 a 1513, par. de Sens, ev. de Rennes. Itier, auditeur des comptes en 1465 ; Jean, Pierre et Gilles, de la paroisse de Sens, se gouvernent roturiferement en 1478 et ont 6té autrefois anob lis et apport&rent a la paroisse de Sens, rabat d’un feu et demi.

Marchand (le), sr de FEpinay, — du Quelennec. par. de Maure. Deb., ref. 1669, ress. de Rennes et Ploftrmel. D’argent à un arbre d’aubdpine arraché de sinople. Deux conseillers au pr^sidiai de Rennes depuis 1664. Marchant (le) (orig. de Champagne), sr de l’Aulniy. D’azur à deux ép<§es d’argent en sautoir, garnies d’or, les pointes en haut, accomp. en chef d*im croissant d’or.

Etienne-Herre, lieutenant au baiiliage de Saint-Dizier, Spouse vers 1690 Marie-Marttie de Gainaut, dame de FAulnay, dont : Etienne-Philippe. fermier-gén6ral du duché de Montpensier et vicomte mayeur de la viile de Luxeuil en 1738, aieul d’un lieutenant au regiment de touraine (infanterie), alltt en 1789 aux Kerouallan, de la paroisse de Saint-Brandan.

Marche (de la), sr dudit lieu, par. de Bedee, — de la Boesstere, par. de Carentoir. Ref. 1427, par. de Bedee, ev. de Saint-Malo.

D’azur au dextrochfcre vfitud’un fanon d’argent, tenant une fleur de lys de mftme (Sceau 1306), voyez, duChastellier, Guel, la Lande et Saint-Brieug ; alids :6carte )6 aux 1 et4 : une croix pfrrie ; aux 2 et 3 : une croix patWe (Sceau 1352 ;. Ulric, tdmoin de la donation de l*6glise de Montreuil-sous-Pérouse k i’abbaye de Saint-Serge en 1060, donne en 1065, au prieurS de Sainte-Croix de Vitr6, le droit de fournage qu’il possédait dans cette viile ; Guillaume, donne quittance aux ex&uteurs testamentaires du due Jean II en 1306 ; Guillaume, que Ton croit fils du prudent, Tun des chevaliers du combat des Trente en 1351, fut tué Fannie suivante au combat de Mauron, Jaissant un fils Jean, qui ratifia le traits de Guérande en 1380, + sans posterity, et une fille Jeanne qui recueillit la succession de son fr&re et épousa Raymond, vicomte de Fronsac en Guyenne, d’ou la seigneurie de la Marche a appartenu successivement aux Perikott, Rohan, Botherel-du-Plessix et Visdelou.

Marche (de la), sr dudit lieu, — de Montortou, par, de Roz-sur-Couesnon. Ref. 1513, dite par. etpar. de Saint-Georges de Grehaigne, év. de Dol. D’azur à six besants d’or, au filet de gueules, brochant sur le tout (G. le B.). Renaud, au nombre des d^fenseurs de Dol, assteg^par le roi d’Angleterre en 1173 ; Guy, témoin d’une donation d’Henry de Fougferes k I’abbaye de Savigné en 1142. Marche (de la), en breton Mars (le), sr dudit lieu, par, de Brasparts, — de Bodriec, de Poulforn et de Quistinic, par. de Locqueffret, — des Tourelles, par. de Lannedern, — du Botraeur, par. de Berrien, — de Lezergueet de Kerfors, par. d’Ergu6-Gaberic.

Anc. ext., ref. 1670, neuf gen . ;réf. et montres de 1426 1536, par. de Braspartz et Locqueffret, ev. de Cornouaille.

De gueules au chef d’argent. Devise : Marche droict. Anceau, vivant en 1380, pfere d’ Henry, 6cuyer de la retenue de Tanguy du Ghastel en 1422, marié k Perronnelle du Hiiguy, dont : Anceau, qui accompagna le due Pierre k la cour de Bourges en 1455, et épousa Constance du Botmeur ; Francois-Louis, chevalier de Saint-Lazare en 1729, laissa de Marie-Anne du Botmeur, qu’il avait épousé en 1715 : 1* Francois-Louis, page du Roi en 1 739, puis lieutenant des martahaux de France ; 2o Jean-Frangois, lieutenant au regiment de la Reine (dragons), blessé k la bataille de Plaisance en 1746, puis abbé de Saint-Aubin-des-Bois en 1764 et 6véque de Léon en 1772, † 1806. La branche ainée fondue dans du Chastel-Mezle ; la branche des Tourelles fondue dans Lesormel.

Marc’hec ou Marec, en fraogiis Chevalier, sr de Kerbaul, par. de Chatelaudren, — de Pellaa, de Kerguilly et de Kerouzien, par. de Plouagat, — de Kerouriou, — de Keréven et de Penquer, par. de Guiraaec, — de Kerenor, — de Kerouc’hant, — de Kerivoaz, — de Montbarot et de la Martinifcre, par. de Saint-Aubin de Rennes, —

— de laBoullaye, par. de Pace, — de Beaulac, par. de Goven, — du Plessix-Balisson, par. de ce nom.

Anc. ext. chev. , ref. 1 669, sept gén . ; ref. et montres de 1 434 a 1 543, par. de Plouagat-ChatelaudrenetGoudelin, ev. de Treguier, Saint-Aubin et Pace, ev. de Rennes. D’argent au lion de gueules, arm6, lampassS et couronng d’or ; 41a fasce de sable brochante, chargSe de trois molettes d’argent. Devise : In /e, Domine, speravi, non confundar in eeternum.

Holland, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; mais nous ne savons k quelle famille Marc’hec il appartenait. Celle-ci a produit : Geoflroi, Sveque de Cornouaille † 1383 ; Guillaume, vivant en 1434, marié : 1o k Olive de Rosmar ; 2o k Isabeau Taillart. Du premier lit : Nicolas, époux d’ Isabeau le Roux pere et mere ft Alain, sénechal de Rennes, conseiller aux Grands-Jours en 1498, signataire du traite de mariage d’Anne de Bretagne et de Louis XII en 1499, marte k Luce de Bourgneuf, auteurs des srs de la Martiniere et de Montbarot, dont : Alain, president aux comptes en 1524 ; Pierre, conseiller aux Grands-Jours, puis au parlement en 1554, pfere de Rend, gouverneur de Rennes en 1583, chevalier de l’ordre en 1599. Du deuiieme lit : Rolland, epoux de N. Gallais, qui ont continue la filiation des branches de l’6vdché de Treguier. La branche de Montbarot fondue dans la Chapelle de la Roche-Giffart. (Famille eteinte). March’ec (le), sr de Launay, de Penalan, du Merdy et de Trobriand, par. de Plougasnou, — de Keridec, par. de Lanrneur, — de Lavalot, par. de Taule, — de Kerradennec, par. duMinihy.

Anc. ext., ref. 1669, huit gen. ; ref. et montres de 1427 a 1543, par. de Plougasnou, ev. de Treguier.

D’azur à deux badelaires d’argent garnis d’or, passes en sautoir, les pointes en haut.

Quillaume, Spouse en 1477 Anne de la Forest.

La branche de Penalan fondue dans ToulgoGt, puis le Gual&s ; la branche de Lavalot fondue dans Penhoadic.

Marc’hec (le), sr de Kerbasquien, par. de Trebrivan, — de Coetlosquet. Anc. ext., ref. 1669, sept gen. ; réf. et montres de 1440 a 1481, par. de Ploj/i 6v. de Cornouaille.

D’argent à dix feuilles de lierre de sinople, 4. 3. 2 et 1, vot/ez Botiluo. Guillaume, vivant en 1440, épouse Marie de Roc’hcadzre. Marc’hec (le), sr de Kervoaziou et de Pontangler, par. de Plougasnou. Réf. et montres de 1427 a 1543, dite par., év. de Treguier. D’argentau sautoir d’azur, chargfide cinq annelets d’argent, eomme Bio et Jouino. Prigent, chanoine de Tréguier en 1460.

Fondu en 1519 dans la Forest.

Tome II. 30

Marc’hec (ramage de Trémedern), sr de Mezambez, par. de Guimaec. Ref. 1427, dite par., ev. de Treguier.

Bandé de six pifcces d’or et de sable, comme Trimtdern. Moderne : Kerguz, puis CoBtlosquet.

Marc’hec, sr de Kerhouermaign, ev. de Treguier. D’argent à trois roses de gueules, boutonnées d’or (G. le B.). Marg’hec, sr de Roudoubir, — de Guicquelleau, par. d’Elestrec, — de Penhoet, par. de Saint-Fregant, — de la Motte et de Pennanec’h, par. de Plabennec, — de Lanvengat, par. de Guisseny.

Ref. et montres de 1446 a 1534, par. d’Elestrec, Saint-Fregant et Plabennec, ev. de Leon.

D’azur à Irois quintefeuilles d’or.

Yvon, époux de Jeanne de Kerasquer, suivit le roi Charles VIII a la conqudte de Naples en 1495 et laissa : Jean, homme d’armes de la compagnie du sire de Rieux, marié k Marie de Kernezne, décapité en 1527, pour avoir tué traitreusement Henry de Penmarc’h. La branche de Guicquelleau fondue dans la Forest, puis Parc-Lesversault ; moderne : Lesguern par acquSten 1649.

Marchecourt. t

De gueules à uneépée d’argent en pal, lapointeen bas, aux gardes d’or, accomp. en chef de deux besants d’argent (G. le B.). Marcille, sr de la Motte, par. de Geveze, — de Launay etd’Argentre, par. d’Argentre,

— de la Guichardiere, — de la Rouvrais, — de Laumaille, — d’Org&res. Anc. ext. chev. f ref. 1668, neuf gen. ; ref. de 1427 a 1513, par. de Geveze et Argenlre, ev. de Rennes.

D’argent à la bande de gueules, chargSe de trois channes d’or, comme Maillechat. Devise : En bonne table.

Yvon, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Guillaume, Spouse vers 1390 Orphaise d f Argents, dame dudit lieu ; Jean, leur His, capitaine de cent hommes d’armes des ordonnances du due en 1420 Spouse Perrotte le Maczon, dont : Jean, chevalier de i’ordre de l’6pi, en 1441, marie k Marie de Romilley. Marcilly (de), voy. le Lubois.

Marck (de la) (orig. d’Allemagne), comte dudit lieu, — due de Clfeves et de Nevers,

— sr d’Aremberg, — due de Bouillon, — prince de Sedan, — comte de Maulevrier, de Braine et de Lumain, — sr de Bienassis, par. d’Erquy, — du Hilguy, par. de Plougastel-Saint-Germain, — de Pratanroux, par. de Penhars. D’or à la fasce 6chiquetée d’argent et de gueules de trois tires ; au lion issant de gueules en chef.

Jean, chambellan du Roi en 1454, pfcre de : 1o Robert, auteur des sr * de Bouillon et de S&ian, qui ont produit deux marechaux de France et se sontfondus en 1591 dans la Tour-X ^jOOQIC d’Auvergne ; 2o Evrard, qui a continue les s M d’Aremberg, tondus en 1547 dans de Ligne ; 3« Guillaume, dit le sanglier des Ardennes, dteapite en 1485, auteur de la branche de Lumain qui a produit en 1718 un lieutenant-gén£ral, marirt dans la maison de Rohan-Chabot, pfere de : Louis-Engiibert, mariS en 1727 & Marie-Anne-Hyacinthe Visdelou, dame de Bienassis, du Hilguy at Pratanroux. De ce mariage issue Louise-Marguerite, Spouse en 1748 de Charles-Leopold, prince d’Aremberg.

Marconnay (de) (orig. du Poitou), sr dudit lieu, — de Coulombiers, — du Mornay, — de la Milltere, — de ChAteauneuf, — de Lugny, — de la Barbelinfere, — de Frozes, — de la Mayre, — de Curzay, — de Beaulieu.

De gueules 4 trois pals de vair, au chef d’or, (Sceau 1338) eomme Chdtillon-sur- Marne.

Estile, 6cuyer dans*une montre de 1380 ; Jean, chambellan du roi Charles VI en 1418 «  Pierre, premier maitre d’hfltel des trois reines Catherine de Médicis, Elisabeth d’Autriche et Louise de Lorraine, laissa de son mariage contracts en 1566 avec Louise de Soubs- moulin : Melchoir abbé de RilW en 1581, 6vdque de Saint-Brieuc en 1601, † 1618.

Mardbaux, sr de la Marre, — de la Bourgeaudtere, par. de Servon, — du Bois, par. de Saint-Erblon, ev. de Rennes.

Déb. ref. 1668, ress, de Vitr6.

Marec (le), voyez Marc’hec.

Marechal (le), sr de Longueville.

D’argent au cheval gai et effaré de sable (Sceau 1237).

Richard et Gervaise de Dinan, sa compagne, font une fondation k I’abbaye de Savigné en 1237.

Marechal (le), sr de la Bretonnifcre, — de la Chapelle, par. de Guichen. Ext., ref. 1669, sept gen. ; ref. et montres de 1450 a 1513, par. de ChAteaugiron, ev. de Rennes, Saint-Senoux et Guichen, ev. de Saint-Malo.

D’argent à trois hures de sanglier arrachSes de sable.

Alain, de la ville de ChAteaugiron, anobli en 1445 et rabat k la paroisse un feu. Jean, épouse vers 1479 Guiilemette Mauvoysin ; Jean, petit-flls du préc6dent, exempt de fouages k la reformation de 1513, paroisse de Guichen, pour ce qu’ii se dit de la lignSe de la monnoie.

Marechal (le).

D’or à la bande de gueules, k Torle de six coquilles de mdme (G. le B.).

Une famille de mSme nom et armes existait en Bresse en 1750.

Marechal ou Mareschal voyez Mareschal.

Mari&e (de la).

D’argent à cinq tourteaux de sable en sautoir ; au chef d’hermines (G. le B.), comme la Sicardais.

Mareil (de), sr dudii lieu et de la Haye, par. de la Ghapelle-Launay, — de Bedouan, par. de Donges, — du Brossay, par. de Nivillac, — de Larmor, par. de Saint-Dolay,

— du Plessix, par. de Saint- Viaud, — de Teille, par. de Saint-Herblain, — de Houlhard. Ref. de 1426 a 1513, dites par., ev. de Nantes. Echiqueté d’hermines et de gueules (Sceau 1435). On trouVe Bonaventure, sr de Moulhard, en Beauce, gertilhomme de la chambre et chevalier de Tordre en 1548, marie a Anne de Beaumanoir-Lavardin. Les s™ de Kerrun, de Tréb6ron, de Keramprovost, de Keraudren et de Hauteviile, paroisse de Crozon, 6vdché de Cornouaille, de mdme nom et armes, deboutes a la reformation de 1671.

Mareil (de), voyez Guy.

Mareschal (orig. du Poitou, y maint. en 1667 et 1716), sr des Hardyas, — de la Touche, — de Flmbrettere, — baron de Poiroux et de Villiers-Charlemagne, — sr de Buchignon, — de ia Bastarderaye, — de Fougere. D’azur au lion couronne d’or, arm£ et lampasse degueules. Nicolas, epouxen 1504 de Ren^e de Mayre, exempt de tailles par sentence des elus des Sables en 1533 ; Baptiste, marie a Madeleine du Bouchet, sénéchal de la principality de la Roche-sur-Yon, en 1581.

Fondu en 1824 d&ns Sioc’han.

Marest (orig. da Maine), sr des Aulnays, — de la Ragotiere. D’azur au lion d’or (alids : d’argent) surmonte de trois etoilesde mfime. Trois conseiilers au parlement depuis 1681 ; deux secretaires du Roi, garde seels a la chancellerie en Rennes en 1708 et 1719.

Maretz (des), (orig. de Paris), marquis de Maillebois, — baron de Ch&teauneuf-en-Thimerais.

D’azur au dextrochfere d’argent, tenant trois lys de mfime. Jean, intendant de Soissons, marie a Marie Colbert, soeur du ministre, pfere et mere de : i 9 Nicolas, ministre et secretaire d’Etat, dont : Jean-Baptiste, maréchal de France en 1741, et Marie-Madeleine, marine k Louis- Vincent, marquis de GoSsbiS and, lieutenantgeneral en 1704 ; 2o Vincent-Francois, evGque de Saint-Malo en 1702, f 173y. Margadel (de), (orig. des Trois-Evéches, .

D’azur h la croix d’argent, charg£e de cinq larmes de gueules. Pierre, avocat en parlement, echevin de Pont-a-Mousson, anobli en 1663, trisaieul de Louis-Joseph, etabli en Bretagne k a fin du dernier siecle et marie a Vannes a Marie-Josfcphe Bossart du Clos ; un marechalde camp sous la Restauration. Margaro (du), sr dudit lieu, par. de Sevignac, — de Langouedre par. de Plenee-Jugon. — du Roislerault, par. de Bobi’al, — de Pencrec’h, — de Coetcouvran et de la Motte-Moysan, par. d’Yvignac, — de Rouillon et de la Goquillonnais, par. do Combuurg.

Anc. ext. ref., 1669, sept gen. par. de Saint-Samson-Jouxte-Livet ; ref. et montres de 1428 a 1535, dites par,, ev. de Saint-Malo, Saint-Brieuc et Dol. D’azur a trois coquilles d’argent.

Jamet, seritehal de Jugon en 1320 ; Quillaume, vivant en 1479, pfcre $ Olivier % et aieul d’autre Olivier, vivant en 1513, marié à Thomasse de Tréal.

Margat (du), sr dudit lieu, par. de THermitage, — de la Prevostoye et de la Touchette, par de Cezeve.

Ref. de 1427 a 1513, par. de Geveze, ev. de Rennes. D’argent au lion rampant de sable.

Noel, abbéde Saint-Melaine, + 1535.

  • Marguerie (orig. de Normandie, y maint. en 1463, 1598 et 1666), baron de Vassy, —

s r duTeilhupin, — de Sainte-Honorine, — de Golleville, — de Sorteval, — de Montfort.

D’azur & trois marguerites de pré d’argent. Devise : Cherche qui n’a.

Jacques, conseiller au parlement en 1660, marié à Jeanne de Marboeuf, pfere d’ Henry, Charles-Antoine, enseigne des gendarmes de Bretagne en 1727 ; un 6véque de Saint-Flour en 1837, depuis transfer^ k Autun, en 1851. Marhallac’h (du), voy. Marc’hallach (du). Marias, (orig. de Guyenne), anobli en 1654. D’azur a une fasce accomp. de deux étoiles en chef et d’un croissanlen poinle, le tout d’argent.

Un secretaire du Roi pr&s la cour-des-aides de Bordeaux en 1758. Cette famille s’est alliée en Bretagne aux du Beaudiez.

Marie, sr de la Diablerie, par. de Bonnemain, — dela Higourdaye, par. d’Epiniac, — de Languenan, — de la Bouyfcre, — de la Touche-Mesleart. Anc. ext. chev., ref. 1669, dix gen. ; ref. et montres de 1427 a 1513, par. de Bonnemain, la Fresnais et Epiniac, ev. de Dol. D’argent h trois coquilles de sable ; alias : deux channes et une molette (Sceau 1410).

Le nom ancien de cette famille est le Diable. Thomas le Diable, vivant en 1420, pfcre de Jean, marte en 1465 k Isabeau de la Motte ; un chevalier de i’ordre en 1637. Mari£ (le), sr de la Barberie, — dela Garnizon, par. d’Orvault, — dela Thomassiere, par. de Sautron.

Maint. ref. 1669, gen., par les privileges de la chambredes comptes. D’azur h la levrette rampante d’argent, college d’or, accomp. de trois besants de mfime.

Frangois, 6chevin de Nantes en 1601, sous-maire en 1603 ; Guillaume, épouxde Perrine Amproux, pfcre de Rent, maitre des comptes en 1659. Le sr de la LSvraudifcre, paroisse de la Chapelle-Hullin, débouté k la reformation d ^ IG70.

Marigny (de voyez Bernard.

Marigny (de), voyez Gepflot.

MARicfo, s f de Kerguivio, par. de Neulliac, — du Rangouftt, par. de Stival, — du Spernouet, du Lye et de Guermen, par. de Kergrist, — de la Villeneuve. Anc. ext., ref. 1669, neuf gen. ; réf. et montres de 1426 a 1562, par. de Mflr, Neulliac et Kergrist, év. de Coraouaille, et Stival, ev. de Vanues. Ecartelé aux 1 et4 : de gueules au lion d’or ; aux 2 et 3 : d’or à trois rencontres de cerf de gueules.

Eon, vivant en 1426, aieul d’Yron, vivant en 1481. marte k Catherine le Bourgeois ; Pierre, 61u abbé de Lanvaux en 1549 ; Franpois, chevalier de Tordre en 1610. • Fondu au xvra* sifecle dans Trédern et Gouzillon. Marillac (de) (orig. d’Auvergne),, sr de Saint-Genest, — de Ferrteres, — de Farainville, — d’Ollainville, — baron de Porsac, — comte de Beaumont-le-Roger. D’argent macjonné de sable, au croissant de gueules en abyme, accomp. de six merlettes de sable.

Pierre, ch&telain de Lastic en 1480 ; Charles, 6véque de Vannes en 1550, transfer^ k i’archevéché de Vienne en 1557, 1 1560 ; Bertram}, frfcre du préc6dent, 6véque de Rennes, f 1573 ; Michel, garde des sceaux de France en 1624, mort prisonnier k Chateaudun en 1632 ; Octavien, son flls, dit le P. Michel, capucin, 6véque nommé de Saint-Malo, f 1<> 3 * ; Louis, marshal de France, décapité en 1632, marié k Catherine de Médicis. flile naturelie de Come de Médicis.

Marin, (orig. de Languedoc), sr de Beauvoisin et de Montcan, en Languedoc, — de Kerloi, par. de Pluvigner, — de Talhoét-Salo, par. de Pluneret, — de Surte, — du Chastelet, par. d’Heric, — d’Angle.

Anc. ext. chev., ref. 1669, sept gen. ; ress. d’Auray, et maint. a Tintend. en 1702 D’azur à trois chevrons d’or ; au chef d’argent, charge de trois roses de gueules. Jean, Spouse Marthe Maliane, veuve en 1439 ; Jean, chevalier de i’ordre et gentilhomme de la chambre du Roi, s’6tablit en Bretagne, oil 11 épousa en 16*8 Frangoise le Gouvello, dame de Talhodt-Salo ; deux conseillers au parlement depuis 1652 ; un page du Roi en 171* ; un Iieutenant-gén6ral en 1758, † 1779. Le sr de la Houssaye, paroisse de Fougeray, d^boute a la reformation de 1668 et k Tintendance en 1701.

Marion, sr de Kerdrein, de Penanguer et de Kerera, par. de Pluguffan, — de Kermateano, par. de Plougastel-Saint-Germain, — de Kerhuel, par. de Ploneour. Ext., réf. 1669 sept gén. ; réf. et montres de 1448 a 1562, par. de Larre, ev. de Yannes, Pluguffan et Plougastel-Saint-Germain, ev. de Coraouaille. D’argent à trois ; alids : quatre fleurs de lys de gueules ; alids : d’azur à trois fleurs de lys d’argent (G. G.).

Guillotet Alain, exempts de fouages, par lettres du due, a la reformation de 1448, paroisse de Larre ; Michel, époux d’Aurigane Per^nez, pfcre : 1o de Michel, fermier du devoir de billot en r$v4ché de Cornooaille, en 1483 ; il 6quipa un navire et leva cent vingt

homines a ses frais pour secourir le duc, assiege par les Francais dans Nantes, fut tué dans une sortie en 1487 et laissa une fiile unique Jeanne, mariee a Frangois le Saux, secretaire du due en 1490 ; 2o de Frangois, sr de Penanguer, marie a Francoise de Kergodt, qui ont continue la filiation.

Marion, sr de la Bretonnfere, — des Hayes, — du Yal. Maint. auconseilen 1721, ress. de Vitr6.

Ecartete aux 1 et 4 : d f argent a trois roses de gueules ; au 2 : d’argent a deux clefs de sable, passdes en sautoir ; au 3 : d’argent au coq de sable. Claude, de la Tilie de Vitre, orig. de SainWean-sur-Vilaine, anobli en 1704. Marion, sr du Fresne, ress. de Rennes.

D’argent au palmier de sinople, accosts de deux sautoirs pattgs et alés6s de gueules (Arm. 1606).

Andrt, epouse en 167S H&ene-Seraphine Magon de la Villepoulet ; Hétene-Frangoise 9 epouse avantl739 Charles-Augustin le Roux de Codtando. Marion, sr , de Penanrue, ress. de Brest.

De sable a un épi de seigle d’or, accomp. de trois nfefles de mfime, tigées de sinople (Arm. 1696).

Nicolas, maire de Brest en 1724.

Marion, sr de Proce, par. de Suce, — des Noyers, — de * Beaulieu, par. de Saint -Sebastien, 6v. de Nantes.

D’azur au mur crénelé d’argent, masonng de sable, mouvant de la pointe ; sommé d’un coq d’or, tenant une épée de sable en pal. Devise :Nos murs, nos lots. Claude, sr de Proce, echevin de Nantes en 1669 -, un marshal de camp du genie, anobli sous le titre de baron en 1820.

Marnieres (de) (orig. du Poitou), sr de la Biffardtere, — de laLohtere, par. de Loutehel, — de Cofctbo, de la Hataye, du Boisgle et de * Guer, par. de Guer, — de la Ville-aux-Oiseaux, par. de Saint-Jouan des-Guerets, — dela Chohanntere, par. de Carentoir. — de la Martiotere et baron de Montbarrot, par. de Saint-Aubin de Rennes

— sr de la Vallee, par. de Plumaudan.

Anc. ext. chev., ref. 1668, huitgen., ress. de Ploftrmel. D’azur au chevron accomp. en chef de deux roses et en pointe d’un lion, le tout d’or.

Maurice, vivant en 1440, Spouse Helene le Camus, dont : Geoffroy, marie a H61eneSerreau, veuve en 1469 ; Ren6, et Madeleine Bienfait sa compagne, pere et mere de Jean conseiiler au parle/nent en 1600, epoux d’Helene du Val ; deux autres conseillers en 1632 et 1713 ; un lieutenant general des armies du Roi en 1748 ; un president & mortier en 1775. Marot, sr des Alleux, — vicomtede Taden en 1644 et comte de la Garayo en 1685, par. de Taden, — sr de la Fontaine, — de Villemen, — baron de Blaison, en Anjou. Ext. ref. 1671, quatregen. ; ref. 1513, par. de Plou&r, ev. de Saint-Malo.

D’azur à la main dextre d’argent, accomp. d’une itoile d’or au premier canton. Tanguy, temoin de la fondation de Saint-Malo de Dinan en U89, pere de Guillaume, bourgeois de Dinan, garde de ses enfants et de Francoise Lotin sa femme, en 1513 ; Raoul, epoux de Simone le Fer, s^nechai et capitaine de Dinan, Fun des conjures d’Amboise en 1560, anobli par lettres de 1598 ; trois conseillers au parlement depuis 1623. Fondu au xvm a siecle dans du Breil.

Le sr du Mottay, deboute k la reformation de 1668. Marque (de la) (orig. du Beam), sr de Doublet, — de la Palisse. D’azur à une palmed’or en pal, accosWe de trois monts de six coupeaux d’argent (LaGh. desB.) ; alias : d’argent à l’arbre terrasse* de sinople, surmonW de deux étoiles de gueules.

Les srs du Bois, de meme nom et armes, etablis k RoscolT en 1668, se sont allies aux Sioc’han et aux Chaton.

Marquer. sr de TréguiI et de Moucon, par. d’Iffendic, — du Couedic, par. de Nivillac,

— de la Harardtere, par. de Saint-Herblain, — du Plessis-Regnard, par. de la Chapelle-Basse-Mer, — des Gailleules, par. de Saint-Laurent-des-Vignes. Ref. de 1427 a 1513, par. d’Iffendic, ev. de Saint-Malo, Nivillac ei Saint-Herblain, ev. de Nantes.

D’azur à la fasce d’or, accomp. de trois coquilles de mfime (Sceau 1383) ; alias : 6cartelé : du Rochet des Gailleules.

Yves, ecuyer de la retenue du due de Lorraine, donne quittance de ses gages au doyen de Toul en 1383 ; Atnaury, marechal de salle du due en 1467, ecuyer de cuisine en 1488 ; Eustache&ls Joachim, epouse vers 1530 Jacqueline de Mathan dont : Louise, epouse de Rene deBourgneuf, sr de Cuce, premier president au parlement en 1570. Marquerais (de la) (orig. d’Anjou), sr de la Villegontier, — de TEspinay, — de la Ghaussee.

Ext. ref. 1671, neuf. gén., ress. de Rennes.

De gueules a la fasce d’argent, accomp. en pointe d’un croissant de mfime. Foulques flls Gteo^roy, vivant en 1467, Spouse Perronneile Marboué ; Pierre, avocat au presidial d* Angers, epoux de Renee Colin, + 1592, pere : 1o de David, conseiller au parlement deBretagne en 1587, t 1592 ; 2* de Joseph, maitre des comptes en 1596. Marques (orig. d’Espagne), sr de la Vairie, — du Marais, — de la Bra^chou&re, par . de Saint-Herblain, — de la Chaboctere, par. de Bouguenais, — de la Duracerie, par. de Sainte-Pazanne, — de la Ganterie, par. de Saint-Fiacre. Ext. ref. 1671, cinq gen., ress. de Nantes et maint. au conseil souverain de Saint-Domingue en 1737.

Goupé au 1 : d’azur au sautoir atesS d’or, accomp. en chef et en flancs de trois besants de méme ; au 2 : d’argent au 16opard de gueules ; k la bordure d’argent charged de six annelets d’or.

Michel et Marguerite de Villadiego, pere et mere de : 1o Michel, conseiller au presidial de Vannes en 1571 f aieul de RerU, auditeur descomptes en l&n ;l° Jacques, echevin de Nantes en 1578, maire en 1585.

Marquis (le), srde la Villeauroux, par. d’Iffendic.

Déb., ref. 1670, ress. de Rennes.

D’argent au lion rampant de gueules, armé de sinople.

Marquis (orig. d’Anjou), srdes Places.

D’argent a la bande de gueules (Arm. 1696) ; alias : d’or à trois pals d’azur (Arm. 1696).

Deux auditeurs des comptes en 1730 et 1769.

Marraud (or. de PAgenais), s’des Grottes.

Confirme au Conseil souveraio de la Martinique en 1789.

De gueules à l’épée d’argent en bande ; au chef d’azur, charge de trois étoiles d’or.

Une branche établie à Nantes s’est alliée aux Bkard du Dteert, Burot de Carcouit et Kersaintgilly.

Marre (de la), srde Kersaliou, par. de Plusquellec, — de Kcrerault, par. de PIougastel-Daoulas.

Deb., ref. 1670, etappelea Parrifcre-ban de Gornouaille en 1694. De gueules au croissant d’argent, accomp. de trois coquilles de méme.(G. le B.). Marrecambleiz ev. de Leon.

D’azur à trois gerbes d’or (G. le B.), comme Landiffern. Marronniere (de la), voyez Jaillard.

Marsolle (le), srde Chamfort, par. de Leg6, — de Saint-Philbert, par. de Ligne. Deb., ref. 1668, ress. de Nantes.

Martel srde la Reinonet, par. d’Henansal, — de la Ville-Galle, de la Ville-Josse et de la Mettrie, par. d’Henanbihen, — de Beaumont, par. de Bain. Ref. et montres de 1423 a 1535, par. d’Henansal et Henanbihen, ev. de Saint-Brieuc.

Porte un frette (Sceau 1392).

Jean, croisd en 1248 (cab. Courtois) ; Geoffroi, srde la Rainonet, fait une donation k l’abbaye de Saint- Aubin en 1264 ; Antoine, chevalier de l’Hermine en 1466.

  • Martel, srde Vaudray, — du Pare, — de la Malonni&re et du Plessix-Glain, par. du

Loroux-Bottereau, — de la Chesnardtere et de la Clerais, par. de la Chapelle-Basse-Mer, — de la Vairie, par. de Saint-Mars-Ia-Jaille, — baron de Renac, par. de ce nom, — srde la Saulais, — de la Jaillerie, — de Tenouel, par. de Guenin, — du Pe, par. de Bouguenais, — de la Haye, par. de Lavau. Tomb II. 31

Ext. ref. 1668, cinq gen. , et raaint. a 1’ intend, en 1701, ress. de Nantes.

D’or h trois marteaux de sable.

