Nobiliaire et armorial de Bretagne/O

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  N
P  ►

O


O’Brien (orig. d’Irlande), — baron d’Inchiquin.

Maint. par lettres patentes de 1705.

Écartelé aux 1 et 4 : de gueules à trois léopards parti d’or et d’argent ; aux 2 et 3 : d’argent à trois pointes de gueules. Devise : Vigueur de dessus.

Un capitaine au régiment de Berwick (Irlandais), en 1775 ; un major au régiment de Walsh en 1780.

À la même famille appartenait Claude, comte de Thomond, vicomte de Clare, maréchal de France en 1757 † 1761.


Odet.

D’azur à trois épées d’argent en pal, les pointes en bas (G. le B.).

Ogeron (orig. d’Anjou, y maint. en 1666), sr de la Bouère.

D’argent à l’aigle de gueules, membrée d’or ; à la fasce aussi d’or brochante, chargée de trois merlettes de sable.

Bertrand, vivant en 1600, épouse Jeanne Blouin, dont : 1o Jean, conseiller au parlement en 1646, † 1647; 2o Bertrand, capitaine de marine, fondateur et gouverneur de la colonie de Saint-Domingue, anobli en 1643, † 1676.


Ogier, sr de Catuelan, par. d’Hénon, — de la Roche, par. de la Maloure, — de Kervidy, par. d’Yffiniac, — de Chateaubilly, par. de Ploufragan.

Réf. et montres de 1423 à 1535, dites par., év. de Saint-Brieuc.

D’azur à sept roses ou quintefeuilles d’or. (Blancs-Manteaux).

Henri, écuyer dans une montre de 1380 ; Olivier, vivant en 1423, épouse Marie le Forestier ; Guillaume, marié à Marie de Lindreuc, prête serment au duc entre les nobles de Montcontour en 1437.

Fondu en 1575 dans la Rivière du Plessix-Hérupet, puis le Merdy.

Ogier (orig. d’Anjou), sr de Beauvais, — de la Claverie, — de la Valais. D’argent a trois trifles de sable (alias : d’azur). Jean, avocat a la Sénéchaussée d’Angers ea 1511, Spouse : 1 # Marie Joullain ; 2o Renée Ernault ; Rene, auditeur des comptes en 1579 ; Pierre, chanoine de Rennes et archidiacre du Desert, 1 1596 ; Pierre, conseiiler au pariement en 1595, Spouse en 1591 Perrine JuffS. Les s rl d’lvry-le-Temple, en Beauvoisis, de mSme nom et armes, dont un secretaire du Roi en 1707 existent encore a Paris.

Cette famille se rattache par ses traditions a Robin, 6cuyer dans une montre recue par du Guesciin en 1371, marie" a Isabeau de Segraye, pfcre de Guillard, époux en 1400 d’Antoinetip d’Aubusson, lesquels portaient : d’argent au chevron d’azur. accompagne de trois trefles de sable.

Oisel, voy. Loisel.

Olimant, sr de la Ville-Jaffrez, — de Kerneguez, de Kerenor et de Kerourio, par. de Plouguer-Carhaix, — de Kerdudal, — de Botivez, par. du Faouet, — de Goullo, par. de Plouray, — de Kerdaniel.

Maint. au conseil en 1717, ress. de Carhaix.

D’argent à deux fasces de gueules ; au chef de sable, qui est Kerniguez. Guillaume, greffter de Carhaix, marié en 1577 a Catherine, dame de Kerneguez, prisonnier des royaux au sac de Carhaix en 1590, ainsi que Rene Olimant, bailli des juridictions de Chateauneuf et de Landeleau, se rachet&rent, le premier pour 1580 6cus, le second pour 1200 4cus et une haquenée blanche.

Charles-Joseph, maitre des eaux et forSts de Bretagne, confirm^ ou anobli en 1698, Spouse Renée-Catherine des Cognets, dont Toussaint, page du Roi en 1737. La branche de Goullo, fondue vers 1613 dans Herv£. Rene, sr de Launay, d£bouté a Tintendance en 1701. Olivet, sr de la Martintere, par. de Saint-Leonard. Deb., ref. 1668, ress. de Foug&res.

Olivier, s’du Bourdeau, par. de Plouha, — de la Fontaine, — de Kermorin, — de Kerjouan, — de Launay.

Anc. ext., ref. 1669, sept gen. ; ref. et montres de 1441 a 1513, par. de Plouha, ev. de Saint- Brieuc.

