Page:Œuvres complètes de Frédéric Bastiat, Guillaumin, 7.djvu/199

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ment, ruat cœlum. Jamais je ne m’associerai à cette tactique. Où est le vrai, l’honnête, le juste, le bien et le bon, c’est de ce côté que je me porte, sans examiner si le Gouvernement est pour ou contre. Ergoter contre la vérité uniquement parce que le Gouvernement s’est mis de son côté, c’est fausser sciemment l’esprit public ; et j’ai la confiance qu’un des bienfaits accessoires de notre Association sera de discréditer ce genre d’opposition immorale et dangereuse. Vous ne voulez pas du Ministère, c’est sans doute que vous le croyez mauvais. S’il est mauvais, il est vulnérable ; attaquez-le par là, soit. Mais le combattre sur le terrain de la justice et de la vérité, quand par hasard il s’est placé sur ce terrain, et cela en vous plaçant vous-même sur le terrain de l’injustice et du mensonge, ce n’est plus esprit d’opposition, c’est esprit de faction.

Le parti contre lequel je me défends ici se fonde encore sur ce que la France a pour mission de répandre l’idée démocratique par les armes. J’aime à croire que ce n’est pas là la pensée de la démocratie française, mais de quelques meneurs qui se sont faits ses infidèles organes.

Pour moi, je crois que la doctrine la plus consciencieuse n’a qu’un droit, celui de combattre par la parole, de vaincre par la persuasion, de se propager par l’exemple. L’infaillibilité elle-même aurait tort de recourir à la violence. Quand le christianisme voulut s’imposer aux consciences par le déploiement de la force brutale, se fondant sur ce que lui seul possédait la vérité, que lui disait la philosophie ? « Si vous possédez la vérité, prouvez-le. C’est une puissance assez grande pour que vous n’y ajoutiez pas celle des armes. » Faut-il maintenant tenir le même langage à la démocratie ? faut-il lui dire : « Si vous avez la vérité, prouvez-le. Montrez-le au monde par votre exemple. Que la France soit le pays le mieux ordonné, le mieux gouverné, le plus éclairé, le plus moral, le plus heureux de la terre, et pour faire de