Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 26, 1838.djvu/186

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et avec l’air de la plus grande simplicité, « puisque vous savez que j’étais condamné à mort, et sous les verrous pendant toute cette affaire ? — Et comment pouvons-nous vous rendre la liberté, et vous employer, Daddie Rat, si vous ne faites ou ne dites quelque chose pour le mériter ? — Eh bien donc, malheur à moi ! s’écria le prisonnier ; puisqu’il faut qu’il en soit ainsi, je vous dirai que j’ai vu Geordie Robertson parmi ceux qui ont brisé les portes de la prison : j’espère que ceci me servira à quelque chose. — Voilà qui est parler, en effet, dit le procureur fiscal ; et maintenant, Rat, où croyez-vous que nous puissions le trouver ? — Le diable m’emporte si j’en sais quelque chose ! dit Ratcliffe ; il n’est pas probable qu’il soit retourné dans les lieux qu’il avait l’habitude de fréquenter, il est sans doute hors du pays au moment actuel. Il a de bons amis, lui, de manière ou d’autre ; car malgré la vie qu’il a menée, il a reçu une bonne éducation. — Il n’en ornera que mieux le gibet, dit M. Sharpitlaw. Le scélérat ! assassiner un officier de la ville pour avoir rempli son devoir ! qui après cela ne craindrait d’avoir son tour ? Mais vous dites que vous l’avez vu distinctement ? — Aussi distinctement que je vous vois. — Comment était-il habillé ? dit Sharpitlaw. — Je n’ai pas trop remarqué. Il portait sur la tête quelque chose qui ressemblait à une coiffure de femme ; mais vous n’avez jamais vu une telle confusion ; on ne pouvait avoir l’œil à tout. — Mais n’a-t-il parlé à personne ? demanda Sharpitlaw. — Ils se parlaient les uns aux autres, et tous ensemble, » dit Ratcliffe, qui paraissait ne pas se soucier de porter sa déposition plus loin qu’il n’était nécessaire.

« Cela ne prendra pas, Ratcliffe, dit le procureur ; il faut parler clair ; clair, » répéta-t-il en frappant sur la table pour donner plus de force à cette expression.

« C’est une chose bien dure, monsieur, dit le prisonnier, et s’il ne s’agissait pas de la place de porte-clefs… — Et de la survivance de celle de geôlier en chef, mon brave : geôlier en chef de la prison d’Édimbourg, c’est-à-dire en cas de bonne conduite. — Oui, oui, dit Ratcliffe, en cas de bonne conduite, voilà le diable. Et puis encore, il faut attendre la mort d’un autre. — Mais la tête de Robertson vaudra bien quelque chose, dit Sharpitlaw, quelque chose de bon et de lourd, Rat. La ville donnera une récompense. C’est une chose juste et raisonnable, et puis vous aurez la liberté de jouir honnêtement de votre gain. — Je ne sais, dit Rat-