Page:Érasme, Bonneau - La Civilité puérile, 1877.djvu/119

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Lorsqu’on lit l’Évangile, lève-toi, et, s’il est possible d’entendre, écoute religieusement.

Lorsque, dans le Symbole, on chante : ET HOMO FACTUS EST, tombe à genoux, humilie-toi en l’honneur de Celui qui, pour ton salut, lui qui résidait au-delà des cieux, est descendu sur la terre, et, Dieu, a daigné se faire homme, pour te faire Dieu toi-même.

Tant qu’on dit la Messe, montre ta dévotion par ton attitude, que ton visage soit tourné vers l’autel, ton esprit vers le Christ.

Toucher la terre d’un seul genou, l’autre restant élevé pour servir d’appui au coude gauche, c’est l’attitude de ces soldats impies qui tournèrent le Seigneur Jésus en dérision et lui dirent : Salut, roi des Juifs. Mets-toi à deux genoux, le haut du corps incliné, par respect.

Le reste du temps, lis quelque chose dans ton livre de messe, soit une prière, soit une pieuse admonestation, ou bien adresse à Dieu une oraison mentale. Murmurer