Nouveaux contes berbères (Basset)/87

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ernest Leroux, éditeur (Collection de contes et de chansons populaires, XXIIIp. 49).

87

Le hérisson et le chacal (162).
(A’chacha).

Le chacal et le hérisson s’associèrent. Le premier dit à l’autre : « Combien as-tu de ruses ? — La moitié d’une. Et loi, combien en as-tu ? — Cent ruses et demie. » Ils coururent toute la journée et arrivèrent au milieu de la nuit dans un douar. Ils entrèrent dans un silo et mangèrent du blé jusqu’à ce qu’ils en furent rassasiés. Le hérisson dit au chacal : « Sortons du silo : je vais monter sur ta tête et je sortirai pour regarder. » Il monta sur sa tête, descendit sur le sol et dit au chacal : « Je n’ai que la moitié d’une ruse et je suis sorti : et toi, tu en as cent et demie, et tu es resté dans le silo. »