D’argent 4 trois t&tes de 16vrier couples de sable, colleges d’or, surmontees d’une quintefeuille de sable. Devise : Ni trop ni trop peu. Jean, vivanten 1441, épouse Francoise Gendrot, dont : Robert, marie en 1483 a Francoise Couflfon, dont ii prit les armes, brisGes d’une quintefeuille, en alternant les 6inaux. Olivier, sr du Pavilion, — de la Plesse, — de laBIairie, — des Barres, — des Brulais, de la Boussinifere.

Maint. paries commissaires en 1698, ress. de Nantes. D’argent à I’olivier de sino pie, terrassS de mftme. Plusieurs auditeurs et correcteurs des comptes depuis 1617, dont le dernier recut ses lettres d’honneur en 1777 ; un 6chevin de Nantes, en 1664 ; un gentilhomme ordinaire de Monsieur, en 1696.

r*^

yr*s— - » -., - ,, w ~*

OLI 337

Olivier, sr de Kerjan, par. de Saint- Vougay. Ref. et montres de 1426 a 1534, dite par. et par. de Plouneventer, év. de Leon. D’azur à la colombe essorante d’argent, portant en son bee un rameau d’olivier de sinople (G. le B.). Devise : Signum pacts. Jean et Bernard, son flls, se disant anoblis en 1426 ; Henry, époux en 1444 de Marguerite de Lanrivinen.

Moderne : Barbier.

Olivier sr de Kerthoraas, par. de Lanvollon, — de Kervegan. Deb., ref. 1670, ress. de Saint-Brieuc.

D’argent à la croix alésée de sable (Q. le B.). Un sénéchal de Tréguier, député aux Etats de 1717. Olivier, sr du Vieux-Chatel, — de Kcrascouet, par. de Plouguin, ev. de Leon. D’azur au hibou essorant d’or, regardant un soleildemfime&dextre (Arm. 1696.) Claude, m^decin du Roi pour la marine en (696, secretaire du Roi en 1716, Spouse Catherine Verduc.

Fondu dans Ration, puis la Bcrfssidre et de Blois.

  • Olivier.

Deb., ref. 1668, ress. de Lesneven.

D’azur à un arbre d’argent, accomp. de trois croissants d’or (Arm. 1696). Julien, notaire royal k Landerneau, en 1668. Olivier (orig. de Lyon).

ficartete au 1 et 4 : de sinople a l’olivier d’argent ; aux 2 et 3 : de sable au chef d’azur, charge de trois fleurs de lys d’or, au lambel de gueules, ulids : d’azur à six besants d’argent, 3. 2. 1 ; au chef de mfime, chargS d’un lion issant de sable, qui est Olivier de Leuville.

S&raphin, 6véque de Rennes en 1599, cardinal en 1604, f k Rome en 1609, fiis naturel, suivant quelques auteurs, de Francois Olivier, sr de Leuville, chancelier de France en 1545. Olivier (l’), sr de la Villeneuve, par de Guerlesquin, •*- du Plessix, par. de Bannalec,

— du Stang, par. de Scaer, — de Lochrist, par. de Trébrivan, — de Saint-Maur,

— de Tronjoly, par. de Gourin, — de Kervern. par. de Ploumilliau — do Botvrel, par. de Saint-Guyomar, — de Kerhamon.

Ext. ref. 1669, six gen. ; ref. el montres de 1481 a 1536, par. de Guerlesquin, ev. de Tréguier, Bannalec et Scaer, ev. de Gornouaille. D’argent à la fasce de gueules, grille d’or, accomp. de trois quintefeuiiles de gueules. Devise : Nobili pace victor.

Jean, de la paroisse de Plourac’h, sénéchal de Duault-Qu61en, anobli en 1462 ; Yvon, vivant en 1481, Spouse Constance de la Cour ; un page du Roi en 1688 ; un abbé de Riite en 1763, conseiller clerc au Parlement en 1768 ; un chef d’escadre en 1783, p&re d’un lieutenant de vaisseau en 1786, dernier du nom, fusillé k Quiberon en 1795. La branche de Tronjoly fondue en 1780 dans Rouxel de Lescouet ; la branche de St-Maur fondue en 1741 dans Saint-Pern.

Tomb II. 43

Olivrit.