Michel, Spouse en 1513 Francoise du Chastellier ; Francois chevalier de l’ordre en 1569, capitaine du ch&teau de Pirmil en 1585 ; Olivier, chevalier de Tordre en 1600 ; un lieutenantgeneral des armees navales en 1656, conseiller d’Etat ; un brigadier de cavalerie en 1748.

Martial (orig. de Guyenne).

D’azurau lion d’or. Devise : Trahameos in vinculis charitatis. Un eveque de Saint-Brieu c et Treguier en 1858 † 1861. Martign£ (de), s 1 * dudit lieu, par. de Martigne-Ferchaud. Ref. 1440, par. de Rouge, ev. de Nantes. ° D’argent h une quintefeuille de gueules. Yves, fait une fondation k Tabbaye de Marmoutiers en 1062 ; Robert, chancelier de Bretagne en 1398. *

La branche ainee fondue dans la Guerche, d’oii la seigneurie de Martigne est passes successivement aux Chdteaubriant, Brienne de Beaumont, Gaudin, du Perrier, Villeblancke, par acquet Montmorency et par alliance Bourbon-Cond^. Martin, s 1 * de Montlige, par. de Rannee, — de la Gerardtere, par. de Visseiche, — de la Bigottere, — de Saint-Aignan, — du Boistaille, par. d’Arbresec, — de la Bouvardi &re, — de l’Hermitage.

Ext. ref. 1668, cinq gen., et maint. a Fintend. en 1699 ; ref. 1513, par. de Rannee, Visseiche et Arbresec, ev. de Rennes. D’argent h trois quintefeuilles de sable. Jean, vivanten 1513, epouse Perrinedu Boispean. On trouve Jean Martin, exempt et anobli par lettre de gr&ce du due, & la reformation de 1450, paroisse de Fougeray ; mais nous ignorons s’il appartenait k cette famille. Martin, sr de Mouligne, par. de Domaigne, -— de Gohorel, — de Broise. D’argent frette de gueules.

Jean, senechal de Saint- Aubin-du-Cormier en 1554, pere de Jean, conseiller au parlement en 1581 ; Raoul son fils, conseiller au parlement en 1623. Fondu dans le Gall dela Porte et Argentre. Martin, sr de la Vairie, par. de Saint- Mars-le- Blanc, — de laRiardais, — des Renaudieres, — de la Gueraudais, — de Bonabry, par. de Saint-Malo de Phily, — de la Paristere.

Deb., ref. 1668, ress. de Rennes.

D’or au chevron de gueules,, charge* d’une molette d’argent, accomp. de trois pies au naturel (Arm. de l’Ars.).

Martin.

Porte un sautoir (Sceau 1337).

Raoulet, ecuyer, dans une montre de 1337.

Martin, s f du Vergier, par. de Plouer, — des Murs, — de la Guerche, — des Champs-Gerault, par. d’Evran, — de Grohant, — de Montaudry. Anc. ext., ref. 1669, sepl gin. ; ref. et montres de 1428 a 1513 par. de Taden, Trelivan et Plouer, ev. de Saint-Malo.

D’azur sem£ de billettes d’argent ; au franc quartier de gueules, charge" de trois rustres d’or.

Jean, vivanten 1440, pere &’ Olivier, jusarmier en brigandine, k une montre de 1479, marie* k Olive Ginguéne

La branche des Champs-Gérault, fondue dans Nicolas. Martin, sr de (a Grande-Rivtere, par. de Parame, — de la Lande, — de la Chapelle, par. de Saint-Meloir-des-Ondes.

Maint. a Tintend. en 1717 ; ref. et memtres de 1478 a 1513, par. de Parame et Saint-Meloir-des-Ondes, ev. de Saint-Malo. D’azur à la croix pattee d’or, cantonnSe en chef d’une Stoile et d’un croissant d’argent. Devise : Stella in tempestate.

Deux lieutenants des mar£chaux de France au bailliage de Dinan, depuis 1696. Martin, s 1 * du Plessix, par. de Pluzunet. Ref. et montres de 1427 a 1543, par. de Pluzunet et Mousterus, ev. de Treguier. D’azur à trois Stoiles d’argent.

Fondu dans Kermel.

Les s rs du Haut-Ghemin et du Plessis-Rabatiere, de mSme nom et armes ont produit plusieurs officiers aux comptes de 1621 k 1727. Le sr du Cloistre, paroisse de Loguivy, débouté à la reformation 1668.

Martin, sr des Hurlteres, par. de Ch&tillon-en-Vendelais, — des Morandais, — de la Cour et de la Garenne, par. de Soudan.

Maint. ref. 1671, gen., ress. de Rennes.

D’or à trois branches de chfine de sinople, englantees de m&me. Gilles, anobli en 1638, conseiiler au parlement en 1647. Martin, sr de la Ballufcre, par. de Broons-sur-Vilaine, — des Brulais, — de la Jartrtre.

— de Mouligne, par. de Doraagne, — de Broise. Ext. ref. 1669, trois gen., ress. de Rennes. D’argent à trois fasces ondées d’azur.

Raoul, avocat et alloue" au presidial de Rennes en 1579, époux de Julienne Frogerais, anobli en 1595, perede Rene, conseiiler au parlement en 1609 ; un maitre des comptes en 1647 ; un eveque des missions Strangeres, vicaire apostolique du Kiang-Si, † 1715. La branche de la Balliere, fondue dans Tranchant. Martin (orig. de Guyenne), sr de Belleassise, — baron de Laubardemont, — comte de Marcellus en 1742, — sr du Tyrac.

D’azur à la tour d’argent, donjonnge k dextre d’une tourelle de mdme, le tout ma< ;onné de sable.

Jacques, évéque de Vannes en 1599 et abbé de Paimpont, + 1624, frfcre de Jean, intendant de Tours, conseiller d’Etat, juge d’Urbain Grandier en 1634 et de Cinq-Mars en 1642 ; un pair de France en 1823.

Martin, sr de Beau lieu, par. de Guerande.

Maint. ref. 1669, gén., ress. de Guerande.

D’azur à trois besants d’or.

Guillaume, franc archer et 61u de la paroisse de Cordemais en 1443 ; Francois, mari£ a Jacquette Chalumeau, maitred’hdtel ordinaire du Roi, sénéchal de Guérande, anoblienl65i. Les s ri de la Salle, de Saint-DGnac et de KervrGnel, paroisse de Saint-Molf, de la Saudrais, de Kerméanec, de Cabéno et de Ch&teaulou, paroisse de Saint-Antir6-des-Eaux, déboutes k la reformation de 1669, ressort de Guerande. Martin, sr de la Vernade etdu Verger, par. de Doulon, — du Perray, par. de Saint-Mars-du-Desert, — de Ranzay, par. de Saint-Donatien, — de la Thomassifere, par. de Sautron, — du Haut-Chemin, — du Plessis-Rabatiere, — du Plessis-Gillet et du Plessis-Jouan, par. de Cougron.

Deb M ref. 1668, ress. de Nantes.

D’or à trois losanges de gueules en fasce, surmontees d’une molette de mftme (Arm. 1696).

Jean, sr de Ja Thomassifcre, 6chevin de Nantes en 1565 ; Guillaume, receveur généra de Bretagne en 1627, Spouse Ang61ique le Feuvre ; plusieurs auditeurs et maitres des comptes de 1621 k 1727.

Martin, sr de la Noe et de la Plesse, par. de Pont-Saint-Martin, ev. de Nantes. Ecartelé au 1 : d’argent au poisson de sable en fasce ; au 2 : d’azur au huchet d’or ; au 3 : d’azur à trois barres d’or ; au 4 : d’argentau loup de sable (Arm. 1696). Un lieutenant de la louveterie au comte nantais en 1671 ; un lieutenant au sifcge roya des traites de Nantes en 1697 ; un correcteur des comptes en 1723, maitre en 1726. Martin, sr de Malros, par. de Plouagat, — de la Ville-Gohel, par. de Plerio. Ref. et montres de 1441 a 1513, par. de Plouagat-Chatelaudren, ev. de Tr^guier, et Plerin, ev. de Saint-Brieuc.

De gueules à une rose double d’argent.

Alain, auditeur des comptes en 1498.

Martineau (orig.d’Anjou), sr de Prince et de la Berttere, en Anjou, — de la Uouteillerie, par. de Saint-Donatien, — du Dreseuc, par. de Guerande.

D’argent au chevron d’azur, accomp. de trois merlettes de sable ; au chef de gueules, chargé dune coquille d’argent, accostee de deux Gtoiles d’or.

Deux maitres des comptes en 1599 et 1678 ; Nicolas, maire d’Angers en 1618.

Martines, (orig* de Paris), sr dela Hilquintere.

Deux conseillers au parlement depuis 1563.

Martini£re(de la), sr dudit lieu, pai de Montgermont, — de la Pommeraye, par. de Brie, — de la Fleuriays, par. de Saint-Jean-sur-Vilaine, — de la BSguinaye, par. deThourie.

Anc. ext., ref. 1671, sept gen. ; ref . et montres de 1427 a 1513, par. de Saint. Jean-sur-Vilaine, Thourie et Lalleu, ev. de Rennes. D’azur à la bande d’argent, charg^e d’un lion de gueules entre deux fleurs de lys de mftme. (Sceau 1415).

Guillaume, vivant en 1513, epouse Rollande, dame de la Beguinaye. Martret, sr de Kermartret, par. de Saint- Yvy, — du Gleuzdon, par. de Gourin. Réf. et montres de 1427 a 1481, par. de Gourin et Paule, ev. de Cornouaille. De gueules & trois trfefles d’or, accomp. en pointe d’un huchet de mfime . Les s* de Preville de méme nom et armes ont produit un maire de Brest, depute aux Etats de 1758, et un sous-lieutenant de vaisseau en 1787. Mary, sr de la Villemeen, — de Lourme, par. de Plouer, — de la Vallee, par. de Plenee-Jugon.

Deb., ref. 1669, ress. de Saint-Brieuc.

Pierre, capitaine pour le Roi en laparoisse de P16dran en 1668. Marzein, sr du Vieux-Launay, par. de Ploujean, — de la Ville- Provost, — de Penarpont, par. du Minihy, — du Gosquer.

Déb., ref. 1669 ; montres de 1503 a 1534, par. du Minihy, ev. de Leon. D’argent à l’arbre de sinople, sommé d’un croissant de gueules (G. le B.). Tanguy, capitaine de corsaires k Roscoff, anobli en 1480. Marzein, sr de Kermarzein.

Losangé d’hermines et de gueules (G. le B.). Marzeliere (de la), marquis dudit lieu, en 16l8 et baron de Bain, par. de Bain, — baron de Bonnefontaine, par. d’Antrain, — vicomte du Fretay, en 1578, par. de Pance, — sr du Plessis-Giffart, par. d’IrodouSr, — de BrenSen, par. de Gampéneac,

— du Gue, par. de Noyal. — dela Motte, par. de Gennes, — d’Olivet, — de Vaublein,

— du Boishamon, par. delaCouyfere, — de Montgardin, par. de Talensac, — de Brambeat, par. de Maure.

Réf. et montres de 1427 a 1513, par. de Bain, Pance et la Couyfere, ev. de Rennes Irodouer, Talensac et Maure, ev. de Saint-Malo.

EcartelS au 1 : de sable à trois fleurs de lys d’argent, qui est la Marzeli&re ; au 2 : d’or à une fasce d’hermines, accomp. de trois fleurs de lys d’azur, qui est Porcon ; au 3 : palé d’or et de gueules de six pifeces, qui est Saint-Brice ; au 4 : d’argent k la croix engreslée de sable, qui est du Gat.

Pierre, marte k Annette du Boishamon, chambellan du due en 1422 et capitaine de H&te p&re de Plezou, fille unique héritiere, marié en 1471 it Olivier Giffart, dont les descendants ont pris les nom et armes de la Marzeliere, et ont produit quatre chevaliers de Tordre de 1570 fii 1606.

La seigneurie de la Marzelifere a appartenu dans la suite aux CoStquen, Burfort de Duras et la Bourdonnaye.

Marzain (de), vicomte dudit lieu, par. de Saint-Nazaire.

Porte un loup (Sceau 1381).

Olivier et Jean ratifient le traits de Gu^rande en 1381 ; Tiphaine, temoin au testament de la duchesse Jeanne d’Angleterre fait a Nantes en 1384. La vicomte de Marzain a passé successivement ensuite aux de Cleuz, Malor, Rohan et Carne.

  • Marzelle (de la) (orig. de Bourgogne), sr de Beaumesnil, par. de] Villamee, ev. de

Rennes.

Maint. par les commissaires en 1752. (G. G). D’azur à la fasce d’or, chargée de trois fermaux de sable et surmontee d’un 16vrier issant d’argent.

Mas (du), voy. Matz (du).

Mascarene (orig. du Languedoc, y maintenuen 1669), sr de* Riviere, — de Lezoualc’h, par. de Plouhinec, — dela Coudraye, par. de Tr^meoc, ev. de Cornouaille. Maint. a rintend. en 1706 et admis aux Etats de 1761 . D’argent au lion de gueules, armé et lampassé d’or, accomp. de trois étoiles de sable, rangSes en chef.

Martin, sr de Riviere Spouse en 1560 Anne de la Roque. Cette famille, alltee aux la Pierre, cTAndigne, Penfentenyo, Rospiec et Trolong a pour auteur en Bretagne, Jean, originaire de Castres, fermier-géneral du duché de Rohan k Loudeacen 1685, marte en 1693 k Marie-Marguerite le Borgne de la Maison-Neuve ; un chef de division des armies navalesen 1786. Masle (du), sr dudit lieu, par. de Pipriac, — du Moulin-Hamon, par. de Maure, — de Lortere, — de la Porte- Meslo, — de Trilan, — de Colveuc, par. de Guerande. Anc. ext., chev. réf. 1669, dixgen. ; réf. et montres de 1427 a 1513, par. de Pipriac et Maure, ev. de Saint-Malo.

De gueules h trois cygnes d’argent, membrés et becqués d’or. Quillaume, vivant en 1400, Spouse Jeanne de la Bofissifcre, dont : Louis y marte en 1437 k Marie Boutier.

Masle (le), sr dela Bretonniere, — de Juigny, — de la Sallettere, — du Boisnozay, par. de Saint-Liphard.

Deb., ref. 1669, ress. de Nantes.

Deux auditeurs k la chambre des comptes en 1586 et 1618, et un premier huissier k la méme chambre en 1652.

Masne (le) (orig. d’Orl^ans).

D’or a deux pins arrach(5s de sinople.

Louis, maire d’Orléans en 1573 et 1578.

Massart (orig. de Montferrat), sr de la Raimbaudtere, par. de Thourie, — vicorate de Ferc«S par. dece nom, — sr de la Houssaye, — de Missegrande, — de la Foye. Ext., arrét du pari, de 1746, six gen., ress. de Rennes. Coupé au 1 : d’argent h Taigle éployée de sable, membrGe, becquée et couronn£e de gueules ; au 2 : de sable au dard d’argent la pointe en bas (G. G.). Fondu dans Lkziart et Trkdern.

Masson (le), voyez Maczon (le).

Masson (le).

D’or à une quintefeuille de gueules, accomp. de trois tfites de maure de sable. bandées d’argent.

Deux secretaires du Roi en 1663 et 1687.

Masson, sr de Kervanon, par. de Plouigneau. Ref. 1543, dite par., ev. de TrSguier.

D’argent au lion de sable, armé et lampassé de gueules (G. le B.). Massukl, sr des Chapelles, par. de Saint-Pierre-de-Plesguen, — de Mortrien, par. de Roz-Landrieux, — de !a Bouteillerie, - du Bois-de-Bintin, par. de Talensac. Anc. ext. chev., ref. 1669, six gen. ; ref. et montres de 1478 a 1513, par. de Saint-Pierrc-de-Plesguen et Roz-Landrieux, ev. de Dol. GironnS de six pifeces de gueules etd’hermines ; voyez BouTiERet la Garde. Jean, vivant en 1478, pere de Franpois, marie 5, Francoise de Langan ; autre Francois, chevalier de i’ordre en 1593 ; Ren6, capitaifte de Montmuran, lieutenant de cent hommes d’armes des ordonnances du Roi et chevalier de son orflre en 1 650. Fondu dans du Breil du Ckalonge.

Matharel (orig. d’Auvergne, y maint. en 17 14^, sr du Chery, — de Lasteyras, — de la Marthe, — du Joux.

Coupé d’azur et de gueules, h trois losanges rangées en fasce, surmontees d’une croix accomp. de trois étoiles, le tout d’or. Antoine, commissaire reTormateur des domaines du Roi en Bretagne en 1577, pfcre d’Augustin, secretaire du Roi a la grande chancellerie en 1621 -j- 1653. Mathefelon (de), (ramage de Mayenne), baron dudit lieu, — sr de Durtal, par. de Seiches et de Blaison, en Anjou, — des Rochers, par. de N.-D. de Vitre. De gueules h six 6cussons dor, 3. 2 et I, qui est Mayenne, h la bordure besant 6e (Sceau 1380) ; alias : trois croix potencies (Sceau 1321).

248 MAT .

Hubert de Champagne, fils puiné du comte de Champagne, Spousa, en 1080, ThSriti&re de Mathefelon, etl’ainS des enfantsissus dece mariage prit les nom et armes de Mathefelon. Foulques, se croisa en 1201.

Cette maison a produit quatre abbesses de Saint-Georges de Rennes, de 1153 6,1370 et un 6vdque d’Angers, † 1355.

La branche ain^e fondue dans Parthenay, d’ou la baronniede Mathefelon a passé successivement aux Chalons, Hicsson, la Jaille, du Matz, Sctpeaux et d’Espinay. La branche des Rochers fondue en 1410 dans Sévign&. Mathezou, sr de Kerganan, par. de Landeda, — de Kerbuoc’h, par. de Plouvien, — de Kereval, — du Cosquer, — de Keruznou, par. de Ploudalmezeau. Anc. ext., ref. 1669, sept gén., ref. et montres de 1426 a 1534, par. de Landeda et Plouvien, ev. de Leon.

D’argent h la bande de sable, ehargSe de trois étoiles d’argent. Mac&, compris dans le testament d’Hervé de Léon en 1363 ; Christophe, vivant en 1426, Spouse Marie Sylvestre ; Mac6, auditeur des comptes en 1458 ; une fille &Saint-Cyrenl753. Famille Gteinte.

Mathieu, sr du Rozel.

D’argent &la croix ancrée de sable, chargée en c<Bur d’une 6tolle d’or. Franpois, conseiller au parlement en 1566.

Matignon (de), sr dudit lieu, par. dece nom, ev. de Saint-Brieuc. D’or h deux fasces nouées de gueules, accomp. de neuf merlettes de mftme, 4. 2. 4, poshes en orle entre les fasces (Sceau 1219), comme Gamepin, Kerangrion et Yacennou. Devise : Liesse d Matignon.

Luce, dame de Matignon, fille de Denis, vivant en 1149, épousa Etienne Gouyon, s* de la Roche, etfit plusieurs fondations k Tabbaye de Saint-Aubin-des-Bois de 1209 k 1219. Matz ou Mas (du), sr dudit lieu, par. du Theil, — du Bourg, par. de Marcille-Robert,

— de Montmartin, par. de Saint-Germain-jlu-Pinel, — vicomte de Terchant, au Maine, s r de la Rivifere, de Launay et de Villeneuve, par. d’Abbaretz, — de Mathefelon et de Durtal, en Anjou, — sr du Brossay, par. de Saint-Grave. — de la Vaisousfere, — deBouer6, — de la Thebaudtere, — de la Jaroussaye, par. d’Arbresec, — du Plessis-Glain, par. du Loroux-Bottereau, — de la Boulaye, — de Gatenou, — dela Bousselaye, par. de Rieux, — du Boisbrassu, par. de Garentoir. Anc. ext. r*f. 1671. dix gen., etmaint. a Tintend. en 1700 ; ref. et montres de 1427 a 1544, par. du Theil et Sain t-Germain-du-Pinel, ev. de Rennes, Saint-Grave, £v. de Vannes et Abbaretz, <*v. de Nantes.

D’argent, fretté de gueules de six pieces ; au chef 6chiqueté d’or et de gueules (Sceau 1401).

Radulphe, chevalier, Tun des exfouteurs testamentaires de Geoffroi de Chateaubriant en 1262 ; Ttebaut, vivant en 1380, Spouse la dame de Montmartin ; Jean, petit-flls des presents, p&re 1o de Gilles, marte vers 1513 k Jeanne de Beaucours, came du Brossay, auteur des srs du Brossay ; 2o de Thbbaut, marte k Bertranne du Val, auteur des srs de Villeneuve. Gilles, maitre d’hdtel du due en 1480 ; Jean, eveque de Dol, † 1557 et enterrA k Angers ; Jean, sr de Montmartin, marechal de camp en l59t, gouvernour de Vitre, celebre capitaine royaliste, auteur de memoires sur la Liguo en Bretagne ; deux chevaliers de Tordre en 1591 et 1619 ; deux deputes des Etats royalistes de Rennes, vers Henri IV en 1595. La branche de Villeneuve a produit un conseiller au parlement en 1776. Famille eteinte de nos jours.

Maubec, vojez Malbec.

Maublanc, sr du Bois-Boucher, — de la Souchais. par. de Saint-Philbert-de-Grand. Lieu .

D’azur & trois roses d’or (G. G.).

Pierre, secretaire du Roi pres la chancellor ie de Toulouse, anobli par lettres de 1770. Maucazre (le), sr du Hellez, — du Carpont, par. de Lampaul, — de Kerbalanec, par. de Guimiliau, — de Kervennec — de Kerliver, — de Kerbiriou, — de Kersimon, par. de Ploudalmezeau, — du Mescoat, — du Beaudiez, par. de Landunvez. Anc. ext., ref. 1669, six gen. ; ref. et moutres del426a 1534, par. de Lampaul et Ploudalraezeau> *v. de L^on.

D’ora trois roses de gueules ; alias : d’or à trois tourteauxde gueules (G. le B.). Yves, doyen du Folgoat en 1455 ; Goulven, epouse en 1518, Marguerite de la Boissiere. Cette famille parait avoir la m£me origine que les Kerguizien. Le sr de Kerbiriou, paroisse de la Forest, debouté & la reformation de 1671. Mauclerc (orig. du Poitou, y maint. en 1667), sr de la Muzanchfcre. D’argent à la croix ancrée de gueules.

Un evSque de Nantes en 1746, † 1774.

Maudet, sr de la Maudeterie, par. de Bais, — de la Tremblaye, par. d’Esse, — du Buart, — de la Noe, prés Loheac, — de.Ia Fonchais-au-Baron, — de Saint- Jean, — de la Briaye et de la (iouriniere, par. de Ferce, - de Tartifume, par. de Rouge, — du Teil, par. de Trans, — de Renihel et de * Penhofct, par. d’Avessac, — de Treguenne, par. de Guipry, — de Saint-Andre, — de la Jou, — de la Brohonniere, par. de Saint-Malo-des Phily.

Anc. ext., ref. 1669, huitgeo., et maint. a Tintend. en 1700 ; ref. etmontres de 1427 a 1513, par. de Bais, Esse et Ferce, ev. de Rennes. Losange* d’or et de gueules.

Guillaume archer dans une montre de 1356 •, Jean, sergent de la cour de Rennes en 1434 ; R&mery, vivant en 1480, Spouse Robine du Bignon, dont : Jean, vivant en 1513, marte a Jeanne du Boispean.

Deux mar^chaux de camp en 1791 et 1829.

Maudlit ^orig. de Touraine), sr du *PIessix, par. de Caudan, — de Tuomelin, — du Goscro, par. de Lignol, — de Kerven, - de Kerleau, — de Kerlivio, — de Chef-du-Bois, — de Beaumont, par. de Redon.

Toms II. 32

Maint. a Pintend en 1715, ress. de Concarneau et Hennebcnt. D’or au chevron d’azur, accomp. de trois Stoiles de gueules (alias : de trois molettes de sable). (Arm. 1696).

Antoine, interessS aux fermes de Bretagne, anobli en 1701 ; Antoine, secretaire du Roi prfcs la grande chancelierie en 1724, payeur des gages des officiers de la chancellerie de Bretagne en 1727 ; un chef de brigade au corps royal de Partillerie avec rang de lieutenant colonel et un capitaine commandant au regiment Royal (dragons), avec rang de lieutenant-colonel en 1772 ; un volontaire de TOuesttué k Tennemi k Patay, en dfoembre 1870. Mauff (le), sr de Kerdudal, par. de Noyal-Muzillac, — de la Heroniere, — de Kergorden. Unavocat et procureur en la juridiction de Rochefort en 1650 ; un capitaine de br(ilot en 1764 ; un lieutenant des vaisseaux du Roi, en 1778, mort capitaine de vaisseaux.

  • Maufras (orig. de Normandie), sr du Ch&tellier, par. de Poilley, ev. de Rennes.

De gueules au trfcfle de sinople, accomp. de trois molettes d’or. Un procureur fiscal de Tabbaye de Saint-Georges de Rennes on 1773. Maufuric, s’de Lezuzan et de Keramborgne, par. de Dirinon. Ref. et montres de 1426 a 1481, ditepar., ev.de Cornouaille et Plouvorn, ev. de Leon.

D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois huppes ou palles (oiseaux de mer) de mfime.

Guy, abbé de Daoulas, † 1468.

Moderne : Pappe-Vieux-Bourg.

Mauger (orig. de Normandie), sr du Pordo, par. d’Avessac, ev. de Nantes. D’argent h la croix de gueules, cantonnGe aux 1 et 4 de deux chevrons de sable ; aux2et3d’un lion de mfime.

Guillaume, anobli en 1773, frfcre de Laurens, ancien capitaine de dragons, anobli en 1779. Une famille de mSme nom et armes, a 6té maintenue en 1666, Election de Goutances. Maugin, sr dela Digue, par. de MartigneFerchaud. Deb., ref. 1669. ress. de Rennes.

Maugoret, prfes Quintin, ev. de Saint-Brieuc. D’argent à trois marsouins de sable (G. B.). Maugouer (du), sr dudit lieu, par. de Plouha, — du Bois-de- !a-SalIe f par. de Pleguien. Ref. et montres de 1441 a 1535, dites par., év. de Saint-Brieuc. D’azur à dix coquilles d’argent, 4. 3. 2. et 1. Fondu dans Chaponnier, puis Meherenc.

Maugr^mieux, par. de Guegon, ev. de Vannes. Vicomté d’anciennet^ successivement po^sMée par les la Houssaye, Langourla, la MolteVauclan Senechal, Moro et Bonin de la Villebouquaye.

Mauhugeon, sr de Taillepié, par. de Martigné-Ferchaud, — de Mainbrault et de l’Épine-Giffart, par. de Forges, — de la Jaunière, par. de Fercé, — de la Bourelière, par. de Saint Herblon.

Réf. et montres de 1427 à 1544, par. de Martigné, Forges et Fercé, év. de Rennes, et Saint-Herblon, év. de Nantes.

Jean, archer dans unne montre de 1356 ; Raoulet, notaire-passe de la cour de la Guerche en 1396 ; Jean, capitaine du trait et maître de l’artillerie en 1475 ; Pierre, son frère, capitaine des francs-archers et élus de l’évêché de Rennes en 1475 ; Jacques, épouse avant 1513, Marie Brochereul, dame de la Jaunière ; Marie, dame de la Jaunière, vicomtesse de Fercé, épouse en 1605, Francois d’Appelvoisin.

Mauléon (de), (ramage de Thouars), sr du Bournay, par. de Soudan, — de Touffou, par. du Bignon, — de la Villeneuve, par. de la Chapelle-sous-Ploërmel. Réf. et montres de 1426 à 1513, dites par., év. de Nantes et Saint-Malo.

De gueules au lion d’argent (Sceau 1420).

Savary, croisé en 1511 ; Jean, trésorier de l’épargne, et receveur général des profits des monnaies de Moncontour en 1414 ; un secretaire du duc en 1463.

Maumillon (de), (orig. du Poitou), sr de la Chambonnière.

D’azur à deux cœurs accotés d’or, accomp. de trois étoiles de même (Arm. 1696).

Jacques, conseiller au parlement en 1569.

Mauny (de), voyez Poulain.

Mauny (de), sr dudit lieu, par. de Landehen, — de Lesnen, par. de Saint-Tual, — de Gournois, par. de Guiscriff, — d’Anneville et de Torigny, en Normandie, — de Miniac, par. de ce nom.

Réf. et montres de 1428 à 1479, par. de Trimer, év. de Saint-Malo, Guiscriff, év. de Cornouaille et Miniac-Morvan, év. de Dol.

D’argent au croissant de gueules (Sceau 1306) ; aliàs : surmonté d’un lambel de même (Sceau 1371) ; aliàs : écartelé aux 2 et 3 d’une losange, sur le tout un lion (Sceau 1544).

Jernigon, sénéchal de Dinan, t&noin de la ratification du testament de Jean Gruel en 1197; Gautier, témoin d’une fondation au prieuré de Bécherel en 1118; Francois, abbé de Coëtmalouen en 1543, évêque de Saint-Brieuc en 1544, de Tréguier, en 1545 et archevêque de Bordeaux en 1553, + 1558.

La branche ainée fondue dans Bourdon puis Poulain ; la branche de Lesnen fondue dans du Chastellier puis du Chastel ; la branche de Torigny fondue en 1421 dans Gouyon-Matignon.

Maupertuis (de), voyez Moreau.

Maupetit, sr de la Ville-Maupetit, par. d’Hénanbihen, — de Mouëxigné, par. de Maroué, — de l’Hôpital. par. de Quintenic, — du Bignon, par. de Saint-Denoual, — de la Croix, par. de Saint-Jacut, — de la Touche-au-Moine, — de Montaigu.

Anc. ext., réf. 1670, huit gén. ; réf. et montres de 1423 à 1535, dites par. et par. , d’Hénansal, év. de Saint-Brieuc. D’azur à la tour crénelée d’or, la porte de gueules. Guillaume, sr de Mouëxigné, capitaine de Jugon en 1231 ; Olivier, vivant en 1423, épouse Jeanne de Saint-Guédas ; Jean, chevalier de l’ordre en 1580.

  • Maupillé, ress. de Fougères.

D’azur à une losange d’argent, chargée d’un sautoir de gueules, et accomp. de trois croissants échiquetés d’argent et de sable (Arm. 1696).

Maure (de), comte dudit lieu en 1553, par. de Maure, — vicomte de Fercé, par. de ce nom, — baron de Lohéac, par. de ce nom, — sr de Bonaban, par. de ce nom, — de Quéhillac, par. de Bouvron, — du Gué-au-Voyer et de la Séneschalière, par. de Saint-Julien-de-Concelles, — de Landal, par. de la Boussac, — du Plessix-Anger, par. de Lieuron, — de la Rigaudière et du Loroux, par. d’Essé, — de Landamère, — de Sucé, — de Parigné, par. de ce nom, — de Saint-Etienne, par. de ce nom, — de Montrelais, par. de ce nom, — de Lorgeril, par. de Plorec, — de la Sourdinais, par. de Drefféac, — des Brieux, par. de Plélan-le-Grand . Réf. et montres de 1426 a 1513, par. de Maure, Lieuron et Plélan, év. de Saint- Malo. De gueules au croissant de vair (Sceau 1298) ; alias : à la bordure chargée de onze besants en orle (Sceau 1420). Jean, vivant en 1298, épouse Aliette de Rochefort, dame de Quéhillac ; Renée, gouver- nante des Clarisses de Dinan + 1577 ; deux chevaliers de l'ordre en 1562 et 1574. Fondu en 1600 dans Rochechouart, d’où le comté de Maure a passé par acquêt aux Rosnyvinen.

Mauron, par. de ce nom, év. de Saint-Malo. Baronnie en 1655 en faveur de Maurille de Bréhant, voyez Bréhant, possédée ensuite par acquêt par les d'Andigné.

Mauroy (de) (orig. de Champagne). D’azur au chevron d'or, accomp. de trois couronnes ducales de même. Claude, docteur en Sorbonne et doyen du Folgoat en 1675.

Maussier (le) (orig. du Poitou), sr de la Vergne, — de Préaubin. Ext., réf. 1669, six gén., ress. de Quimper. D’azur à trois mains senestres d’argent. Olivier, vivant en 1488, marié à Catherine Hazard ; François, commandant des ville et château de Concarneau en 1636.

Maussion (orig. d’Anjou), sr de la Courtaujay, — de Candé, — du Joncheray . D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de deux étoiles de même et en pointe d’un cyprès terrassé d’argent. Thomas, receveur général des finances d’Alençon, secrétaire du Roi en 1696 ; deux maîtres des comptes en 1771 et 1781.

