Notice historique sur L’Abord-à-Plouffe/Menus faits qui méritent d’être notés

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Typographie L’Action populaire (p. 72-76).

CHAPITRE X

MENUS FAITS QUI MÉRITENT D’ÊTRE SIGNALÉS


Lors des noces d’or de M. le Curé Maxime LeBlanc, le 28 mai 1914, deux enfants de l’Abord-à-Plouffe, M. l’abbé Antoine Clermont curé de Richmond, Vermont, États-Unis, et le Docteur Daniel Plouffe pratiquant aujourd’hui à St-Martin, firent de jolis et solides discours pour répondre à la santé de la paroisse.

* * *

La première grande réunion de l’Association des Maraîchers de la Province de Québec eut lieu dans le Parc Cartierville-Nord le samedi 19 juillet 1913. À cette occasion il y eut discours sur des sujets d’agriculture par M. J. W. Lévesque M. P. P., l’abbé Ad. Froment vicaire à St-Martin, G. Maynard et P. Vandelac échevins de Montréal, W. Lorrain secrétaire de l’Association, M. le Président d’alors, Albert Monette de St-Vincent de Paul se déclara satisfait du résultat de cette réunion qui avait pour but de recruter de nouveaux membres. Cette fête champêtre qui avait attiré 2000 personnes au bas mot, se clôtura par un grand concours de jeux.


Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920, ill p65.png
Quelques vues de l’Abord-à-Plouffe

Le tribunal pour juger les cas d’exemptions de St-Martin et l’Abord-à-Plouffe siéga dans notre région à la demeure du Maire de l’Abord-à-Plouffe pendant tout le mois de décembre 1917.

* * *

Le 4 avril 1920, soir de Pâques, eut lieu à l’Abord-à-Plouffe le tirage d’un cadre à la peinture. Il y eut discours par MM. les abbés Adalbert Froment et Ludger Jasmin vicaires à St-Martin et par M. le Maire de l’endroit. Madame Girouard qui avait organisé la fête remercia vivement tous ceux et toutes celles qui l’avaient aidée.

M. Jos. Bélanger de Mégantic fut l’Heureux gagnant. Un magnifique coussin à la peinture et un $5.00 d’or furent donnés à Madame Zotique Chartrand et à Mademoiselle Marie-Anne Lagacé. Elles étaient arrivées respectivement première et seconde dans la vente des billets.

* * *

Le Conseil municipal, aux fins de tenir ses réunions, a loué la salle de Madame Gédéon Plouffe (1919.)

* * *

À la dernière retraite générale qui eut lieu à la Villa St-Martin et à laquelle 39 personnes de toutes les classes de la société assistaient, il faisait bon remarquer la présence de M. le Juge Dorval du Nord-Dakota, États-Unis.

Aux noces d’or de M. le Curé Leblanc (28 mai 1914) le rang du Bord de l’eau était richement et magnifiquement décoré. L’illumination fut splendide. Le héros de la fête accompagné de plusieurs invités s’y rendit et fut vivement touché de cette marque d’attachement que lui manifestaient les citoyens de l’Abord-à-Plouffe.

* * *

Les gouvernements, Fédéral et Provincial, viennent de décider la confection de la route Montréal-Ottawa. L’Abord-à-Plouffe sera l’une des municipalités privilégiées : c’est peut-être l’unique raison pourquoi ses chemins sont actuellement mauvais : elle attend sans doute que l’autorité gouvernementale y mette la main …!

* * *

M. le Dr F. X. Plouffe et le Maire Wilfrid Lorrain sont à faire faire des plans pour construire des nombreux logements à l’Abord-à-Plouffe. En avant le progrès !

* * *

La « coupe » de la glace procure à un grand nombre des nôtres durant la froide saison le moyen de soutenir leur famille. Un citoyen de l’Abord-à-Plouffe, à lui seul, a réalisé la jolie somme de $250.00 durant l’hiver dernier. « 2500 morceaux de glace qu’est-ce-que c’est pour de bons bras comme les miens » ? me disait l’un de ces habiles artisans.

* * *

La desserte a $538.90 en banque et $25.00 entre les mains de Monsieur Wilfrid Lorrain.

A. M. D. G.



St-Martin, au mois de mars 1920.