Ref. et montres de 1423 a 1469, par. de Pteneuf, ev. de Saint-Brieuc. Jean, se disant noble et contrarte en 1423, anobli en 1428. Olymant, t ;oyezOuMANT.

Omn£s, sr de Keromnfes, par. de Carantec, — de Kerret, par, de Rosno&n, — de Tibisson, — de Keroulle et de Kerantrez, par. d’Hanvee. Ref. et montres de 1426 a 153«, par. de Rosnoen et Hanvec, ev. de Cornouaille. LosangS d’argent et de sable, k la coupe couverte d’or sur le tout, comme Boutouiller et Larchiver).

Marie et Frangoise, abbesses dela Joie de 1523 et 1561. La branche ainde fondue au xv 6 si&cle dans Boutouiller. O’murphy (orig. d’Irlande).

Confirme par lettres patentes de 1 821 .

Ecartete d’argent et de gueules à quatre lions de Tun en Tautre ; k la fasce de sable, chargSe de trois gerbes de blé d’or, brochante sur le tout. Devise : Forth et hospitalis.

Cette famille, 6tablieen Bretagne en 1690, s’est alliée aux URoy de la Trochardais, du Breil de la Caunelaye et Botherel et a produit un marshal de camp en 1825 .

  • O’neill (orig. d’Irlande), comtede Tyrone.

D’argent à une main s<§nestre appaumdede gueules en pal, supports par deux lions affronts de mfime ; accomp. en chef de trois étoiles rangSes d’azur et en pointe d’un saumon au naturel, nageant dans une mer d’argent, ombr<§e de sinople. Devise : Sblo, salo, coeloquepotentes. Un major au regiment de la Martinique en 1770, chevalier de Saint-Louis ; un géndral de brigade en 1883, géndral de division en 1888. Onfroy (orig. de Normandie, y maint. en 1598 et 1671), sr de Saint-Laurent-sur-Mer, d’Agnerville, de Ver, de * Viret, d’Aubigny, dela Pirami&re, de la Haye, de la Roztere’ des Varennes, de Tracy et de * Breville, en Normandie, — de la Gaudinelais, par. de Saint-Malo de Phily.

Ext. arrét du pari, de 1782, dixgen., ress. de Rennes. D’argent au chevron de gueules, accomp. de trois trfefles de sinople. Robert, de la paroisse de Cérisy, exempt de tallies k la reformation de 1463 ; Marin, da la paroisse de Véret, obtient charte recognitoire de noblesse en 1543 ; Jean, son ills, partage noblement en 1548 et Spouse Jeanne Herbelyne. Ohajn, sr de la Porte.

Deb., ref. 1668, ress. de Rennes.

Parti d’or et de gueules à deux lions contournSs de Tun en l’autre, soutenant une lance en pal, voyez Cl1v£d&.

Tanguy, r^ftrendaire en 1642, marte en 1668 k Catherine Binfene. ORG 339

Orain, ou Oren, s’de la Ville-Martin, ress. de Rennes. D’azur au buste de reine de carnation, chevelée et couronnée d’or, accomp. en chef de deux croissants d’argent et en pointe de deux feuilles de plantin de mfime, appointees par la tige (Arm. 1696).

Rodolphe, docteur en médecine en 1696.

Orange (d’), voyez Orenges (d 1 ).

Orcises (d’), s p du Boisfarouge, par, d’Amanlis, — de Villeneuve. Ext. ref. 1668, cinq gen., ress. de Rennes. D’or h l’ours au naturel, couronnS et enmuseie d’argent, voyez Cador4. Pierre, époux de Jeanne Crocelay, veuve en 1525 ; une fille a Saint-Cyr en 1694. Orenges (d’), sr dudit lieu, par. de Vieuxvy-sur-Couesnon, — de la Feillee, — de la Rouaudidre, des Loges et de la Goutelle, par. du Ferre. Ref. de 1429 a 1513, dites par., er. de Rennes. Parti d’argent et de gueules, au croissant de Tun en Tautre. Guillaume, au nombre des d^fenseurs de Dol, assiégé par le roi d’Angleterre en 1173 Guibourde abbesse de Saint-Sulpice de Rennes, 1391.. La branche ainée fondue vers 1440 dans Chateaubriant. Orenges (d 1 ) (orig. d’Anjou), s’de Liraerou. Deb., ref. 1668, ress. de Saint-Brieuc.

Palé d’argent et de gueules de six pi&ces ; h la bordure de sable, chargge de huit oranges d’or (B. L.).