Mauvillain, sr de la Bruslais, par. de Saint-Brice-en-Coglais, — de Beausoleil. Deb. ref. 1668, ress. de Fougfcres.

P’azur à la mauviette essorante d’or, tenant en son bee une tige de lin de sinople et regardant un soleil d’or.

Un maitre des comptes en 1764.

Mauvinet.

Porte vair6, charge d’une bande (Sceau 1353). Mbrice y donne quittance de Ses gages en 1353. Mauvoisin, sr de la Mauvoisintere, par. de Bedee, — des Veneres et du Pont, par. du Rheu. — de la Vill&brune, par. de la Fresnais, — d’Aubigne, par. de ce nom. Ref. et montres de 1427 a 1513, dites par., ev. de Saint-Malo, Rennes et Dol. D’or à deux fasces de gueules ; alias : accomp. de sept coquilles en orle (Sceau 1315).

Goscelin fait une fondation a Saint-Aubin d’Angcrs en M ;Guy $ croisé en 1248 (cab. Courtois), regut, au rapport de Joinville, plusieurs blessures a la Massoure, ou il fut couvert de feu gr^geois ; Jean, alloué de Rennes et ambassadeur en France en 1386 ; Guillaume, maitre des comptes en 1402 ; Amaury, dans un réle d’arquebusiers a cheval de révdchéde Saint-Malo, en 1569.

Cette famille a et£ maintenue en Normandie en 1668. Mauvy, sr de Carce et de la Motte, par. de Brutz, - de la Douettee, par. de Laille,

— de la Feillee, par. de Goven, — de la Touchais, — du Portal, — de Treel, — des Forgettes, — de la Morintere.

Anc* ext., réf. 1668, six gen. ; ref. et montres de 1427 a 1513, par. de Brutz, Lailte et Goven f ev. de Rennes et Saint-Malo. Papelonné de gueules et d’hermines ; au franc canton de sable, chargé d’une demi-fleur de lys d’argent.

Guillaume, fils Jamet, vivant en 1448, pfcre de : 1o Patry, conseiller du due en 1480, marte a Jeanne du Cleuz, dame de Carcé ; 2* Francois, sr de la Feillee, vivant en 1479, marié a Roberte Josse, auteur de la branche de la Touchais. Mauvy.

Ref. 1479, par. de Baulon, ev de Saint-Malo. D’or à trois mauvis (oiseaux) de sable (Arm. de l’Ars.). May (de), sr de Bensalou. par. de Plouneventer, — de Beauregard, — de Kerriou, — de Kerjenetal et de Ternant, par. de Plouvorn, — de Leinoudrein, — de Kermorvan. Anc. ext., ref. 1669, huit gen. ; ref. et montres de 1443 a 1503, par. de Plouneventer et Plouedern, ev. de Leon et Daoulas, ev. de Cornouaille. D’argent a deux fasces d’azur, accomp. de six roses de gueules.

254 MAZ

Edouard, marte a Jeanne de Kersulguen, veuve en 1440. Une famiile de mfime nom, au pays de Combrailles en Limousin, y maintenue en 1715, parait avoir la mdme origine et porte : cTazur h la fasce cTor, accompagnee de trois roses d’ argent.

Une autre famiile de ce nom, maintenue en Poitou en 1667, portait les armes precédentes, bris^es d’un lambel d’argent en chef. A cette derni&re, se rattachait ie s f de la Perri&re, paroisse de Vieiilevigne, débouté a la reformation de 1669. May (du), sr de Kervcnno, par. de Plumeliau. Dfeb., ref. 1668, ress. de Ploermel.

Ma ye (le) (orig. de Poitou), s p de Vallfere, — de Moiseaux. Maint. aux Aides de Paris, en 1781.

D’azur à trois feuilles de chfine d*or et trois glands de mfeme. Devise : Servata gloria civi.

Simon, abbé de Marmoutiers, puis 6v£que de Dol en 1351, transfi§ré a Cbartres en 1357 1 1360 et inhumé a Marmoutiers ; Etienne, maire de Poitiers en 1636. Mayenne, baronnie, erigeeen duch«-pairie Tan 1573 en faveur de Charles de Lorraine-Guise, et berceau d’une maison alliee a cede de Dinan. De gueules à six Scussonsd’or, 3. 2 et 1 ; alias : charges chacun d’une molette de gueules (Sceau 1197).

Juhaei, fils Geoflroi, marte vers 1196, a Gervaise, dame de Dinan, remartee a Richard le Marshal, se croisa en 1199, † 1220, a Tunis.

Marguerite, flile des préc6dents, épouse Heiiry, baron d’Avaugour, dont Alain, qui vendit Dinan au due Jean le Roux en 1265.

Mayer (le) (orig. d’Espagne), sr de la Villeneuve, — de Kerigonan, — de Kermenguy,

— du Rest, — du Bot, par. de Saint-Marc ou Trenevez, ev. de Léon. D’argent à deux chevrons dentelés de gueules (Arm. 1696). Jean, maire de Brest en 1664 ; Thomas, maire de Brest en 1680, Spouse Catherine d’Agard, dont Anne, marine en 1670 a Yves le Dall, sr de Keréon. Maynaud (orig. de Bourgogne), sr de la Tour, — de Pancemont. Ecartelé aux 1 et 4 : d’argent à trois molettes de sable ; aux 2 et 3 : d’azur à la tour d’or.

Etienne, baiili d’6pée du Charolais, 1 1732 ; un 6vdque de Vannes, en 1802, † 1807. Mazarin (orig. d’ltalie), ducde Bethel, de Nivernais, de Donzy et de Mayenne. D’azur à une hache d’armes d’argent, fichSedans un faisceau d’or, lié d’argent, posé en pal, et une fasce de gueules, chargée de trois Stoiles d’or brochante. Jules, cardinal et premier ministre sous la minority de Louis XIV, † 1661, frfcre de Michel, cardinal et archevGque d’Aix et abbé de Bonrepos, † 1648 et de Hieronime, mariee a Laurent Mancini, dont entre autres enfants : Hortense, mariee en 1661, a (Armand-Charies de la Porte, due de la Meilleraye, Iieutenant-gén6ral en Bretagne, a la charge de porter les nom et armes de Mazarin.

  • Mazeas, s p de Lesmel, par. de Plouguerneau, — de Kerlouron, par. de Kernilis, —

de Lanverzien, — de la Villeneuve, — du Cosquer, — du Merdy, par. de Ploudaniel. Ref. et montres de 1426 a 1534, par. de Plouguemeau, Lannilis et Ploudaniel, ev. de Leon.

D’or au chevron d’azur, accomp. de trois trefles de mfime (G. le B.), comme Goulhezre.

. Gilles, epoux de Marguerite de Kerroignant, au nombre des gentilshommes de la compagnie de Penmarc’h, passes en revue par le marshal de Chateaurenault en 1708. La branche de Lesmel fondue en 1622 dans Denis, puis Poulpiquet. Mazelle, sr de la Poterie, par. de Saint-Helier. Réf. 1513, dite par., ev. de Rennes.

Perrot, franchi en 1453, pere de Guillaume, vivant en 1513, marie k Catherine Prunault. Mazoyer (le), (orig. du Berry), sr de la Villesorin, — de Chiraugirard, — de FAbbaye, de Vernon.

Ext. ref. 1670, six gen., ress. de Nantes. D’argent à trois coeurs de gueules.

Jean, vivant en 1500, pere d’autre Jean, epoux de Perrine Bourdais, bisaieux de Jean, qui s^tablit en Bretagne k la suite de M. de Vendéme, fils naturel d’Henri IV, dont il elait capitaine des gardes en 1620.

Mazures (des), ev. de Saint-Brieuc.

D’azur à une tour d’argent, surmontée de deux coquilles d’or et soutenue d’un serpent rampant de mfime (Arm. 1696).

Mazuri£, sr de * Pennanec’h, par. de Plougastel-Daoulas, — de Kerouallain, par. de la Forest, — des * Garennes, prfes Quintin . D’azur à la masure ouverte d’argent.

Mathurin, sr Je Pennanec’h. gentilhomme de la venerie du Roi, rapporteur du point d’honneur, maire de Morlaix en 1759 et depute de cette viile aux Etats de 1772 ; Pierre-Louis, maire de Morlaix en 1782 et depute des senechaussees reunies de Morlaix et Lannion aux Etats generaux en 1789.

Mean (de sr dudit lieu, par. de Montoir, ev. de Nantes. D’azur à la fleur de lys florencSe d’argent (Sceau 1237). MfcANCE, sr de Courtemer.

Claude, president aux comptes en 1560 ; Jean-Frangois, premier huissier aux comptes en 1732, anobiien 1754.

Meastrius aliks Measlouys, sr du Pouldu et de Kervelegan, par. de Ploumogner, — de Keronan, — de Kerbihan, — de la Ville-Ernault.

Ext. ref. 1669, six gen. ; montres de 1503 a 1538, par. de Ploumoguer et Trebabu, ev. de Leon.

D’or a trois quintefeuilles de gueules.

Robert, vivant en 1481, épouse Marie Lancelin.

Meaux (de), (orig. de Brie).

D’argent à cinq couronnes d’épines de sable, 2. 2 et 1.

Un abbé de Prières de 1768 à 1787.

Médic (du) voyez Cormier.

Mée (le), sr de Cornehouat et de Trehardet, par. de Bigaan, — «’e Coetlagat. par. de Sene. Deb., ref. 1668 ; ref . et montres de 1481 a 1536, par. de Bignan, ev. de Vannes.

D’argent au sautoir de gueules, accomp. de trois croisettes de même.

Berthelot, général des monnaies en 1475.

Mée (le), par. d’Iffiniac, év. de Saint-Brieuc.

D’azur à la croix terrasstie et alésée d’or, rayonnanle de même, chargée au pied de deux ancres d’argent en sautoir. Devise : Ecclesiæ securitas.

Un évêque de Saint-Brieuc et de Tréguier en 1841, comte romain en 1845, † 1858.

Méel (de), sr dudit lieu, — du Domaine et de la Haye-Maingard, par. de la Chapelle-du-Lou, — du Lou et de la Mafardière, par. du Lou-du-Lac.

Ref. et montres de 1444 a 1513, dites par., ev. de Saint-Malo et Dol.

Porte sept merlettes, 4. 2. 1 (Sceau 1378).

Eon accompagna du Guesclin en Normandie et donna quittance de sea gages en 1378.

Olivier, capitaine d’une des compagnies envoyées au secours du Dauphin en 1421, décapité à Vannes en 1451, pour avoir trempé dans l’assassinat de Gilles de Bretagne.

Fondu dans la Lande.

Méhaignerie, sr de la Richardiere, - de Beaumanoir.

Maint. à l’intend. en 1713, ress. de Fougères.

D’argent au fouteau arraché de sinople (Arm. 1696) ; aliàs : écartelé de gueule à cinq billettes d’argent en sautoir (G. G.).

Mehault, sr de la Yilleboury, par. de Pluherlin.

Ref. et montres de 1427 a 1536, ditepar., ev. de Vannes.

De gueules à trois étoiles d’or (G. le B.).

Fondu en 1617 dans Butault.

Meherenc (de) (orig. de Normandie, y maint. en 1463 1598 et 1666), sr dudit lieu, par. de Trevteres, de Flottemanville, de* Saint-Pierre, de Varreville, du Quesne, de la Groudtere et de Giberville, en Normandie, — du Bois-de-Ia-Salle, par. de Pleguien, − de Cunfiou, par. de Plouay, - du Clud, par. d’Inguiniel.

Anc. ext., arrét du pari, de Bretagne de 1762. D’argent au chef d’azur ; alids : h la bordure de gueules. Devise : Fats honneur. Henri, rend aveu pour le fief de Méh6rencen 1372 ; Gabriel, gentilhomme de lachambre en 1656, pfcre de Michel-Henri, marié en 1701 a Thdrdse le Chaponnier, dame du Bois-dela-Saile ; un page du Roi en 1754 ; deux membres admis aux honneurs de la Cour en 1786, tués a Quiberon en 1795 ; un contre-amiral en 1823, † 1827. Meilleur (le), sr de Kerherve, par. de Grandcharap, — de Goazven, — de Larre, par. de ce nom.

Maint. par les coramissaires en 1702, ev. de Vannes. D’argent à labande d’azur, chargé de trois besantsd’argentet accomp. de trois maillets de gueules ; alids : d’argent a la bande d’azur, chargée de trois losanges d’or et accomp. de trois maillets de gueules (G. G.). Jean, conseiller honoraire au pr^sidiai de Vannes, anobli en 1655 ; un conseiller au pariement en 1682 ; un president a mortier en 1723. (Famille Gteinte), Le sr de la Rabinifcre, paroisse de Plumaudan, débouté a la reformation de 1670, Mejusseaume, par. du Rheu, ev. de Rennes.

Seigneurie possédée au xv 6 si&cle par les le Bart, puis par les CoMogon, 6rig£e en vicomt 6 en 1572, en faveur de Frangois du Que, sr de Servon, époux de Marie de Codtlogon, morte sans posterity, retourn^e aux Coitlogon et transmise par alliance aux Carnt-Trecessonet par acquit en 1753 aux Freslon. Melburne (orig. d’Angleterre) .

Porte une fasce, chargge de trois §toiIes ou molettes(Sceaul372,(A/$5.Ga*ym^r*5) Thomas, tr^sorier gén6ral de Bretagne en 1366. MSleen, ev. de Saint-Malo.

D’azur à trois rocs d’6chiquier d’or (Arm. de l’Ars.). M^lesse (de), sr dudit lieu et du Taill, par. de Melesse, — du Plessix, par. de la Chapelle des Fougerets.

Ref. de 1427, dites par. et par. de Saint-Gregoire, ev. de Rennes. D’or à la bande fuselée de sable (Sceau 1389). Bertrand, croise en 1248 (cab. Courtois) ; Robert, ratifiele traits de GuSrande en 1381. La branche ain^e fondue dans Champagne. Moderne : Picquet.

  • Melient, sr de Lanjou^re, de la Tiouere et de TEspinay, par. du Bignon, — du

Trejet et de la Guerche, par. de la Chevrolltere, — du Breil, par. de Saint-Philbert,

— de la Nivardiere, par. de Pont-Saint-Martin . Anc. ext., ref. 1669, neuf gen., par. de Prinquiau ; ref. 1448, par. de Savenay, ev. de Nantes.

GironnG d’argent etde gueules de douze pieces, chaque giron d’argent, chargé d’une Stoile de sable.

Regnaud, alihs : Pierre, vivant en 1434, p£re de Michel, vivant en 1466, marte a Marguerite Mauger.

Tome II 33 Mélient (ramage des precedents), s’du Vigneau, par. de Saint-Herblain, — de la Bouvardifere, par. de Reze .

Anc. ext. f ref. 1669, gen., et arrGt du conseil de 1707, ress. de Nantes. D’argent au sautoir de gueules, un pal de mftme sur le tout, chargé de quatre étoiles d’argent.

Pierre, marte vers 1571 a Jeanne Rouxeau, damedu Vigneau. Mellet gu Meslet, sr du Haill et de Loiseltere, par. de Vern, — de la Tremblaye, par. de Janze, — du Matz, par. du Theil, — de la Miottere, — de la Bussonnaye, par. d’Esse, — du Domaine, — de ChAteauletard. par. de Saint-Erblon, — de la Thomassais, par. de Brutz, — de Corc6, — de Mivoie. — du Verger, — de Roulefort ^ — de la Vieillardifcre, — du Boisboissel, — de la Mesntere, — de la Vallee. Anc. ext. f ref. 1668, sept gen. ; ref. et montres de 1427 a 1513, par. de Vern, Janz6, le Theil, Esse et Brutz, ev. de Rennes

D’argent h trois merlettes de sable. Devise : Speculo et mella. Alain, homme de pratique en cour laie, non contribuant en 1427, pere &’ Olivier, marte a Marguerite Busson, dame de la Bussonnaye ; un abbé de Meillerai en 1510 ; un chevalier de Malte en 1787.

Le sr des lies, débout£ k Tintendance en 1710.

Mellier (orig. de Lyon).

D’azur ila fasce d’argent, accomp. dequatorze besants d’or ; sept en chef, posés 3 et 4, et sept en pointe, posés 4 et 3.

G&rard, géne>al des finances en 1702, chevalier de Saint-Lazare et maire de Nantes de 1720 & 1730, marte en 1707 & Renee Tarail.

Mello (de) (orig. de Picardie), sr dudit lieu, — de Loches, en Touraine. D’or à deux fasces de gueules, accomp. de six merlettes de mfime. 3. 2 et 1, posées entre les fasces ; alias : au iambel a quatre pendants (Sceau 1218*. Dreux, marie k Isabeau de Mayenne, dame de Dinan, assistait en 1225 a la fondation de Saint-Aubin-du-Cormier ; Dreux, connelabie de France, † 1218.

  • Mellon (de), sr dudit lieu, par. de Pace, — de la Guinardais, — de Vaugaillard.

Anc. ext. , ref. 1669, huit gen. ; ref. de 1427 a 1513, par. de Pace, ev. de Rennes. D’azur à trois croix pattees d’argent (Sceau 1415). Devise : Crux spes mea. Geoffroy, tue au combat des Trente en 1350 ; Jean, Tun des signataires de I’association de la noblesse de Rennes pour empfccher Tinvasion elrangere en 1379, pere d’autre Jean, vivant en 1427, marte a Guillemette Baudouin, dont : Jean, marié a Perrine TEstourbeillon. Melorel (lk), sr du Brossay, — de la * Haichois, par. de Mordelles, — de Treraeleuc, _ d u Val, — de laFolie, — de la Souchais, par. de Saint-Aubin-des-Ch&teaux. De gueules à lafasce d’argent, charge* ede trois abeilles de sable ; 6cartelé d’azur k la fasce d’hermines, accomp. de trois Stoiles d’ar gent (Arm. 1696). Jacques-Joseph, doyen du college des médecins de Rennes, secretaire du Roi en 1709 ; MtfN 259

Julien-Anne, son flis, secretaire du Roi en 1727 ; un major au regiment provincial de Rennes en 1771.

Melot.

Gilles, conseiller au parlement en 1559 ; Jean, hdrault d’armes des Etats, anobli en 1652. Menage (orig. d’Anjou, ymaint. en 166»), sr ’*e la Villecole, — de la Morintere, — de Briolay, — baron de Soucelles.

Maint. a Tin tend, en 1699, ress. de Nantes. D’azur au cheyron d’or, accomp. en chef de deux croissants d’argent et en pointe d’une tour d’or ; alids : d’argent au sautoir d’azur, chargé en coBur d’un soleil d’or. (G. G.). Devise : Avec tons, bon minage. Gilles, né k Angers en 1613, auteur des Origines de la langue franpaise, appartenait k cette famille.

Manager (le), sr de Piolaine, par. d’Amanlis, — du Plessis-Bardoul, par. de Plechatel. De sable à trois fusses d’argent.

Alain, usant de bourse commune, employ^ k la reformation de 1513, paroisse de Saint-Gilles de Rennes ; Jean, capitaine pour le Roi, des ville et ch&teau de Chftteaugiron, mari£ k Jacquette du Puy, anobli en 1581 et pendu par le due de Mercoeur k la prise de cette place en 1592.

Jean, fils du préc6dent, chevalier de Tordre en 1640, Spouse en 1600 Jeanne Tanouarn, dame de Kerdanouarn, et leur posterity a gardé les noms et armes de Tanouarn. Manager (le), s p du Plessis, par. de Fougeray. Deb. ref. 1670 et a Pintend. en 1701, ress. de Nantes. D’argent 4 deux vaches de gueules, passantes Tune sur l’autre (Arm. 1696). Manager (le) .

Fasce contre fasc4 d’or et d’azur de trois pifeces, chaquepifece d’or, chargée d’un tonneau de gueules et chaque pifece d’azur, d’une gerbe de bl6, couchfie d’or. (Arm. 1696.).

On trouve Jean, secretaire du Roi k la chancallerie de Rennes en 1554, Mbnant (le), sr de la Jubaudtere, — de Comenan, — des Touches, — des * Ghesnais. Deb., ref. 1668, ress. de Rennes.

D’azur a deux épées d’argent en sautoir, les pointes en haut (G. G). Jean, anobli pour services en 1677 ; un maitredes comptes en 1713. IWnardeau, s p du Perray. par. de Saint-Mars-du-Desert, — de Maubreuil, du Housseau et de la Salle, par. de Carquefou, — de la Bouchettere, — de la Charodtere, par. de la Ghapelle-Basse-Mer, — des Noes, par. de Basse-Goulaine, — de la Houssintere et de Ranzay, par. de Saint-Donatien, — de la Bothiniere, par. de Vallet, — de la Duracerie, par. de Sainte-Pazanne, — de la Haute- Ville, par. de PontchAteau, — de la Hulonniere, par. de Thouare. 260 MEN

Maint. auconseil en 1672 et 1724 ; a l’intend. en 1713 ; par lettres-patentes de 1743, k patre et avo et par arrfit du pari, de 1776, ext., sept gen. , ress. de Nantes. D’azur à trois tfites et cols de licorne d’or. Devise : Telis opponit acumen. Frangois, sr des No3s, employed la garde du ch&teau de Nantes en 1522, Spouse 1o Gillette Spadine, 2o Marie Arnault ; plusieurs auditeurs etmaitros des comptes depuis 1559 ; un maire de Nantes en 1627 ; un conseiller au parlement en 1768. Mendy (du), sr dudit lieu, par. de Plabennec, ev. de Leon. Echiqueté d’argent et de gueules (G. le B.).

Fondu dans Kergublen.

Méne (du) (ramage de Charuel), sr dudit lieu, par. de Plourac’h, — de Goazouhalte, par. de Plougonven, — de Kerguern, par. de Scrignac. Ref. et montres de 1441 a 1562, par. de Plourac’h et Scrignac, ev. de Gornouaille, Plougonven et Tremel, ev. de Treguier.

De gueules à la fasce d’argent, au lambel de méme. Devise : Ober ha UveL (Paire et taire).

Morice, chambellan et capitaine des gardes de la duchesse Anne en 1485, fondateur de rhdpital de Carhaix en 1498. (Fondu dans du Perrier.) Le sr de Kerdeleau, ressort de Carhaix, debouté k la reformation de 1669. M£n£gent, sr de Launay, par. de Médréac.

Deb., ref., 1668, ress. de Rennes.

M^nehorre ou Munehorre (de), sr dudit lieu, par. de Ploumagoar. Réf. et raontres de 1427 a 1481, dite par., ev. de Treguier. De gueules au croissant d’or, accomp. de six étoiles de méme. Mérien, prete serment au due entre les nobles de Treguier et Goello en 1437. Fondu dans Trolong ; moderne : la Ro€ puis Bizien. Meneust (le), sr de Brequigny, par. de Saint-Etienne de Rennes, — du Bouftdrier, . par. de Toussaints, — du Gue, — da Brec6, par. de Noyal-sur-Seiche, — du Bois-Jouan, — du Chastellier, par. de Bouee, — des Treilles, — de la Rouaudtere, — de la Provosttere, par. de la Liraousiotere, — de la Glasserie, par. de Reze, — de TEpronntere, par. de Saint- Donatien. — de Kerouc’hantjpar. de Garlan. Ext. , réf. 1668, cinq gen. , k patre et avo et maint. par les commissaires en 1698, ress. de Rennes.

D’or à la fasce de gueules, chargGe d’un 16opard d’argent et accomp. de trois roses de gueules.

Guy, garde des lettres et livres des comptes en 1521, pere de Guillaume, marie k Bertranne Godet, regu auditeur des comptes en 1570, anobli en 1578 ; Guy, referendaire en 1566 et senechal de Rennes pendant la Ligue, chevalier de l’ordre en 1593, conserva cette ville k Henri IV et fut honore aux Etats de 1593 d’une chaine d’or, avec une medaille k ses armes et k celles de Bretagne et pour legende : Ut olim de republicameritis, sic et orbis liberatoripatria contulit. MEN 261

Trois présidents a mortier en 1607, 1633 et 1678 et deux présidents aux comptes en 1692 et 1723 ; un chevalier de Malte en 1704.

La branche de Bréquigny fondue au xvii e siècle dans Morant, puis Gonidec de Traissan. Les srs de Loiseliere, paroisse de Donges et des Islettes, dont un maitre des comptes en 1673, deboutés a la réformation de 1668.

MENEZ (du), sr dudit lieu, par. d’Esquibien, — de Lezurec, par. de Primelin, — de la Salle, — de Premaigue, par. de Trebry.

Anc. ext., ref. 1669, neuf gen., ref. et montres de 1481 a 1562, par. d’Esquibien et Primelin, ev. de Cornouaille.

D’azur à la croix pleine d’or, cantonnée au premier canton d’une main dextre d’argent ; voyez Guengat et Kernigher. Devise : Et fide et opere. Gestin, vivant en 1427, épouse Catherine de Lezongar ; un chevalier de Tordre en 1660 ; un page du Roi en 1712.

La branche ainée fondue au xvi f siècle dans Scliczon puis Rospiec ; la branche de Lezurec fondue de nos jours dans Bizien du Lézard. MENEZ (du), sr de Traonvezec, par. d’lrvillac, — du Perennou, — de GoStglas. Ext., ref., 1669, huit gen. ; ref. et montres de 1536 a 1562, par. d’lrvillac, ev. de Gornouaille.

D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois besants de mfime, alids : de gueules, 4 trois papillons d’argent (G. le B.). Christophe, vivant en 1503, Spouse Marguerite de Kercadec (Famille eteinte). Menguen (du), sr de Trievin, par. de PlouSzoch. ev. de Treguier. D’argent à un rateau de gueules, emmanché de sable en pal (G. le B.). Menguy ou Mainguy (ramage de Guicaznou,) sieur du Vorc’h, — de Kermabusson, par. de Plestin, — de Penvern, par. de Pleumeur-Bodou, — de Saint-Drenou, — de Kermoan. Ref. et montres de 1427 a 1543, par. de Plestin, Guimaëcc et Lanmeur, ev. de Tréguier et Dol.

D’argent fretté d’azur ; au franc-canton d’argent, chargé d’une étoile d’azur. La branche de Kermabusson fondue dans Huon, puis le Gualès.

Menguy.

Porte un lion [Sceau 1380).

Olivier et Alain son fils, de la paroisse de Plurien, obligent tous leurs biens pour 32 livres a L'abbé de Saint-Aubin-des-Bois en 1298.

Pierre, écuyer dans une montre recue a Pontorson en 1380 ; Gilles, épouse vers 1380 Isabeau, dame de la Rivière et de la Chauveliere, et leurs descendants ont pris les nom et armes de la Rivière ; voyez la Rivière.

Menguy, sr de Kergroas, ress. de Saint-Brieuc. D’azur a la croix fleuronnée d’argent (Arm. 1696). On trouve Jean, sieur de la Mauvière, greffier en chef du parlement en 1589 et Guillaume, secrétaire du Roi en 1645 ; mais nous ne savons s’ils appartenaient a la même famille. 262 MER

Menier ou Mesnier, sr du CIos, par. de Coetmieux, — de la Motte, — de Kerouzien,

— de Kerrivault, par. de Goudelin.

Anc. ext. chev., ref. 1669, sept gen. ; ref. et monties de 1423 a 1513, par. de Coetmieux, ev. de Dol ; Hillioa, Morieux, Pordic et Saint-Alban, ev. de Saint-Brieuc. D’argent au pin de sinople, adextré d’une tfite de maure de sable. Ch rktien, vivant en 1513, Spouse Jeanne de CoGtrieux. Fondu dans Bahezre.

Mennais de la), voyez Robert.

Meno.

Montrede 1481, par. de Plouay, ev. de Vannes. Jean, anobli en 1459.

M£norval (de), voyez Goublaye (de la).

Menou, sr de Kermenou, par. de Tregrom, — de Kerdeval. Ref. 1427, par. de Tregrom ev. de Treguier. D’argent au lion de sable, accomp. de quatre merlettes demfime, 3. 1, comme le Saint.

Fondu vers 1480 dans Bfyaignon.

Menou, sr de Kerarmet, par. de Saint-Michel en Grfcve. Ref. et raontresde 1427 a 1543, dite par., ev. de Treguier. D’azur h l’6pée d’argent, garnied’or, la pointe en haut. Menou (de) (orig. du Perche, puis de Touraine), s’dudit lieu, — de Boussay, en Touraine, — baron de Pontchateau, — s p de Montbert, par ; de ce nom, — du Mee. De gueules & la bande d’or (Sceau 1301). Simon, s* de Menou, epoux d’Alix de Melun, soeur de Jean, vicomte de Melun, grand chambellan de France, vendit au roi une rente sur la prév6té de Bourges, en 1301 ; Nicolas, fils du prudent, marte en 1323 & Jeanne Payen ou Péan, dame de Boussay. Des lieutenants de Roi des ville et ch&teau de Nantes ; cinq mar£chaux de camp depuis 1748 dont Tun, commandant les cinq evéchés de la Haute-Bretagne ; deux abbés de Saint-Mathieu et un abbé de Bonrepos de 1658 k 1760 ; un 6vSque de la Rochelle en 1730 ; un depute aux Etats-Gén6raux de 1789 pour le baiiliage de Touraine, gén6ral de division en 1793, qui fit partie de l’expédition d’Egypte, embrassa Tislamisme et prit en épousant une musulmane, le nom d’Abdaliah ; un major de vaisseau tué a Quiberon en 1795. M^rault, s’des Mesnils.

Maint. auconseilen 1684 et par les commissaires en 1707, ress. de Rennes. D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois molettes de mfime. Qilles, secretaire du Roi en 1600 ! MER 263

Mbrcerel, sr delaTouche, par. de Noyal-sur-Vilaine, — de Chateloger, par. du Ferre. Maint. a l’intend. en 1702 et par arret du pari, de 1775, anc. ext., douze gen. Ref. de 1427 a 1513, par. de Noyal-sur-Vilaine et le Ferre, ev. de Rennes. De sable à trois rencontres de cerf d’or. Un page du Roi en 1746 ; un chef d’escadre en 1761 ; un marshal de camp en 1788, lieutenant-g 6néral en 1815.

Mebceron (or. d’Anjou), sr de la Sebinifere, par. de Monnieres, — de Belanton, par. de Thouare, — de Bonacquet, par. de Vertou. Deb., ref. 1668, ress. de Nantes.

De sable à une merlette d’argent (Arm. 1696). Louis, maitre des comptes en 157*2.

Mercier(le), sr de la Guilltere, — de Quenoumen, — de PEcluse, — du Chalonge, —

— de Portechaire, — de Floremiaux.

Ext. réf. 1669, trois gen., k patre et avo, et maint. par les commissaires en 1703, ress. de Nantes.

D’azur au chevron d’argent, accomp. de deux étoiles en chef et d’un cceur en pointe, le tout d’or.

Un 6chevinde Nantes en 1575 ; des auditeurs des comptes depuis 1592 ; un sous-lieutenant de la grande louveterie de France en 1660. Les s ri de Maisoncelle de meme nom et armes, anoblis par lettres de 1734 en la personne de Louis, sr de Maison celle, chevalier de Saint-Louis, commandant de la Grande-Terre a la Guadeloupe.

Mercier (le), sr de Beaurepos et de Keroman, par. de Guipavas. Confirme par lettres de 1673 et maint. aij conseil en 1717, sept gen. ; montres de 1534 a 1538, par. de Lambezellec, ev. de Leon. D’azur au chevron d’argent, accomp. en chef de deux quintefeuilles de mfime, et en pointe d’une cloche d’or, bataillée de sable. Olivier, anobli en 1515, pfcre de Jean, et celui-ci de Stbastien, vivant en 1538, marte a Marie de Kerroudault.

Fondu dans Fontaine de Merv6.

Cette famille et la prec&lente paraissent avoir une origine commune. Mercier (le), sr du Colleau, — de Goetivy, par. de Locunole. Deb., ref. 1669, ress. de Quimperle.

D’azur a lancre d’or, accomp. de trois étoiles de mfime. (Arm. 1696). Mercoeur, en Auvergne, duche-pairie en 1569 en faveur de Nicolas de Lorraine, voyez Lorraine. 264 MfiR

Merdrignac (de), vicomte dudit lieu, év. de Saint-Malo. D’or à deux fasces nouées de gueules, accomp. de neuf merlettes de mfime, 4. 2. 3, posées en orle entre les fasces (Sceau 1245), comme Matignon. Robert, temoin dans une fondation a Saintr-Martin de Josselin en H18 ; Robert, épous& en 1218, Denise Gouyon de Matignon, et reconstruisit l’abbaye de Saint- Aubin-des-Bois, oil il fut inhum£.

