Ornithologie du Canada, 1ère partie/Liste des canards

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Atelier typographique de J.T. Brousseau (p. 83-85).
LISTE DES CANARDS
Qui se rencontrent dans le voisinage de Toronto,
d’après le « Hand Book » publié en
1855.
1
Anas Boschas 
Mallard.[3]
2
Obscura 
Dusky Duck.
3
Strepera 
Gadwall.
4
Americana 
American Widgeon.
5
Acuta 
Pintail Duck.
6
Carolinensis 
Americ. Green-winged Teal.
7
Discors 
Blue-winged Teal.
8
Clipeata 
Shoveller Duck.
9
Fuligula Valisneria 
Canvass-back Duck.
10
Fernia 
Red-headed
11
Marila 
American Scaup Duck.
12
Mariloides 
Lake Duck.
13
Rubida 
Ruddy
14
Labradora 
Pied
15
Fusca 
Velvet
16
Perspicillata 
Surf
17
Americana 
American Scoter.
18
Molissima 
Eider Duck.
19
Spectabilis 
King
20
Clangula 
Golden-eyed Duck.
21
Albeola 
Buffel-headed
22
Histrionica 
Harlequin
23
Glacialis 
Long-tailed
24
Collaris 
Tufted
25
Mergus Merganser 
Goosander.
26
Serrator 
Red-breasted Merganser.
27
Cucullatus 
Hooded
28
Albellus 
White
29
Colymbus Glacialis 
Loon
30
Septentrionalis 
Red-throated Diver.
2. Canard gris, et Canard noir — deux espèces, dit-on.
6. Sarcelle aux ailes vertes.
7. bleues.
8. Canard spatule.
9. Cette espèce, commune dans les environs de New-York, ne se rencontre pas, que nous sachions, dans le Bas-Canada. — Les Lucullus des États-Unis les paient jusqu’à $8 le couple.
10. Canard de mer à large bec.
18. Le Canard Eider fréquente le Labrador et l’extrême nord.
20. Canard aux yeux dorés.
21. Marionette.
22. Canard à collier.
23. Canard à longue queue.
25. Harle.
26. Betsy [ ?].
29. Huard.
30. Cou rouge [ ?].

Voilà une nomenclature qui offre aux chasseurs matière à réflexion : il est néanmoins permis de douter de son exactitude.

Les espèces les plus communes pour nous sont le Canard ordinaire, le Canard noir et le Canard gris. Les meilleurs postes de chasse pour ces oiseaux, sont les battures couvertes de joncs des îles aux Grues,[4] aux Oies, de St. Joachim, de l’Île d’Orléans, de Kamouraska, de Rimouski, de Sorel, la batture de Mille Vaches, la batture aux Loups-Marins, des Grondines, la rivière Jupiter sur l’Île d’Anticosti, la Baie de Quinté, les affluents de l’Outaouais, et un grand nombre de lacs du Haut-Canada. Nous tenons de source certaine qu’autrefois ces oiseaux couvaient en grand nombre sur les Îles-aux-Grues et aux Oies, et les îlets de Sorel, où l’on s’emparait des jeunes au moyen de chiens qui allaient les saisir au milieu des joncs et des roseaux avant qu’ils pussent voler ; ceci a lieu encore actuellement.

Un mot en passant des principales espèces que nous avons.


  1. Note Wikisource. — Titre absent de la table des matières.
  2. Note Wikisource. — Titre absent de la table des matières.
  3. Canard de France.
  4. Une personne de l’Île aux Grues a réussi cette année même à s’emparer de quatorze jeunes, au moyen d’un chien qui les saisissait parmi les joncs.