Orfevre (l’), sr du Moustoir, par. d’Arradon, — de Kermelin, par. de Saint-Ave. Réf. et montres de 1479 a 1513, dites par., ev. de Valines, et par. de Meneac, ev. de Saint-Malo.

D’argent à trois chouettes de sable.

Orfevre (l’) (orig. de Picardie), sr du Boisnault, par. de Saint-Sauveur des Landes, — des Preaux.

Oeb. a Pintend. en 1701, re ?s. de Fougeres. (Protest. 1788). D’azur h trois lima^ons d’or (Arm. 1696). Charles, capitaine des milices de Fougferesen 1696. Orgeres, ev. de Rennes, paroisse et seigneurie successivement possedee paries Moraud et les Bouftdrier, erigee en baronnie en 1641, en faveur du sr de Bourgneuf, et de nouveau en 1774, en faveur du s T Bonnescuelle ; voyez Bourgncuf et Bonescuellk. Orient (l’) ou Lorient, ev. de Vannes, ville maritime et place forte assiegee par les Anglais en 1746,

De gueules au vaisseau 6quipé d’argent, voguant sur une mer de sinople ; accomp. k dextre d’un soleil d’or se levant derri&re des montagnes d’argent, au franc canton d’hermijies ; l’6cu ayant un chef d’azur besante d’or. Cette ville elevee par la compagnie des Indes au xvm e siecle, fut e>ig£e en communaute avec droit de deputer aux Etats, 1’an 1738. Origny (d’) ou Dorigny, sr de Saint-Etienne, — de Kersalliou. D’azur au chevron d’or, accomp. de trois flammes de méme (Arm. 1696). Plusieurs offlciers de la milice bourgeoise de Morlaix, depuis 1693 ; Michel, maire de Morlaix en 1725.

Orion, sr de Keranguiriec, par. de Floezal. Deb., réf. 1670, ress. de Lannion.

D’argent ct la croix dentelée de sable (Arm. de l’Ars.) O’riordan (orig. d’Irlande), sr de Saffre, par. de ce nom, ev. de Nantes. Continue par lettres patentes de 1773.

Ecartelé au 1 et 4 : de gueules au dextroch&re de carnation, armé d’une épée haute d’argent, mouvante d’un nuage d’azur a sénestre ; aux 2 et 3 : d’argent au lion de gueules, grimpant le long d’un chéne de sinople, terrassé de mSme. Devise : Certavi, sanguinavi, vici.

Plusieurs offlciers dans la brigade lrlandaise, aux regiments de Dillon et de Walsh depuis 1703 ; un secretaire du Roi en 1752. Oriot, s p de Kergoat, par. de Guiclan, — du Portzmeur etde Kerbridou, par. de Plougasnou, — du Runiou, par. de Saint-Mathieu, — de Coetamour, par. de Ploujean. Maint. a Tintend. en 1702 ; ref. 1543, par. de Plougasnou, ev, de Treguier. D’azur au chevron d’or, accomp. de trois molettes de mfeme (G. le B.) voyez Loriot.

Deux secretaires du Roi en 1673.

Oritsl, sr de Pontrado, par. d’Henon, — du Bas-Chemin et de la Villegarnier, par. de Quessoy, — de la igne, — de la Porte, — des Presgl&ms. Anc. ext., ref. 1669, sept gen. ; ref. et montres de 1423 a 1569, dites par. etpar. de Marou6, év. de Saint-Brieuc.

D’azur h la croix patriarcale d’or, accomp. en pointe de deux clefs adossées d’argent, les pannetons vers le bas de l’6cu. Jean, vivant en 1469, epouse Jeanne Gratien. OSM 341

Orleans (d’), sr de Beauvoir, par. de Brains, — de Since. Maint. aPintend. en i704 f ress. de Nantes. D’argentau chevron surmontS d’un croissant accosts de deux Stoiles, le tout de gueules et accomp. en pointe d’une aigle de sable, comme Petiteau. Regnault, conseiller au prSsidial de Vanties en 1597 ; Joubert, 6chevin de Nantes, en 1602, Spouse Jeanne Pellerin.

Orly.

D f or a un ours rampant de sable (G. le B,). Ory, voyez Oury.

Orthiou (orig. d’Anjou), sr de la Penisstere, prés Clisson. D’argent à la croix de gueules (Arm. 1696). Cette famille s’est alltee au dernier sifccle aux Becdelidore. Orvaulx (d’) (orig. de Touraine, y maint. en 1667), sr dudit lieu, — de la Bevrtere, par. de Montrelais.