Fondu en 1294 dans Beaumanoir, d’oii la vicomte de Merdrignac a passé successivement aux Dinan, Laval, Sckpeaux et Gondy, par acquit en 1666 aui Doisseau, puis aux Say, Derval et Saint-Pern.

Merdy (du), sr dudit lieu et de Kermeury, par. de Pleubihan, — de Kerarabellec, de Goazellou et de Kermainguy, par. de Pleumeur-Gautier, — de Lancivilien, par. de PenveDan, — de * Catuelan, par. de Henon, — de Quillien, par. de Hengoat, — de Pratguen, — dn Perron, - de Kerhoelquet, — de Goazven, par. de Brelevenez, — de Kerhamon, — de Kerroudault, — de Crec’bgour, — de Kerarleon, — du Plessixau-Noir, par. de Tredaniel. — de laCour, par. de Botiee. Anc. ext., ref. 1669, neuf gen. ; ref. et montres de 1463 a 1543, par. de Pleubihan, Pleumeur-Gautier, Penvenan et Hengoat, ev. de Treguier et Lanvollon, ev. de Dol.

Ecartete d’argent et de gueules, a trois fleurs de lys de Tun en l’autre. Jean et Guillaume, prStent serment au due entre les nobles de Trdguier et GoGllo en 1437 ; Samson, vivant en 1430, auteur des s™ de Catu61an, Spouse Catherine, dame de Kerambellec ; Alain, vivant en 1481, auteur des srs de Goazellou, Spouse Olive Morvan ; Pierre, vivant en 1481, auteur des seigneurs de Quillien, Spouse Olive de Kergrist. Un conseiller au parlement en 1738 ; un premier president en 1777 et un president a mortier en 1779 ; un lieutenant des mar^chaux de France a Moncontour en 1740 ; un capitaine au regiment de la Reine (dragons) fusillé a Quiberon en 1795. La branche de Kermeury fondue dans Tromelin du Pare. M£rer (lb), en frangais Metayer (le)s* de Kerhalet, par. de Quiraper-Guezennec, — . de Kermodest, par. de Pleumeur-Bodou.

Ref. de 1535 a 1543, par. de Saint-Glet et Nolre-Dame de Guingamp, ev. de Treguier.

D’azur à trois gerbes de b d’or.

MArer (le), sr de Kerivoalen, par. de Pontrieux, — de Kerleau, par. de Plourivo. Déb., ref. 1668 et a l’intend. en 1702.

D’argent au chevron de gueules, accomp. de trois glands de mSme ("Arm. 1696). Cette famille et la préc6dente paraissent avoir la m£me origine. M^rer (le), ev. de Rennes.

De sinople au chfine arraché d’or, a la champagne d’hermines. Un avocat au parlement en 1780, conseiller k la cour royale de Rennes, anobli en 1818, 1 1820 sans posterity. MER 265

M£bby (de), voyez Karubl.

Meriadec (de) (ramage de Guicaznou), sr de Crec’hronvel, par. de Ploujean, — de Kerserc’ho, par. de Saint*Martin-des-Champs, — de Buorz et de Kerlessy, par, de Plougasnou.

Réf. et montres de 1448 a 1543, dites par., ev. de Treguier et Leon. D’argent fretté d’azur, qui est Guicaznou ; a la bordure engreslSe de gueules. Herv6, chevalier du Pore-Epic ainsi qu’ Hector, son frfcre, en 1438, se distingua a la prise de Saint-Denis en 1453, fut nommé chevalier de THermine en 1454 et mourut a Wervick, en Flandre.

Meriaye (de la) .

D’argent au chevron d’azur, accomp. detrois roses de gueules (Arm.del’Ars.). comme Whitte.

Merien, sr de Kerisac, par. de Plouizy, — de Melchonnec, par. de Plouaret — de Keranbartz, par. de Plouegat.

Ref. et montres de 1481 a 1543, par. de Plouizy, Bourbriac et Plouegat-Guerand, ev. de Treguier.

D*or au sanglier passant de sable ; alias : et une bordure (Sceau 1381). Alain, de la paroisse de PlouGzec, fait un accord avec les moines de Beauport en 1238 ; Jean, ratifle le traits de Guérande en 1381 et fut entendu dans TenquGte pour la canonisation de Charles de Blois en 1371.

Le sr du Guérou, demeurant a Guingamp, débouté a la reformation de 1669. Merlaud, sr de la Clarttere, — de la Cossonntere, par. du Pellerin, év. de Nantes. Dc sinople a trois merlettes couronnles d’argent. Un auditeur et un maitre des comptes depuis 1755. Merlet.

Réf. et montres de 1469 a 1513, par. de Pordic, ev. de Saint-Brieuc. D-or à huit merlettes de sable, poshes en orle. Merlet (orig. d’Anjou), sr du Paty.

D*or au griffon d’azur (Arm. 1696).

Un Gchevin de Nantes en 1675 et deux auditeurs des comptes de 1749 a 1780. Merliers (des), s t du Boisvert, par. de Saint-Aubin-des-Ch&teaux, — de * Longueville, par. de Jans, — de Beauregard, par. de Vertou, — de la Rivifcre, — de Villeneuve. Ext. ref. 1671, cinq gen., ress. de Nantes, et enregistre au conseil souverain de la Martinique en 1721.

D’argent h trois merlettes de sable.

Guyon, gentilhomme de le maison du seigneur dc Cbateaubriant en 1529, epouse : 1o Francoise de CoGsmes ; 2o Guillemette de Rouvray ; 3o Marie de Lorifcre ; une fllle a Saint-Cyr en 1733 et une dame de Saint-Cyr en 1787. Tomb II. 34 266 MES

Merliers (des), sr de la Caffinifcre, par. de Remouille, — de la Gallerie et de la Porcherie, par. de Belligne, — des Rousseliferes, — de la Mazure, par. de la Chapelle-Basse-Mer.

Maint. par les commissaires en 1700, ress. de Nantes. D’argent au chevron de gueules, accomp. de trois merlettes de sable. Gilles, 6chevin de Nantes en 1587.

Les deux families des Merliers ont la méme origine. Le 8 r de la Coussaye, déb., réf. 1669, ress. de Nantes. M4rot ou Merault, sr du Barre, — des Granges. D’azur au croissant en chef, deux étoiles en fasce et une mer ondée en pointe, le tout d’argent (G. G.).

Jean, secretaire duRoi en 1736, pfcre d’un sous-lieutenant au regiment de Penthifcvre (dragons) en 1784.

Merou, sr de Kergoraar, par. de Loguivy-Lannion. Réf. 1427, dite par., év. de Treguier.

Fondu dans Kerguktay.

Merve (de), voyez Fontaine (de) .

Mes (du), sr de Combourtille.

Réf. de 1478 a 1513, par. de Combourtille, év. de Rennes. D’azur à la fasce d’or, accomp. de trois fleurs de lys de mfime (Arm. de l’Ars.). Fondu dans Chasnt.

Mesange (orig. de Normandie, y maint. en 1666), sr de Saint-Andre, election delfortain. Maint. par arrtt du pari, de Bretagne en 1778, ress. de Fougferes. D’azur à la bande d’argent, accomp. de deux étoiles d’or. M^sanger (de), sr du Bois-Renaud et de la Minaudtere par. de Riaille, — de Chateau-Fremont, et de Tlsle, par. de Saint- Herblon, — de Beauvoir, par. d’Auverne, —

— delaHurlaye, par.deFougeray, — del’Abbaye, par. de Chantenay. Ext., ref. 1668, quatre g£n. k patreet avo } ress. de Nantes. D’argent à trois merlettes de sable.

Jean, president aux enqufltes en 1577, pfcre deiten£, conseiller au parlement en 1594, marié k Claude le Marshal ; un secretaire du Roi en 1745. On trouve Ren&, lance dans la compagnie du marshal de Lohéac en 1473. Mesanhay (de), sr dudit lieu, par. de Pleumeur-Bodou, ev. de Treguier. D’argent à la fasce de sable, accomp. en chef de deux quintefeuilles de gueules et en pointe d’une pomme de pin de mfime (G. le B.). MES 267

Mksanrun (ok), sr dudit lieu, par. de Plougoulm, ev. de Leon. De gueules à la bande d’or, au renard de mfime montant sur celle (G. leB.). Mksanvbn (de), sr dudit lieu, par. de Lambézellec, — de Bouriot, par. de Plougonvelin. Réf. et montres de 1443 a 1503, dites par. et par. de Ploumoguer, ev. de Leon. D’azur au gland versé d’or, accomp. de trois feuilles de chfine d’argent. Devise : Em6-t-hu (Dites-vous).

Mesgam (du), sr dudit lieu et de Mescaradec, par. de Lannilis, — de Landegarou et de Kerleguer, par. de Ploudalmezeau, — de Beauregard, — de Kerambellec, — de Lezivy, — du Stangicr, — de Kermoal, — de Mesrivoal, — de la Villeneuve. Anc. ext., ref. 1669, dix gen. ; ref. et montres de 1443 a 1534, par. de Lannilis, ev. de Leon.

Pour armes antiques : de gueules a la rose d’argent, boutonnée d’or : moderne : d’azur à trois tfttes d’aigle arrachSes d’argent, qui e*>t Mescaradec. Yves, vivant en 1350, pfcre de Jean, marié en 1390 a Jeanne de Brézal. La branche ainée fondue dans Kergorlay, puis du Tr&vou en 1727 et Bihannic ; la derntere branche fondue dans Audren de Kerdrel et Huon de Kermadec. Mbscanton (de) (ramage de Launay-Coetmerret) , sr dudit lieu, par. de PIouzevéd6, ev. de Léon.

D’argent au lion morné d’azur, brisé en l’£paule d’un trfcfle d’argent (G. le B.) Moderne Crec’hquérault.

Mescaradec (de), sr dudit lieu, par. de Lannilis, — de Lesguy, prfes Landerneau, ev. de Leon.

D’azur à trois tfites d’aigle arrachées d’argent (G. le B.). Fondu dans Mescam.

Meschinot, sr des Mortiers, par. de Gorges, — de Martigne et de la Gautrais, par. d e Donges, — de Kerpond’armes, par. de Guerande, — de la Glaveltere, du Priou et de la Puchére, par. de Saint-Lumin6-de-Clisson.

Ref. de 1426 a 1513, par. de Donges et Saint-Lumine-de-Glisson, ev. de Nantes. D’azur à deux fasces d’argent, au croissant de mfime entre elles (G le B.). Jean, maitre d’hdtel des dues Pierre II, Arthur III, Francois II et de la duchesse Anne, etpoSteduxv* Steele, cut ses oeuvres imprim^es k Nantes en 1493. Ii avait épousé en 1444 Philippa d’Andouelle et mourut en 1491. La branche de Kerpond’armes fondue dans Saint-Martin, puis Cousturte et Champion. MescouSz ou Mesgoucz (du), sr dudit lieu, par. de Lambezre, — de Kerraoalec, par. de Saint-Thomas de Landerneau, — de Goetarmoal, par. de Plouzevede, — de Keréver, par. de Plouenan, — baron de Laz et sr de Trevarez, par. de Laz, — marquis de la Roche-Helgomarc , h en 1576, par. de Saint-Thoix, — sr de Gournois, par. de Guiscriff, — de Botigneau, — de Lescoat, — de la Joyeuse-Garde, par. de la Forét. 208 MES

Ref. et montres de 1426 a 1503, par. de Lambezre, Ploumoguer, Plourinet Plouenan, ev. de Leon, et Saint-Mathieu de Quimper, ev. de Cornouaille. D’or au chevron d’azur, accomp. de trois trefles de gueules, comme le Run alids : 6cartelé aux i et 4 : d’azur au dextroch&re ganté d’argent, soutenant un Gpervier de mftme, longé et grilled d’or, qui est la Roche ; aux 2 et 3 d’azur : k deux épées"d argent, garnies d’or et poshes en sautoir, la pointe en bas, qui est CoMarmoal ; sur le tout : du Mescou&’z. Devise : Rien de trop. Herv6, l’undes tegataires tfHervk, vicomte de Leon en 1363 ; Bernard, ecuyer dans une montre de’l378 ; Herv6, epoux en 1400 de Perronnelle de Kerbounan, pere de Bernard, vivant en 1447, marie k Jeanne, dame de Codtarmoal ; Trottuz, page et favori de Catherine de Medicis en 1550, gouvemeur de Morlaix en 1568, chevalier de Tordre, en 1569 president de la noblesse aux Etats de Nantes en 1574, vice-roi de Terre-Neuveen 1578, gouvemeur de Saint-Ld etCarentan enl597, marte : 1o avant 1566 it Claude du Juch, veuve de Roiiand de Lezongar ; 2o & Marguerite de Tournemine, † 1606, sans posterity, laissant pour heritiere Anne, sa niece, femme de Vincent de CoStanezre, dont la fille unique, Anne, epousa en 159$ Charles de Kernezne.

Mksgral (de), sr dudit lieu, par. de la Forat, ev. de Leon. EcartelS aux 1 et 4 : d’azur frette d’argent, qui est Kerguern ; aux 2 et 3 : d’argent k trois hures de sanglier de sable, comme Courtois (Q. le B.). Moderne : Penfentenyo.

MkslkI (le), sr du Porzou.

D’argenti trois merlettes de sable (Arm. 1696). Un greffler des requetes k Saint-Brieuc en 4696. Mbsl£, sr de Grandclos, ev. de Saint-Malo. D’azur au vaisseau d’or, sur une merde sinople, surmonté k dextred’une étoile cTargent.

Jacques, armateur k Saint-Malo, anobli en 1768 ; un abbe de la Chaume en 1782 ; un, membre eleve au titre de baron en 1815.

Mesleabt, sr du Boisrouaud, par. d’Arthon, — de la Galottere, par. de Port-saint-P 6re, — de Limur, par. de Saint- Pere-en-Retz. Eon, archer dans une montre de 1356 ; Jean, au nombre des nobles de la baronnie de Retz qui pretent serment au due en 1383.

Fondu au xv e siecle dans la LohGrie.

Meslet, voyez Mellet.

Meslon, voyez Mellon.

Meslou, sr du Louc’h et de Kersainteloy, par. de Glomel, — de * Tregain, par. de Briec. Ext., arret du pari, de 1734, six gen. ; et appele a Parrifcre-ban de Cornouaille en 1636.

D’argent à deux fasces de gueules, 6cartelé de Trtgain. MES 269

Olivier, franchi par man dement du due en 1468 ; Alain, flls d’Yves, Spouse en 1558 Marguerite de Lopriac ; Jean, maitre des comptes en 1644, gpouse Marie, dame de TrAgain ; Narcisse, conseiller et uge criminel au pr^sidial de Quimper en 1696, marte k ^troniiie Pouldu.

Mesmeur (de), voyez Bastard (lb).

Mesmin, sr du Pont-de-Silly, — de Bernus, par. de Saint-Patera. Maint. ref. 1669, Ogen., ress. de Nantes.

D’azur à la foi d’argent, mouvante des flancs de Yéci, accomp. en chef de trois Stoiles d’or, et en pointe d’un flanchis de mfime. Jacques, anobli en 1610, pfcre de Claude, substitutdu procureur gén6ral au pr^sidial de Nantes en 1660.

Mesnard. sr du Pavilion, par. de Moisdon, — du Glos, — de la Poterie, — de la Noe,

— du Plessis-Regnard, par. de la Chapelle-Basse-Mer. De gueules à une croix d’argent, issante d’un cceur d’or, soutenu d’un croissant d’argent en pointe ; au bras d’or armé d’un arc d’argent, issant k dextre d’une nuée de mfime ; au chef d’azur, chargé de deux Stoiles d’argent. Cinq 6chevins de Nantes depuis 1644, dont le dernier, maire en 1682, épousa Marguerite Bid6.

Mesnard (orig. du Blaisois), sr de’Chouzy. D’or à une barre gironnée d’or et de sable. Un maitre des comptes en 1738, procureur gén6ral des conseils de la Reine en 1742, aieul d’un commissaire gén6ral de la maison du Roi en 1785. Mesnard, sr des Bourelieres.

D’azur a une main dextre appaumSe d’or ; au chef demfime, chargé d’une plante de fougfcre de sinople (Arm. 1696).

Michel, maire de Fougfcres en 1696.

Mesnard (orig. du Poitou), sr de la Goustouére, — marquis de Pouzauges et de Touchepres, — sr du Chatellier, — de la Roche-Brehant, par. d’ Yffiniac, — de la Villeau-Maltre, par. d’Henan-Bihen, — des Noyers, — des Traversteres. D’argent à trois porcs-^pis de sable, mirailtes d’or. Devise : Nul ne s’y frottc. Olivier, gouverneur de Tiffauges en 1460 et maitre d’hdtel de Louis XI ; David, gentilhomme de la chambre et chevalier de l’ordre du Roi en 1590 Spouse en 1592 Frangoise Gouyon de la Moussaye ; Charles, conseiller d’Etat, marshal de camp en 1652 et ambassador en Italie en 1655.

Cette famille, alli£e aux Brkhand et aux des Randier*,* produit trois conseillers au parlement, de 1723 k 1759.

Mesnault (de), sr duditlieu, par. de Plouguin, ev. de Léon. D’azur au lion d’argent (G. le B.), comme le petit Coetivy. Moderne : Bois&on. 270 MfcT

Mesnil (du), sr de Beaupre, par. de Pordic, — de la Coste, — de Launay. Deb., réf. 1668, ress. de Saint-Brieuc.

Mksnoalet (de), sr dudit lieu, de Kerambarz et de Keruzaval, par. de Guilers, — de Mesmetegan, par. de Plouvien, — de Kerallan, — du Mescoat, — de Kerguilliec, — du Rascol, par. de Lannilis.

Anc. ext. ref. 1669, six gen. ; ref. etmontres de 1446 a 1534, par. de Guilera et Plouneventer, ev. de Leon.

D’azur à l’aigle éployée d’or ; alias : tiercé en fasce, charge d’une bande (Sceau 1418).

Henry, vivant en 1481, Spouse Marie Rivoalen, de la maison de Mesltan. La branche ainee fondue vers 1545 dans Fenfentenyo. ksp£renez (de), s. r dudit lieu, par. de Plouider, ev. de Leon. EcartelS aux i et 4 : d’or au lion couronnG de gueules ; aux 2 et 3 : d’azur a la croix d’argent, qui est Saint-Denis (G. le B.). Fondu dans Saint-Denis, puis Touronce et Kersauson. Mestivier, sr de la Grange, ress. de Saint-Brieuc. D’azur a trois gerbes d’or et deux faucilles d’argent en sautoir, poshes en abyme (Arm. 1696).

Jacques, fermier general du comte de Toulouse au duché de Penthifcvre en 1696. llETAen (de), sr duHourmelin, de Vaujoyeux, de Lesby, de la Rue, de la Villeauroux, de la Villeherve, de la Dorbelais et du Gue, par. de Planguenoual, — du Grandpré et de la Villeredoret, par. de Pterin, — de * Lorgerie, par. d’Henan-Bihen, — de la Planche, par. d’Andel, — de la Villebarbou, — de la * Ravillais, par. de Ploubalay,

— de Canoual, — de la Villebague, — du Tertre-Hello, par. de Maroue, — de la Ville-6s-Gouttes.

Anc. ext., ref. 1668, six gen. ; ref. et montres de 1441 a 1535, par. de Planguenoual, Plerin, Andel et Maroue, ev. de Saint-Brieuc. D’argent à trois merlettes de sable ; alids : surmonteesd’un chef d’or (G. le B.), pour la branche du Grandprt.

Guillaume, rend hommage au vicomte de Rohan en 1396 ; Jean, Spouse vers 1400 Olive Bertho, dont : 1o Pierre, capitaine des francs-archers des 6véchés de Tréguier et de Léon, en 1457 ; 2o Alain, auteur des srs du Hourmelin, marte a Thomine Simon, corapris entre les nobles de Lamballe qui prGt&rent serment au due en 1437. Eonet, fils Olivier, auteur des s ri du Tertre-Hello et de la Villebarbou, argentier du due Pierre en 1455, Spouse Marie le Blanc ; Bertrand, vivant en 1469, auteur de la branche du Grandpr6.

Un page du Roi en 1734, brigadier de dragons en 1780, marshal de camp en 1790, lequel fit ses preuves pour les honneurs de la cour en 1789, et mourut en 1796. La branche du Hourmelin fondue dans Normant de Lourmel.

MEU 271

Metayer (lb), sr de Saint-Tudy, par. de Plessala, — de Launay-Caro et de la Ville-Gu$n 6al, par. de Mohon, — du Verger, par. de Saint- Patera, — de Lesnohan, par. de Plumelec. — de Kermello et de Limellec, par. de Brech, — dela Porte-Cousin, — de Laymer, — de Kerrio, par. de Berric, — de Kerdroguen, par. de Saint-Goustan d’Auray, — de Kerboulard, par. de Saint-Nolf, — de Saint-Laurent etde Barara, par. de Sen6, — de * Kerdaniel, par. de Ptelauff, — de Cofetdiquel, par. de Bubry, — du Quelennec, par. de Merleac, — de Penhoet, par. de Plouneventez-Quintin. Ext. ref. 1669, sept gen. ; réf. et mpntres de 1469 a 1535, par. de Plessala, ev. de Saint-Brieuc.

D’argent au pin de sinople, charge de pommes d’or, le ffit accosts de deux merlettes de sable.

Guillaume, sr de Saint-Tudy, vivant en 1469, Spouse : t° Catherine Mairet, dont : Olivier, auteur des s™ de Launay-Caro et du Verger ; 2* Jacquette Bertier, dame de la Vilte-Guén 6al, dont Eonet et Jean, auteurs des autres branches de cette famille qui a produit un lieutenant-colonel au regiment royal des vaisseaux, en 1715. La branche ain^e fondue dans du Bosc ; la branche de la Villeguén6al fondue vers 1594 dans Langourla ; la branche do CoStdiquel fondue dans Keranflec’h. Metayer (le), sr de la Rivtere et de Guerlan, par. d’Heaon, — de Vaubouessel, — du Bois-Frémy, — de la Maison Blanche, de Runello, par. de Plémy, — de la Garenne, — de la Touche, — de Kermerien.

Ext., réf. 1669, sept gen., ref. 1535, par. d’Henon, ev de Saint-Brieuc. D’azur h la croix engrestee d’or, cantonn^e de quatre fleurs de lys d’argent. Jean, gentilhomme servant de la reine Anne, et pr^vdt des mar^chaui en Bretagne Tan 1490, pfcre de Jean, marte a Amable le Forestier. Mettrie (de la), voyez ChouS (de la).

  • eudec(le], sr del’Isle, par. de Plouvien.

Anc. ext, ref. 1669, sept gen. ; ref. et raontres de 1426 a 1534, par. de Plouvien, ev. de Leon.

D’azur & deux fasces ondées d’or, accomp. de trois annelets de mfime. Francois, vivant en 1443, pére de Frangois, marte : 1o a Jeanne de Kerlozrec ; 2o a Marguerite de Bellingant.

Fondu dans Lesguen.

Meunier, voyez Meusnier (le) .

Meur (le) en frangais Grand (le), sr de Kervegan, en GoSllo, — du Maugouer, par. de Plouba, — de Keramanac’h, par. de Squiffiec. Ref. et montres de 1441 a 1513, dites par. , ev. de Saint-Brieuc et Treguier. D’argent h une fasce de gueules, accomp. de trois quintefeuilles de mdme {G. le B.), comme Gicquel de la Lande.

La branche de Keramanac’h fondue dans du Bourbianc, 272 MftZ

Meur (lk), sr de Ciec’hriou, — de Kereven, par. de Saint-Hernin, — de Gouvello, par. de Merteac, — de Bellevue, par. d’Uzel, — de Keronan. Deb. réf., 1670, ress. de Carhaix.

D'argent>au mouton de sable en abyme, accomp.de trois quintefeuilles de gueules. (G. le B.).

On trouve Eon, anobli en 1427, auteur de Jtordme, confirm^ en 1598. Meur (le), sr de Kerarc’han, par. de Gu§rlesquin, — de Tlsle, — de Kerhuon, par. de Tonquedec, — de Menemeur, — de Rununet, par. de Pluzunet, — de Kerigonan, de Lesmoual etde Cogtanroux, par. de PIounerin, — de Riventon — de Goazquehou,

— de Goazven et de Kerhingant, par. de Servel, — de Lescarzou. Maint. au conseil en 1697 et ext., arrfits du pari, de 1773etl774, neufgen. ; réf. et montres de 1481 a 1543, par. de Plounerin et Servel, ev. de Treguier. D’argent a la fasce d’azur (G. le B.) ; alids : accomp. en chef d’un croissant de gueules.

Maurice, vivant en 1481, gpouse Marie de Kercabin, dont i* Nicolas, procureur de Lannion, marte en 1513 k Catherine de Kermellec ; 2o Ouillaume, vivant en 1543, époux de Marguerite Hémery, qui a continue la filiation. Un 6cuyer de la petite 6curie du Roi, gouverneur de Lannion en 1660 ; un docteur en Sorbonne, aumdnier du Roi, connu sous le nom de sr de Saint-Andr6, Tun des fondateurs des missions 6trangfcres † 1668 ; deux pages du Roi en 1720 et 1748. Famille 6teinte de nos jours.

Meur (le), maint. par les commissaires en 1699. De gueules au chateau sommé de trois tours, crénelées d’argent. Meurtel (du), voyez Grout.

Meusnier ou Meunier (le), sr des Graviers, — de la Rigaudtere, par. de Chauve. Maximilien, gouverneur du Port-Louis en 1706, épouse Catherine de Montogu6. Meusnier, sr de Quatre-Marre.

Deb., ref. 1668, ress, de Morlaix.

D’azur au pal d’argent, chargé de trois poissons (appelés meusniers) d’azur (Arm. 1696.)

MrizEC (le), sr de Rosmczec et de Caslan, par. de Brech, — de Saint-Jean, par. de Locoal, — du Beuzit, — de Brangolo, par. d’Inzinzac, — du Boterf, — du Harco,

— de Rosmeur, - de Penhoit, par. de la Croix-Hellean, — de Kergrain, par. de Pluvigner, — de Port Hellec, par. de Saint-Gildas d’Auray, — de Kerlutu, par. de Belz, — de Kercadoret.

Déb., ref. 1668 ; ref. et montres de 1481 a 1513, par. de Saint-Gilles-d’Hennebont et Inzinzac, dv. de Vannes.

D’argent au lion de gueules, lampassS de sable, cantonne a dextre d’un annelet de mfeme ; alids h la fasce de sable,, chargge de trois molettes d’argent, brochante sur le tout (Arm. 1696).

Deux contr61ours k la chancellerie depuis 1683. pjp**

MIC f 273

Uezle (de), sr dudit lieu, par. de Plounevez-du-Faou, ev. de Cornouaille. De gueules ^ trois mains dextres, appaumges d’hermines (G. le B.), comme Cabournais et Louays.

Fondu au xiv* siecle dans du Chastel.

Mbzieres, sr de la Guyonnais, par. de Caro Deb., ref. 1668, ress. de Ploermel.

Mezonan (de), voyez Duff (le).

  • Micmjlt, sr du Tertre, — de Soulleville, par. de Maroue, — de laVieuville, — de

la Fontaiue-Menard, par. de Meslin.

D azur au cygne d’argent se mirant au bord d’une fontaine de mfime, et accomp. d’un soleil d’or en chef (Arm. 1696) ; alias : d’azur au buste d’or, représentant le silence, mouvant de la pointe de Técu ; au chef d’argent, cflargé de trois hermines de sable Devise : Sola virtus.

Mathurin, avocat au parlement, depute de Lamballeaux Etats de 1717, aieul d’un capitaine garde cdtes de la compagnie d’Hillion, au combat de Saint-Cast en 1758 ; Joseph-Francois, né b. Ch&telaudren en 1777, anobU en 1815. MichaSl, ou Michel, sr dela Bourgonniere et dela Tesserie, par. de Saint-Herblain,

— de la Rollandtere, par. du Cellier, — du Plessis, par. de Besne, — d’Ardennes, par. de Sainte-Pazanne, — de Lenferni&re, par. de Saint-Mars-deCoutais. Ext., réf. 1669, quatre gén., resS. de Nantes. Ecartelé aux 1 et 4 : de sable à la tour d’argent ; aux 2 et 3 : d’or à trois croix pattSes de gueules, k la bordure d’argent Vincent, ^chanson dela reine Anne en 1500, epouse : 1o Jeanne le Parizy ; 2o Jeanne du Boullay.

Michau (orig. de Paris), sr de Montarant, — de Thieux, — de Ruberso, — des Loges, par. de Brutz.

D'argent à l'aigle impe>iale de sable, becquée et membrGe de gueules. Jacques, vivant en 1630, epouse Jacquemine Raisin, dont Jacques, secretaire du Roi en 1671, qui obtint ses lettres d’honneujr en 1692, pere t« de Maurille, conseiller au parlement en 1697 puis s^nechal de Rennes ; 2o de Michel, brigadier des armees du Roi, † 1731. Michel, sr de Kerveny, par. de Plougonvelin, — du Carpont, — de Trovenuec, par. de Fouesnant.

Anc. ext., ref. 1669, cinq gen., et raaint. a 1’intend. en 1702 ; ref. et raontres de 1447 a 1503, par. de Plougonveliu, ev. de Léon. Ecartete aux i et 4 : de sable h neuf macles d’argent ; aux 2et 3 : d’or, k la coquille de gueules.

. Tomb II. 35 174 MIC

Yvon, vivant en 1503, Spouse Jeanne de Launay, dont : Hervt, marte k Marie Heussaff une fllle fcJSaint-Cyr en 1706.

Fondu dans du Poulpry.

Les s rt de KerprigentetdeKerhorre, paroisse de Ploazal, du nom de Michel, d^boutes en 1668, ressort de Lannion, allies aur Bouloing, Sioc’han, Boudin, du Vergier, Miollis, Audren etFerrt, ont produit un baron de TEmpire en 1811, avec institution de majorat sur laterre]deKerrom, conflrmésous la Restauration en 1817. lis portaient : 6cartelé : aux 1 et 4 : losangi d’argen ! et de sable ; auv2 et 3 : d’or a la coquille de gueules, comme les pr&cMents]et se sont fondus dans Audren de Kerdrel. Michel, sr du Cosquer, par, de Quemperven, — de Keranroux, par. de Pommerit-Jaudy, — de KervaSc, par, de Tredarzec, — de Kerdaniel, par. de Gavan, — de la Ville-Basse, — des Fontaines.

Deb., ref. 1668, ress. de Lannion ; ref. l c 43, par. de Quemperven, Tredarzec et Lantreguier, ev.’de Treguier.

D’argent à la tfite de maure de sable, tortiliée d’argent (G. le B.). Michel, ev. de Nantes.

D’azur à une fasce d’or, chargée dun coeur de gueules et accomp. de trois trfcfles d’or.

Gabriel, negotiant k Nantes, anobli en 1747.

Nous ne savons si les f de Villebois, du nom de Michel, commissaire gén6rai de la marine ^ Brest en 1776, appartenait k la mSme famille. Michel, sr de Kerlan, ress. de Saint-Brieuc.

D’argent & un Scussonde gueules, accomp. de six macles d’azur (Arm. 1696). Michel, ev. de Rennes, anobli sous la Restauration en 1816. D’hermines au vase d’azur, rempli de lys de jardin au naturel, posé sur un autel aussi d’argent et soutenu d’une épée d’azur, posée en fasce. Michel (orig. de Normandie, y maint. en 1469, 1496, 1598 et 1666), sr de la Michelifere, — de Vesly, — de Beaulieu, — de Bellouze, — de Cambernoa, — de * Monthuchon, — de Rafoville. — d’Haccouville, — de * Vieilles, — de * TEpiney, — du Port, — de la Chesnaye, — du Ch&ielet, — de Montchaton, — d’ * Annoville, — de Verdun.

D’azur a la croix potencée d’or, cantonnée de quatre coquilles de mftme. Thomas, et Jeanne le Cordier, vivants en 1380 pfere et mfcre de 1o Jean, auteur de la branche de Monthuchon, k laquelle appartenaient : Jean, gén6ral des Chartreux, † 1599 et Charles, gentilhomme de la chambre et conseiller aux aides de Rouen en 1614 ; 2* Roger ; puin6, lieutenant du capitaine de Chartres, partagé en 1388, pfcre de Colin, qui combattit k Azincourt en 1415, auteur de la branche d’Haccouville, qui porte : de sable & la croix potenc &e, cantonn&e aux let 4 : d’un croissant ; aux 2et 3 ; (Tune coquille, le tout d’argent.

