Nouveau Système de haut fourneau

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NOUVEAU SYSTÈME DE HAUT FOURNEAU

Mous donnons le dessin d’un nouveau système de construction de haut fourneau, qui tend à s’étendre considérablement dans les industries métallurgiques et principalement en Allemagne. L’auteur de ce système, M. F. Büttgenbach, directeur des ateliers métallurgiques de Neuss, près Düsseldorf, en Prusse Rhénane, a lu un rapport sur son invention au dernier meeting de l’Institut du fer et de l’acier, dans la réunion qui a eu lieu récemment à Liège.

La base du haut fourneau est formée de piles en briques, reliées par des arches, comme on le voit sur notre gravure.

Les gaz s’échappent en partie par un tube centrai, et en partie par des ouvertures latérales communiquant avec des colonnes qui servent d’issues inférieures et de supports de la galerie.

L’expérience, d’après les affirmations de l’inventeur, aurait prouvé les avantages du nouveau système. L’économie de dépense première, l’épargne de temps pour la construction, seraient surtout les points saillants du nouvel appareil. La première construction de ce système, à Meuss, remonte déjà à 1865 ; le fourneau a fonctionné depuis cette époque chaque jour, et jamais il n’aurait nécessité aucune réparation.

La Nature - 1874 - S1 - p112- Haut-fourneau Buttgennbach.png
Haut fourneau Büttgenbach.

La gravure ci-dessus est faite d’après un modèle de l’Exposition de Vienne, et qui a été acheté par l’École impériale des mines de Saint-Pétersbourg. Un modèle semblable a figuré à l’Exposition de Paris, en 1867 ; il a reçu le seul prix qui fût concédé à sa classe et a été acheté pour le musée de l’École centrale.