Odes (Horace, Mondot)/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Jacques Mondot.
Poncelet (p. 41).
◄  XVIII
XX  ►


À GLYCERE.
Qu’il brusle de son amour.
ODE XIX.


VEnus la deesse felonne,
Et Semelles enfant Thebain,
Et la ieunesse, dans mon sein
Qui, bout, à l’amour m’esguillonne.

Le Christal d’vn trait porte-flame
De ma Glycere, & sa beauté,
Sur moy vsant de cruauté,
Vient encor’ deffier mon ame.

Venus qui tant sur moy se rue,
A quitté Cypre, & ne veut pas,
Que ie chante les fiers combatz
Des Parthes qu’on charge à la gueue,

Mais si le vif Glazon peut rendre
Appaisez ses dards si cruels,
De mes dons couurant ses autels,
Ie luy feray mon mal entendre.

Lors (Helas) on verra peut estre,
Comme mes veus elle prendra,
Que ma Glycere reuiendra
Pour son seruant me recounoistre.