  • Ji

MIC 275

On trouve encore Fiacre Michel et Coline sa femme, maintenus dans leurs heritages en Cotentin par mandement d’Henri V d’Angieterre en 1419. La branche de Cambernon a produit un pageduRoi eft 1727 ; la branche de Monthuchon s’est alltee depuis 1731 aux Tuffin, Bonnescuelle, Derval, Saint-Meleuc et Pinczon. Michiel, sr de la Richardais et de la Thebaudais, par. de Fougeray, — de la Courbe,

— de la Paisnais, par. d’AUaire.

Ext., ref. 1669, sept gen. ; ref. et montres de 1513 a 1444, par. de Fougeray, 6v. de Nantes.

D’argent à trois merlettes de sable.

Bertrand, fils Alain, sr de la Richardais, vivant en 1513, Spouse Guillemette Grignon e est l’auteur des s M de la Courbe.

Georges, fils Charles, vivant en 1513, Spouse Julienne de la Roche et est l’auteur des s» de la Thebaudais.

Michiel, sr de Bossacoulart, par. de Bruc, — de la Noe, par. de Renac, — de la Marre,

— de Couedro, — du Deffais, par. de Pontchateau, — du Vaudore, par. de Malansac,

— de Saint-Donat, — du Vaugrignon, — de la Prevostais, — du Prat, — de Carmois, par. de Pluherlin, — de la Grée, par. de Carentoir. Ext., ref. 1669, huit gen. ; ref. et montres de 1479 a 1536, par. de Bruc et Renac, ev. de Saint-Malo et Vannes.

D’argent au sautoirde vair, chargé en coeur d’un annelet degueules, et accomp. de quatre étoiles de mfime.

Jean et Catherine de l’Hépital, pfcre et m&re de Pierre, vivant en 1448, époux de Jeanne Giffaxt, dont : 1o Jean, sr de Bossacoulart, marte k Marguerite de GoasmSret, † 1464 ; 2o Guillaume, auteur des Michiel qui suivent. Michiel ou Michel (ramage des precedents), sr de la Garnison, par. d’Orvault, de la Grigoraye, — de la Haye, — de la Gbesnais, — de la Poterie, — de Grilleau, par. de Chantenay, — de*Tharon, par. de Saint-Pére-en-Retz, — de la Hardi&re et de la Justonnifere, par. de Mésanger.

Maint. par arrftt du pari, do 1786 et admis aux Etats de 1786, ress. de Nantes. Porte comme les préc6dents.

Guillaume, ^chanson de Catherine de Luxembourg, troisifcme femme du due Artur III 1 1458, frfere juveigneur de Jean, sr de Bossacoulart et de la Nod ; Louis, procureur syndic des Etats de la Ligue & Vannes en 1592 ; Jean, sr de Grilleau, 6chevin de Nantes en 1710 ; deux secretaires du Roi en 1732 et 1747 ; un capitaine aux dragons de Monsieur en 1788. Cette famille alltee depuis 1762 aux dues de IAvis et de B&siade (TAvaray, a produit un marshal de camp, † 1835.

Micolon (orig. du Velay), sr du Bourgnon, — de Blanval, — de Ouerines. D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de deux gtoiles et en pointe d’une merlette, le tout dlargent.

Un député h, i’assembl^e de la noblesse de la s4n*chaussée de Riom en 1789 ; un 6véque de Nantes, en 1822, 1 1838. ,* ?•*

MIL 

Mignabd, sr de la Micheti&re, par, des Touches, — de la Combe, par. de Corps-Nuds. Deb., ref. 1670, ress. de Nantes et ReDDes. D’or au chevron de sable, accomp. en chef de deux molettes de mftme et en pointe d’une tfite de maure de sable, tortillge d’argent. Mionot, sr de la Martintere, par, de Bourgneuf, ev. dQ Nantes. Parti d’azur et d’or : le premier parti charge de trois épées d’or en pal, le deuxieme de trois palmes d’azur, 2 et 1. Un general de division, baron de FEinpire, tue a la Bidassoa en 1813 ; un general de brigade en 1859 † 1885.

Mignot (le) (orig. de Normandie), sr de Bieuridan, — de Mondetour. Deb., réf. 1670, six gen., par. de la Trinitecn Relz, ev. de Nantes. D’argent 4 trois merlettes de sable.

Guillaume, vivant en 1500, epouse Guiliemette Coquerel ; Adrien, lieutenant du ch&teau de Machecoul en 1670.

Mignot (le), sr de la Boissiere, — de Plsle d’Onglette, par. de Suce, — du Boisgourdel,

— des Fresnays.

Maint. par les coraraissaires en 1698, ress. de Rennes. D’azur a une chouette d’argent, becquge et membrée de gueules. Georges, referendaire en 1566, president aux comptes en 1577. Mignot (le), sr de Rossalic, — de Kerlan, par. de Servel, — de Keravel, par. de Trebeurden, — de Lesodet, par. de Pluzunet. Ref. et montres de 1481 a 1543, dites par., ev. de Treguier. D’argent h un oiseau essorant de sable, becquS etmembrS de gueules. (G. le B.). Cette famiile et la precédente paraissent avoir une origine commune. Mignot (le), sr de Launay, par. de Ploubezre, — de Goazhamon. Ref. t et montres de 1427 a 1543, par. de Ploubezre, ev. de Treguier. D’argent au sautoir de gueules ; alias : accomp. de trois trefles d’azur ; au chef de gueules.

Pierre, representait le comte de Montfort aux conferences de Poitiers en 1364. Ailheau, sr de Lamberv£s, par. du Minihy, 6y. de Leon. D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois coquilles de m£me(Arm. 1696) Plusieurs capitaines de la milice de Morlaix, depuis 1693. Milieau.

Ref 1427, par. de Trebeurden, ev. de Treguier. D’argent au lion de gueules (G. le B). MIL 277

Mille, s f da Plessix.

D’hermines k trois chfines de gueules (G. le B.) ; edicts : d’hermines k trois chfines de sinople.

Millin, sr de Kergos, par. de Sarzeau.

Deb., ref. 1668, ev. de Vannes.

Milloc’h (le), s p de Kerloret, par. de Plcemeur, — de Kermazeio, — de Braogolo, par. d’Inzinzac.

Deb., ref. 1669, ress. d’Hennebont.

Dazur à trois étoiles d’or, (Arm. 1696).

Joseph, conseiller du Roi, alloué d’Hennebont en 1696 ; CUmenl, fils du prudent, secret taire du Roi en 1760.

Kilon, sr de KerrailoD, par. de Rospez, — de la Villelanet, — de Guernalio, par. de Langoat.

Ref. et raontres de 1427 a 1481, par. de Gommenec’hetGoudelin, ev. de Treguier. D’azur au b61ier d’or.

Eudes, chevalier, de la par. de Goudelin fait un accord avec I’abb^de Beauport en 1240 Olivier, croise" en 1248 (cab. Courtois).

Milon, sr du Coudray, par, de Saint-Goueno, — de Kerverder, par. de Ploumilliau. ’ Deb., ref. 1669 ; ref. de 1513 a 1535, par. de* Saint-Goueno, ev. de Saiut-Brieuc. De gueules au lion naissant d’argent, issant d’un croissant et accomp. de trois Stoiles, le tout d’or (Arm. 1696).

Milon, sr de Beaumanoir, par. de Pomraeret, — de la Ville-Morel, de Launay et de la Garenne, par. de Broons, — de la Plesse, par. de Sainte-Urielle, — de Bellevue,

— de Kerjean, — de Keryvon, — de Kernyzan.

Anc. ext., ref. 1669, six gen., ress. de Lesneven ; ref. et monlres de 1437 a 1513, par. de Pomraeret Broons, Sainte-Urielle et Ploudaniel, ev. de Saint-Brieuc, Saint-Malo, Dol et Leon.

D’azura trois tfitesdetevrier, couples d’argent, colleges de gueules (Sceau 1400). Jean et Olive sa compagne, de la par. de Se>ignac, font un ^change avec Tabbaye do Boquen en 1274 ; Olivier, possessionne" dans la paroisse de Pommeret en 1320 ; Etienne ratifie le traite de GuSrande k Dinan en 1381 ; Thomas, fait hommage au vicomte de Rohan entre les nobles de Loudeac en 1396 ; Olivier, préte serment au due entre les nobles de Montcontour en 1437 ; Bertrand, senechal de Rennes, puis president et jugo universel de Bretagne en 1439 ; Yves, chevalier de Saint-Jean-de-Jerusalem, au nombre des de7enseurs do Rhodes, asstege" par Mahomet II en 1 580 ; Jeanne, Guillemette et autre Jeanne, abbesses de Saint-Sulpice de Rennes, de 1391 a 1498 ; Guillanme, abbé de Saint-Jacut f 1461 ; Etienne, abbe" de Saint- Jacut, † 1498. Yvon, vivant en 1443, auteur de la branche de Kerjean, bisaieul de Jean, marie" vers 153 i a. Marguerite de Pentreft. 278 MIN

Les srs de Penanster et de * Villeroy, de mdme nom et armes, allies aux d’Bspinose, aux Rado du Matz et aux le Chauff, ont produit un avocat au parlement en 1666 et un maire du Croizic en 1789.

Milon, sr de la Touche et de Vergeal, par. de Pace, — de Launay, par. de Geveze, — des Salles, — de la Musse, par. de Baulon, — des Landes, — de Hallegre, par. de Saint-Gilles.

Ext., ref. 1670, sept gen. ; ref. de 1513, par. de Pace et Saint-Gilles, ev. de Rennes.

D’argent au dextrochfere vfitu et ganté de gueules, soutenant un Spervier de sable, membré d’or.

Thomas et Robin de la paroisse de Saint-Gilles, anoblis en 1452 ; Yves, trSsoner gén6ral du due en 1485, Spoux de Gillette Audepin, † 1489 et enterré k Pac6, pferede Robert, marié en 1496 k Marie Thomelin, dont Robert, auditeur des comptes en 1524, époux de Jacquemine de Saint-Dénoual.

Milsent, sr de Lesnaudifcre, par. de Reze. Deb., ref. 1668, ress. de Nantes.

D’azur au croissant d’argent, accomp. de trois Stoiles d’or. (Arm. 1696.}. Mathieu, conseiller au prSsidial de Nantes en 1668. Minault (orig. d’Anjou), sr de la Helaudtere, par. de Tremblay. Ext., arrét du pari, de 1778, dix gen., ress. de Rennes. D’argent h trois hermines de sable.

Un page du Roi en 1747, capitaine au regiment de Penthifcvre (dragons) en 1780. Minec (le), sr de Clezrin, par. de Quemper-Guezennec, — de Kerlagadec, par. de Lanrivain, — de Feunteniou, par. de Canihuel> — de Coetbily, par. de Cuzon. Ref. et montres de 1426 a 1562, par. de Lanrivain et Sainte-Triphine, ev. de Cornouaille.

Porte trois fusdes en fasce, accomp. de six besants, 3. 3. Jean, secretaire ordinaire du Roi en Bretagne, † 1500. Miniac (de), sr dudit lieu, par. de ce nom, — du Val, — de la Villeraoisan, par. d’lllif aut , — de Ghambusson, — de la Ville-Tual, — de la Fosse, — de la Maison-Blanche, — de la Touche-Mauron, — de Boslan, — de la Cagnardifere. Anc. ext. ref. 1670, six gen., xeL et montres de 1429 a 1513, par. de Miniac sous-Becherel et Illifaut, ev. de Saint-Malo et Dol. De gueules h l’aigle éployée d’argent, accomp. de sept billettes de mftme, 4et 3. Guillaume, au nombre des d^fenseurs de Dol, asstegS par Henri II d’Angieterre en 1173 ; Jean, Spouse vers 1513 Marguerite de GrenSdan.

  • Miniac, sr de la Moinerie, — de Ghampvallee, — de la Bodaye, — du Boisquineau,

— de la Villesnouveaux, — de la Rabaudtere, par. de Domagae. Maint, au conseil en 1703, ress. de Saint-Malo. MIN 279

De gueules il’aigle éployée d’argent, accomp. de sept billettes de méme, 3. 4, comme Us prScidents ; au franc-canton d’azur, chargd d’une croixpleine d’argent, cantonnSe de quatre croissants de mfime. (G. G.). Guillaume, audiencier au parlement de Pau en 1695, Spouse Jeanne Coupp6, dont Jean, greffier en chef aux requites du parlement de Bretagne en 1701 . Minihy (le), en francais Refuge (du), voyez Refuge (du). Minihy (lb), sr de la Forest, — de Penfrat, — du Rumain, — de Kerdute, par. de Ploujean, — de la Villeherve.

Déb., ref. 1669, ress. de Lannion.

D’argent à deux fasces de gueules, chargées de deux bisses affrontées d’azur (Arm. 1696), comme du Refuge.

Plusieurs maires de Morlaix depuis 1689.

Minot (orig. de Touraine), s T de la Minotiere, — de Chasteigner. Maint. a Tintend. en 1699.

D’or au lion de gueules.

Mintier (le), sr des Granges, de la Villesion et de la Touche, par. d’Henon, — de la Ville-Norme, par. de Plemy, — de la Ville-Morvan, par, de Ploufragan, — de Carmene, par. de Plessala, — de Beauchesne et de la Fontaine-Saint-Pere, par. de Quessoy, — de la * Motte-Basse, par. duGouray, — duBois-de-Ia-Touche, — de * Saint-Andre, — de la Motte-Gloret, par. d’Yffiniac, — de*Lehelec, par. de Beganne, — du Boisgnorel, — du Bourgneuf, — du Chalonge, par. de Pledran, — de la Villeblanche. — de la Villeoger, — du Bignon, — de la Perri&re, — de la (Pommeraye

— des *Aulnais-Caradreux, par. de Lanouee, — de la Gree Saint-Laurent, par. de ce nom, — de la Villeauffray, — de Kerancloarec, par. de Plounevez-Quintin, — du Perret, — de Leste, par. d’Ambon, — de Quenhouet. Anc. ext. chev., ref. 1668, dix gen. , et maint. a Tintend. en 1699 ; ref. montres de 1423 a 1535, par. d’Henon, Ploufragan, Plemy, Quessoy, Yffmiac et Ple- •dran, ev. de Saint-Brieuc.

De gueules à la croix engreslée d’argent. Devise : Deus meus... omnia sunt, et Tout on rien.

Honorb et Olive Visdelou, sa compagne, vivants en 1330, p&re et mfcre de : 1o Guillaume, sénéchal de Chatelaudren en 1383, auteur de la branche des Granges ; 2o Charles, auteur des branches de la Villesion et de la Motte-Basse. Cette famille a encore produit : Guillaume, commissaire pour la reformation des fouages en 144 » ; Pierre, qui obtint lettres d’abolition en 1485 pour sa participation a la mort du trésorier Landais^ un chevalier de Saint-Michel en 1637 ; des pages du Roi et des fllles a Saint-Cyr, de 1718 k 1787 ; un lieutenant des mar^chaux de France en 1771 ; un abbé de Boquen en 1757 ; un abbé de’Meilleray en 1776, 6vdqua d3 Tréguier en 1780, † 1801 ; un 6cuyer cavalcadour du prince de Conié dans les guerres de Immigration ; un chef de di-X ^jOOQIC 280 MIR

vision des armies royales en Bretagne et deux mar£chaux de camp nomm^s par le Roi en 1797 et 1814.

La seigneurie des Granges appartenait en 1737 aux Qeslin de Trkmargat, et depuis aux Gouzillon de Belizal.

Minven (de), sr dudit lieu, par. de Treogat, — de Kerozal, par. de Plomelio. Ref. et montres de 1442 a 1536, dites par., ev. de Cornouaillfe. D’azur au lion d’or (G. le B.) alias : d’azur à six besants d’argent en orle [Mss . Gaignieres.

Fondu dans Kerraoul, puis Lanros et Boisgu&henneuc.

  • MiOLLis(orig. de Provence).

D’azur h la lyre antique d’or, brochant surune épée d’argent, garnied’or, posée en pal, accostée dedeux épis au naturel, les pieds passes en sautoir ; alids : d’azur au chevron d’or, accomp. de trois lys de jardin d’argent. Joseph-Laurent, lieutenant-general criminel et juge royal en la sén6chaussée d’Aix, anobli par lettres de 1769.

Un capitaine au regiment d’Angoumois en 1788 ; un lieutenant au regiment de Soissonnais en 1781 gén6ral de division en 1799 et comte de TEmpire † 1828, frfere d’un Sveque de Digne en 1805, baron de TEmpire, † 1843.

Miorcec, sr duMesgouSz, — du Quenquis, — de * Kerdanet, par. de Kerlouan, ev. de Leon.

D’azur au hgrisson d’or ; au chef d’argent, chargG de trois hermines de sable. Devise : Tout pour la chariti.

Cette famille, qui a f ourni depuis 1711 deux deputes de Lesneven aux Etats et un membre de la deputation de 1788 pour solliciter de Louis XVI le maintien des ft-anchises et liberty de la Bretagne, s’estalltee aux Karuel, Kerouartz, Foreslier, Trogoff, Briant, le Gonidec et Kermerc’hou et aéte anoblie en 1815. Un offlcier de mobiles, tu£ au combat lie THay, prfes Paris, en 1870.

Mirabeau (de), voyez RlQUETTI.

MmLfiAu, sr de la Roussellifere.

Deb. réf. 1670, ress. de Fougferes.

D’azur au chevron d’or, surmonW d’une moletle de mftme (Arm. de l’Ars.). Miron, (orig. de Gerdagne), sr de Beauvoir-sur-Gher, — de Linteres, — de PHermkage,

— de Villeneuve.

De gueules 4 la fasce d’or, surmontee d’une quatrefeuille de mfime et soutenue d’une hermine passante d’argent, sur une terrasse de sinople ; alids : de gueules au miroir d’argent ; a la bordure pommetee d’or (Arm. 1696). . Frangois, natif de Perpignan, mMecin du Roi Charles VIII, pfere de Gabriel, m^decin dela reine Anne en 1507 ; Franpois, gén6ral des finances et maire de Nantes en 1578 ; MOE 281

Marc, m^decin d’Henri III en 1573, pere de l* Charles, 6véque d’Angers, puis archevdque de Lyon † 1628 ; 2 Louis, auditeur des comptes de Nantes en 1599 ; 3o Francois, prév6t des marchands de Paris, † 1609.

Une famille de méme nom et armes existe encore en Orteanais et remonte k Claude, prerdt des maréchaux de France k Nevers en 1586. Mivier, sr de Plessix, prés du Guerlesquin, — de Kergouriou, par. de Plouagat. Ref. 1543, par. de Plouagat-Ch&telaudren, ev. de Treguier. D’argenti un arbre de sable.

Moal (le) en fran ?ais Chauvb (le).

De gueules au chevron d’or, accomp. de trois besants de mftrae. Baoul, aumdnier du roi Charles VIII, 6vdque de Gornouaille en 1493 et president aux comptes, ft 50 1.

Moal (le), sr de Kerloaz, par. de Ploulec’h, — de la Villeneuve, par. de Coatreven. Ref. et montrésde 1481 a 1543, diies par., ev. de Treguier. D’azur à deux cygnes affrontSs d’argent, becqugs et membrés de sable. Fondu dans Trogoff.

Moatre ou Mouaire, sr des Mortiers et du Vigneau, par. de Saint-Etienne-de-Montluc,

— du Reglis, — du Chastellier, par. de Cambon. Ext., ref. 1669, gen. et maint. al’intend. en 1699, ress. de Nantes. De sable à trois lionceaux d’argent, ornés de gueules. Pasquier, eut sa maison des Mortiers anoblie en 1428 ; trois auditeurs des comptes depuis 1599.

Mocain, sr de Kerdaniel, par. de Plougastel-Saint-Germain. Deb., ref. 1668, ress. de Quimper.

MoSlien (de), sr dudit lieu et du Vieux-ChAtel, par. de Plounevez-Porzay, — de Gouandour, par. de Grozon, — de Langourla, — de Kerstrat, — de Tronjoly, — de Kermoysan, par. de Penhars, — de Mesbriant. — du Poulpry, — de Kervilliou, — du Meroz.

Anc. ext. chev. ref. 1669, huitgeu. ;ref. et montres de 1426 a 1562, par. de Plounevez-Porzay, ev. de Gornouaille.

D’azur à un anneau d’argent, touché et environné de trois fers de lance de mflme. Voyez Sioo’han et Stangier (du). Devise : Sellpobl (Regarde peuple). Jean, flls de Jean, Spouse : 1o Marie de Tregoazec ; 2o Jeanne de Lanros, veuve en 1427 ; un chevalier de l’ordre en 1655 ; un page du Roi en 1721 ; deux conseillers au parlement depuis 1724 ; un chef d’escadreen 1781.

Un mambre a fait ses preuves pour les honneurs de la cour en 1789. Famille 6teinte dans Kerret.

Tome II. 36 2 82 MOI Moénne ou Moine (lk), sr de Saint-filoy et de la Touche-Rouault, par. de Plceuc, — du Quelennec, par. de Merleac, — du Caronnay, — du Bois-Riou, — de Ruffroger, — de la Vieux-Ville, — de la Boixtere, — de Cleden, par. de Haut-Corlay. Anc. ext., ref. 1669, sept gen. ; ref. et montres de 1423 a 1535, par. de Plceuc, ev. de Saint-Brieuc. De gueules atrois croissants d’argent, une fleur de lys d’or en abyme. Alain, vivant en 1469, pfcre d’Antoine, vivant en 1483, marie a Louise de Viiieguy. Fondu dans le M&tager. Le sr de la Hauteville, paroisse de Tregueux, deboute & la reformation de 1668. Moign (le), sr de Kertanguy et de Keranroux, par. de Ploubezre. , Ref. et montres de 1426 a 1536, par. de Meslan, ev. de Vannes et Lanriec, ev. de Gornouaille. Un notaire-passe de ia cour dp Quimper en 1534 ; un capitaine de vaisseaux en 1677. Moine (le), sr de Beauregard et de Trevilly, par de Maroue, — de la Reboursiere, par. de Trebry, — de la Roche-au-Lion, par. de Saint-Melaine de Lamballe, — de Launay- Daniel, par. de Trelevern, — de la Bazillais, — de la Landelle, — de la Boui&re, — de laTalmenifere, — de Traseurs, — de la Oaunelaye, — de la Lande. Anc. ext., ref. 1669, huitgen. ; ref. et montres de 1428 a 1535, par. de Plenee- Jugon, Maroue, Trebry et le Quiou, ev. de Saint-Brieuc et Saint-Malo. D’or à trois fasces de sable : voyez le Moine db la Tour. Hamon, chevalier, de la paroisse de Plenee-Jugon fait une fondation a Saint-Aubin-des- Bois en 1231 ;Guillaume, capitaine de Lamballe en 1407 ; autre Guillaume, capitaine de Cesson en 1487, marié a Jeanne Iliou. Les sieurs du Rest, paroisse d’lnzinzac et du Gosquer, paroisse de Saint-Gilles d'Hennebont, déboutés à la réformation de 1669. Moine (le), en breton Manac’h (le) sieur de Trévigny, de Langouneau et de Kermone, par. de Plouneour-Trez, — de Ranorgat et de Guiquerneau, par. de Plouguerneau, — du Yieux-Chatel et de Coettrez, par. de Ploudaniel, — de Kermerien, par. de Trezilide, — de Coetudavel, par. de Mespaul, — de Trogriffon, par. d’Henvic, — de Kerfaven, par. de Ploudiry, — de Crec’hrizien, par. de Plougoulm, — vicomte de Plestin et de Lesmais, par. de Plestin, — sieur de Trobezeden, par. de Lanmeur, — de Kergoet, par. de Saint-Hernin. Anc. ext. chev., ref. 1671, quatorze gen., ref. et montres de 1426 a 1534, par. de Plouneour-Trez, Plouguerneau, Ploudaniel, Ploudiry et Henvic, ev. de Léon. D’argent a trois coquilles de gueules ; alias : accomp. en coeur d’une macle de même (Sceau 1382). Pierre, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; mais nous ne savons à laquelle des families le Moine il appartenait ; Hamon, fils Yvon, Spouse vers 1330, Plezou, dame de Trévigny ; Yvon, préte serment au comte de Montfort en 1369 et épouse 1o Constance de Penmarc’h ; 2o Mahaud de la Fosse ; Jean, tué au siège de Carthage en 1390 ; Olivier, chambellan du duc et grand ecuyer de Bretagne, capitaine de Brest, Quilbignon et Lesneven de 1378 a

MOJ 283

; Herv6, capitaine de Bayonne en 1485 et de Guingamp en 1492 ; Vincent, chevalier 

de l’ordre du Roi et capitaine de cinquante hommes d’armes en 1615 ; Toussaint, gouverneur de Dinan en 1646 ; Philippe-Emmanuel, chevalier de Malte en 1666. La branche ainée s’est 6teinte vers 1700, et les seigneuries de Tr^vigny et de Lesmais ont 6té posséd6es depuis par les la Bourdonnaye et les Camus de la Guibourgkre. La branche de KergoSt s’est fondue k la fin du xvn* sifecle dans Saint-Simon, en Normandie, d’oii la seigneurie de Kergofit a appartenu successivement aux Courcy, aux Kergus et aux ItoquefeuiL (Famille 6teinte.) Moine (lb) framage des precedents), sr de Ranvlouc’h, par. de Plougoulm. Réf. et montres de 1448 a 1534, dite par. f ev. de Leon. D’argent à trois coquilles de gueules, un croissant de mfime en abyme (Sceau 1378) ; alids : d’or à six merlettes d’azur (G. le B.). Moine (le), sr du Pont, év. de Saint-Malo.

Porte trois tdtes de moine froquées ; au franc quartier chargé de trois bandes (Sceau 1432).

Moine (le), sr du Manoir, par. de Saint-Coulomb, — du Rocher, — des Gripaux. Déb. ref. 1668 et al’intend. en 1702, ress. de Rennes. De gueules à un cceur d’or, supportant une croix de mSme (Arm. 1696). Moine (le), s* de Kervren, par. de Plougoulm, ev. de Leon. De sable à l’6pée d’argent en pal, la pointe en bas (G. le B.). Moine (le), sr de la Grangeotfere et de Brillengault, par. de Marcille, — de la Breardtere, — de la Villerme.

Réf. 1478, par. de Marcille-Robert, ev. de Rennes. D’azur au chevron d’argent, charge de trois feuilles de houx de sinople et accomp. de trois renards d’or. (G. le B.).

Michel et Jean, de la ville de Vitr6, poursuivis comme ligueurs par le sénéchal de Rennes, en 1590.

Moine (le), sr de la Tour, — des Ourmeaux, — de la Boissiere, par. de Vigneux, — de la Grée.

Ext. ref. 1669, cinq gen., k patre et avo, ress. de Nantes. Fascé de huit pieces d’or et de sable ; voyez le Moine de Beauregard. Qilles, vivant en 1520, Spouse Francoise le Vavasseur ; quatre conseillers-auditeurs et maitres des comptes depuis 1575.

Moine (le), sr de la Garenne, par. de Loudeac, — de Saint-Laurent, — de Kermabo, par. de Noyal-Pontivy, — de Kerguezangor, par. de Naizin, — de Kergourhin, de Kernazicetde Barach, par. de Ploerdut, — de TalhouSt, par. de Saint-Gouvry, — de Tréorsant, — de Kergoumeur, — de GoStnos, — de Kerderff. 284 MOI

Anc. ext. ref. 1669, neuf gen., etmaint. a rintend. en 1699 ; ref. et montres de 1441 a 1535, par. de Loudeac, ev. de Saint-Brieuc. D’argent à trois merlettesde sable ; au chef de gueules, charggde trois besants d’argent.

Pierre, sr de la Garenne, vivant en 1400, Spouse Jeanne des Deserts, dont Jean, vivant en 1441, marte k Jeanne de Br^hand ; Laurent, sr de Barac’h et de TalhouSt, capitaine au regiment de Senneterre, Tun dos quatre gentilshommes décapit£s k Nantes par ordre du regent en 1720, pour leur participation k la conspiration de Cellamare. La branche de Kerguezangor fondue vers 1C74 dans le Mttayer. Moink (le), sr de la Gourbe, — de la Maison-Neuve, — de la Rousseliere, — des Monlins, — de la Morandtere.

Deb., ref. 1668, ress. de Vitre.

De sable à quatre fasces d’or (Arm. 1696) voyez le Moine de la Tour. Jean, greffier en chef aux requétes du parlement en 1673, † 1723. Moine (le), sr de la * Borderie, par. d’Etrelles, — de la Courgeonntere, par. de Torce,

— de Grand-Pre, — de la Cautifere, — de la Tachelaye. Ref. 1513, par. d’Etrelles et Torce, ev. de Rennes. D’or à trois chicots 6cotés d’azur ; au chef de mfime, charge de trois aterions d’or (Arm. 1696).

Jean, sr de la Courgeonniere, senechal de Vitr6, epouse Anne Brunart, veuve en 1513. Moink (le), ev. de Leon.

Deb. a Tintend. en 1703, ress. de Saint-Renan. Parti au 1 : d’azur a la fasce d’or, accomp. en chef d’une tour d’argent, sénestrée d’une alouette de mfime et en pointe d’un greslier d’or ; au 2 : d’azur a la gerbe d’or, soutenue d’un sanglierde mftme. (Arm. 1696.) Un tr^sorier de la marine a Brest en 1700. Moine (le), par. de Plessala, ev. de Saiut-Brieuc. D’argent a sept losanges de gueules, 4. 3 ; au lambel de quatre pendants d’azur (Arm. de l’Ars).

Eon, porte trois losanges (Sceau 1255).

Moisan ouMouesAN, sr du Viroir, par. de la Bouillie, — de Bourgneuf, par. de Saint-Potan, — de la Villeirouet, — de la Costtere, — de Lestiere, — dela Tremblaye, — deLaunay, par. de Pledeliac.

Anc. ext., ref. 1670, cinq gen. ; ref. et montres de 1423 a 1535, par. de la Bouillie, ev. de Saint-Brieuc.

D’azur à trois molettes d’argent, une fleur de lys de mfime en abyme. Guillemot, ratifle le traits de Guerande fc Lamballe en 1381 ; Bertrand, vivant en 1535, epouse Marie de la Choice. MOL 285

Moisan, sr de Kerbino, — de Penprat, — du Roudourou, par. de Plouizy, — de Kervegan, — de la Vieuville et de Quillihamon , par. de Quemper-Guezennec, — de Kerouriou, — de Kervasdoue, par. de Brehant-Moncontour, — du Leslay, par. de Plouezal .

Deb., ref. 1668, ress. de Saint-Brieuc et Lannion. Bandé ondé d’hermineset de gueulesde six pifeces (G. le B.). Plusieurs maires et allou^s de Guingamp depuis 1650. A la mdme famille appartenait Hblene Moisan, marine a Emery Cervon des Arcis, fondatrice du couvent de Montbareil, k Guingamp en 1677,- † 1694. Moisan, sr de Saint-Quiouet, par. de Plaintel, ev. de Saint-Brieuc. Pate d’or et d’azur, au baton d’argent brochant (Arm. de l’Ars ). Fondu en 1430 dans la Riviere.

Moisan, sr de la Corbinaye, par. de Saint- Viaud, — de Godrozy, par. de PontchAteau. Deb., ref. 1669, ress. de Nantes.

D’azur au chevron d’or, accomp en chef de deux croissants d’argent et en pointe d’une colombe de méme (Arm. 1696).

Un auditeur et un maitre des comptes depuis 1694. Moisan, sr de Pirouit, par. de Saint-Onen-la-Chapelle. Ref. et montres de 1449 a 1513, ditepar., ev. de Saint-Malo. Porte un chevron, accomp. de trois tourteaux d’hermines (Sceau 1550). On trouve Pierre, abbé de Pornit, † 1427 ; mais nous ne savons k quelle famille Moisan il appartenait. *

Mol, sr de Mol-finez, — de Kerjan, par. de Trebabu, — de Rumorvan, par. de Lanildut,

— de Lesmoalec, — de Guernelez, par. du Trehou, — de Langollian, — de Kerengar,

— de Kerforest, — de Kermellec, — de Kerhuei, — de Runtan, — de Garzian, par.’ de Plouvien, — du Vijac, par. de Guipavas. Anc. ext., ref. 1669, onze gen. ; ref. et montres de 1448 a 1534, par. de Trebabu et Plougonvelin, ev. de Leon.

D’argent a trois ancres de sable.

