Mozilla.svg

Nostradamus (Bonnellier)/Tome 2/Tradition. — Épitaphe

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Abel Ledoux (2p. 341-345).


XXVI.

TRADITION.


Lorsque, vingt-huit ans après, à la mort de César, qui fut écrasé par un cheval, à la prise d’une ville, on ouvrit le caveau de Nostredame, on trouva le squelette du savant médecin, assis sur la chaise ; sa main tenait encore la plume.

Laure de la Viloutrelle était renversée près de la grille ; les brisures du poignet gauche attestoient qu’elle avoit dû s’en ronger les chairs.


Voici l’inscription qui a été gravée dans l’église des Cordeliers de Salon :


Cy reposent les os de Michel de Nostredame, duquel
la plume presque divine a été de tous estimée
digne de tracer et rapporter aux humains
les événemens à venir pardessus
tout le rond de la terre.

Il est trépassé à Salon de Craux, en Provence, l’an
de grâce M D L XVI et second de juillet,
âgé de LXII ans, VI mois, LVII jours.

Ô Posteres, ne touchez à ses cendres et n’enviez
point le repos d’icelui.




FIN.