Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/410

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


390 OEUVRES

M"" le Maréchal. Il fit excuse à la Compagnie de la part le MMe . . . * de ce qu'il n'avoit pu y venir, à cause d'une espèce d'esblouïssement qui l'avoit pris le matin, et qu'il craignoit que ce ne fut quelque émotion de fiebvre ; qu'il prioit la Compagnie de vouloir différer la relation de MM" les députez jusqu'à tant que le Roy eust envoyé sa response.

Cette relation est des députez qui ont esté à S* Ger- main mardy dernier^, auxquels le Roy promit d'envoyer sa Response par ecrit^, tout de mesme qu'aux autres com- pagnies souveraines, qui envoyèrent aussy^ pareillement leurs députez, et à tous lesquels M"" le Garde des sceaux dit du franc galimatias : que le Roy aimoit sa bonne ville de Paris, et qu'il y retourneroit aussy promptement que les affaires de son estât le pourroient permettre ^ J'ay sceu que la Reyne ajousta aux députez de la ville con- duits par le prevost des marchands ^ que les habitants de Paris n'avoient qu'à chasser les ennemys du roy, s'ils desiroient que il retournast dans leur ville. Elle entendoit'

1. Ms : duc d'Orléans.

2. Le mardi était le 2 mars. — La relation à laquelle Jacqueline fait ici allusion se trouve dans les Mémoires d'Omer Talon, coll. Mi- chaud et Poujoalat, 1889, p. 344-

3. A : comme aussy.

4. A : omet aussy.

5. Le retour de la Cour à Paris n'eut lieu que le 18 août.

6. Jacqueline Pascal fait allusion, croyons-nous, au récit qui fut fait à l'Hôtel de Ville, le i*"" mars lôAg, de la députation du Par- lement à Saint-Germain : « la reine tesmoigna [aux députés] de grands desplaisirs accompagnez de reproches « (Registres de l'Hôtel de Ville de Paris pendant la Fronde, t. I, i856, p. 277). Mais le prévôt des marchands ne faisait pas partie de la députation, et il avait cédé la parole au Président Perrot pour le récit de cette délégation.

7. L'expiession peut s'entendre à la rigueur pour désigner le Prince de Conti et les duc . Peut-être y avait-il encore là des initiales ou des mots de convention dans le manuscrit ; il s'agirait des chefs du

�� �