Tanguy, sr de Kerjan, vivant en 1375, Spouse Marie du Chastel. La branche de Kerjan fondue en 1733 dans Kersauson ; la branche de Guern&ez fondue dans de Flotte. (Famille 6teinte.)

Molac (de) (ramage de Rohan), s p dudit lieu et de Tregougt, par. de Molac, — de Trebrimoel, par. de Bignan, — <le Pestivien, par. de ce nom. Ref. et montres de 1426 a 1481, par. de Molac et Bignan, ev. de Vannes. Degueules a sept ( alids : neuf) macles d’argent (Sceau 1478). Devise : Gric da Molac (Silence & Molac). Et : Donne vie. 286 MON

Guy, present k l’assise du comte Geffroi en H85 ; Guy % mort k la croisade de H48 ; Guy, Spouse vers 1330, Marie, dame de TrSbrimoel, et accompagne le due en Flandre en 1317 ; Guyon, Spouse vers 1420, Jeanne, dame de Pestivien, dont Guyon, marte k Marguerite de Malestroit en 1458, appelé au parlement g£néral k Vannes en 146 ?. La branche ainée fondue en 1412 dans la Ghapelle, puis Rosmadec et S&ndchal. Molard (du), sr de Dieulement.

Maint. auconseil en 1699.

De gueules a trois losanges d’or.

Mollbn (de la), sr de Kergouhezre et de Quillihouc, par. de Bannalec. Réf. et niontres de 1426 a 1536, dite par., ev. de Gornouaille. D’argent au chef de sable.

Fondu en 1637 dans Briant.

Moncbaux (de), sr de Kerbrat, par. de MenSac. Réf. de 1427, dite par., ev. de Saint-Malo. D’azur h la fasce d’argent, accomp. de trois ^triers d’or. Gatien, conseiller des dues Jean IV et Jean V et 6véque de Cornouaille, † 1416. Moncontour, ev. de Saint-Brieuc, ville et chateau assteges en 1590 et 1593. De gueules au lion d’argent, couronné et lampassS d’or ; au chef d’hermines.

  • Moncuit (orig. de Normandie), sr du Boiscuille.

Parti au i : de gueules à sept Stoiles d’argent, posées 2. 2. 2 et i, alternSes de six croissants de mfime ; qui est Ravenel ; au 2 : d’argent à sept herminesde sable, 2. 3. 2 (G. G.).

Un baron de TEmpire en 1813, confirm^ en 1820. Mondevis, sr du Bignon.

D’or à trois fusées de sable, charges chacune d’une contre-hermine d’argent (Arm. del’Ars.).

Monestay (de) (orig. du Bourbonnais) , marquis de Ghazeron. D’argent à la bande de sable, chargSe de deux Stoiles d’or. Deux capitaines des francs-archers du Bourbonnais, de 1490 k 1510, dont Tun, capitaine de Brest ; trois lieutenants des gardes-du-corps, lieutenants gén6raux des armies du Roi et gouverneurs de Brest, de 1672 k 1753.

Monistbol (orig. du Velay), sr dela Roche-Moysan, par. d’Arzano, ev. de Vannes. De sinople &un mont de six coupeaux d’or ; auchef d’azur, chargfi de trois Gtoiles d’or (Arm. 1696).

Un depute de la communauté de Lorient aux Etats de 1746 ; un inspecteur des ventes de laCompagnie des Indes k Lorient, pensionné en 1770 ; un marshal de camp en 1815,+1846. MlL>f 287

Monjarret, sr de Kerrolland, — de * Kerjegu, par. de Lanvollon, ev. de Dol. Frangoise, Spouse vers 1640 Frangois le Paige, s p de Kergrist ; Pierre, sr de Kerolland, arbitre dans un partage de 1670 ; Guillaume, avocat en la juridiction de Lanvollon en 1664 ; un contre-amiral en 1872.

Monugn£ (orig. du Maine).

Maint a l’intend. en 1704. (G. G.)

D’argent au lion de sable.

  • Monnerayb (de la), s t de la Villeblanche, par. de Miniac, — de la Riolais, — du

Plessix, — de Méziéres, — du Breil, — de la Vairie, — de Bourgneuf, — de la Meslee, — de la aillardtere, — du Rocher, — de Maynard, — du Restmeur, — du Gleio, par. de Caro.

Ext. ref. 1669,0 gen. et maint. a l’intend. en 1701 ; ref. tt montres de 1478 a 1513, par. de Miniac-Morvan, Lanvallay etMontdol, ev. de Dol. D’or h la bande de gueules, chargée de trois tdtes de lion arrachées d’argent et accostée de deux serpents volants d’azur.

Moot, lieutenant de Dinan, Spouse Marie Guiton, veuve en 1478, dont : Pierre, sr de la Riolais, marie k Jeanne Courget, † 1557. Cette famille a produit : six secretaires du Roi depuis 1617 ; un maitre des comptes en 1637 ; un greffier en chef civil au parlement en 1657 ;lten£, sr de la Meslée, substitut du procureur gen&ral, anobli par lettres de 1663 ; un prevét gén6ral de la connetablie et marechauss^e de Bretagne en 1 695 ; un conseiiler au parlement en 1695 et un colonel tué sous les murs de Paris en 1870. Monnier ou Mosnier (le), voyez Mosnier (le). Monnier, sr de Bonacquet, par. de Vertou, — du Vauguillaume, par. de Vay, — de la Poterie.

D’azur au sautoir d’argent, charg§ de quatre poissons de gueules, les tétes en coeur (Arm. 1696).

Monnies (le) (orig. de Languedoc, diocese de Lombez), s T de * Sagazan, — de Plagnolle. De gueules & trois bandes (alias : barres) d*or ; au chef d’azur, chargé d’un soleil d’or.

Frangois, epoux en 1684 de Jeanne Courtis, pfere et mere d’Etienne, avocat en parlement, marie en 1712 k Marie-Anne de Gargas, dont : Frangois, officierau regiment de Guy enne (infanterie) en 1744, blessé aux sifcges et batailles de Fribourg, de Rocoux et de Rosbach, chevalier de Saint-Louis, puis capitaine commandant la lieutenante-colonelle, etabli en Bretagne en 1773, oil cette famille s’est alliee aux du Guiny, Kergu&zec, Bellouan, la Noile et Lorgeril.

Monnou§l (de), sr dudit lieu, par. de Conquereuil, — de Bohalart, par. de Puceul, — de Cran, par. de Vay, — de Beaujonnet, par. de Nozay, — de la Babinais, par. de Savenay, — de la Lande, par. de Saffre.

Réf. de 1427 a 1448, dites par., ev. de Nantes. Guillaume, 6cuyer du due en 1435. 288 MON

Monod, sr du Chesne, — de Raavelin, ev. de Leon. D’azur & la bande d’or, charg^e d’un ours rampant de sable (Arm. 1696). Isaac, maire de Brest en 1676 et 1685 ; Marie-Anne, marine en 1705 k Guy du CoGtlosquet, lieutenant-general de l’amiraute de Brest. Montafilant, par. de Corseul, ev. de Saint- Malo. Baronnie successivement possedee par les maisons de Dinan, Laval, Tournemine, la Motte-Vaicclair, Rosmadec et Rieux d’Asserac. Montagu (de).

D’argent semé de coquilles de sable et deux bandes de mSme brochantes (Arm. de l’Ars).

Montagu (de).

D’argent a trois aigleséployées de gueules (Q. le B.). Montaigu (de), sr duditlieu, dans les marches de Poitou, — de la Garnache. D’argent a la croix d’azur, cantonnSe de quatre aiglons de mfime. Marguerite, fiile de Hugues, marine 1o k Hugues, vicomte de Thouars ; 2o en 1234 au due Pierre Mauclerc, veuf d’Alixde Bretagne.

La seigneurie de Montaigua ete possedee successivement par les maisons de Belleville, de Clisson, Harpedane, de France, la Tr&moille, Machecoul, de Creux-Courboyer, en favour de laquelle elie fut erigee en marquisat en 1696, de Rochechouart et le Clerc de Juigne. Montaigu (de), voyez Hue.

Montaigu (de), (orig. de Poitou), sr de Boisdavid. Ext. ref. 1668, huitgen., ress. de Nantes. D’azur & deux lions d’or, lampass£s et couronnés d’argent. Guillaume, marie it Catherine Phelippes, decode en 1483 ; deux chevaliers de Malte en 1594 et 1650 ; un gouverneur de Bellisle, tue k la bataille de Lens en 1648 ; un page du Roi en 1688 ; un ambassadeur pres la republique de Venise en 1743, brigadier d’infonterie, f 1764.

Montalais (de) (orig. d’Anjou), sr de Chambelle, — de Frumentteres, — baron de Keraer, par. de Locmaria, — sr de Kerambourg, par. de Landaul, — de Tremedern, par. de Guimaec.

D’or à trois chevrons renvers^s d’azur.

Mathurin* epouse vers 1550 Louise de Maiestroit, dame de KeraGr et de Kerambourg ; Mathurin, abbé de Saint-Melaine de Rennes en 1575, † 1603.

  • Montalembekt (de) (orig. d’Angoumois), sr dudit lieu, prés Ruffec. — de Gransay,

— de Vaux, — des Essarts, — de la Vigerie, — de Gers, — de Saint-Simon, d’Essé et de Ferrteres, en Poitou, — de Bellestre, — de la Bourdeli&re, — de la Motte-au-X ^jOOQIC MON 289

Rocher, par. de Quebriac, — de Trégaret, — de Saint-Grave, — du Petit-Bois, — de la Ferte, — de Montmayer.

Anc. ext., ref. 1668, six gen., ress. de Rennes.

D’argent a la croixancrSe de sable (Sceau 1377). Devise : Ferrumfero, ferro fetor. Geoffroy, fait une fondation aux templiers de Chateau-Bernard en 1228 ; Aymeric et Quillaume, fils du préc6dent, crois^s en 1248 ; (cabinet Courtois) ; Jacques, 6véque d^ Montauban, † 1484 ; Andres* d*Ess6, chevalier de Tordre, gentilhomme de la chambre des rois Francois I 6 * et Henri II, tué en defendant Th&rouanne en 1553 ; deux mar^chaax de camp en 1761 et 1791 ; un membre admis aux honneurs de la cour en 1753. Labranche de Cersa 6té 6levée k la pairie, avec institution de majorat au titre de baron, sous la Restau ration, et aproduit de nos jours un c&ebre orateur de nos assemblies legislatives, membre de l’Acaddmie Frangaise, en 1851. Guillaume, fr&re puiné de Jean, sr de Ferri&res, s’Gtablit en Bretagne, paroisse de ChftteauthGbaud, et épousa en 1467 Jeanne de Goulaine ; cette branche, aujourd’hui Gteinte, a donné deux conseillers au parlement de Rennes en 1687 et 1719. Montalembert (dk), sr dudit lieu, par. de Marcille, — de la Hussonntere, par, du Theil, — du Boisclerissais et de la Couldre, par. d’Esse, — de la Rivtere, — de Logerie, par. de Soulvache.

Ext. ref. 1669, sept gen. ; ref. de 1440 a 1513, par. de Marcille-Robert, le Theil, Esse, Rouge, Soudan et Soulvache, ev. de Rennes et Nantes. D’or h trois tfites de loup arrachées de sable, lampassSes de gueules. Guillaume, avocat et homme de pratique en cour laique, secretaire du due en 1462, Spouse Jeanne Morin ; Jean, receveur de Rougé et du Theil en 1480, offlcier non contributif, Spouse Jeanne du Matz ; Pierre, franc-archer de la paroisse de Marcilte en 1490.

  • Vontarby(de), (orig. de Lorraine, rnajnt. en Champagne en 1670), sr de Charmoille,

— de Dampierre, — de Freville, — de Louvigny.

De gueules au chevron d’argent.

Gillet, vivant en 1375, épouxde Marthe de Juvigny ; Perceval, capitaine du chftteau de Coiffy en 1511 ; deux chevaliers de Malte en 1593 et 1771 ; un general de brigade en 1870, allte de Cresolles.

Montauban (de), (ramage de Rohan), sr dudit lieu, par. de ce nom, — vicomte du Boisde-la-Roche en 1510, par. de Neant, — sr de Landal, par. de la Boussac, — de Binio, — du Boisbasset, — de Vauvert, — de Sens, par. de ce nom, — de Romilly, de Marigny, de Grenonville et de Queneville. en Normandie, — de Saint-Brice, par. de ce nom. — de la Sucraye, par. de Saint-Ouen, — du Goust, par. de Malville, — du Port-Durand etdela Verrtere, par. de Saint-Donatien, — des Perrines, par. de Doulon, — de Rochefort-sur-Sevre, par. de la Haie-Fouasstere. Réf. et montres de 1426 a 1544, par. de Neant, év. de Saint-Malo, Sens, Saint-Brice et Saint-Ouen-des-AIIeux, ev. de Rennes, et la Haie-Fouasstere, ev. de Nantes. De gueules h septmacles d’or, 3. 3 et i ; au lambel de quatre pendants d’argent (Sceau 1314) ; alids : 6cartelé : d’argent à la guivred’azur en pal, d^vorant un enfant issant de gueules, couronné de mfime, qui est Milan (Sceau 1461). Tomb II. 37

Alain de Rohan, sire de Montauban, vivant en 1150, père de Josselin, marié à Mabille de Montfort, dont : 1o Olivier, qui garda le nom de Montauban et qui a continue la filiation ; 2o Josselin, évêque de Rennes, † 1234 ; Jean, prit les armes en 1202, pour venger la mort du duc Artur ; Guillaume, l’un des écuyers du combat des Trente en 1350 ; Guillaume, chancelier de la reine Isabeau de Bavière, marié en 1414 à Bonne Visconti, dite de Milan ; Artur, trempa dans le meurtre du prince Gilles de Bretagne en 1450, se fit moine pour éviter les poursuites du duc Pierre II, et mourut archevêque de Bordeaux en 1478 ; Jean, maréchal de Bretagne, grand-maître des eaux et forêts, puis amiral de France sous Louis XI en 1461, † 1466, laissa d’Anne de Keranraiz : Marie, dame de Montauban, mariée en 1443 à Louis de Rohan, sr de Guémené ; Philippe, chancelier de Bretagne, † 1516, père de Catherine, dame du Bois-de-la-Roche, mariée vers 1535 k René de Volvire, baron de Ruffec, d’où la vicomté du Bois-de-la-Roche a passé successivement aux l’Olivier de Saint-Maur, Saint-Pern et Magon de la Balue.

Montaudouin, sr de la Clartière, par. de Sainte-Croix de Machecoul, — de la Rabatellière, par. de Saint-Colombin, — de la Robertière, — de Launay, — de la Touche, par. de Saint-Cyr-en-Retz, — de l’Hermitière, — de la Basse-Ville, par. de Saint-Hilaire-de-Chaléons.

Confirmé par lettres de 1773, ress. de Nantes.

D’azur à un mont de six coupeaux d’or, mouvant de la pointe de l’écu.

Un échevin de Nantes en 1709, secrétaire du Roi en 1723 ; un garde scel à la chancellerie en 1748.

Famille éteinte en Bretagne, mais transplants dans l’Orléanais.

Montault (de) (orig. de Guyenne), baron dudit lieu et de Benac — due de Lavedan en 1650, — marquis de Saint-Geniez, — baron de Navailles, pair de France.

Ecartelé au 1 : d’azur a deux mortiers de guerre d’argent, posés en pal, qui est Montault, parti de gueules à la croix pattée d’argent, qui est Comminges ; aux 2 et 3 : d’azur à deux lapins d’or, courants l’un sur l’autre, qui est Bénac.

Un maréchal de France en 1675, † 1684 ; un abbé de Bonrepos de 1683 a 1734.

Montbarot, par. de Saint-Aubin de Rennes, baronnie en 1671 en faveur du sr Barrin, voyez Barrin.

Cette terre a été possédée depuis par les Mornay-Montchevreuil, en Picardie, les Lannion et les Marnière de Guer.

Montbazon (de), voyez Rohan (de).

Montbourcher (de) (ramage de Vitre), sr dudit lieu, par. de Vignoc, — de Tize, par. de Thorigne, — du Pinel, par. d’Argentre, — marquis du Bordage en 1656 et sr de l’Estourbeillonnaye, par. d’Ercé, près Gosné, — de la Maignanne, par. d’Andouillé, — du Plessix-Pillet, par. de Dourdain, — de la Rossignolière, par. de Pacé, — de Champagné, par. de Gévezé, — de Saint-Gilles, − du Bois-Chambelle, — de la Tourniole, par. de Saint-Suliac, — de la Vigne, par. de Plurien, — de Tremereuc, par. de ce nom, — de la Haye-d’Ire, par. de Saint-Remydu-PIain, — du Plessix, par. de Vern, — de Chasne, par. de ce nom, — de la Roche, par. de Cuguen, — de Sérigné, par. de la Bouëxière, — de Saint-Amadour, — de la Corbière.

Anc. ext. chev., ref. 1671, treize gen.; ref. de 1427 a 1513, par. de Vignoc, Erce, Argentré, Dourdain, Pace, Vera et Cuguen, ev. de Rennes et Dol.

D’or à trois channes ou marmites de gueules (Sceau 1357) ; aliàs : à l’orle semé de tourteaux (aliàs : de fleurs de lys) d’azur (Sceau 1352). Devise : Assez d’amis, quand elles sont pleines.

Simon et Guillaume, père et fils, témoins dans un accord entre le duc et Raoul de Fougères en 1170 ; Geoffroi, fils de Guillaume, croisé en 1248 (cab. Courtois), épouse Tiphaine de Tinténiac, dont : 1o Guillaume, sire de Montbourcher, marié à Asseline, dame du Pinel ; 2o Renaud, sr du Bordage, marié : 1o à Jeanne de Saint-Brice, 2o à Catherine de Coësmes.

Cette famille a encore produit : Jean, capitaine de Nantes et sénéchal du Limousin en 1300 ; Bertrand, grand écuyer de Bretagne en 1400 ; Renaud, capitaine de Rennes en 1532 ; trois chevaliers de l’ordre de 1569 à 1609 ; un maréchal de camp, tué devant Philisbourg en 1688 ; un président aux enquêtes en 1707 et un président à mortier en 1738.

La branche ainée fondue en 1699 dans Franquetot de Coigny ; la branche de la Tourniole fondue dans Guémadeuc ; la branche du Plessix-Pillet fondue dans Bouan ; la branche de la Maignanne, dernière du nom, éteinte en 1848 et fondue dans Hay des Netumières.

Montbron (de) (orig. d’Angoumois), sr dudit lieu, — baron de Maulévrier et d’Avoir, en Anjou, — sr de Souche, par. de Saint-Aignan, — des Jamonnieres, par. de Saint-Philbert, — de la Maillardiere, par. de Vertou, — de l’ile de Bouin.

Ecartelé aux 1 et 4 : fascé d’argent et d’azur ; aux 2 et 3 : de gueules plein (Sceau 1376).

Jacques, maréchal de France, † 1422 ; Jacques, baron d’Avoir, épouse vers 1530 Louise Goheau, dame du Souché et des Jamonnières ; Louis, décapité en 1613 à Paris, pour avoir enlevé Renée Galery, femme de Guillaume le Fèvre, juge criminel de Nantes.

Montdoré (de), voyez Pourceau (le).

Montdoré (de) (orig. d’Orleans), sr du Rondeau.

D’azur à trois chevrons d’or.

Etienne Doré, bourgeois d’Orléans, vivant en 1440, changea son nom en celui de Montdoré ; Jacques, secretaire du Roi à la grande chancellerie en 1518, aïeul de Jerôme, conseiller au parlement de Bretagne en 1582.

Montdoulcet (de) (orig. de Beauce, puis de Normandie, y maint. en 1667), sr de Villebon.

D’argent à trois fasces de gueules, accomp. de quatorze croisettes de même, 5. 4. 3 et 2.

Robert, conseiller au parlement de Bretagne et maître des requêtes de la Reine en 1554.

Montdragon (de) (bâtard de Montdragon en Espagne), sr de Hallot et baron de Haute-ville, en Normandie, — vicomte de Loyaux, par. de Fresnay, — sr de la Palue, par. de Beuzit-Gonogan, — de Tresiguidy, par. de Pleyben, — des Salles, par. de Plouizy, — du Prat, par. de Brélévenez, — de Coatquéau, par. de Scrignac.

Réf. de 1535 à 1543, par. de Plouizy et Brélévenez, év. de Tréguier. et Scrignac, év. de Cornouaille.

D’argent au lion de gueules, accosté de deux peupliers de sinople ; aliàs : d’argent au peuplier de sinople, soutenu de deux lions affrontés de gueules.

Antoine, l'un des capitaines envoyés par Ferdinand et Isabelle au secours de la duchesse Anne en 1488 ; Jean, vicomte de Loyaux, capitaine de Nantes et de Rennes en 1510 ; Troilus, colonel de quatre mille hommes de pied, marié à Françoise de la Palue, dame dudit lieu et de Trésiguidy, † depuis 1543 et enterré à Beuzit-Conogan. Fondu dans Montmorency-Bouteville, puis Rosmadec.

Montellière, sr de la Villegourio, par. de Plerguer. Réf. et montres de 1478 à 1513, par. de Plerguer, év. de Dol.

D’argent au frêne de sinople, le tronc chargé d’un lièvre de sable (Arm. 1696).

Montenay (de) (orig. de Normandie, y maint. en 1463, 1598 et 1666), sr dudit lieu, — vicomte de Fauguernon, — baron du Hommet.

D’or à deux fasces d’azur, accomp. de neuf coquilles de gueules.

Jacques, abbé de Langonnet en 1700.

Monterfil (de), sr dudit lieu, par. de ce nom, — du Colombier, par. de Lanvallay, — du Vieuxchâtel, par. de Saint-Coulomb. Réf. et montres de 1427 à 1513 dites par., év. de Saint-Malo et Dol.

De sable à l'épée d’argent, la pointe en bas.

François, chevalier de l'ordre en 1574 et gouverneur de Vannes.

Montescot (de) (orig. de Normandie), sr de Courtault.

De gueules à trois rochers d’argent.

François, conseiller au parlement en 1615, maître des requêtes de l’hôtel en 1621.

Montespedon (de) (orig. d’Anjou), sr dudit lieu, — baron de Beaupreau, — sr des Montilz, par. de Vallet, — de Beaumont, — de la Jumelière, — de la Fessardière, — de Senonches, — du Vieil-Baugé, — de Briacé et du Chesne, par. du Loroux- Bottereau, — de Guicaznou, par. de Plougasnou — de Bodister, par. de Plourin- Tréguier, — de Runfao, par. de Ploubezre.

De sable au lion d’argent.

Jean, époux d’Anne de Bazoges, dame dudit lieu et du Bas-Briacé, fut père de Joachim, marié à Renée de la Haye, dame de Passavant, de Chemillé et de Mortagne. Philipelle, leur fille, † 1574 sans enfants de Charles de Bourbon, prince de la Roche-sur-Yon, hérita collatéralement des seigneuries de Guicaznou, Bodister et Runfao, et sa succession, recueillie aussi collatéralement par les Scépeaux, fut transmise par mariage aux Gondy.

Monteville (de) (ramage de Quélen), sr dudit lieu — du Plessix, par. de Gurgon, — de Launay, par de Runan.

Montre 1481, par. de Plouguiel . év. de Treguier.

D’argent à trois feuilles de houx de sinople, qui est Quilen, à la bordure de sable.

Jean, sénéchal de Treguier, epoux d*Adelice de Liscoe% fait une fondation a Tabbaye de Bonrepos en 1*63; Hervd, sénéchal de BroSrecen 1267; Payen, entendu dans l’enquête pour la canonisation de Saint-Yes en 1130; Olivier, l’un des écuyers du combat des Trente en 1350 ; Charles, écuyer du corps et de la chambre du due en 1420.

La branche ainée fondue au xive siècle dans d’Estuer, d’où la seigneurie du Plessix- Monteville a appartenu successivement aux Qutlen, la Roque, Faverolles et TalhouM de Keravton.

Montfermel (de).

Porte un chevron chargé d’une fasce et surmonte d’un lambel (Sceau 1239, Btancs-Manteaux).

Geoffroi, chevalier, vivait en 1239.

Montfokt-l’Amaury, comte porté en 1294 dans la maison de Bretagne, par le mariage d’Arthur de Bretagne avec Yolande de Dreux, comtesse de Montfort-l’Amaury.

De gueules au lion d’argent, la queue fourchée.

Montfort-la-Canne (de), sr dudit lieu, - de Gaël, par. de ce nom, — de Lohéac, par. de ce nom, — baron de la Roche-Bernard, — sr de Kergorlay, par. de Motreff, — de Bécherel, par. de ce nom, — de Tinteniac, par. de ce nom, — de Gaure, par. de ce nom, en Belgique, — baron de Châteaubriant, — comte de Laval, — baron de Vitré, — sr de Châtillon-en-Vendelais, — de la Rivière, par. d’Abbaretz, — de Frinan- dour, par. de Quemper-Guézénec.

Ref. de 1429 a 1445, par. d’Abbaretz, év. de Nantes.

D’argent a la croix de gueules, guivrée ou gringolée d’or (Sceau 1373) ; alias : une paire de forces (Sceaux 1213); Devise : Pour tin autre, non.

Raoul, sire de Gaël, accompagna Guillaume à la conquête d’Angleterre en 1066 et reçut de ce prince le royaume d’Eastangle, comprenant les comtés de Norfolk et de Suffok. Il bâtit en 1091 le château de Montfort, dont il prit le nom, et mourut à la croisade de 1096 ; Raoul II son fils, défendit en 1117 le château de Breteuil contre toutes les forces de la France ; Raoul V suivit Philippe le Hardi en Espagne en 1274 et laissa de Julienne de Tournemine : 1o Geoffroi, qui a continué les seigneurs de Montfort et de Gaël ; 2o Geoffroi le jeune, auteur des seigneurs de la Rivière ; Raoul VI, tué au siège de la Roche-Derrien en 1347 ; Guy, évêque de Saint-Brieuc, † 1359 ; Guillaume, évêque de Saint-Malo, et cardinal du titre de Sainte-Anastasie, † 1432 ; Raoul VII, prisonnier à la bataille d’Auray en 1364, père de Raoul VIII, marié vers 1379 a Jeanne, dame de Kergorlay ; Jean, fils des précédents, en épousant en 1404 Anne, dame de Laval et de Vitré, prit pour lui et ses descendants les nom et armes de Laval ; André son fils, amiral et maréchal de France en 1439, † 1486.

La branche ainée fondue en 1518 dans Rieux, d’où la seigneurie de Montfort a appartenu successivement aux Coligny et aux la Trémoille.

La branche de la Rivière, qui avait conservé le nom de Montfort, fondue dans du Matz.

* Montfort (de), sr de Kerseham, par. de Plouec, — de Penquer, — dela Villeneuve, de la Bouëxière, — de Crec’huel, — de Kerméno, par. de Trézény, — de Kerleyno, de Kerillis, — de Kerelec, — de Tromainguy.

Maint. par arrêts du conseil en 1672, de Intend, en 1715 et du pari, en 1774 ; ref. et montres de 1513 a 1543, par. de Saint-Donan, év. de Saint-Brieuc.

Ecartelé d’azur et de gueules, à la croix denchée d’argent sur le tout, cantonnée aux 1 et 4 : d’un cygne au naturel, aux 2 et 3 : d une molette d’argent. Devise : Melius mori, qudm inquinari.

Henri, chevalier, sr de Kertanou, paroisse de Tr^gastel, fait une fondation à Boquen en 1274, et de concert avec son fils Geoffroi, une fondation k Beauport en 1269.

Montfourcher (de).

D’hermines à la bande de gueules (G. le B.).

Eudes, témoin d’une fondation de Raoul de Fougères à Savigni en 1112.

Montfromery (de), sr dudit lieu, par. de la Chapelle-Janson, év. de Rennes.

D’argent au léopard parti de gueules et de sinople (Arm. de l’Ars.), voyez Espinay.

Fondu dans la Bouëxière, puis Beaucé.

Montgermont (de), sr dudit lieu, par. dece nom, — du Tremblay, par. de Teillé, du Perray, par. de Saint-Mars-du-Desert.

Ref. 1427, par. de Montgermont et Teille, ev. de Rennes et Nantes.

Losangé d’or et de gueules, à la fasce d’azur, frettée d’argent brochante.

Montgermont (de), voyez Drouet.

Montgéroult (de) (orig. de Vexin).

D’or à trois lionceaux de sable ; alias : au b&ton de gueules brochant (Sceau 1315).

Patry, chevalier-bachelier aux guerres de Flandre en 1315.

Montgogué (de), sr de la Rigaudière, par. de Chauve.

Maint. réf. 1670, 0 gen., ress. d’Hennebont.

De gueules au croissant d’hermines qui est la Porte, au chef d’or.

Charles, major du Port-Louis, fils naturel du maréchal de la Meilleraye, anobli en 1655.

Monthulé, voyez Montulé.

Monthuchon (de), voyez Michel.

Monti (de) (orig. de Florence), sr de la Chalonière, du Préau, comte de * Rezé, en 1672 et sr de la Trocardière, par. de Rezé, — sr de Launay, — de Friguel, par. de Guemene-Penfao, — de Bogat et de Bellevue, par. de Saint-Aubin-de-Guerande, — de Lormtere, — de la Cour, par. de Bouée, — de la Rivtere, par. de Port-Saint-Père, — de Beaubois, — de la Maillardtere, — de la Giraudais, — de la Barbini&re et de la Rousselifere, par. de Vertou, — du Chesne-Cottereau, de la Jaunais, de la Carterie et de la Civeli&re, par. de Saint-Sebastien, — de KerraaiQguy, — de Bréafort. Anc. ext., ref. 1669, dix gen., ress. de Nantes.

D’azuri la bande d’or, accostée de deux monts de six coupeaux de mSme. Puggio, gonfalonier de justice k Florence en 1323 ; Monte, prieur de la Libert^ et gonfalonier de justice en 1461 et 1477, pere de Bernard, aussi gonfalonier et aieul de Mathieu, prieur de la Liberty en 1527, conseiiler de Cosme de Médicis en 1554, marte k Constance Strozzi. De ce mariage issut : Bernard, Gtabii en Bretagne, confirm^ dans sa noblesse par lettres de Charles IX de 1568, maitre k la chambre des comptes et 6chevin de Nantes en 1573, marié a Renee Verge, dont : Pierre, maitre des comptes en I600, ce dernier, pfcro d’Yves, maitre des comptes en 1625, maire de Nantes en 1644. Cinq pages du Roi, une fille k Saint-Cyr et deux chevaliers de Malte de 1681 1781 ; un membre 6levé en 1815 k la dignity de marquis.

Une branche 6tablie au xvi« sifccie k Bologne, avait pour auteur Antoine, sr de Farigliano, fils puiné de Monte qui pr&ifcde. Elle portait : d’azur a la bande d’or, chargee de trois monts de six coupeaux d’azur ; au chef de meme, cfiarge de trois fleurs de lys cTor, surmontees d’un lambel de quatre pendants de gueules. Cette branche a produit -. Philippe, cardinal de Bologne, abbé de Saint-Gildas de Rhuys de 1540 k 1552 et trois lieutenants generaux de 1653 k 1762, dont Tun chevalier des ordres en 1737.

MoNTiGN£(DE), sr dudit lieu, par. des Touches, — de la Martintere, par. de Ligne, —

— de la Motte-Saint-Georges et de Longlte, par. de Nort, — du Blotereau, par. de Doulon, — de la Haye, par. de Sainte-Luce.

Ref. etmontres de 1425 a 1543, par. des Touches, Ligne et Sainte-Luce, ev. de Nantes.

Montigny (DE), orig. de Champagne), sr d’Asjhes, — de Kerisper, par. de Pluneret, — de Beauregard, par. de Saint-Ave, — de Kerdour, — de la Hauttere, — de Tourteron,

— de Chateaufur, ar. de Piounevez-Lochrist — du Dresnay, par. de Plougras, — de Kerlan, par. de Sibiril, — de Trevien, — de la Motte. Anc ext., chev. réf. 1669, dix gen. ; ress. de Ploermel, Auray, Vanneset Rennes. D’argent au lion de gueules, chargé sur l^paulo d’une Stoile d’or et accomp. de huit coquilles d’azur en orle, 3. 3. 2 et 1.

