Page:Œuvres de Théophile Gautier - Poésies, Volume 1.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA DEMOISELLE

À MON AMI ALPHONSE B***


………Insectes agiles
              Cuirassés d’or.

AM. TASTU.

                Là, de bleuâtres demoiselles,
Fêtant du nénuphar les hôtes bienheureux,
Éventails animés, se balancent sur eux
                Avec leurs frémissantes ailes.

SAINTINE.



Sur la bruyère arrosée
De rosée ;
Sur le buisson d’églantier ;
Sur les ombreuses futaies ;
Sur les haies
Croissant au bord du sentier ;

Sur la modeste et petite
Marguerite,
Qui penche son front rêvant ;
Sur le seigle, verte houle
Qui déroule
Le caprice ailé du vent ;