Nouveaux contes berbères (Basset)/74

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ernest Leroux, éditeur (Collection de contes et de chansons populaires, XXIIIp. 28).

74

La hyène et le chacal (143).
(Zénaga).

Une hyène et un chacal possédaient en commun un vêtement dont le chacal s’habillait la nuit et la hyène le jour. Au bout de quelque temps, celle-ci souffrit et dit : « Allons plaider devant le lion. » Celui-ci leur dit : « Revenez ici (le vêtement appartiendra à) celui de vous qui devancera l’autre dans l’appel à la prière. Quand arriva la nuit, la hyène resta debout jusqu’à l’aurore. Le chacal dormit jusqu’à ce moment. Alors l’autre se leva et se mit à faire l’appel à la prière en disant : « Dieu est le plus grand. — Salut sur vous, » reprit le chacal et il prit le vêtement.