Jean, vivant en 1455, pere d’Hugues, sr d’Asches, marte k Jacquemine d3 Hocquetot ; Guillaume, gouverneur de Rhuis en 1551 espouse Perrine Drouillard ; Louis, son fils, depute aux Etats generaux de Paris en 1593 ; quatre chevaliers de l’ordre de 1574 k 1620, gouverneurs de Vannes, Auray et Sussinio ; trois chevaliers et un commandeur de Malte, de 1580 k 1780 ; un abbé de Saint-Gildas-de-Rhuis en 1613 ; deux avocats generaux et un president k mortier depuis 1623 ; un auménier de la reine Marie-Therfcse, £v£que de Leon, t en 1671 et inhume^ dans FSglise de la Madeleine de Vitr6. La branche de Beauregard fondue dans Charette de Montberl. Montiony, sr de Marce, — du Timeur, par. de Gaudan, ev. de Vannes.

D’argent au chevron de sable, charge decinq coquilles d’or, accomp. en chef de deux Gtoiles d’azur et en pointe d’une montagne de sable, enflammge de gueules (Arm. 1696).

Antoine, greffier en chef au bureau des finances et chambre du domaine de Bretagne et k l’amiraute de Vannes en 1696 ; Laurent-Henry, maire de Lorient, anobli par lettres de 1754.

Montjean (de) (orig. d’Anjou), sr dudit lieu, — du Besson, — de Vera, — de Cholet, de Boullet, par. de Feins, — vicomte de la Belliere, par. de Pleudihen, — baron de Combourg.

Réf. 1513, par. de Feins, ev. de Rennes.

D’or frette de gueules (Sceau 1312).

Rolland et Guy, son frfcre, croisSs en 1158 ; Briant, ^chanson de France en 1350 ; Louis, marte k Jeanne du Chattel, dame de la Beliifere, dont Rene, marechal de France, † 1539. Fondu dans Acigne, puis Cosse-Brissac.

Montlouis (de) (orig. du Poitou), y maint. en 1667), sr dudit lieu, — d’Aradour, — du Boschet, — de Grandcharaps, — de la Fleur, — de Pouillac, — de la Fosse, — du Sterou et de PlaQzcaer par. de Priziac, — de Kerfandol, par. de Ploerdut.

Ext. ref. 1670, sept gen., ress. d’Hennebont.

D’azur à trois chevrons d’or, accomp. en chef de trois fleurs de lys de mfime.

Pierre, sr d’Aradour, vivant en 1500, pfcre de Leonet, marte k rhdriti&re de Pouillac ; Thomas^Simeon, sr de PlagzcaGr, décapité k Nantes, par ordre du Regent, en 1720, pour sa participation k ia conspiration de Ceilamare ; une fille k Saint-Cyr en 1735. Fondu dans Louvart.

Montluc (de), voyez Bourdonnaye (de la).

  • Montluc (de) (orig. du Limousin), sr de la Rivfere, baron de l’Empire.

Parti au 1 : de sable au rocher de six coupeaux d’or, sommé de trois épis de bte de méme ; au 2 : d’azur à la fasce ondée d’argent.

MONTMARTINAYS (de).

D’azur h trois croissants d’argent (G. le B.), comme des Champneufs. Montmorency (de), baron et due de Montmorency, — sf d’Eeouen, — de Ghantilly en Beauvoisis, — de Nivelle, en Flandre, — de Courtalain, en Dunois, — baron de Fosseux et prince de Robecque, en Artois, — s’d'Aumontet de Neuville, en Picardie, — du Hallot, de Bouteville et due de Damville, en Normandie, — due de Piney et de Beaufort, en Champagne, — due de Luxembourg et corate de Homes dans les Pays-Bas, — duc de Chatillon-sur-Loing, en G&tinais, — prince de Tingry, en Boulonnais, — baron de Cbateaubriant etde Derval, — sr de la Palue, par. de Beuzit-Conogan. — de Tresiguidy, par. de Pleyben, — des Salles, par. de Plouizy, — de Keranhoat, par. de Loperhet, — vicomte de Pirvit, par. de Pledran, — sr de Goetjunval, par. de Ploudaniel, — vicomte de Cofttmenec’h, par. de Plouider, — sr de la Riviere et de Montjonnet, par. d’Abbaretz, — de la Chevalerais, par. de Cordemais — de la Vrilliere, par. de la Chapelle-Basse-Mer, - dela Touche, par. de Nozay. Maint. par arrets du conseil en 1674, de la cour des aides en 1677 et a I’intend. en 1704, ress. de Nantes.

Dor h la croix de gueules, cantonnée de seize aterions d’azur. Devise : Dieu ayde au premier baron chritien.

C^tte maison illustre remonte a Bouchard, dit le Barbu, sire de Montmorency, qui accompagna ie roi Robert a son expedition de Bourgogne en 1005 ; eiie a donné cinq connetables, six mar^ehaux et trois amiraux de France ; un conn^table d’Angleterre et d’Hybernie ; des grands chambeilans, grands bouteiliers ou ^chansons, grands panetiers et grands sén6chaux de France, etc.

La tranche ainée déshéritée en 1465 s’est eteinte en 1570 dans les Pays-Bas en la personne du comte de Homes, décapité par ordre du due d’Albe. La branche de Fosseux allied en Bretagne aux Avaugour, Bieux, S&rent et Charette, a produit Francois, abbé du Tronchet de 1628 a 1648 ; ffenri-Mathieu, abbé de Geneston en 1694, † 1708 et s’est eteinte en 1862.

La branche de Neuville, issue des sires d’Aumont par Georges, 16gitimé en 1576 et 6tabli en Bretagne par son manage en 1604 avec Gabrieile de la Roche-Saint-Andre a produit un brigadier d’infanterie en 1719, s’est alliee aux du Pas, Guillaudeuc et Comulier et s’est fondue dans les Stn&chal de Carcado en 1750.

La branche de Bouteville dont sont issus les dues de Piney-Luxembourg et de Beaufort a 6té possessionn^e en Bretagne par alliance avec les Montdragon, heritiersdes laPalue, les Rosmadec et les du Harlay, héritiers des du Lou€t. La branche de Damville qui poss^dait depuis 1543 les baronnies de Chateaubriant et de Derval, recueiliit ia succession de la branche ainée. Ce fut en sa faveur que la baronnie de Montmorency fut erige^e en duch^-pairie en 1551 ; cette branche a fini a Henri, due de Montmorency, amiral et marshal de France, d&>apitéen 1632, dont les biens furent de>olus a sa sceur Charlotte-Marguerite, marine a Henri de Bourbon-Conde pour lesquels labaronnie de Montmorency fut de nouveau 6rigée en duch6-pairie Tan 1633. La branche de Laval, avait pour auteur Guy, époux de Philippette, baronne de Vitre et flis puine de Mathieu, conn^table de France, marié en 1221 a Emme, baronne de Laval Cette branche avait quitted le nom de Montmorency pour prendre celui de Laval, en conservant les armes de Montmorency, bris£es de cinq coquiiies d’argent sur la croix. Elle s’est e*teinte en 1837. Yoyez Laval.

La branche de Piney-Luxembourg s’est Steinte en 1861 ; la branche de Tingry s’est 6teinte en 1878.

Montmoron (de), s* dudit lieu, par. de Romazy.

Ref. de 1478 a 1513, dites par., ev. de Rennes.

De gueules au greslier d’argent, accornp. de trois fleurs de lys d’or (Arm. de l’Ars.).

Fondu vers 1590 dans Sévign&, en faveur desqueis ia seigneurie de Montmoron a 6té e>igée en comté Tan 1657, et a 6té transmise par alliance aux du Hallay en 1684. Montoire, par. de ce nom, au Maine.

Seigneurie erige^e en marquisat en 1743 en faveur du sr de KerhoSnt, voyez Kerhoent (de). Montoire (de), sr du Boisbriand, par. de Saint-Jean-de Ber6, — de la Série, par. de Saint- Herblon.

Tome II. 38 298 MON

Ref. et montres de 1478 a 1544, dites par., ev. de Nantes. D’argent au chef degueules, chargé d’une facede Christ d’argent. Fondu dans la Motte de Kerdreux.

MONTORGUEIL (de).

Porte trois fusGes accolSes en fasce, surmontées d’un lambel &quatre pendants (Sceau 1400).

Simon, exuyer tranchant de Jeanne de France, duchesse de Bretagne en 1405 ; Rogier, 6cuyer dans une montre regue a Charroux en 1418. Montrelais (de), sr dudit lieu, par. de ce nom , — de Ch&teauthebaut, par. de ce nom,

— du Gue-au-Voyer et de la Senechalltere, par. de Saint-Julien-de-Concelles. D’or a trois jumelles d’azur en bandes (Sceau 1218) ; (alias : chevronnd d’or et d’azur, k la fasce de mfime, brochante sur le tout (Sceau 1241). Gu&rin, dit le Borgne, epoux de Stella, fait una fondation aux moines de Pontron, en partant pour lacroisade en 1218 ; Jean, evdquede Vannes, puis de Nantes, + 1391 ; Hugues, eveque de Treguier, puis de Saint-Brieuc et cardinal, chancelier du due Jean IV, + 1390. Fondu dans Chateaubriant, puis Anger, Mauve et Rochechouart, d’oii la seigneurie de Montrelais a passé par acquet aux Lesrat et de ces derniers aussi par acquet aux Cornulier en 1686.

Montsorbier (de) (orig. du Poitou), sr dudit lieu, de la Brailli&re, du Boisvert, de la Vrignonntere , de la Vergne et du Grand-Plessis, en Poitou, — de la Mauguitonni&re, par. de Maisdon, ev. de Nantes. D’azur à trois pals d’or (Arm. 1696).

Cette famiiie ailiee en Bretagne aux le Maignan et aux Cornulier, a ete convoquee a i’assemblde de la noblesse du Poitou pour l’election des deputes aux Etats-Géneraux en 1789. Monts (des), voyez Pinqzon.

Montsorel (de) (ramage de Soligne), sr dudit lieu, en Avranchin, — de Landal, par. de la Boussac, ev. de Dol.

De gueules à quatre fusées d’argent, accolées en fasce. Olivier, au nombre des defenseurs de Dol, assiegS par le roi d’Angleterre en 1173. Fondu vers 1200 dans Aubignd, d’oii la seigneurie de Landal a ete poss^dee successive— ment par les maisons de Montauban, Rohan, Maure, de France et du Breil. Montul£, sr de Longlee et de Fayau, par. de Nort, — des Salles, — des Tertraux, par. de Riaill6.

Deb., ref. 1668, ress. de Nantes.

De gueules au chevron d’or, accomp. de trois molettes de méme. Frangois, epoux en 1668 de Marie Regnier ; piusieurs conseiiiers au parlement de Paris depuis 1714. MOR 299

Maurac (de), sr dudit lieu et de Golveuc, par. de Saint-Aubin de Guérande. D’azur à trois croissants (Tor (G. le B.). Alain, charge en 1386 avec Pierre de Lesnerac (Taller quérir Jeanne de Navarre, fiancee au due Jean IV et qu’ii épousa k Gu&rande. Fondu en 1556 dans du Masle.

Morais (de) (orig. de Normandie), sr de Lory, de Joderais, de Fontaine-Henry et de Brezolles en Normandie, — du Boisorcant, par. de Noyal-sur-Vilaine, — de Hallecourt.

Anc. ext. chev., ref. 1669, six gen., ress. de Rennes. D’or à six annelets de sable.

Jean, fils de Charles, marte vers 1569, a Anne d’Harcourt, bisaieui de Nicola*, mari£ en 1632, a Marguerite de S£vigné ; Ren6, chevalier de Saint-Jean de Jerusalem en 1524 ; trois abbesses de Saint-Sulpice de Rennes de 1579 a 1688. Morandais (de la), voyez Maillard.

Morandais (de la), sr dudit lieu, ev. de Vannes. De sablo k trois fleurs de lys d’or ; au chef cousu de gueules, l’6cu bordé de mfime (Arm. de l’Ars.).

Guillaume, fait hommage lige au due en 1398. ^orandais (des), voyez Chaton.

Morandaye (de la), voyez Vayer (le).

Morant (de) (orig. de Normandie, y maint. en 1666), sr d’Estreville, — marquis du Mesnil-Garnier en 1672, — sr de Brequigny, par. de Saint-Etienne de Rennes, — du Boedrier, par. de Toussaints, — de Fontenay, — de Guernisac, de Pensez et de Rerangomar, par.de Taule, — de Kerohant, par. de Garlan, — de Coatilez, par. de Locquenole.

Maint. par arret du pari, de 1784, ress. de Rennes. D’azur a trois cormorans d’argent. Devise : A candore decus. Thomas, tr^sorier de l^pargne et receveurdes finances a Caen, originairede la paroisse de Courseulies, anobii au camp devant Clermont, en 1590 ; un premier president au parlement de Toulouse, † 1690 ; un intendant de plusieurs provinces, conseiller d’Etat, † 1692 ; deux trGsoriers de i’Spargne et un grand tr^sorier des ordres du Roi au xvu e sifecle ; un conseiller au parlement de Bretagne en 1731 ; un maréchal-de-camp, † 1763. Une branche alltee aux Meneust, le Lou, le Bouco de Kerninon et la Rivifrre de Plceuc, s’est fondue dans le Gonidec.

Moraud, sr de la Provosttere, par. de Guipry, — d’Org&res, par. de ce nom, — de la Herissaye, par. de Pleumeleuc, — du Deron, par. de Cordemais, — de la Haye, par. de Sixte, — de Callac, par. de Guemene-Penfao, — de la Herbretais, par. de Marsac. Anc. ext., ref. 1668, huit gén. ; ref. et montres da 1427 k 1513, par. de Guipry, Pleumeleuc et Orgères, év. de Saint-Malo et Rennes.

D’argent à trois coquilles de sable.

Raoul, prête serment au duc entre les nobles de Saint-Malo en 1437 ; Jean, épouse en 1474 Orfraise de Tréguéné ; François, sr du Déron, chevalier de l’ordre du Roi, convoqué aux Etats de Quimper, par lettre d’Henri IV, en 1601.

* Mordant (le) (orig. de Normandie), sr d’Hericourt, — de la Villecochard, — de Langouriant, par. d’Erquy, — de Chateauderec et de Kerabraham, par. de Questembert.

D’argent au chevron engreslé de sable, accomp. de trois étoiles de même (Arm. 1696).

Jeanne, épouse en 1638 Jean de la Porte, sr d’Artois ; Jeanne, femme en 1680 de Guy de Carn6, sr de Trévy ; Louis, maitre&la chambre des comptes de Rouen en 1736, anobli en 1748 ; un général de brigade en 1875, † 1889.

Mordelles ou Morzelles (de), sr dudit lieu et de la Vredaye, par. de Mordelles, — du Margat et du Portal, par. de l’Hermitage, — de la Motte, — de la Ville-Hullin, — de Kerdu, par. de Ploumilliau, — de Chateaugoello, par. de Plelo, — de la Mor- delais, par. de Fay.

Anc. ext. ref 1668, onze gen. ; ref. et montres de 1423 a 1535, dites par., ev. de Rennes, Saint-Brieuc et Nantes.

De gueules au croissant d’or ; alias : d’argent, au lion rampant de sable (Sceau 1310).

Auffroy, fils Aanan, reçut du duc Alain III la seigneurie de Mordelles en 1032 et prit le nom de sa terre ; Pierre, sr de Châteaugoëllo, sénéchal de Penthièvre, de 1270 à 1304 ; Eon, fils Guillaume, vivant en 1400, épouse Catherine Minier, dont Alain, marié à Jeanne Botherel.

La branche de Châteaugoëllo fondue dans la Lande-Calan ; la branche de Kerdu fondue en 1616 dans Boisgelin.

Le sr des Perriferes, débouté k la reformation de 1669, ressort de Lannion.

Mordeu (le), sr de la Porcherie, par. de Savenay.

Déb., ref. 1668, ress. de Nantes.

Mordret (orig. d’Anjou), sr de Crénizac, par. de Sevignac, — du Guilly.

Deb. ref. 1670, ress. de Dinan.

D’azur à deux épées d’argent en sautoir. (Arm. 1696).

Moréac (de), sr dudit lieu, par. de ce nom, ev. de Vannes.

Porte une croix ancrée (Sceau 1301).

Thibaut, fils Henri, fait une fondation à Bonrepos en 1301 ; Thibaud, évêque de Dol, † 1312.

Moreau, voyez Moro.

MOR 301

Moreau, voyez Mouraud.

MOREAU.

De sable à trois poissons d’argent, une étoile de mfime en chef (Arm. de l’Ars). Moreau, sr de la Forest, par. de Loctudy, — de Keravel, par. de PJomelin. Ref. etmontresde 1426 a 1562, ditespar. et par. de Combrit, 6v.de Cornouaille. D’argent à deux molettes de sable en chef et une hure de sanglier de mfime en pointe (Arm. 1696J, voyez Lucas.

Maitre AuguMn, procureur de Quimper, Spouse en 1529 Marie i’HonorS, dont :/ean, chanoine et conseiiler au pr^sidial de Quimper, auteur d’une Eistoire de la Ligue en Bretagne, † 1600.

Less^de Kercado, paroisse de Beuzec-Cap-Sizun, etde Kerdonnis, paroisse de Pontcroix, déboutés k la reformation de 1670.

Moreau, sr de la Palme, — de la Priraerais, — de Maupertuis, — de Saint-Helier. Maint. au conseilen 1716, ress. de Saint-Malo. D’or au palmier de sinople ; alias : d’argent à cinq fusées de sable, accotees en fasce (Arm. 1696).

Guillaume, secretaire du Roi en 1699 Spouse Guiliemette Jocet, dont : Rend, c&fcbre corsaire marte en 1694 k Jeanne Baudran, anobli en 1708, dont Pierre-Louis, géom&tre, membre de I’Acadtmie des Sciences, de l’Acad^mie Frangaise et de celle de Berlin, marte a Berlin en 1745 a EIéonore de Borck, fllie d’honneurde la reine-mfere, † 1759 ; un abbé d’Ardorel au diocese de Castres en 1747 ; un abbé de Geneston en 1728, † 1754.

  • Moreau, sr de Lisoreux, de la ville de Morlaix.

De gueules à Vépée d’argent, montec d’or, accostée de deux liges de lys aussi d’argent ; au chef d’hermines.

Gabriel-Louis, lieutenant de Morlaix et Lanmeur en 1750, décapite en 1794, Spouse Catherine Chapperon, dont : Jean- Victor, gén6ral en chef en 1795, tué devant Dresde en 1813, dont les fr&res, soeurs et neveux ont 6té anoblis par lettres de 1819. Moreau (orig. du DauphinS), sr de Forest, ress. de Brest. D’or à une losange d’azur, chargge d’un dauphin d’argent (Arm. 1696). Humbert, Spouse vers 1700 Marguerite-Rollande de Poulpiquet, dame de Locmaria, dont : Perrine, marine en 1727 k Joseph-RenS de Lesguen, sr de l’lsle. Moreau (orig. d’Anjou), sr de la Mussettere. D’argent au chevron d’azur, accomp. de trois tfites de maure de sable(Arm. 1696). Pierre, auditeur des comptes en 1758.

Morel..

Réf. 1426, par. de PIouy£, ev. de Cornouaille. De gueules au croissant d’argent, accomp. de trois coquilles de mdme (Sceau 1298).

Alain, originaire deia paroisse de Riec, 6vdque de Cornouaille, † 1299. Morel, sr de Longlee et de la Gazoire, par. de Nort, — du Gremil et du Vauguillaume, par. de Puceul.

Montrede 1543, par. de Puceul, ev. (Je Nantes. D’azur au lion naissantd’argent, k l’orle de huitfleurs de lys de mfirae (G. le B.). Franpois, maitre des comptes en 1578 ; Jean, auditeur des comptes en 1597. Le sr de la Rabi&re, paroisse de Louisfert, déb. réf. 1669. Morel, sr de la Corbtere, par. du Gouray, — de la Chaussee, — du Bois-Gaudin. Anc. ext. ref. 1668, huit gen. ; ref. et montres de 1448 k 1513, par. du Gouray et Plemy, ev. de Saint-Brieuc.

D’argent au leopard de gueules (Sceau 1394). Alain, vivant en 1400, Spouse Guillemette Iluet, dont : Guillaume, marte en 1441 k Jeanne du Pare ; Pierre, 6véque de Tr^guier, † 1401. On trouve Perrot, de la ville de Saint-Brieuc, anobli en 1423, et Guillaume, de la paroisse de Saint-Cast, anobli en 1449 ; mais nous ne savons s’iis appartenaient k cette famille. Morel (orig. d’Anjou), sr des Landelles, — dela Motte, — de la Barre, par. de Geones,

— des Bretonni&res, par. d’Erbree, — duPinel, par. d’Argentre, — delaPoupardais. Maint. par les commissaires en 1699 et anc. ext., arret du pari, de 1738, dix gen. D’argentk la bande de gueules, chargGe de trois molettes d’or (Sceau 1339). Guillaume, Spouse vers 1440 Jeanne de la Pommeraye ; un page du Roi en 1688 ; un brigadier d’infanterie en 1702 ; un conseiller au parlement en 1764. Morel, sr de la Martintere, ress. de Fougeres. D’argent au chevron de gueules, accomp. de trois pommes de pin de mfime (Arm. 1696).

Morellon (orig. du Poitou), sr de la Rairaondtere, — de Verneuil. Deux conseiilers au parlement depuis 1582,

Fondu dans Derazes.

Morfouace (de), sr dudit lieu, par. de Ploermel, év. de Saint-Malo. Porte un besant ou tourteau (Sceau 1379).

Guillaume, donne quittance de ses gages k Pontprson, en 1379. Fondu au xv« sifecie dans Picaud.

Moricaud, sr du Vivier, ress. de Nantes.

D’argent à trois tfites de maure de sable.

Un procureur au présidiai et Schevin dé Nantes en 1649. Moricaud, sr de la Haye, — de Beautour, par. de Vertou, ress. de Nantes. (Protest. 1788.) D’azur à un arbre d’or ; au chef cousu de gueules, chargS de trois Stoiles d’or. Holland, sr de Beautour en 1556, pfere de Jacques, Stabii en Provence en 1582 ou il a fait gouche ; Francois, maire de Nantes en 1738, pfcre de Frangois-Henry, admis au partage noble par lettre de 1769. MOR 303

Morice, en breton Morvan, sr de Kervagat, par. de Kerrien, — de Coetquelven, par. de Plougourvest, — du Lérain, par. de Moreac. Ext., ref. 1668,0 gen., et lettres recognitors en 1817 en faveur dela branche du Lerain ; réf. et montres de 1536 a 1562, par. de Querrien, ev. de Gornouaille. D’argent à la croix ancrée de sinople ; alids : chargge en coBur d’une étoile d’argent, pour la branche du Lirain.

Jean, vivant en 1426, bisaieul d’Yves, sr de Kervagat, appelé k Farrifcre-ban de Cornouaille en 1636, rétabii dans sx noblesse par lettres de 1652 ; Yves, procureur gén6ral aux comptes en 1651, Spouse Marie Qeffroy, dame de Coetquelven, dont : Marie-Anne, marine en 1679 k Salomon de la Tuilaye.

Les s* de Beaubois, par. de Lothéa, du Vieux-Ch&tel et de Kerstrat, déboutés k la reformation de 1669, et k Pintendance en 1707, ressort de Quimperl6, ont produit ; Pierre-Hyacinthe, religieux bén6dictin, Tun des auteurs de la grande Histoirede Bretagne, † 1750. Morice, sr de Lauville, par. de Frossay.

Deb. ref. 1668, ress. de Nantes

Morice, sr de Keriben, par, de Buleon, — de Kerouzo et de tervarin, par. de Billio,

— de la Villeon, par. de Guehenno.

Ref. etmontresde 1481 a 1536, par. de Baud, Buleon et Billio, ev. de Vannes. De gueules h trois coquilles d’argent.

Eon, de la paroisse de Cohaz6-Pontivy, anobli par lettres de gr&ce du due en 1426. Morice, s t de Kerpave, par. Plouzelambrc, — de Guemarc’han, par. de Plougonven,

— du Nivirit, par. de Treduder.

Deb. ref. 1670 ; ref. et montres de 1441 a 1543, dites par., ev. de Treguier. D’argent à trois bandes de gueules ; au franc canton de mfime, charge d’une coquille d’argent (G. le B.) ; voyez Chapelain. Morice, sr de Treguiel, par. de Loyat, — du Bois-Basset, par. de Saint-Onen-la-Chapelle.

Ext., réf. 1668, sept gen. ; ref. et montres de 1427 a 1513, dites par. et par. do Guilliers, ev. de Saint-Malo.

D’argent au chevron de sable, chargé de quatre aiglons d’argent et accomp. de trois molettes de gueules.

Jean, do la paroisse de Loyat, anobli en 1426, pour services en armes rendus au due, aux sifeges de Quingamp, de Ch&toceaux et de Saint-James de Beuvron, pfere de Raoul, marié k Aiiette de la Touchais.

Morice, en breton Morvan, sr de Keredern, — de la Villemorel, par. de Plourhan. Ref. etmontresde 1423 a 1513, par. de Plo8zal, év. de Treguier et Plourhan, ev. de Saint-Brieuc.

D argent h trois fasces de gueules, au lion de sable, brochant. Fondu dans Plo0squellec.

Le sr de Boisbourg, débouté k la reformation de 1669, ressort de Lannion. 304 MOR

Moriceau, sr du Pontreau, — dela Resntere, — de la Carterie, par. de CouSron, — de Loign6, par. de Suce.

D’argent h l’aigle au volabaissS de sable ; au chef d’azur, chargéde deux Stoiles d’or (Arm. 1696).

Frangois, conseillerau pr^sidial de Nantes en 1696. Moricet, sr dela Renaudtere, par. de Saint -Donatien, év. de Nantes. De sable au chevron d’argent (Arm. 1696.) Un auditeur des comptes en 1729.

MoriciI :re (de la), voyez Juchault.

Moricquin, sr du Mousterou, par. de Ploujean, — de Kernéguez, par. de Saint-Mathieu de Morlaix.

Deb., ref. 1668, ress. de Morlaix.

Ecartete aux 1 et 4 : d’argent à la hure de sanglier de sable, dGfendue et aliunde d’argent, couronnSe d’or ; aux 2 et 3 : fascg d’argent et de gueules (G. le B.). Moriers (des), sr du Pare, par. de Locoal. Deb. ref. 1670, ress. d’Hennebont.

Morillon, sr de la Porte-Neuve, par. de Riec, — de Kerleau, par. de Melguen, — de Koranmilin, par. du Trévou.

Ref. et montres de 1426 a 1444, dites par., ev. de Cornouaille. D’or au griffon de gueules, arm 6 de sable. (Mss. Gaignieres). GuiUaume, 6cuyer dans une montre de Jean du Juch en 1371 ; Henry, abbé de Landévennec, f 1442 ; Herv6, abbé de Quimperte, † 1453. Fondu au xv e sifccle dans Gruer.

Morin, sr de la Roche, — du Tresle, — du Bois-d’Estrean, — de la Marchandrye, — dela Clerissais, par. de Moisdon, — de la Ferté et de la Ragotifcre, par. de Vallet,

— de la Sorinifcre, — de Cbavagnes, par. de Suce, — de Jasson, par. de Port-Saint-Pfere.

Maint., ref. 1669, ress. de Nantes, par les privileges de la chambre des comptes. D’argent h Tarbre de sinople, plants sur une terrasse de méme ; un sanglier ou porc-6pic de sable, brochant sur le fflt de l’arbre ; voyez Bénerven, le Grand, GufiGAN, Kerboutier, Kerfar^guin et Kerpaen. Devise : Mori netimeas. Jean, maire de Nantes en 1570, premier president aux comptes en 1574 ; Andrb, maire de Nantes en 1617 ; Rolland, president aux comptes en 1643 ; Jean, s T du Bois d’Estr<§an, president au pr^sidiai de Vannes, fondateur des Carmes de cette ville en 1628. On trouve Charles, hérauit des Etats, anoblien 1648, nous ne savons h. quelle famille Morin il appartenait. MOR ’ 305

Morin, s*de la Masse, ress. de Rennes.

D’or à une tfite de maure de sable, accomp. en chef de deux masses d’armes de mfime, eten pointe de trois croissants de gueules, 2. 1 (Arm 1696). Un referendaire k la chancellerie en 1696. Morin, sr de Pontmartin, par, de Henon, — de Bellevue. Maiiil. par les commissaires en 1717 et par arrGtdu pari. d3 1728, sept gen. D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois quintefeuilles de mfime, bordGes de sable (Arm. 1696).

Jean, sr de la Chesnaye, paroisse de Guliliers, se dit noble k la reformation de 1427 ; est monte et arme, va aux mandements du due et dit avoir lettres de franchise. Le sr des Touches, paroisse de Moncontour, débouté a la reformation de 1669. Morin, sr de Kernabat.

• Deb., ref. 1669, ress. de Carhaix.

D’or au chevron d’azur, accomp. de trois tétes de maure de sable. (G. le B.) Morin (orig. de Normandie), sr de Boscautru, — du Marais. D’argent au lion de sable, couronng d’or.

Un chanoine de Paris, abbé de Paimpont en 1781, † 1804. Morinais (de la), sr du Bois-Robert, par. d’Antrain. Deb. ref. 1669, ress. de Foug&res.

D’or à trois mtires de pourpre en pal Tune sur l’autre, accostees en chef de deux feuiilesde houx de sinople et en pointe de deux glands de mfime (Arm. 1696). MoriniI :re (de la), sr dudit lieu, par. de Saint-Eloy de Montauban, ev. de Saint-Malo. Dazur à une fleurde I ys d’argent ; au franc canton de gueules, charge d’une fasce bretessée d’argent (G. le B) f vnyez Josse. Moderne : Forsanz.

Moriniere (de la), sr dudit lieu, par. de Laille, ev. de Rennes. D’argent à la fasce de gueules, charg^e d’une quintefeuille d’or, et accomp. en chef de deux quintefeuilles de sable. (Arm. de l’Ars.) Morisson (orig. du Poitou, y maint. en 1667), sr de la * Bassetiere, par. de Saint-Juliendes Landes, — de laGaulterie, — «lesRochelles, — de Villeuoble, — de dressy,

— de la Raisiuiere.

De sable à trois roquets d’or.

Jean-Baptiste, chevau-ieger de la garde, epoux d’Henriette Foucher de Brandois, pere et mere de deux freres, dont Tun, page de Monsieur, ftisilles k Quiberon en 1795. Les s rs du Trochet et de la Buiniere, paroisse d’Arthon, de Belair et des Mainguionnieres, paroisse de Saint-Hylaire-des-Bois, debout^s k la reformation de 1668. Tome II 39 306 MOR

Morisuk (de), sr dudit lieu et de Keryviaea, par. de Plouider, — de Kerveguen, de Keridrivin, par. de Servel.

Ref. et montres de 1426 a 1503, par. de Plouider, Plounevez et Lanhouameau ev. de Léon.

Porte trois chevrons (Sceau 1381) ; alids rd’argerit a trois coeurs d’azur [mss. Gaignieres).

Yvon, ratifle le traits de Guérande en 1381.

Fondu au xvi e sifecie dans Lesmais. Moderne : Parcevaux, puis Kerhotnt.

Morlaix, ville et château unis au domaine ducal en 1277, jadis des dépendances du comté de Léon.

D’azur au navire 6quipé d’or, aux voiles £ployées d’hermines. Devise : S’ils te mordent, mors-les.

Morlaix (de la), voyez Pres (des).

Morlaye (de la sr dudit lieu, par. de Missiriae, ev. de Vannes. Toussaint, de la paroisse de Plumaugat, débouté k la reformation de 1068, ressort de Ploarmel.

Moro ou Moreau, sr de la Ville-Bemo, par. de Saint-Michel de Saint-Brieuc, — de Folleville et de Brangays, par. de Saint-Donan, — du Maugou&rou, par. de Saint- Turiaff de Quintin, — de la Ville-Bougault, par. de Cesson, — de la Ville-Billy, par. de Ploufragan. — de Chiteaugal, — de la Villerobert, par. de Saint-Quay. Anc. ext. ref. 1668, huit gen. ; ref. et raontres de 1449 a 1535, par. de Saint- Michel, Saint-Donan et Saint-Turiaff, ov. de Saint-Brieuc.

Ecartelé aux 1 et 4 : d’or au lion de sable ; aux 2 et 3 : de gueules au croissant d’or.

Guillaume, vivant en 1486, épouse Jeanne de Quénec % hquivilly, doot : Thebaut, inarié à Anne le Cardinal.

La branche de la Villerobert fondue en 1666 dans Collet de la Ville-Merien.

