Nobiliaire et armorial de Bretagne/Y

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
J. PLIHON ET L. HERVE (3p. 235-236).
◄  V
Z  ►

Y


Yacenou.

D'argent à deux fasces nouées de gueules, accomp. de huit merlettes de même. 3. 2. 2. i. (G. le B.), comme Gamepin, Kerangréon et Matignon.


Yanes (orig. d'Espagne), sr de Kerversault, év. de Tréguier. (G. le B.)


Yar (le), voyez Jar (le).


Ylio.

D'argent à une feuille de lierre de sinople (Sceau 1273).


Ynisan, sr de Kerouriou et de Loc'hant, par. de Plouider, — de Lanever, par. de Plounévez, — de Kermorvan, de Keraminou et de Kervéguen, par. de Taulé, — de Kerynisan, par. de Plougasnou, — de Rucréguen, par. de Lanmeur, — de Kerbinou, près Pontrieux.

Réf. et montres de 1426 à 1503, par. de Plouider, Plounévez-Lochrist et Taulé, év. de Léon.

D'or à la fasce de gueules, accomp. de trois annelets de mêmes.

La branche de Kerynissan fondue au xve siècle dans la Forest.


Yrodouer, ou Irodouer (d'), sr dudit lieu, de la Ville-au-Sénéchal et de la Passerais, par. d'Yrodouer, — de la Roche et de la Pelletrie, par. de la Rouxière, — de la Pervenchère, par. de Casson, — de la Série, par. de Saint-Herblon, — du Plessix et de la Martinière, par. de Ligné, — de la Quétraye, par. de Mésanger, — de la Sionnière, par. de Teillé.

Anc. ext., réf. 1668, sept gén., et maint. à l’intend. en 1702 ; réf. et montres de 1479 à 1513, par. d’Yrodouer, év. de Saint-Malo, et la Rouxière, év. de Nantes.

D’argent à la bande de gueules, chargée de trois macles d’argent.

Guillaume, écuyer et officier de la duchesse Marguerite de Foix en 1475 ; Pierre, vivant en 1500, épouse Madeleine le Vicomte.


Yvelin (orig. de Normandie, y maint. en 1599 et 1666), sr de l’Yvelinière. — de Valdecie, — de la Prairie, — de Biéville

D’or au lion léopardé de sable ; coupé de gueules à trois roses d’argent.

Georges et Henri frères, de la paroisse de Savigny, sergenterie de Maufras, élection de Coutances, anoblis en 1544.


Yver (orig. de Normandie, maint. par arrêt des aides de Paris en 1660), sr de Clairfeuilles, — de Saint-Aubin.

D’azur à la fasce en divise d’or, accomp. de trois étoiles de même (G. le B.).

Jacques, obtient un relief de noblesse en 1637.


Yvicquel, sr de Saint-Goustan, par. du Croisic, — de la Villesavary, de Bauvran et du Groschesne, par. de Saint-André-des-Eaux, — de la Cherbaudière, par. de Casson, — de Coiscaret, par. d’Herbignac, — de Trohudal, par. de Pénestin — de la Porte-Mezle et de Lescly, par. d’Assérac.

Ext., arrêt du parl. de 1740, huit gén., ress. de Guérande, et admis aux États de 1786.

Jacques, au nombre des otages fournis à Henri IV par les habitants du Croisic, à la reddition de leur ville en 1597.


Yvignac (d’), sr dudit lieu et de Launay, par. d’Yvignac, — de Boutron et de Langevinais, par. de Calorguen.

Anc. ext., réf. 1668, sept gén. ; réf. et montres de 1428 à 1513, par. d’Yvignac, év. de Saint-Malo.

D’argent à deux fasces de sable (Sceau 1381). Devise : Selon le temps.

Olivier, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Guillaume, écuyer dans une montre de 1356. Olivier, ratifie le traité de Guérande, en 1381 ; Louis, de l’ordonnance du capitain Charles du Parc en 1479 ; Raoul, vivant en 1513, épouse Guillemette Gautron.

La branche aînée fondue dans Cléhunault, puis Rosnyvinen de Guitté et Espinay.