Maint. a Tintend. en 1704, quatregen., ress. de Nantes. De sable & la bande d’argent, cotoy^e de deux cotices d’or. Charles, épouse vers 1570, Frangoise du Bois ; Alphonse-Leonard, chevalier de Malte en 1689.

Oulf (orig. d’Ecosse), s’du Perray. D’argent au loup rampant de sable (Mss. Gaignieres). Patrice, épouse vers 1550 Francoise de Forsanz, dont Judith, marine k Guillaume Rabinard.

O’schiel (orig. d’Irlande).

Maint. par arrét du conseil et lettres patentes de 1755. D’argent au lion accomp. en chef de deux gantelets et en pointe d’une Stoile, le tout de gueules.

Deux lieutenants au regiment de Walsh (Irlandais) en 1781. Osmont (d’) (orig. de Normandie, y maint. en 1667), sr de Centeville, — de Mouyaulx. Protest. 1788, ress. de Rennes.

De gueules au vol fondant d’hermines. Devise : Nihil odstat. Osmonville (d’), voyez Clbrc (le). Ossat (d’) ou Dossat (orig. de Gascogne).

D’azur au pigeon d’argent, membré et becqué de gueules, tenant au bec une branche d’olivier de sinople.

Armand, éveque de Rennes en 1596, chargé de traiter avec le pape Clément VIII de la réconciliation d’Henri IV avec le Saint-Siège ; nommé cardinal en 1599, † à Rome en 1604 et inhumé à Saint-Louis-des-Français.

Oudon (d’), sr dudit lieu, par. de ce nom, év. de Nantes.

Amaury, sire d’Oudon en 1104.

Fondu vers 1317 dans Châteaugiron-Malestroit, sur qui Oudon fut confisqué par François 1er, en 1526. Cette seigneurie a appartenu depuis aux maisons du Juch, du Bellay, Montmorency et Bourbon-Condé.

Ouëssant, en breton Heusaff, voyez Heusaff, île de l’évêché de Léon, érigée en marquisat en 1597, en faveur du sr de Rieux, voyez Rieux.

Oury, sr du Bignon, par. de Noyal.

Réf. et montres de 1435 à 1569, par. de Noyal et Maroué, év. de Saint-Brieuc.

D’argent au léopard d’azur, lampassé de gueules ; alias : d’argent à cinq burelles de gueules.

Mathieu, né à Caulnes, docteur en théologie, inquisiteur-général de la foi, au royaume de France, † 1557.

Fondu dans Collas.

Oussé.

De sable à trois os de trépassés en fasces d’argent (Arm. de l’Ars.).

Outremer (d’), sr de Rigné, par. de Rougé, — de Belestre et du Boisbriand, par. de Saint- Jean-de-Béré, — du Margat, par. du Pellerin.

Déb., réf. 1668, ress. de Rennes.

Fascé, enté, ondé d’argent et d’azur (Arm. 1696).

Ouvrier (d’) ou Douvrier (orig. de Languedoc).

D’azur au chevron d’argent, chargé de sept merlettes de sable et accomp. de trois fleurs de lys d’or, formées d’épis de blé de même.

Rigal, capitoul de Toulouse en 1541 ; Hector, aumônier de Marie de Médicis et évèque de Dol en 1630, transféré à Nîmes en 1644, † 1655.

Ouvroin (orig. du Maine), sr de Poligné.

Coticé d’or et de gueules de dix pièces ; au franc-quartier d’hermines.

Guillaume, évêque de Rennes en 1328, mort en 1347 et inhumé dans la collégiale de Saint-Michel de Laval ; Jean, sénéchal du comté de Laval, tué à la bataille de Baugé en 1421. Ozac’h (l’), voy. Lozac’h.

Ozanne, sr de la Tour.

De sable à une tour d’or, parti de sinople à trois bandes d’or (Arm. 1696).

Julien, architecte et entrepreneur des travaux du Roi, éleva la première enceinte de la place de Brest en 1647 ; Nicolas, trésorier de la marine à Brest en 1696.

Ozanneau (d’) ou Dozanneau, sr de Trémeleuc, par. de Saint-Aubin de Guérande.

Déb., réf. 1670, ress. de Guérande.

D’argent au rencontre de bœuf d’azur, accomp. de trois macles de même.