Mono ou Moreau. sr de la Ville-au-Voyer elde la Gree, par. de la Chapelle-sous- Ploermel, — de la Villeder, par. de Serent, — de la Villebourde et vicomle de Maugreraieux, par. de Guegon.

Anc. ext., ref. 1669, huit gen. ; ref. et montres de 1427 a 1513, par. de la Chapelle et Guillac, ev. de Saint-Malo.

D’argent au renard passant de sable, accomp. de cinq hermines de même, 3. 2.

Perrot, vivant en 1426, père de Thomas, vivant en 1488, marié à Perrine de Cofituhan.

Morogues (de), voyez Bigot.

MoRtJE, sr du Glos.

Deb. ref. , 1 S69, ress d’Auray.

MOT 307

’MORVILLIERS (DE).

Porte deux chiens courants, accomp. de trois annelets (Sceau 1352). Louis, donne quittance de ses gages en 135 ?. Mosneron, sr de Launay, ev. de Nantes.

Un depute k T Assemble legislative en 1791 , anobli sous le titre de baron en 1853, + i830. Mosnier ou Monnier (le), sr de la Fresnays, — de la Rivtere. D’argent au chef d’azur, chargé d’une croisette d’or. Pierre, auditeur des comptes en 1594 et greffler de ladite cour pour le due de MercoBiir ; un avocat general aux comptes en 1769.

Mosnier, sr du Coudiay, — des Rocheites, — de la Gesture, de la Bertrandtere et du Boisfoucault, par. de Paulx, — de la Valtiere, — de la Motte f par. de Thouare. (Protest. 1788).

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois roses de méme (alids : d’argent). Julien, epouse en 1584 Francoise Moreau, dont : Jean, vivant en 1603, marte k Anne Viau, pere et mere de Pierre, juge criminel a Nantes, marie en 1649 k Francoise Macé de la Roche ; un conseiller au parlement et deux maitres des comptes de 1695 k 1728. Mote (de la), voyez Motte (de la).

Mothe (de la) (orig. de Picardie), sr de Houdancourt, — marquis de Brinvilliers, en 1700, — due de Cardonne.

Ecartelé aux 1 et 4 : d’azur h la tour d’argent ; aux 2et3 : d’argent au 16vrier rampant degueules, accomp. de trois tourteauxde mfime, surmonte d’un lambel de cinq pendants degueules.

Deux mar^chaux de France, + 1657 et 1755 ; un e>6que de Rennes de 1639 k 1662. Motier voy. Fayette (de la).

Mottay (du), voyez Chauchart.

Mottay (du), sr de la Primaudiere. par. de Bedee. Ref. 1513 dite par., ev. de Saint-Malo,

D’argent h deux fasces d’azur (arm. de 1’Ars.) On trouve Frangois, maitre des comptes en 1546. Motte (de la) (ramage de Broons), sr dudit lieu par. de Broons, — (Je * Vauvert, de Mezeray et de Launay-Galesnel, par. de Plorec, — de la Guerinifere, de Menubois et des Portes, par. de Trémeur, — de Pontruais, — de la Trochardais, — de la Ville-fes-Comte, par. de Trégon, — de la *Guyomarais, par. de Saint- Denoual, — de la Ville-Quémereuc. 308 MOT

Anc. ext., rtf. 1668, neuf gen. ; ref. et montres de 1445 a 1479, par. de Broon s et Plorec, ev. de Saint-Malo.

D’argent frette d’azur de six pifeces.

Guillaume, Scuyer de la compagnie du sire de Beaumanoir, au sifc^ede Bécherelen 1371, Spouse Isabeau du Chastellier, de la maison d’Er^ac. Un volontaire au combat de Saint-Cast en 1758 ; un page du Roi en 1786 ; un membre fusillS a Quiberon en 1795 ; un eque de Vannes en 1827 f I860. Kotte (de la) (ramagede Dinan-Montafilant), sr de la *Motte-Rouge, par. d’Henansal,

— du Bois-Ripaux et du Pont-Joly, par. de Plurien, — de la Garenne, — du Saint-Esprit, — de Saint-flillcs. — du Nodavy, — des Noes, — du Coudray, — de la Ville-Rouault, — du Verger — de Tremaugon, — de la Ville Agan, — de Linteros,

— du Domaine, — de la Ville- Duraud, — du Terlre, — dft Ja Villegan, — de Montmuran, par. des IITs, — de Lesnage, — de Bonnefoulaiue, par. d’Aatrain, —marquis de la Chesnelaye et sr de Villeaudon, par de Trans. Anc. ext., ref. 1669, neuf gen., etmaint. a Fintend. en 1704 ; ref. et montres de 1423 a 1535, par. d’Henansal et Plurien, ev. de Saint-Brieuc. De sable frette d or de six pieces.

Alain, fait une fondation a Saint- Aubin des Bo is en 1223 ; Guillaume, sénechal de Penthi &vre en 1255 ; Holland, chevalier du bailliage de Penthievre, a Tost du due en 1294 ; Holland, vivanten 1 423, martea Marie de Saint-Meloir ; Holland, vivanten U69 Spouse He"leno le Felle, de la maison de Guébriant ; deux volontaires au combat de Saint-Cast en 1758 ; un president de la noblesse par Election, aux Etats de 1772 ; un gén6ral de division en 1855, commandant en chef l’armée de la Loire 1870, † 1883. La branche de Montmufah et de la Chesnelaye fondue dans la Forest cCArrnailte. Motte (oe la), sr dudit lieu et de la Garde, par. de Saint-Judoce, — du Perquer, par. de Pleugueneuc, — de la Valléef, par. de Plumaudan, — de la Roche, par. de Brusvily, — du Buat, — de Langourient.

Anc. ext. chev., ref. 1668, huit gén. ; ref. et montres de 1427 a 1513, par. de Pleugueneuc, ev. de Dol, Plumaudan et Lauguedias, ev. de Saint-Malo. De sable 4 sept macles d’argent, 3. 3. 1, comme Arradon. Oliviw, ratifle le traits de Guérande en 1381 ; Olivier, flls du préc6dent, vivant en 1408, Apouse Philippotte le Gac ; un chevalier de i’ordre en 1609 ; un marshal do camp en 1644. La branche ainée fondue dans la Feiltee ; la branche de la Valine fondue dans Marnieres. et Bodoyec, puis la Bourdonnaye-Montluc.

Motte (de la), sr dudit lieu, — de Kerlosquet, par. de Oarantec. Ref. et montres de 1446 a 1503, par. de Garantec etTaule, ev. de Leon. D’argent au chateau de gueules.

Fondu en 1569 dans le Borgne de Le&quiffiou.

Motte (de la), sr dudit lieu etduBreil, par. de Loutehel, — de Vauclair, pardePIeray, — vicomte de Maugremieux, par. de Guégon, — sr de la Ville-Jouhan, par. de la Bouillie,

— de TOrfeil, par. de Saint- Vran — de la Villegast, par. de Vern, — de Montafilant, WV-M’

MOT 309

par. de Corsetil, — de la Hunaudaye, par. de Pledeliac, — de Launay-Gueguen, par. de Laurenan, — de Bodiffe et de Kerdreuz, par. de Plemet, — de Cargouet, par. de Meslin — du Boirbriant, par. de Saint-Jean de Bere, — de Longlee, par. de Visseiche.

Anc. ext., ref. 1668, huitgen. ; ref. et raontresde 1442 a 1535, par. de Loutehel, Plemy, la Bouillie, Laurenan et Plemet ev. de Saint- Malo et Saint-Brieuc et Visseiohe. ev. de Ken dps.

De gueules a trois bandes engreslées d’argent (Sceau 1381). Geoffroi, ratifle le traits de Guerande en 1381 ; Robert, eveque de Saint-Malo, † 1423 ; Robwt, eveque de Vannes, puis de Saint-Malo, † 1434 ; Jean, abbe de Boquen et de Saint-Gildas de Rhuis, † 1537 ; Guyon, sr de Vauclair, depute en cour de Rome en 1 459, epouse en 1433 Louise de Montauban ; Jean, flls Eon, vivant en 1440, marie & Francoise de la Chasse, est l’auteur des seigneurs de Kerdreuz ; un chevalier de l’ordre en 1580. La branche ainee fondue en 1369 dans Lambilly la branche de Vauclair fondue en 1600 dans les Rosmadec, qui ont transmis aux Rieux les seigneuries de Vauclair, de Afonlafilant et de la Hunaudaye.

La branche de Maugremieux fondue en 1543 dans le Senechal de Carcado, d’ou la vicorate de Maugremieux est passee successivement aux Moro puis aux Bonin de la Villebouguaye.

Motte (de la), sr de la Prévostais, du * Portal et du Pont-Mussard, par. de Plelan, — de la Chevrie, — de la Groheltere, — de la Villeauroux, par. d’lffendic. Ext. f ref. 1668, sept gen. ; ref. 1513, par de PIélan-le-Grand, ev. de Saint-Malo. De gueules au lion rampant d’argent.

Pierre, marie avant 1513 & Charlotte le Metayer, dame du Portal. Mottk (db la), sr dudil lieu, par. du Rheu, — du Closneuf, — de la Villedoux, — de Beaulieu.

Anc. ext., ref. 1671, neufgen ; ref. de 1427 a 1513, par. du Rheu, ev. de Rennes. De gueules h deux fasces de vair (Sceau 1416). Bertrand, jure Tassociation pour empecher Tinvasion etrangere en 1379 ; Pierre, son fils, epouse Marguerite de la Vigne ; autre Pierre, tue a la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier en 1488.

Motte (de la), sr de Beauvoir et de la Grande Haye par. d’Auverne, — de Maupirou, par. de Moisdon, — du Bourgerard, par. de Saint-Jean-de-Bére, — de la Bouvrais, par. de Vritz, — de Cbevasne, par. de Riailte, — de Longlée. par. de Nort. Ref. et raontresde 1427 a 1543, par. d’Auverne, Moisdon et Saint-Jean-de-Beiv ev. de Nantes.

De gueules 4 trois lions d’argent.

Antoine et Guillaume, chevaliers de Malte en 1556 et 1560. Motte (db la), sr de Bossac et de la Thebaudaye, par. de Pipriao, - de la Morelie.-c,

— de Kerdavy, par. de Muzillac, — de Sourdeac, par. de Glenac. 310 MOT

Ref. de 1426 a 1448, par. de Pipriac et Glenac, ev. de Saint-Malo et Vannes. De vair au lambel de gueules (Sceau 1407), comme Penmeur. Robert, jure Fassociation pour emp^cher rinvasion 6trangfcreen 1379. La branche de Sourd^ac fondue en J 409 dans du Perrier, puis Laval et Rieuoo* Mqttb (de la).

Porte six merlettes et une bordure (Sceau 1380). Raoul, ratifie le traits de Guérande en 1380. Mottk (dk la).

Porte une fasce accomp. de six billettes (Sceau 1315). Olivier, eroisé en 1248 (cab. Courtois) ; mais nous ne sarons k laquelle des fttmilles la Motte SI appartenait ; Olivier, allou£ de Rohan en 131&. Motte (de la).

Porte une fasce accomp. de trois coquilles (Sceau 1418). Pierre, recoit une montre k Bourges en 1418. Motte (de la), sr dudit lieu, par. de Saint-Jouan-des-Gu£réts. . Porte une tige de houx (Sceau 1418). Guillaume, regoit une montre a Bourges en 1418. Motte (de la), sr de Trezy.

De gueules a trois fusses d’argent en fasce (G. le B.), comme la Guirinaye. Motte (de la).

D’or h une quintefeuille de sable (G. le B.), comme le Long. Motte (de la), sr dudit lieu, par. de Saint-Gilles, — de la Rivtere, par. de Moigne. Ref. de 1427 a 1513, dites par., ev. de Rennes. De gueules à la croix pattée d’argent (Sceau 1403) :alids : cantonnge de quatre annelets de méme (Sceau 1416).

Motte-Aleman (de la), par. de St-Nazaire. D’or au chef de sable, comme du Chastcllier, charge* d’un lambel d’argent. (Sceau 1383.)

Thibaud, donne quitance de ses gages en 1383. Motte- Basse (de la), sr dudit lieu, par. du Gouray . Réf. et montres de 1448 a 1569, dite par., ev. de Saint-Brieuc. -D’argent au croissant de gueules, comme Quiligonan. La branche ainée fondue en 1460 dans le Mintier.

Motte ou Mote (de la) (orig. d’Aujou^, sr de la Houffardtere, de* Barace, de Senonnes, d’Aubigne-Briaot et de la Jaille, ea Aajou, — de la Gaudinelaye, — des Touches, de couesaautou, — de Briace, par. du Loroux-Bottereau, — de Poatveix, par. de Godquereuil.

Anc. ext., ref. 167 1, sept gen., ress. de Rennes.

D’argent au lion de sable, cantonné de quatre merlettes de même ; chargé sur l’épaule d’un écu d’argent & la fasce fleurdelysée et contrefleurdelysée de six pifeces de gaeules. Devise : Lenitatis fortitudo comes.

Juhel, croisé en 1191 (cab. Oourtois) ; Guillaume, chevalier en 1373 ; Guillaume, vivant en 1463, épouse Francoise de risle dont : Michel, marié en 1495 à Guyonne des Salles ; deux conseillers au parlement en 1723 et 1747.

La branche de Barace et de Senonnes restee en Anjou, a produit : Rend, chambellan de Marguerite d’Angouieme, reine de Navarre en 1527 ; Jean, chevalier de Tordre en 1572 ; an brigadier d’infanterie en 1704 et trois chevaliers de Malte depuis 1740.

Deux membres admis aux honneurs de la cour en 1787.

Motte (de la), sr dudit lieu, par. de Locmiue.

Deb., ref. 1669, ress. de Ploermel.

Motte (de la), voyez Collas.

Motte (de la), par. de Saiat-Armel, ev. de Reaaes, vicomte en 1642 ea faveur du s r Loisel, voysz Loisel.

Motte-Fouque (de la), orig. du Perche), s f dudit lieu. — du Plessis, — de Saiat-Severia. — de Toonay-Boutoaae, ea Saiatoage.

Anc. ext., ref. 1667, neuf gea., ress. de Reaaes.

De sable à la fasce d’or.

Geoffroy, époux de Jeanne de Mathefelon, † 1394, pere de Guillaume, chambeiian du roi Charles VI, chevalier de ia Cosse-de-Genet en 1 402, marie a Bertranne de Montfaucon.

Motte-Picquet (de la), voyez Picquet.

Mouayre, voyez Moayre.

Mouche (de la) sr dudit lieu, en Avraachin.

Porte trois mains (Sceau 1272).

Jean, évêque de Dol, † 1200.

Moucheron (orig. de Normaudie, y maiat. ea 1667), sr du Boulay et de TAiglerie, pres Veraeuil, — de Preameaeu, par. de Vergeal, — de la Pichoaaais, — de Chateauvieux. - de Keraoruo — de Peahep, — de Pennanec’h, — du Cribiaec et de Traonéderr par. de Plouédern, — de Peoanros, par. de Trehou.

Ext. ref. 1668, 0 gen, et maint. a l’intend. en 1699, ress. de Rennes et Lesaevea.

D’argent à la fleur de lys d’azur, faillie ou séparée par le milieu et délachéd de toute part. Devise : Altum alii teneant.

Jean, épouse vers 1560 Jeanne de Baileul ; Gilles, sr de Lavernaud, au Perche, homme d’armes dans la compagnie de C^sar, due de Vendéme en 1598 ; Georges, sr du Boulay, Spouse k Vitrei vers 1570, Mathurine le Couvreux, dont : 1o Etienne, p&re d’autre Etienne, auditeur des comptes en 1592 et 1619 ; 2o Jean, marié en 1627, k Marguerite Huon de Kermadec, dont la posterity qui a produit un sous-lieutenant a u regiment de Berry, fusill* k Quiberon en 1795, s’est fondue dans le Borgne de Keruzoret.

MouesAN, voyez Moisan.

MouesMK, sr de Perenez, par. de Crozon.

Deb- ref. 1670, ress. de Chiteaulin.

MouessoN, sr de la Villeblanchet, par. d’Henan-Bihen, — de TElang, — des Noyers, — — de la Perrifcre, — de la Ville-Teherel.

Anc. ext. ref. 1669, huit gen. ; ref. et montres de 1448 a 1535, par. d’Henaabihen, ev. de Saint-Bneuc.

D’argent à trois mouSssons ou moineaux de sable (Sceau 143’A

Guillaume, vivant en 1434, Spouse Aliette Galon, dont Jean, mari6& Marguerite de Yaucouleurs.

Mouestault (orig. de Normandie), sr de la Pageottere, par. du Loroux-en-Fougerais. Déb. ref. 1671, ress. de Foug&res.

D’argent h trois hures de sanglier de sabte.

Mougon (de), voyez kmcE.

Mouillard, sr de la Haute-Forét, par. de Maure. Deb., ref. 1668, ress. de Plolrmel.

Moulin (du) (orig. de Brie), sr du La voir, — de la Riffardtere, — du Brossay, par. de Saint-Grave, — de la Briandifere, — du Bois-Bassét. Maint. par arrets du conseil de 1670 et du pari, de 1771, ext., six gen., ress. de annes.

D’argent à la croix ancrée de sable, chargée en cœur d’une coquille d’or.

Charles, échevin de Paris en 1502 ; Pierre, théologien protestant, chapelain de Catherine de Bourbon en 1609, père de Daniel, gouverneur de Josselin, marte en 1672 k Esther Uzille de Kervellers.

Cette famille alliée aux du Bot de Talhouet, Farcy, Kerimel, et Kerhoas a produit un page du Roi en 1773 et un gouverneur de Josselin en 1775.

La branche du Brossay fondue en 1741 dans Mallier.

Moulinblot (du), sr dudit lieu f par. de Vandel, — de la Riviere, par. de Montautour.

Réf. de 1441 a 1513, dites par., ev. de Rennes.

D’or à dix billettes de sable.

Antoine, capitaine de Fougères en 1483.

La branche ainée fondue dans Champeau, moderne : Groesquer.

Moulines (de).

De gueules à trois écussons d’argent (Arm. de l’Ars.).

Moulinet (du) (orig. du Perche).

D’argent a trois anilles de sable.

Pierre, grand maitre deseaux et forSts de Bretagne, Spouse en 1687, Louise de Chouppes, veuve de Jean Douart, sr de Villeport.

Moulins (des) (orig. d’Anjou^ sr de Chevire, par. de Saint-Donatien, — du Vigneau, par. de Chantenay, — de Launay.

Maint. a [’intend, en 1698, ress. de Nantes.

De gueules à irois croix patties d’or. (G. G.)

Mourain (orig. du Poitou), sr de l’Herbaudiere.

D’azur au chevron accomp. de deux étoiles en chef et d’un croissant en pointe, le tout d’or ; alids : mi-parti d’or frettS de sable ; au franc-canton de mfime, qui est Sourdeval.

Pierre, notaire de la chatellenie du Perrier en 1699, marte a Germaine Thibault, aieul de Charles, secrétaire du Roi à la grande chancellerie en 1789, dont le fils a été autorisé, par ordonnance de 1817 a joindre a ses nom et armes, les nom et armes de Sourdeval, par alliance avec la dernière héritière de ce nom. Moubaud ou Moreau, sr du Jaroussais et de la Sauvagere, par. de Saint-Seglin, — de Lohingat, par. de Guer.

Anc. ext. chev., ref. 1669, neuf gen. ; ref. et montres de 1426 a 1513, par. de Saint-Seglin et Bruc, ev. de Saint-Malo.

D’argent à trois pots à eau de gueules.

Pierre, vivant en 1400, Spouse Mahaud de Gahil, dont Holland, vivant en 1443, mari£ a Jeanne de Bellouan.

Moussaye (de la) (ramage de Penthievre), sr dudit lieu, par. de Plénée-Jugon, — de Kergoët, par. de Saint-Jouan de Piste, — de Plouer, par. de ce nom, — de Pontual, par. de Saint-Lunaire, — de Touraude, du Vauraoul, du Boisfaytou et de la Guédinaye, par. de Baguer-Morvan, — de Lorgeril, par. d’Henanbihen, — de la *Folinaye, — de la Villegueriff, — de Beaussais, — des Nofts, — des Métairies, — de la Villedaniel, — de Saint-Marc, — de la *Chesnaye-Taniot, par. de Matignon, — de Pontgamp, par. de Plouguenast.

Anc. ext. chev., ref. 1669, dix gén.; ref. et montres de 1423 a 1535, par. de Plénée-Jugon et Henanbihen , év. de Saint-Brieuc, Saint-Jouan de l’Isle et Saint-Lunaire, év. de Saint-Malo.

D’or fretté d’azur de six pièces. Devise : Honneur à Moussaye.

Olivier, fils aine de Guillaume de Penthièvre, vend le grand pré d’Uzel au vicomte de Rohan en 1271 ; Raoul, croisé en 1218 (cab. Courtois) ; Gervais, fait une fondation k Bo- quen en 1264; Geoffroi, repoussa les Anglais, k Dol, en 1339 et recut k cctte occasion du due Jean III, la devise que sa famille a conserve ; Bertrand, frfcre du prudent, vivant en 13-10, marie a Isabeau de Piumaugat, pere de Guillaume, marte : 1o k Olive du Margaro, V k Jeanne Maimbier. Du premier lit issurent Guillaume, qui a continue ia filiation de la branche ainée, et Alain, homme d’armes de l’expedition de du Guesclin en Guyenne en 1372, auteur des branches de Lorgeril et de la Ghesnaye. Du deuxieme lit issut Bertrand auieur des seigneurs de CarcouSt, qui suivent La branche ainee a produit : Raoul, maitre des requites du due Jean V en 1440, puis 6veque de Dol, † 1456; Amaury, eehanson et chambellan du due Francois I" et grand veneur de Bretagneen 1443 ; Christophe, abbé de Boquen, f 1M2, frere de Gillette, dame de la Moussaye, mariee en 1506 a Guy Gouyon, sr de Launay-Gouyon et du Vaudore, trisaieul d’ Amaury Gouyon, sr de la Moussaye, en favour duquel cette seigneurie fut 6rigee en marquisat en 1615. Ceite terre a pass^depuis par alliance aux Montbourcher, puis aux Franquetot de Coigny, et appartient aujourd’hui aux la Molte-Vauvert.

Le chef de la branche de la Chesnaye a reçu le titre heréditaire de marquis par lettres-patentes de 1188 ; un de ses membres a iit£ 6leve k la pairie en 1835.

Moussaye (de la) (ramage des précédents), sr de *Carcouët par de Plestan, — de la Villeauléon, — de la Roblinais, par. de Bourseul, — de la Mauglais, — du Bois-Riou, — vicomte de Saint-Denoual, par. de ce nom, — s de Langourian, - de Saint-Gueltas.

Anc. ext. chev., ref. 1669, dix gén.; ref. et raontres de 1460 a 1535, par. de Plestan, ev. de Saint-Brieuc.

D’or fretté d’azur de six pièces. Devise : Honneur à Moussaye.

Bertrand, fils de Guillaume, de son second mariage avec Jeanne Maimbier, échanson du duc Artur III, épouse : 1o en 1410, Francoise de Pléguen, 2o Guillemette Holland, dame de Carcouët ; deux chevaliers de l’ordre en 1617 et 1625 ; un colonel de la cavalerie étrangère, gouverneur de Pont-à-Mousson et chambellan du duc de Lorraine en 1630, père d’Amaury-Charles, conseiller au parlement en 1655, marié : 1o à Suzanne Loisel, 2o à Jeanne de Saint-Guédas, dame de Saint-Dénoual.

La terre de Carcouët a été constituée en majorat au titre de marquis en 1819.

Moussy (de), sr de la Jagueie, par. de Reze, — du Loroux, par. du Loroux -Poltereau. D’azur h la croix ancrée d’or, au croissant de méme en pointe. Jean, marchand de draps de soie et de laine en 1469, pere: 1o de Prigent, archidiacre de Yannes en 1485 ; 2ode Jeanne, marine k Pierre Landais, gar de-ro bier du due en 1458, puis tr^sorier général, pendu en 1485.

Moustehou >Du), sr dudit lieu, par. de Ploujeau, — de Trologot, — dc Kerlec’h, — de Kerguiomar, — de KerguifQou, — du Penity, prfes Treguier.

Anc. ext., ref. 1670 f sept gen. ; ref. et montres de 1427 a 1481, par. de Ploujean et Saint-Mathien de Morlaix, ev de Treguier. D’azur a trois pommes de pin d’or.

Jean, vivant en 1481, Spouse Jeanne le Blonsart. La branche ain^e fondue dans Moricquin, moderne : Blanchard. Mouton (le) (orig de Touraine, y maint. en 1670), sr de la Josstere, — de Launay. Maint a Tintend. en 1708, ress. de Rennes. D’argent à trois gibecieres de sable, boutonn^es et houppges d’or (Arm. 1606). Pierre, r£férendaire a la chancellerie en 1631. Mouton, sr du Plessis.

De gueules à l’6pée d’argent en pal, aecomp. d’un croissant k dextre, d’une cane k sGnestre et de deux étoiles en pointe, le tout d’argent (Arm. 1606). Rent, capitaine de la milice de Dinan en 1696. Moyne (le), voyez Moine (le).

Moysan, voyez Moisan.

Moy, sr de la Croix, — du Breil.

De gueules au sauloir d’or, eantonnS de quatre merlettes d’argent. Un secretaire du Roi en 1761.

Mue(I)e), sr dadit lieu, par. de Parce, ev. de Rennes. De sable à la croix engreslée d’argent.

Gilles y Spouse vers 1480 Guillemette Boutier, de la par. de Meillac. Muneiiohhe ou Menehuhum. (dk) sr duJiL lieu, par. de Ploumagoar. Ref. et montres de 1427 a 1481, dite pas. ev. de Treguier. De gueules au croissant d’or, aecomp. de six étoiles de mfime. Mkrien y préte serment au due entre les nobles de Treguier et Gofillo en 1437. Fondu dans Trolong ; moderne la Ro0 puis Bizien. Mur(de) (ramage de Poher), sr dudit lieu, par. de ce nom, — de Kervers, par. de Saiut-Martin-des-Pres, — de la Hermoei, par. Aw Bodeo, — du Bahezre, par. de Saint-Mayeux, — de Kerdavid, par. de l.ocamand. Ref. et montres de 1481a 1562, par. de Saint-Martin-des-Pres, Merteac, Saint-Mayeux et Locamand. ev. de Cornouaille.

D’azur à la croix engreslée d’or, comme la Riviire. Eudon y dit Mab-Gestin, vivant en 1160, p&re de Cadoret, present k la fondation de Pabbaye de Bonrepos en 1184 ; Garcin, flls du prudent, vivant en 1527, épouse Beatrix de Rostrenen, dont : 1o Joachim, marte k Olive du Perrier, auteur des seigneurs du Bahezre et de Kerdavid ; 2o Christophe, marié k Louise, dame de la Rivifcre, qui prit le nom de sa femme. Voyez Riviere (dela).

La branche de Kerdavid fondue en 1650 dans Cttguennec. Mur (du), sr dudit lieu, par, de Comblessac, - de la Hautifcre, par. de Saint-Séglin. Ext. ref. 1670, huU gen. ; ref. 1513, par. de Comblessac et Saint-Seglio, ev. de Saint-Malo.

De gueules au chateau créne !6 et donjonné de trois pieces d’argent. Pierre, vivant en 1481, Spouse Guillemette de Trevaly. Mur du v , sr dudit lieu par. de Saint-Evarzec, — de Penanster, par. de Foufcsnant,

— de Kerdudal, par. de Riec, — de Livioot par. de Bannalec. Ref. etmontres de 1426 a 1562. par. de Saint -Evarzec, Fouesnant et Riec, ev. de Cornouaille.

De gueules au chateau crénelé etdonjonné de trois pieces d’nrgent, comme les préc6Uents.

La branche ainee fondue dans du Juch.

Murault, sr de Cohignac.

D’argent au chevron de sable, accomp. en chef de deux roses de gueules et en pointe d’une colombe de sable (Arm. 1696).

Thomas, echevin de Rennes en 1696.

Muret (orig. de Languedoc,) sr de * Pagnac. D’azur au mur d’argent, sommé de trois tourelles de mfime et ouvert d*une porte de sable, sur une terrassede sinople (Arm. 1696). Simon, maire perpetuel de la ville de Meze, en 1696 ; un conseiller aux comptes de Montpellier en 1743 ; un contre-amiral en 1884, † 1889. Musse (de la), sr dudit lieu et de la Perrifere, par de Ligne, — de Ponthus, par. de Petit-Mars, — du Bois-de-la-Musse, par. de Chantenay. — de Coislin, par. de Garabon, — de Gaignart, par. de Saint-Pere-en-Retz, — de Limaraud, par. d’Abbaretz, — du Moulin et du Couetzic, par. de Nort. — de Vue par. de ce nom, — de Botvrel, par. de Tluherlin.

Anc. ext. chev., ref. 1668, dix gen ; ref. et raontres de 1428 a 1543, par. de Ligne, Petit-Mars et Chantenay, ev. de Nantes. De gueules 5, neuf besants d’argent (alids : d’or.) 3. 3. 3. Devise : Aaro micante refulget.

Hus, sr de la Musse, batit vers 1200 le chateau de Pont-Hus, paroisse de Petit-Mars ; Francoise, dame heritiere*de la Musse et de Pont-Hus, epousa vers 1500 Jean Chauvin, fils de Gvillaume ; chancelier de Bretagne, k condition que les enfants qui naitraient de ce mariage prendraient les nom et armes de la Musse ; Bonavenltire Chauvin, dit de la Muss* chambellan du roi Henri II, Spouse en 1544 Francoise Pantin : David, marie en 1592 a Sarah du Bouays de Beaulac, tu$ au siége de Crozon en 1594, pere de David, sr de Pont-Hus, condamnS par arret du parlement de Paris, en 1622, a avoir son chateau rase et ses bois coupes a hauteur d’homme, pour s’etre rendu a I’assemblee des rebelles a La Rochelle. La branche ainee fondue en 1678 dans Qouyon de Marcé ; la branche de Coislin fondue en 1496 dans le Ouennee, et depuis Baye et Gambout. MUZ 317

Mussa (os la), ev. de Cannes.

• D’argent à trois tourteaux de sable (G. le B.), comme des Brietix. Mustan .

Porte une bande accostee de cinq merlettes 3. 2. (Sceau 1319, Blancs-Manteaux.) Richard, abbé de la Vieuville en 1319.

Mustel, sr de Clermont.

D’argent h la fasce de sable, accomp. de irois tfttes de belelle de méme(Arm.l696. ) Gilles, capitaine de la milice k Dinan en 16v6. Muydebled, sr de la Ville, par. de Cadelac, — de la Garenne, — de Kergourio. Deb., ref. 1668, ress. de PloSrmel.

D’azur h la croix d’argent, charg£e de cinq coquillesde gueules (Arm. Ift96). Un sous-lieutenant aux dragons d’Artois en 1787. Muzillac (de), sr dudit lieu el de Sereac. par. de Bourg-Paule-Muzillac, — de Kerdrean, par. de Plougoumelen, — de Trevalvy, par. de Piriac, — du Vaujouer, par. de Surzur, — de Pratulo, par. de Cleden-Poher, — de ChAteauaal, par. de Lande-Ifcau, — de Kermainguy, par. de Grandcharap, — de Kerglas. par. de Saint-Nolff,

— de Treanna, par. d’Elliant, — de Trearobert, par. de Saint-Molf, — de Villeneuve, p-r. de Mesquer.

Anc. ext. chev., ref. 1669, neuf gfri. ; rtf. et montres de 1427 a 15 ’6, par. de Bourg-Paule. Noyal-Muzillac, Plougoumelen, Ambon et Surzur, év. de Vannes. De gueules au leopard lionné d’hermines (Sceau 1381), comme Broel. Riou, vivait en 1123 ; Alain, croisS en 1248 (cab. Courtois) ; Pierre, £cuyer de Thétel du due, ratifie le traits de Gu£rande en 1381 ; Jean, chambellan du due en 1430 ; Olivier, vivant en 1427, flls de Guillaume et d’Anne du Chastely martes vers 1373, épouse Marguerite du Gouddic, dont* 1* Pierre, chevalier de Thermiueen 1455 ; 2* Jean, mar& en 1468 & Marie de Pontsal ; Jean, avocat g£néral au parlement en 1556 ; Georges, chevalier de I’ordrc, Spouse vers 1600 Catherine le Olas, dame de Pratulo. La branche de Tr^ambert fondue dans Sesmaisons, puis Becdelievre ; la branche de Pratulo fondue dans Keroulas.

£&*£&-

VjOOQ IC