Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/348

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


296 ŒUVRES

Arts et Métiers en possède quatre de tailles différentes. Deux de ces machines donnent six chiffres plus les sous et les deniers; elles portent des écussons aux armes de Pascal. La troisième machine donne six chiffres seulement, et la qua- trième quatre plus les sous et les deniers. La machine à six chif- fres porte (à l'intérieur de la boîte) l'inscription suivante qui paraît être de la main de Pascal : « Esto probati instrumenti symbolum hoc : Blasius Pascal A rvenms inventor, 20 mai 1652 y>. On lit, d'autre 'part, à l'intérieur de l'une des grandes ma- chines : « Celeberrimœ scientiarum academiœ parisiensi instru- menium hoc arithmeticum a D. Blasio Pascal inventum et probatum offerebat nepos ejus ex maire, anno MDCCXI. Perler, presbyter, Canonicus Ecclesiœ Claromontensis. » — Une cinquième machine, portant à l'intérieur une dédicace au chancelier Séguier avec la signature de Pascal * , vient d'être retrouvée à Bordeaux, et signalée par M. Strowski. Une sixième se trouve au musée de Glermont-Ferrand comme nous en avertit une communication bienveillante de M. Elie Jaloutre : elle porte l'écusson aux armes de Pascal.

On trouvera une description de la machine de Pascal dans le recueil intitulé Machines et inventions approuvées par l'Académie Royale des Sciences, tome IV, 1785, p. 187. Une autre des- cription fut donnée par Diderot dans l'Encyclopédie et repro- duite dans l'édition de Bossut.

  • *

La machine arithmétique de Pascal est probablement la première machine à additionner qui ait été construite. Les seuls instruments de calcul en usage avant l'invention de Pascal étaient les multiplicateurs Çbâtons^ de Néper, qui re- posaient sur un principe différent et réclamaient encore un certain travail de l'esprit. [Ces instruments, décrits par JNéper

��I. Nous donnons ci-après, p. 299, la photographie de cette dé- dicace.

�� �