Page:Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre, tome 1.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


18 et seq. Prosopopée pour prouver les funestes effets du préjugé : nota : toute cette partie très bien traitée ; en exposant brièvement tous les inconvéniens du préjugé et répondant aux objections principales.

25. Examen des moyens d’y parer.

27. Rétablissement de l’autorité paternelle moyen puissance ; mais il ne suffit pas.

28. Il faudrait abroger la confiscation. Aussi celle qui donne une tache aux bâtards afin de détruire toute idée, (sic)

29. Substituer le fer qui tranche la tête aux supplices infamans, etc.

30, 31. Le Souverain peut en donnant des marques d’estime aux parens du supplicié amener promptement la destruction du préjugé.

31. L’attaquer par l’éloquence.

Nota : tout cet ouvrage est bien écrit quoiqu’avec peu de chaleur ; il mérite de concourir. Ses idées sont exposées nettement et avec facilité ; le discours est concis, les moyens sont bons ; on voudrait parfois plus de développement.